Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions»








télécharger 176.08 Kb.
titreTitre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions»
page3/4
date de publication19.10.2016
taille176.08 Kb.
typeNote
b.21-bal.com > documents > Note
1   2   3   4

Julie Gaudreault
Plusieurs ressources intéressantes et pertinentes sont accessibles en ligne. Dans le cadre de ce travail, je vous présente une ressource qui m’a interpellée à plusieurs égards. Il s’agit d’un site internet qui a pour titre La science pour les tout-petits. J’ai choisi cette ressource pour plusieurs raisons que je vous expose ici. Vous pouvez y accéder à cette adresse : http://lasciencepourlestoutpetits.jimdo.com/
Tout d’abord, ce site propose des expériences scientifiques pouvant être réalisées avec des élèves de trois à sept ans, visant ainsi davantage les élèves du préscolaire et du premier cycle du primaire. La réalité du préscolaire ayant peu été abordée durant les premiers jours, je trouvais que cela était un bon complément pour moi parce qu’il est possible que j’enseigne à ce niveau. De plus, ayant des enfants au préscolaire et au premier cycle du primaire, j’étais curieuse de connaître des activités que je pourrais réaliser avec eux.
J’ai également retenu cette ressource parce que les ateliers scientifiques présentés nécessitent du matériel facilement accessible et peu coûteux. Par exemple, pour réaliser l’expérience sur les objets qui coulent ou flottent, on aura besoin d’objets usuels de la maison comme des jetons en plastique, des figurines en plastique, des cure-dents, des billes, etc. Puisque je serai la dernière arrivée dans l’école, je soupçonne que je n’aurai pas un grand budget pour procéder à l’achat de matériel scientifique. Je pense que je peux planifier de réaliser ces activités cette année, et ce, peu importe le matériel présent dans ma nouvelle école et l’obtention ou non d’un budget. C’était d’ailleurs un des souhaits exprimés par les conceptrices de ce site que d’offrir des expériences avec du matériel à coût abordable.
De plus, les expériences présentes sur le site sont courtes, d’une durée de 10 à 15 minutes. Je souhaite faire réaliser des apprentissages aux élèves dans cette discipline même si au préscolaire et au premier cycle du primaire, les sciences et les technologies n’ont pas à être évaluées au bulletin de l’élève. Le fait que ces activités se déroulent sur une courte période de temps, peut-être donneront-elles le goût de se lancer à expérimenter avec les élèves à des enseignants qui présentement ne font que très peu de science par manque de temps. Comme le mentionne Thouin (2009, p.385), les activités à caractère scientifique réalisées au préscolaire devraient être vues non pas comme un supplément, mais bien comme une autre façon de permettre le développement de toutes les compétences à développer chez les élèves du préscolaire. Ainsi, ce site internet favorise l’enseignement des sciences et de la technologie du Programme de formation de l’école québécoise avec les élèves. Thouin voit plus explicitement un lien entre les activités scientifiques et les compétences au préscolaire visant à construire sa compréhension du monde et à mener à terme une activité ou un projet.
Ce site présente quatre expériences différentes : avec des aimants, avec des objets qui coulent ou qui flottent, avec différents liquides à mélanger et les différentes réactions avec le vinaigre. Les expériences proposées sont donc variées. Des documents clés en main sont disponibles pour réaliser les expériences avec les élèves : pour l’enseignant et pour les élèves. Les documents pour les élèves contiennent des images et des pictogrammes, ce qui m’a séduite et correspond au niveau de développement des élèves du niveau préscolaire. J’inclurai l’ensemble de ces activités dans ma planification globale des sciences si j’enseigne au préscolaire en septembre. Cependant, je pense qu’il serait souhaitable de contextualiser davantage les expériences pour donner davantage de sens aux apprentissages des élèves en insérant les expériences dans une problématique liée à un domaine général de formation, ce qui permettrait de respecter davantage la démarche scientifique.
Enfin, mon véritable coup de cœur pour cette ressource réside dans le fait que ces expériences réalisées auprès d’élèves ont été filmées. J’ai aimé voir des élèves en action et s’exprimer. Ainsi, trois expériences sur quatre ont été filmées et les capsules vidéo sont accessibles sur le site. On peut voir des élèves dans une classe de pré-maternelle d’une école située à Saint-Jean-sur-Richelieu. Puisque je ne suis jamais intervenue auprès d’élèves du préscolaire et du primaire, j’ai bien aimé voir la spontanéité des enfants et accéder aux représentations initiales des élèves au sujet des différents concepts scientifiques abordés dans les capsules vidéo. De façon concrète, cela me donne aussi une idée de l’organisation physique d’une classe de niveau préscolaire.

