Partie 1: Une théorie de l'hérédité déjà ancienne








télécharger 353.17 Kb.
titrePartie 1: Une théorie de l'hérédité déjà ancienne
page7/8
date de publication06.01.2017
taille353.17 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8

Questions:
À partir de la mise en relation des informations apportées par les documents, déterminez, en justifiant votre réponse, les croisements à effectuer pour confirmer la localisation chromosomique relative des gènes étudiés.
Les résultats qualitatifs et quantitatifs de chaque croisement sont attendus, en admettant un effectif théorique de 2000 individus à chaque génération.


Corrigé
On a donc comme hypothèse 3 gènes:
- un gène lié au chromosome 2 (autosomal) et associé au caractère "forme de l'aile" présent sous deux formes: un allèle récessif "vestigial" (noté vg) par rapport à un allèle sauvage (ailes longues) dominant (noté +)
- un gène lié au chromosome 1 ou X (gonosomal) et associé au caractère "couleur de l'œil" présent sous deux formes: un allèle récessif "œil blanc" (noté w pour white) un allèle sauvage (œil rouge) dominant (noté +)
- un transgène que l'on place sur le chromosome X (1) (noté *) et qui ne s'exprime (sous la forme d'une protéine fluorescente synthétisée par certaines cellules) que chez les femelles (par un abdomen fluorescent). Le sujet précise que l'on insère le gène en un seul exemplaire. On peut imaginer que l'on a donc uniquement des femelles avec le transgène ou que l'on possède à la fois des mâles et des femelles. Si l'on veut que le gène reste toujours à un seul exemplaire on ne peut donc faire des croisements qu'avec des femelles transgèniques.

Pour justifier par des croisements judicieux de la position des gènes proposés, on doit suivre les étapes suivantes:
1 - montrer que le gène associé à la "couleur de l'œil blanc" est situé sur le chromosome X
2 - montrer que le gène associé à "la forme des ailes de type vestigiale" n'est pas situé sur le chromosome X et est donc indépendant du premier gène
3 - montrer que le transgène et le gène associé à "la couleur de l'œil blanc" sont distants de 3,7 unités de recombinaison.

Etape1
Un gène "lié au sexe", c'est-à-dire "porté" par la partie propre de l'X, présente lors de la première génération (F1) une différence entre le croisement d'un mâle de phénotype muté (correspondant à l'allèle récessif) avec une femelle de phénotype sauvage et le croisement réciproque d'un mâle sauvage avec une femelle de phénotype muté.

(souche B) femelle w//w x +//y mâle (souche sauvage)




+

y

w

w//+

w//y

toutes les femelles à yeux rouges et tous les mâles ont les yeux blancs

(souche sauvage) femelle +//+ x w//y mâle (souche B)




w

y

+

+//w

+//y

tous les descendants ont les yeux rouges

SINON

si le gène associé au caractère "couleur des yeux blancs" n'était pas lié au sexe (à la partie propre de l'X) il y aurait 100% de descendants à yeux rouges pour les deux croisements

sur 2000 descendants en supposant un sex ratio de 1/1, il y aura 1000 femelles à yeux rouges et 1000 mâles à yeux blancs

sur 2000 descendants il y aura 2000 descendants à yeux rouges (100%)

Étape 2
Le même raisonnement que précédemment est fait pour le gène associé au caractère "forme des ailes vestigiales".

(souche D) vg//vg x +//+ (souche sauvage)




+

vg

vg//+

tous les descendants ont les ailes longues (non vestigiales) (100%)

SINON

si le gène associé au caractère "forme des ailes vestigiales" était lié au sexe on aurait deux types de croisements avec des résultats différents:

sur 2000 descendants d'un individu de la souche sauvage avec un individu de la souche D, quelque soit les sexes, il y aura 2000 descendants aux ailes longues (100%)

femelle vg//vg x +//y mâle




+

y

vg

vg//+

vg//y

toutes les femelles ont les ailes longues et tous les mâles ont les ailes vestigiales

femelle +//+ x vg//y mâle




vg

y

+

+//vg

+//y

tous les descendants ont les ailes longues

sur 2000 descendants en supposant un sex ratio de 1/1, il y aura 1000 femelles à ailes longues et 1000 mâles à ailes vestigiales

sur 2000 descendants il y aura 2000 descendants à ailes longues (100%)

