Cas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8








télécharger 319.31 Kb.
titreCas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8
page8/8
date de publication17.01.2018
taille319.31 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8

Points à retenir

Les cellules endocrines gastriques ECL, secrétant l’histamine impliquée dans la régulation de la production d’acide chlorhydrique par les cellules fundiques, peuvent donner naissance à des lésions hyperplasiques puis néoplasiques en cas d’hypergastrinémie secondaire ou primitive.

Les tumeurs survenant dans ce contexte (types I et II) sont habituellement bénignes et d’évolution locale.

Elles doivent être distinguées des tumeurs endocrines sporadiques (type III) qui comportent un risque de malignité élevée.

La distinction entre les différents types anatomocliniques de tumeurs endocrines gastriques repose notamment sur l’analyse de la muqueuse gastrique de voisinage : la réalisation de biopsies en dehors des lésions tumorales est donc indispensable.

REFERENCES

1. Bordi C, D’Adda T, Azzoni C, Pilato FP, Caruana P. Hypergastrinemia and gastric enterochromaffin-like cells. Am J Surg Pathol 1995;19:S8-S19.

2. Solcia E, Fiocca R, Villani L, Luinetti O, Capella C. Hyperplastic, dysplastic and neoplastic enterochromaffin-like cell proliferations of the gastric mucosa: classification and histogenesis. Am J Surg Pathol 1995;19:S1-S7.

3. Bordi C, Annibale B, Azzoni C, Marignani M, Ferraro G, Antonelli G, et al. Endocrine cell growths in atrophic body gastritis. Critical evaluation of a histological classification. J Pathol 1997;182:339-46.

4. Solcia E, Rindi G, Silini E, Villani L. Enterochromaffin-like (ECL) cells and their growths: relationships to gastrin, reduced acid secretion and gastritis. Baillieres Clin Gastroenterol 1993;7:149-65.

5. Stolte M, Meining A, Seifert E, Alexandridis T. Treatment with lansoprazole also induces hypertrophy of the parietal cells of the stomach. Pathol Res Pract 2000;196:9-13.

6. Cats A, Schenk BE, Bloemena E, Roosedaal R, Lindeman J, Biemond I, et al. Parietal cell protrusions and fundic gland cysts during omeprazole maintenance treatment. Hum Pathol 2000;31:684-90.

7. Burt RW. Gastric fundic gland polyps. Gastroenterology 2003;125:1462-9.

8. Klinkenberg-Knol EC, Nelis F, Dent J, Snel P, Mitchell B, Prichard P, et al. Long-term omeprazole treatment in resistant gastroesophageal reflux disease: efficacy, safety, and influence on gastric mucosa. Gastroenterology 2000;118:661-9.

9. Lamberts R. Morphological changes of the human gastric mucosa under long-term proton pump inhibitor therapy and their clinical relevance. Microsc Res Tech 2000;48:357-66.

10. Lamberts R, Brunner G, Solcia E. Effects of very long (up to 10 years) proton pump blockade on human gastric mucosa. Digestion 2001;64:205-13.

11. Eissele R, Brunner G, Simon B, Solcia E, Arnold R. Gastric mucosa during treatment with lansoprazole: Helicobacter pylori is a risk factor for argyrophil cell hyperplasia. Gastroenterology 1997;112:707-17.

12. Couvelard A. Tumeurs endocrines gastro-intestinales : particularités morphologiques et clinico-pathologiques. Ann Pathol 2005;25:499-509.

Tableau 1 : Classification des lésions hyperplasiques des cellules ECL de la muqueuse gastrique.

Type d’hyperplasie

Critères

Distribution des cellules endocrines

Grade

Simple

Augmentation du nombre de cellules endocrines

Dispersées

ou en amas de <5 cellules

Léger à sévère

Linéaire

Au moins deux rangées linéaires de >5 cellules /mm de muqueuse

Topographie intraglandulaire

Léger (<10% des glandes) à

Sévère (>50%)

Micronodulaire

Amas nodulaires de >5 cellules

Topographie interglandulaire

Léger (1-2/mm) à

Sévère (>5/mm)

Adénomatoïde

Juxtaposition de >5 nodules adjacents







Tableau 2 : la nouvelle classification OMS (2010) des tumeurs endocrines digestives et la correspondance avec la classification précédente (2000).

OMS 2010

OMS 2000

Tumeur neuroendocrine G1

Tumeur endocrine bien différenciée de comportement bénin

Tumeur endocrine bien différenciée de comportement incertain à index Ki67≤2%

Carcinome endocrine bien différencié à index Ki67 ≤2%

Tumeur neuroendocrine G2

Tumeur endocrine bien différenciée de comportement incertain à index Ki67>2%

Carcinome endocrine bien différencié à index Ki67 >2%

Carcinome neuroendocrine à petites cellules

Carcinome peu différencié à petites cellules

Carcinome neuroendocrine à grandes cellules

Pas de catégorie correspondante

Carcinome adéno-neuroendocrine

Tumeur mixte



Carrefour Pathologie 2010

Histoséminaire
1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Cas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8 iconSexuelle (risque augmenté = rapport anal, lésion génitale, saignement, ist, cv élevée)

Cas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8 iconCours ppa-6015 Fiche d’analyse d’une méthode d’enseignement Étude...
«poser un diagnostique, [ ] proposer des solutions et [ ] déduire des règles ou des principes applicables à des cas similaires»....

Cas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8 iconCours ppa-6015 Fiche d’analyse d’une méthode d’enseignement Étude...
«poser un diagnostique, [ ] proposer des solutions et [ ] déduire des règles ou des principes applicables à des cas similaires»....

Cas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8 iconTpe travaux Personnels Encadrés
«conception d’un enfant indemne de la maladie génétique recherchée et susceptible de soigner de façon décisive son aîné malade»,...

Cas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8 icon«Étude au laboratoire de la variabilité intra-spécifique de caractères...

Cas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8 iconIntra individual variability in fecal cortisol metabolites varies...

Cas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8 iconIntra individual variability in fecal cortisol metabolites varies...

Cas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8 iconPression intra oculaire (pio) œil droit 22 mmHg, œil gauche : 26 mmHg

Cas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8 iconCorrection du cas clinique no 4

Cas N° 01 : Lésion de néoplasie intra-épithéliale (dysplasie) 8 iconEtude de cas Laboratoires Phytosoleil








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com