Référence bibliographique :

Thouin, M. (2009). Enseigner les sciences et les technologies au préscolaire et au primaire. 2e édition. Éditions Multimondes : Québec.
Pierre-Olivier Lemaire

sans-titre.png

http://www.brainpop.fr/

Brain Pop c’est quoi?

Les personnages de BrainPOP, Thomas et son ami Moby le Robot, nous accompagnent dans des aventures animées à travers différentes catégories : sciences de la terre, sciences de la vie, histoire-géo & société, techno & ingénierie, art et musique, mathématiques, français.

Comment a commencé Brain Pop
BrainPOP a été créée en 1999, par le Docteur Kadar, professeur en médecine, chercheur et pédiatre spécialisé dans les maladies auto-immunes.

Il a eu l’idée de créer des films animés pour expliquer à ses jeunes patients les troubles dont ils souffraient. Les enfants ont pu comprendre ces notions scientifiques complexes, et cela leur a donné envie d’en apprendre plus. BrainPOP est né ensuite d’un travail collaboratif avec des enseignants.

Aujourd’hui, plusieurs millions d'enseignants, d’enfants, et de parents se connectent quotidiennement sur les sites BrainPOP. L'équipe BrainPOP est formée de scientifiques et de pédagogues qui s'unissent pour créer des contenus fiables.

Pourquoi ce site est mon coup de cœur

-Parle d’une multitude de sujet

-Animations intéressantes et ludiques

-Vulgarise le sujet pour que les élèves comprennent

-Pose des questions qui font un récapitulatif du sujet

-Favorise les TIC

-Une trousse d’enrichissement intéressante en lien avec chaque sujet
Lourdes Llerana
Ressource coup de cœur : Utilisation de l’eau dans l’école. Chapitre 7

L’investigation en équipe en apprentissage coopératif.
L’investigation en équipe en apprentissage coopératif qui a pour titre: « L’utilisation de l’eau  dans l’école » réalisée par les étudiants de la Faculté d’Éducation, de l’Université d’Ottawa est un travail de recherche qui part d’une question générale : Comment utilise-t-on l’eau dans l’école ?

La première étape consiste à la présentation du thème ainsi comme à la formation des équipes où l’enseignant joue un rôle important et participe avec les élèves. Chaque équipe a des questions particulières pour débuter l’investigation laquelle se fait une partie documentaire et une autre au laboratoire.
La deuxième étape est la planification de l’investigation, chaque élève a une fonction ou tâche à faire qui assure l’interdépendance positive et le travail d’équipe. Une fois amorcée l’investigation, celle-ci commence avec la partie documentaire. L’équipe doit préparer et remettre un plan d’investigation qui se fait à partir du problème donné et qui comprends les étapes d’investigation, les sources d’information, la liste du matériel, les tâches et le nom de celui qui est en charge ainsi comme le plan de la rédaction de la communication.
La troisième étape est l’investigation comme telle, chaque membre rempli son cahier de bord, accompli sa tâche particulière et collective. Les rencontres d’équipes sont importantes pour faire le point sur l’état des travaux et pour le partage des idées dans le processus de recherche.
La quatrième étape et finale est la présentation orale de chaque équipe.
Cette investigation demande aux élèves de faire une vaste recherche à l’école par rapport à l’utilisation de l’eau: mesurer la température de celle-ci, connaître le fonctionnement et les différentes parties du chauffe-eau, d’une toilette, d’un robinet ainsi que localiser l’entrée et le compteur d’eau. Répertorier tous les appareils qui utilisent de l’eau avec le but de calculer leur consommation, prendre des échantillons d’eau potable, tester l’odeur et le goût, calculer au laboratoire le PH, la dureté et comment la mesure-t-on ? Savoir quelle est la consommation moyenne quotidienne d’eau pour satisfaire les besoin physiologiques humains, connaître à propos les aliments riches en teneur d’eau ou déshydratés, etc.
J’ai choisi ce travail, comme ressource coup de cœur, malgré sa complexité parce que le sujet est d’une importance capitale si l’école veut créer une conscience collective et individuelle dans la consommation rationnelle de cette ressource naturelle.