Comme le gène associé au caractère "forme des ailes vestigiales" n'est pas lié au sexe il est donc lié à un autosome (mais on ne peut pas connaître le n° du chromosome à moins d'avoir un autre gène que l'on saurait être lié à ce chromosome) et il est donc indépendant du gène associé à "la couleur de l'œil blanc" qui est lié à l'X.

Étape 3
Pour estimer la liaison entre le transgène et le gène associé à "la couleur de l'œil blanc" il est habituel d'utiliser un test-cross.

(souche C) femelle w * //w x +//y mâle (souche sauvage)




+

y

w *

w *//+

w *//y

w

w//+

w//y

on utilise ensuite les femelles à yeux rouges et à abdomen fluorescent hybrides obtenues
(hybride de F1) femelle w * //+ x w//y mâle (souche B)




w*

+

w

* +

w

w*//w

+//w

w//w

+*//w

y

w*//y

+//y

w//y

*+//y

,

48,2%
963

48,2%
963

1,9%
37

1,9%
37

96,3%
1926

3,7%
74




SINON

toute autre proportion indiquerait une distance erronée.

sur 2000 descendants en supposant un sex ratio de 1/1, il y aura
- 1926 descendants de type parental (non recombinés), avec un sex ratio de 1/1, cela fait 963 mâles (dont la moitié de phénotype à yeux blancs et autant de phénotype à yeux rouges), et 963 femelles dont la moitié de phénotype à yeux blancs et abdomen fluorescent et autant de phénotype à yeux rouges.
-74 descendants de type recombiné se répartissant en 37 mâles (dont la moitié à yeux blancs et l'autre moitié à yeux rouges) et 37 femelles (dont la moitié sont à yeux blancs et l'autre moitié à yeux rouges et abdomen fluorescent.

Si l'on somme les phénotypes on obtient:
- 499 (481+18) mâles à yeux blancs
- 499 (481+18) mâles à yeux rouges
- 481 femelles à yeux blancs et abdomen fluorescent
- 18 femelles à yeux blancs
- 481 femelles à yeux rouges
- 18 femelles à yeux rouges et abdomen fluorescent

Je ne suis pas sûr d'avoir correctement exploré toutes les possibilités... vu l'urgence je vous propose cette interprétation non définitive.

  • Belin n°4 p 208-204 (Attention cette exercice n'a pas la forme d'une question de type spécialité - partie II b - mais il constitue un exercice d'entraînement)

    Sujet
    Diagnostic prénatal
    On dispose de 3 enzymes de restriction (doc. 1). Ces enzymes découpent l'ADN en des endroits précis, appelés sites de restriction, ce qui permet à la bactérie qui les produit dans son cytoplasme de digérer l'ADN de bactériophages qui tentent de l'infecter.
    On étudie deux allèles du même gène dont les séquences sont décrites ci-dessous (doc. 2). L'allèle "s" correspond à l'allèle "sain"(présent chez les individus sains), et l'allèle "m" à l'allèle "malade" (morbide, présent chez les individus malades).
    L'arbre généalogique présenté (doc.3) est celui d'une famille dont les deux parents sains ont donné naissance à un enfant atteint d'une maladie génétique récessive et à un enfant sain. Lors d'une troisième grossesse, tous les sujets sont testés par la méthode de Southern (digestion par enzyme de restriction + électrophorèse + transfert sur nitrocellulose + mise en contact avec une sonde radioactive + autoradiographie).



