Thèse présentée en vue d’obtenir








télécharger 3.29 Mb.
titreThèse présentée en vue d’obtenir
page6/103
date de publication20.01.2018
taille3.29 Mb.
typeThèse
b.21-bal.com > documents > Thèse
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   103

0.4Le discours et les textes


En privilégiant la dimension cognitive plutôt que la dimension stratégique, la question des rapports entre les textes et le discours s’impose d’une façon particulièrement évidente. Pour envisager la complexité de ce problème, je ferai référence à la tentative française la plus articulée et durable de conjuguer linguistique et histoire, la socio-linguistique37. Chez les historiens socio-linguistiques, le discours garde une ambiguïté fertile autant que dangereuse : il est à la fois l’ordre supérieur à la phrase (la phrase est un ensemble organisé de mots, le discours est un ensemble organisé de phrases) et un système de représentation-narration du monde ou de quelques uns de ses aspects particuliers.

Régine Robin parle du discours comme de « la façon dont les hommes dans leurs pratiques, appartenant à des groupes sociaux définis, dans des situations précises, se définissent et définissent le monde, leur histoire, leurs rapports, la façon dont ils expriment tout cela dans leur langue avec les mots qui sont les leurs depuis le néologisme jusqu’au stéréotype, les figures de styles qu’ils affectionnent, les métaphores qui à leur insu s’imposent à eux, les tournures syntaxiques qu’ils utilisent de façon récurrente38 ». Cette définition ou, plus simplement, cette description du discours impose des questions : est-ce que ce discours existe en soi ? Coïncide-t-il avec un corpus ou faut-il le reconstruire à un niveau supérieur ? Est-il dans les textes ou est-il à chercher dans un ensemble de textes qui font système et, donc, dans leur réseau intertextuel ? Jean-Claude Beacco nous propose une réponse : « ˝Discours˝ est alors à entendre comme ˝matrice˝ de textes (écrits et oraux) » et les rapports entre les textes et le discours est « de l’ordre de la subsomption39 ». Dans la démarche de Jean-Claude Beacco, l’analyse du discours procède par une étude de la structure linguistico-rhétorique du discours et la construction du corpus vise donc à récupérer les formes linguistiques récurrentes. Les textes sont utilisés pour saisir les enchaînements rhétoriques logiques, pour reconstruire la matrice qui les a forgés. Son analyse socio-linguistique se développe surtout au niveau syntactique pour déboucher sur une réflexion théorique. Je considère, en revanche, avant tout le discours comme un schéma cognitif implicite, et je pense par conséquent le rapport entre les textes et le discours d’une façon différente : son caractère matriciel est, il me semble, à chercher avant tout dans les schémas logiques, dans l’utilisation de catégories explicatives, dans l’orientation morale. Cette divergence profonde entraîne une définition théorique et pragmatique du corpus très différente : mon corpus ne se constitue pas d’énoncés mais de l’ensemble des textes. Ce que je vise à reconstruire est leur unité, leur faire système. Par conséquent, j’aurai très souvent recours à la citation : il ne s’agira pas d’énoncés, d’après la définition socio-linguistique, mais de petites parties de texte visant à permettre au lecteur d’entendre la langue et la parole. Je vise à repérer la grammaire qui règle la construction d’un discours et les transgressions volontaires de cette grammaire engendrant des transformations dans la pensée.

En comparaison à une approche socio-linguistique, le corpus sur lequel j’ai choisi de me concentrer est beaucoup plus large et flou, destiné donc à être étudié d’une façon moins formellement rigoureuse ; je voudrais toutefois être, pour ainsi dire, substantiellement rigoureux40 en élargissant le corpus à un ensemble de textes qui font système, assez vaste pour embrasser un réseau intertextuel et pour refléter les différents moments d’une conception du monde. Assez vaste, en d’autres termes, pour faire émerger les structurations d’une argumentation complexe où les diverses composantes se font sens réciproquement.
L’analyse du discours que je me propose de réaliser à donc une relation très différente aux textes par rapport aux analyses classiques du discours. Je ne procéderai pas à des analyses quantitatives, niant l’hétérogénéité de mon corpus, mais j’avancerai une analyse qualitative en me concentrant sur les fonctions des termes. Comme dans les analyses classiques du discours, je définis un corpus de textes présentant les mêmes logiques cognitives et un même langage, mais je travaillerai sur un corpus d’une part plus étendu, d’autre part encore et surtout beaucoup plus hétérogène41. Pour reconstruire le discours, il s’agit justement de bien évaluer les contextes et les fonctions des affirmations pour comprendre la façon dont elles s’intègre et font système. Je considérerai donc les œuvres les plus théoriques de Pierre Leroux aussi bien que les faits-divers les plus occasionnels proposés par les rédacteurs du Populaire de 1841 : il ne s’agira pas de le mettre les unes à côté des autres, mais de bien apprécier les mêmes schémas logiques sous-jacents. Il s’agira, par exemple, de mettre en évidence, dans des textes divers répondant à des fonctions diverses, les manières par lesquelles la dichotomie ordre / désordre agit sur les interprétations de la Révolution française et des incendies fréquents à Paris. Ou encore, il s’agira de montrer comment les conceptions ouvrière et républicaine de l’association, que l’on retrouve dans des textes et des contextes très éloignés, se superposent et se complètent jusqu’à définir, d’une manière floue et parfois contradictoire, une seule image de l’association sociale et politique constituant la République et sa structuration du social.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   103

similaire:

Thèse présentée en vue d’obtenir iconThèse présentée en vue de l'obtention du grade de

Thèse présentée en vue d’obtenir iconThèse présentée

Thèse présentée en vue d’obtenir iconTHÈse présentée par

Thèse présentée en vue d’obtenir iconTHÈse présentée à Nancy

Thèse présentée en vue d’obtenir iconTHÈse présentée par

Thèse présentée en vue d’obtenir iconTHÈse présentée et soutenue publiquement le

Thèse présentée en vue d’obtenir iconThèse présentée par Sylvie kerger

Thèse présentée en vue d’obtenir iconThèse Présentée à la Faculté de Pharmacie de Montpellier

Thèse présentée en vue d’obtenir iconThèse pour obtenir le titre de

Thèse présentée en vue d’obtenir iconThèse pour obtenir le grade de








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com