Au Programme de formation de l’école québécoise, chapitre 3 : Domaines généraux de formation, l’intention éducative en ce qui concerne Environnement et consommation est d’amener l’élève à entretenir un rapport dynamique avec son milieu, tout en gardant une distance critique à l’égard de l’exploitation de l’environnement, du développement technologique et des biens de consommation. Ce sujet nous amène à introduire et à développer une prise de conscience des attitudes requises en tant que consommateur averti et à trouver des moyens pour faire une utilisation responsable des biens et des services dans un esprit équitable des richesses.
Je considère que les enseignants peuvent s’inspirer de ce document pour développer les trois compétences du programme en utilisant des situations d’apprentissage adaptées aux différents niveaux de l’enseignement primaire et secondaire et développer également plusieurs compétences transversales autour de l’idée centrale de l’investigation.
Eliane Mailloux
IDENTIFICATION : Gifford, Clive (2007). Scènes de crime: mène l’enquête, Éditions Hachette Livrehttp://www.babelio.com/couv/cvt_scenes-de-crime--mene-lenquete_7400.jpeg
QUI? : À partir du deuxième cycle du primaire.
CARACTÉRISTIQUES DU LIVRE :

  • 64 pages

  • Livre informatif

  • 5 sections principales (début enquête, suspects et victimes, indices cachés, faux et dissimulations et haute technologie)

  • 25 aspects traités (2 pages par sujet)

  • Glossaire

  • 6 expériences scientifiques simples (Mène l’enquête…)

  • Portion de l’histoire (faits réels)

  • Ressources supplémentaires (BD, romans, série télévisée, jeux vidéo)


C’EST MON CŒUR DE CŒUR PARCE QUE…:

  • Le sujet intéresse les élèves (les garçons comme les filles)

  • Il comporte des expériences scientifiques simples et efficaces

  • Il présente divers métiers reliés à l’enquête sur une scène de crime : policier, enquêteur, expert en criminalistique, biochimiste, médecin légiste, douanier (Approche orientante)

  • Il est inspirant pour élaborer des projets interdisciplinaires

  • On peut intégrer les ressources supplémentaires dans la phase d’intégration ou avec d’autres matières.


SUGGESTION POUR UNE UTILISATION PÉDAGOGIQUE :

J’aime beaucoup cette ressource qui m’inspire pour créer des situations d’apprentissage et d’évaluation interdisciplinaire dans le but de résoudre une scène de crime (problème).



  • Sciences et technologie

    Pour analyser une scène de crime, on peut essayer de trouver des indices pour retrouver le coupable en usant de…

    • l’univers matériel (utilisation d’instrument de mesure simple pour la prise de température, utilisation d’outil comme la pince)

    et de

    • l’univers vivant (reconnaître des parties de plantes sur une scène de crime, décrire fonction de certaines parties anatomiques, utilisation d’instrument d’observation simple comme la loupe, l’utilisation d’instruments de mesures simples comme le thermomètre).




Éthique:

Discuter avec les élèves des exigences de la vie en société et des règles à respecter. Émettre des hypothèses avec les élèves de ce que recherchait le coupable en commettant un tel geste.




Français:

Demander aux élèves de faire un texte descriptif afin de retrouver le coupable selon les indices physiques fournis par le service de police dans la mise en situation.




Mathématiques :

Concevoir un plan à l’échelle de la surface de la scène de crime en utilisant les notions d’aire et de périmètre.

Découvrir le message codé derrière une suite de nombres quelconque.



Éducation physique :

Demander à l’enseignant d’éducation physique de participer en créant des pratiques de sauvetage d’une personne en détresse par des activités qui nécessitent l’interaction des élèves avec des exercices physiques.



Arts plastiques :

Demander aux élèves de concevoir un portrait-robot ou une reconstruction faciale du coupable selon les indices reçus pour aider à retrouver le coupable.