    Questions:
    a - Déterminer quelle(s) enzyme(s) de restriction peuvent agir sur la séquence proposée. Préciser sur quel(s) site(s) ces enzymes peuvent agir.
    b - À l'aide du code génétique, déterminer pourquoi cette séquence correspond à un allèle malade.
    c - Décrire les effets de la ou des enzymes déterminées à la première question sur l'allèle "s" et sur l'allèle "m". Évaluer la taille (en nucléotides) des fragments obtenus.
    d - Schématiser le résultat de l'électrophorèse des fragments obtenus après digestion par cette (ces) enzyme(s).
    e- Établir le diagnostic prénatal de l'enfant II3. Justifier ce résultat à partir des autoradiographies.


    Corrigé
    a) seule EcoRI peut couper l'ADN de la séquence du seul allèle m (mais pas s)

    b) en supposant que la séquence des bases est celle du brin codant (non transcrit) on a donc un ARNm de séquence identique base à base à celle de l'ADN avec U à la place de T ; grâce au code génétique on associe alors les aa à chaque triplet (codon) de l'ARNm:




    Thr




    Ser
















    aa "s"




    ACA




    UCA
















    ARNm "s"

    GCC

    ACA

    GAA

    TCA

    GAT

    TCC

    GCA

    CGA

    CTC

    ADN allèle sain "s"

    GCC

    ACT

    G*AA

    TTC

    GAT

    TCC

    GCA

    CGA

    CTC

    ADN allèle morbide"m"




    ACU




    UUC
















    ARNm "m"




    Thr




    Phe
















    aa "m"

    1 2 3

    4 5 6

    7 * 8 9

    10 11 12

    13 14 15

    16 17 18

    19 20 21

    22 23 24

    25 26 27

    n° des bases

    1

    2

    3

    4

    5

    6

    7

    8

    9

    n° des codons
    1   2   3   4   5   6   7   8

    similaire:

    Partie 1: Une théorie de l\Cours de M. Jérôme Kerlouegan () Mme Christine Nguyen Tri chi 003...
    «Initiation à la civilisation et à l’histoire de la Chine ancienne et impériale». Ce n’est pas que l’histoire politique mais aussi...

    Partie 1: Une théorie de l\La théorie du chaos est pour les mathématiciens une théorie comme une autre, née au XX e
    «détermine» le lieu précis où le ballon va tomber, I e., par expérience, IL analyse deux instants passé et présent du ballon et IL...

    Partie 1: Une théorie de l\Résumé : Entre 1930 et 1959 R. Ruyer a su proposer une théorie de...
    «“Percevoir l'étendue ”, c'est une façon d'être étendu»(Ruyer, 1932,c, p. 527), mais l'étendue est la véritable chose en soi qui...

    Partie 1: Une théorie de l\Sauf exceptions marquées par un (*) à la fin des notices concernées,...

    Partie 1: Une théorie de l\Atelier d’Histoire mmx
    Il y a environ 3oo à 35o millions d’années, le Limousin appartenait à une ancienne chaîne de montagnes, dont l’aspect était semblable...

    Partie 1: Une théorie de l\Les mots de l’agronomie – Histoire et critique
    «écolos». Or, pour l’essentiel, elles reprennent des recommandations agronomiques déjà énoncées en partie par Bernard Palissy au...

    Partie 1: Une théorie de l\Qu'est-ce qu'un organisme génétiquement modifiés (ogm) ?
    «génie génétique» pour lui conférer une caractéristique ou une propriété nouvelle. Ce processus s’inspire des techniques de sélection...

    Partie 1: Une théorie de l\Traduction de l’Allemand par le Dr. S. Jankélévitch en 1923 revue par l’auteur
    «Essais de Psychanalyse» de freud repro­duit le texte déjà traduit une première fois en langue française, avec une fidélité que n'altère...

    Partie 1: Une théorie de l\Traduction de l’Allemand par le Dr. S. Jankélévitch en 1920 revue par l’auteur
    «Essais de Psychanalyse» de freud repro­duit le texte déjà traduit une première fois en langue française, avec une fidélité que n'altère...

    Partie 1: Une théorie de l\«la belle epoque»
    «belle époque» Art Nouveau. D’autant qu’il existe actuellement, une renaissance de l’absinthe en France : déjà une cinquantaine de...








    Tous droits réservés. Copyright © 2016
    contacts
    b.21-bal.com