THÈse pour le diplôme d’État








télécharger 329.25 Kb.
titreTHÈse pour le diplôme d’État
page8/25
date de publication19.10.2016
taille329.25 Kb.
typeThèse
b.21-bal.com > documents > Thèse
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   25

III) Exploration des pratiques sur la prescription des AO en médecine générale



1)Etiologies de prescription


L’étiologie principale de prescription citée par la majorité des médecins généralistes interviewés a été la FA « Principalement dans l’arythmie cardiaque » (H 56 ans).

Les autres étiologies évoquées ont été la thrombose veineuse profonde et l’embolie pulmonaire.

Pour les AOD, les médecins généralistes dans leur grande majorité semblaient ne pas s’impliquer dans ce traitement « pour les AOD, il faut absolument que le cardiologue ait validé » (F 56 ans). L’étiologie de prescription majoritairement citée était la thrombose veineuse profonde. « en ce qui concerne la phlébite, je suis partisan du xarelto » ( H 32 ans).

L’exploration des pratiques a également montré que la prescription des AO dans le cadre de la médecine générale concernait principalement un renouvellement de traitement qui a été préalablement mis en place soit par le cardiologue soit à l’hôpital. « C’est souvent le cardiologue qui prescrit et je fais le renouvellement » (F 37 ans).

2)Choix de l’anticoagulant


Le choix des médecins généralistes concernant le type d’anticoagulant était en faveur des AVK. « Pour l’instant j’en reste aux recommandations et aux médicaments qui ont fait leur preuve les plus anciens, les AVK » (H 44 ans).

Parmi les AVK, celui cité de manière majoritaire était la coumadine® « la coumadine® en 1er car c’est celui pour lequel il y a le plus de référentiels » (H 44 ans).

En ce qui concerne les AOD, les entretiens ont révélé de nombreuses réticences de la part des médecins généralistes. Il est apparu que les médecins généralistes les utilisaient dans leur pratique quotidienne depuis seulement très peu de temps « c’est très récent, depuis 2014 » (H 44 ans).

En fait, les différents entretiens ont mis en avant le fait que les médecins généralistes étaient peu à l’aise avec les nouveaux anticoagulants pour plusieurs raisons : tout d’abord, beaucoup de médecins généralistes avaient une population de sujets âgés et donc redoutaient les AOD compte tenu de la fluctuation de la fonction rénale « je les prescris extrêmement rarement chez les gens de plus de 75 ans vu que la fonction rénale fluctue énormément » (F 56 ans). Le fait qu’il n’existe pas d’antidote était également un facteur d’inquiétude. « Il n’y a pas d’antidote, il faut envoyer les patients à l’hôpital en cas de complications » (H 32 ans). L’absence de surveillance et d’efficacité du traitement était également des facteurs d’inquiétude pour le médecin généraliste.

Une situation se distinguait cependant, où la plupart des médecins généralistes étaient d’avis favorable sur l’avantage d’un traitement par AOD : la thrombose veineuse profonde du sujet jeune. « En ce qui concerne la phlébite du sujet jeune je suis partisan du xarelto®  » (H32 ans).

3)Difficultés lors de la prescription des AO

1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   25

similaire:

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État de

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplome d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com