Kryshnå Martineau
Walker, R., (2008). Comment fonctionne l'incroyable corps humain, (Trad. Par L. Chabin; Ill. par R. Lazar et L. Swerling). Montréal. : Éditions Hurtubise inc.

Ma ressource provient de la collection Comment… J’ai trouvé ce livre lors de ma formation en enseignement en éducation physique et à la santé. En tant qu’enseignante en ÉPS, je m’intéresse beaucoup au fonctionnement du corps humain et en sa vulgarisation pour l’intégrer à mes cours. J’ai d’abord été attirée par les remarquables illustrations et surtout les nombreuses informations parsemées à travers le livre de façon ludique et colorée. http://www.editionshurtubise.com/images/ouvrages/r_1736.jpg
Lors du cours ENS-823, j’ai été agréablement surprise de découvrir la section L’univers vivant dans la progression des apprentissages puisqu’on y retrouve certains concepts utilisés dans le cadre des cours d’ÉPS. Il s’agit donc d’une entrée en matière quant au fonctionnement du corps humain pour les élèves. Ils y découvrent d’abord l’anatomie et les fonctions de certaines parties du corps pour ensuite comprendre l’évolution de l’être humain ainsi que l’adaptation qu’il fait à son environnement qui l’entoure. dscn3029.jpgdscn3030.jpg

Dépliable
Le livre comporte six sections dépliables et chaque dépliable représente un voyage dans une section bien précise du corps. Un dépliable comporte une introduction qui sert de tremplin au sujet présenté. Il est ensuite possible d’ouvrir les rabats et de suivre logiquement et explicitement le trajet exposé. Les termes exacts sont indiqués directement sur les illustrations, ce qui facilite l’association appropriée aux parties de l’anatomie humaine. dscn3031.jpg

Les Cervelots, de petits personnages farfelus, se promènent à travers le livre et commentent les informations données. Leurs commentaires peuvent apporter un questionnement ou un fait inusité qui capte l’attention. J’apprécie également qu’il y ait des agrandissements séparés pour montrer un peu plus en détails les éléments importants.
Son utilisation en classe

Dans une classe, le livre peut être mis à la disposition des élèves au coin lecture. Il comporte énormément d’informations accessibles aux élèves à partir de la 3e année du primaire. Toutefois, afin de préserver les pliables, il pourrait être présenté par l’enseignant et servir d’élément déclencheur à une discussion ou un projet. Les nombreuses informations dispersées à travers les pages peuvent aussi devenir des petites questions quiz. Grâce aux informations vulgarisées et applicables dans la vie de tous les jours, ce sont des connaissances à diffuser aux autres. Je pense entre autres à un enfant qui retient une information et qui en fait part à ses amis d’une autre classe à la récréation ou à ses parents au souper. Ce sont des informations qui éveillent la curiosité et qui suscite un intérêt rapidement sur l’anatomie et le fonctionnement du corps.
Pour les plus jeunes, il peut être attrayant à l’œil, mais un trop chargé en informations pour qu’ils s’y réfèrent réellement. Il pourrait être difficile de tout comprendre même si le livre comporte un lexique à la fin. La plupart des concepts sont assez complets et compréhensibles surtout pour un élève qui a une bonne compréhension de lecture. Il serait alors plus pertinent de le présenter par sections des temps à autres avec l’enseignant pour que les élèves puissent découvrir peu à peu les informations qui se retrouvent et qui y sont illustrées.
J’utiliserais le livre pour faire l’analyse du corps et des fonctionnements généraux. Il serait facile de recréer les parties du corps en papier mâché et de demander aux élèves d’expliquer le fonctionnement de la partie sélectionnée grâce à une recherche plus approfondie sur une section déterminée. Ainsi, ce type de projet nécessite une bonne compréhension du sujet pour ensuite être en mesure de l’expliquer adéquatement aux autres élèves. Je crois beaucoup à l’enseignement par les pairs. De plus, la création en 3D des différentes parties du corps permet de rejoindre les différents types d’apprenants.

À travers le livre, des faits historiques et des chercheurs sont présentés. On peut donc faire des liens historiques et utiliser une approche orientante pour présenter les divers métiers et les sciences qui se rattachent au corps humain tel que la médecine, la neurologie, la biologie moléculaire, le kinésiologie, le massothérapie, le chiropractie, etc.
Émilie Muloin
Présentation de la ressource

Mon coup de cœur va pour la revue et le site Internet Les débrouillards. Il s'agit d'une ressource complète et adaptée aux élèves du primaire. Les revues traitent de sujets variés dans un langage scientifique et accessible pour les jeunes. Elles proposent des explications scientifiques à diverses questions en lien avec l'actualité, les textes sont toujours accompagnés d'images claires, colorées et qui appuient le textes. Les images et photographies sont un outil de plus pour favoriser la compréhension des jeunes du primaire. De plus, dans chaque exemplaire de cette ressource les auteurs propose une expérience à réaliser. Les expériences sont simples et stimulantes et il est facile dans la plus part des cas d'y greffer les notions de la Progression des apprentissages. Un procédurier et une liste de matériel accompagne chacune des expériences en plus d'une brève explication du phénomène scientifique relié à l'expérimentation. Il y a une parution par mois en plus de trois numéros sur les arts, les sports ou l'histoire.

Le site Internet propose une section pour adulte, il peut être consulter comme parent ou comme enseignant ou enseignante. En tant que professionnel de l'enseignement le site nous propose une situation d'apprentissage permettant d'approfondir l'expérience du mois. Ces fiches pédagogiques propose d'aller plus loin avec l'expérimentation et amène des pistes de multidisciplinarité. En effet, elles proposent souvent l'intégration du français et des arts en approfondissement. J'ai adoré cette ressource pour cette raison, car je trouvais qu'elle me pistait pour rendre les expériences plus complètes et plus riches en apprentissage. Les fiches sont gratuites, par contre elles nécessitent d'avoir accès à la revue ou d'y être abonné ou abonnée.
Clientèle ciblée

Les débrouillards : 8 à 12 ans

Pour les plus petits il y a la collection Les explorateurs.
En espérant que vos élèves seront aussi émerveillés que l'on été les miens!

Voici le lien : http://www.lesdebrouillards.com/

Stéphanie Poirier
Mon coup de cœur réconfortant!
Lors d’une belle journée de juin, un bon samaritain me remit ce livre en me disant : « Stéphanie, voici la bible des sciences et de la techno au préscolaire et au primaire…» À ce moment, moi qui étais désemparée suite à mon inscription au cours Enseignement des sciences, telle une brebis égarée, mon visage s’illumina… et je m’accrochai à cet ouvrage comme à une bouée de sauvetage. Problèmes de sciences et de technologie (1999) de Marcel Thouin est donc le fameux ouvrage qu’il m’a présenté. Par ailleurs, suite à mes recherches dans le coin ressources de madame Patry, j’ai constaté qu’il y avait une édition plus récente de cet ouvrage. Donc, aujourd’hui, je vous présente une nouvelle édition entièrement revue qui se nomme Résoudre des problèmes scientifiques et technologiques au préscolaire et au primaire (Marcel Thouin, Éditions MultiMondes, 2006). Tout d’abord, je vous présenterai brièvement l’auteur. Ensuite, je vous expliquerai le contenu de l’ouvrage, puis je terminerai en expliquant le choix de mon coup de cœur.
Alors, qui est Marcel Thouin? Marcel Thouin est professeur titulaire à la faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Il est l’auteur de plusieurs livres, dont Relever des défis scientifiques et technologiques (8 ans et plus) et Éveiller les enfants aux sciences et aux technologies.
Poursuivons avec le contenu du livre. Au départ, il est important de souligner que cette dernière édition comporte plus de 60% de nouveaux problèmes à résoudre et que ceux de l’édition originale sont améliorés. Il s’agit d’un recueil de problèmes élaboré dans l’esprit des plus récentes avancées en didactique des sciences. En fait, l’auteur adopte résolument l’approche constructiviste. Les problèmes visent à faire évoluer les conceptions non scientifiques fréquentes chez les élèves. De plus, ils sont présentés sous la forme d’activités simples.
Cet ouvrage contient une introduction qui traite de l’enseignement des sciences et de la technologie ainsi que plusieurs pages très intéressantes qui concernent les trois grands types d’activités de problèmes : les activités fonctionnelles, les activités de résolution et les activités de structuration. Cette section fournit entre autres plusieurs idées et une panoplie de canevas commentés. C’est une banque d’outils extrêmement utile pour l’enseignant!
Ensuite, suivent six sections (physique-chimie-astronomie-sciences de la Terre-biologie-technologie) divisées en 26 modules qui dénombrent au total 360 problèmes à résoudre. Pour chaque module, il est important de noter que les activités sont placées par ordre croissant de difficulté. Je trouve ce détail très intéressant pour les néophytes qui au départ, comme moi, peuvent avoir de la difficulté à déterminer le niveau de complexité de la tâche.
Ce manuel se termine par des annexes incontournables, car elles contiennent aussi des informations complémentaires indispensables pour bien réussir une activité : grilles d’observation, fiches d’autoévaluation, consignes de sécurité, liste de matériel et classification des problèmes en fonction des savoirs essentiels du Programme de formation de l’école québécoise (préscolaire et primaire) du MELS.
Dans un autre ordre d’idées, pourquoi cet ouvrage est-il mon coup de cœur réconfortant? Tout simplement, parce que tout y est! Il s’agit d’un manuel de référence pour les enseignants qui n’ont pas d’expérience dans le domaine. Chaque fiche de résolution de problème est structurée de sorte que nous nous y retrouvons facilement. Par exemple, en un coup d’œil, nous pouvons connaître facilement le thème, le niveau d’enseignement ainsi que toute l’information destinée à l’enseignant. Il est à noter que l’ouvrage contient des activités qu’on pourrait lier à tous les domaines généraux de formation. Ainsi l’auteur tient compte de l’importance du développement intégral de l’élève. En effet, la santé, le bien-être, l’environnement, la consommation, les médias, l’orientation, l’entrepreneuriat, le vivre-ensemble et la citoyenneté sont autant de thèmes qui, explorés en profondeur avec les élèves, sont à même d’ancrer leurs connaissances et leur intérêt pour les sciences et la technologie dans la réalité. Ainsi, l’enseignant soucieux de l’avenir de ses élèves trouvera facilement dans cet ouvrage riche et porteur plusieurs pistes de réflexion dignes d’une approche orientante.

Pier-Ann Poulin
Un peu à la manière de la démarche scientifique, dénicher ma ressource se fit lorsque j’ai eu à répondre à un problème. Comme vous le savez sans doute, la lecture est souvent au cœur des divers apprentissages et activités vécus par les élèves. Que ce soit en univers social, en arts ou encore en sciences, il est possible de permettre aux élèves d’approfondir leurs connaissances grâce à l’exploitation de la littérature. Cette année, avec mes collègues, nous désirions trouver une collection de livres informatifs pouvant servir de déclencheur à une SAÉ en sciences. Un problème majeur se posait. Puisque nous travaillons en équipe cycle, et que des élèves provenant de la classe TSA étaient intégrés au projet, nous devions trouver des livres pouvant être lus par des enfants de neuf à douze ans. Il fallait aussi que les niveaux de lecture soient adaptés à différents lecteurs, car nous avions des élèves dyslexiques, en grandes difficultés ou encore très avancés.

C’est ma collègue qui a trouvé une solution à ce problème en nous présentant la collection de livres Les Petits Curieux. Inconnue de nous toutes, c’est avec plaisir que nous avons appris à exploiter ces petits bijoux littéraires.

La collection Les Petits Curieux est produite par la maison d’édition Erpi et dirigée par Denise Gaouette (ancienne enseignante au 1er cycle du primaire et conseillère pédagogique) de même que Léo-Jacques Lévesque (Maître en éducation).

Cette collection comprend dix séries de livrets différents conçus pour des enfants de six ans à douze ans. Les livres appartenant à ces séries sont aussi classés selon différentes échelles de lecture ce qui permet à l’enseignant qui les utilise d’associer les livrets selon la compétence des élèves. Ainsi, la différenciation pédagogique se fait plus facilement.

Divers sujets liés à la science et à la technologie sont exploités à travers ces ouvrages. D’ailleurs, la série de livres touche les différents univers prescrits par le Programme de formation de l’école québécoise, que ce soit l’univers du vivant (Le corps : une machine extraordinaire), l’univers matériel (Forces, matières et énergie) ou encore la terre et l’espace (Un télescope en orbite). De plus, les domaines généraux de formation sont aussi mis en lien avec les livres de chaque série. En allant sur le site internet d’ERPI (http://erpi.com/primaire/forces_matiere_et_energie_p22417433.html), il est possible de vérifier à quel domaine peut être associé Le petit curieux que vous avez en mains.

En outre, cette série de livres permet également à l’enseignant qui l’emploie de faire des liens avec l’approche orientante. À titre d’exemple, les livres tels que Les premiers soins, Écris ton journal ou Photographe de la faune (série Lavande et série bourgogne) peuvent facilement permettre d’introduire une présentation à propos du métier d’ambulancier, de journaliste ou encore de photographe. Bien sûr, avec chaque titre il est possible d’exploiter un domaine ou une profession sous forme de présentation ou encore en invitant en classe certaines personnes ressources.

En sciences, les livres Les petits curieux sont extrêmement utiles lorsqu’on désire que les élèves approfondissent leurs connaissances sur un sujet faisant partie de situations d’apprentissages. Mis à part cela, il existe plusieurs manières d’exploiter Les petits curieux, et ce, dans un domaine autre que la science et la technologie.

En effet, il est possible d’utiliser ces livres en français notamment dans la compétence Lire des textes variés. Ces documentaires sont idéals si on désire faire des cercles de lecture avec les élèves. Puisqu’ils sont peu dispendieux (ils varient de huit à dix dollars environ), il est possible de se procurer plusieurs exemplaires d’un même thème et ainsi créer des équipes d’experts qui peuvent s’échanger des informations et des connaissances.

De plus, faire des guides de prédiction est aussi une bonne façon d’exploiter à la fois les stratégies de lecture et Les petits curieux. Ces guides de prédiction sont souvent effectués avec des textes informatifs. Les élèves répondent à des questions sur un sujet précis et vont valider leurs hypothèses en lisant sur ce même sujet. Parce qu’ils contiennent des informations pertinentes, qu’il y est facile de se repérer et que la quantité de textes est légère, cette collection est idéale pour développer cet aspect de la lecture. Aussi, la variété propre à chaque collection permet de pouvoir répéter l’activité sans se préoccuper de trouver des textes ou de ne pas brûler son matériel.

De surcroît, Les petits curieux, placés dans le coin lecture, font littéralement fureur auprès des adeptes de sciences. En effet, les élèves aiment feuilleter ces livres lors des routines ou encore lors des temps de lecture. En temps libres, il est possible de demander à certains élèves de faire un exposé sur les contenus provenant d’un de ces livres. Ce projet personnel, déjà vécu avec mes élèves, est très intéressant et très motivant.

Finalement, les livres les Petits curieux sont une mine d’or lorsqu’on désire intégrer les sciences et la technologie dans une classe. Tous les élèves peuvent y trouver une lecture à leur pointure, c’est-à-dire à leur capacité. Ces livres sont attrayants et faciles à exploiter à la fois en sciences et en lecture. Très abordables, il est possible de se les procurer sur le site même d’Erpi ou encore en les commandant dans une librairie.

Bonne lecture à tous!
BIBLIOGRAPHIE


Erpi primaire (2014). Petits curieux. Site téléaccessible à l’adresse

< http://www.erpi.com/primaire/petits_curieux_p21344361.html >. Consulté le 5 août 2014

MELS (2011). La Progression des apprentissages. Québec : Ministère de l’Éducation, des Loisire et du Sport.

MEQ (2001). Programme de formation de l’école québécoise; éducation préscolaire, enseignement primaire (version approuvée). Québec :Ministère de l’Éducation
Marie-Ève Roy
1   2   3   4

similaire:

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconL'Ayurvéda comme science de vie et de longévité accorde une grande...

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconSynthèse Biologie, éthique, société et environnement
«bio», qui veut dire «vivant», et d’«éthique», qui signifie «ce qui est bon et utile pour l’homme». La bioéthique s’intéresse aux...

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconThème 3 – Corps humain et santé

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconTd : les tissus du corps humain

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconCours introductif : modélisation du corps humain

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconAnatomie du corps humain, illustrations et explications

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconRapport d’activités scientifiques

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconRapport d’activités scientifiques

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconRecherche sur les appareils et systemes du corps humain

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconRecherche sur les appareils et systemes du corps humain








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com