Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions»








télécharger 176.08 Kb.
titreTitre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions»
page2/4
date de publication19.10.2016
taille176.08 Kb.
typeNote
b.21-bal.com > documents > Note
1   2   3   4

Stéphane Dupray
Contexte

Dans le cadre du cours ENS 823 – Enseignement des sciences et technologies, il nous a été demandé de choisir un ouvrage qui serait notre coup de cœur. Le lundi matin alors que le premier cours n’avait pas encore commencé. Mme Patry exposait ses différents livres et nous proposa d’aller y jeter un œil. La majorité des livres était en anglais et ne me tentait pas plus qu’il ne fallait. J’ai aperçu au bout d’un instant un livre où la ville de Grenoble figurait. Cela a attiré mon attention et j’ai décidé de le feuilleter. Mme Patry proche de moi émit un commentaire en faveur de ce livre. Lors de la présentation du travail « coup de cœur », j’ai donc opté pour ce pamphlet.

Présentation de l’ouvrage

Il s’agit d’un feuillet d’une soixantaine de pages, relié à l’agrafeuse qui semble avoir été imprimé, il y a quelques années. Il n’y figure ni index, ni table des matières rendant son usage peu pratique. Ce livre possède comme seule page de couverture une feuille indiquant : Science on stage 2, une date (2 au 6 avril 2007) et un lieu (Grenoble). À l’intérieur du livre, plusieurs pages se succèdent un peu comme un livre de recettes. Mais, nous ne pouvons voir de numérotation de pages. Les images sont peu retouchées et la mise en page est simpliste. Après quelques recherches, je compris qu’il s’agissait de l’ensemble des démonstrations que la délégation irlandaise (11 personnes) de Science On Stage avait présentées lors de la rencontre Science On Stage 2 à Grenoble en France. Lors de l’élaboration de ce travail, je me suis demandé pourquoi Grenoble précisément. Grenoble est un des grands centres de recherche en France, environ 20% de la population évolue dans la recherche, l’étude post-secondaire ou les hautes technologies d’où l’intérêt d’y faire le 2e science on stage. Pour rappel, Science On Stage est une organisation internationale qui s’est donné pour but d’encourager les enseignants à échanger sur les pratiques d’enseignement des sciences.

Le contenu

Si on prend une page type, on voit un titre de quelques mots « voir la lumière infrarouge », accompagné d’une brève description : « Utiliser une télécommande et un appareil photo numérique pour voir la lumière infrarouge ». Ensuite, on nous liste le matériel nécessaire et le contexte soit : « L’utilisation d’objets utilisant la technologie infrarouge peut être observée. ». Nous avons la procédure : regarder à travers l’écran d’un appareil photo numérique pour pouvoir apercevoir une lumière infrarouge. Puis, on nous donne l’explication qui est dans ce cas que l’œil ne perçoit pas les infrarouges, mais que toutes caméras numériques perçoivent les IR. Et enfin, des pistes d’exploration pour aller plus loin : « pointer la télécommande vers un miroir ».

Points positifs

Chaque activité présentée nécessite que très peu de préparation et du matériel peu onéreux et facile d’accès (magasin du dollar, récupération, objets usuels). La réalisation est bien détaillée et surtout rapide à réaliser. Ce dernier élément est un atout et permettra de travailler un concept sur une période de cours. De plus, cela est facilement adaptable à différentes classes d’âge tout en ne perdant pas son intérêt et le facteur « ouah! »

Points négatifs

La lacune de ce coup de cœur demeure la mise en page peu attrayante et sa difficulté d’utilisation. Pour ma part, le second point négatif demeure dans le fait qu’il soit en anglais. Mais, cela ne concerne que moi.

Conclusion

C’est un outil qui va trouver sa place dans ma bibliothèque car il risque de m’être fortement utile dès la rentrée. Il est certain que j’opterai pour sa version remodelée et gratuite disponible sur cette page :

« http://www.scienceonstage.ie/resources/SOS1&2_booklet_Ireland.pdf  »

Nathalie Duval

Mon livre coup de cœur

Mon livre coup de cœur parle du système solaire. J’ai choisi ce livre parce que j’ai l’intention de monter une SAÉ sur le thème de la Terre et l’espace. J’aimerais amener les élèves visiter L’Astrolabe du parc national du Mont-Mégantic, pour initier les élèves à l’astronomie. J’ai eu cette idée en y allant moi-même cet été. C’est donc dans cette optique que je guidais mes recherches sur mon livre coup de cœur. Je cherchais un livre pour une clientèle d’adaptation scolaire, en classe de communication principalement des garçons entre à treize ans et quatorze ans. Je regardais quelque chose de visuel et de pertinent pour mes élèves. Je voulais un livre avec un vocabulaire simple, mais qui comportait assez d’information et certainement intéressant pour eux.
Le livre que j’ai trouvé s’intitule : Système solaire. Explore l’univers en 3 dimensions de Fleurus. Il nous emmène dans un fabuleux voyage dans l’espace pour découvrir les secrets du système solaire. C’est livre robuste avec des pages cartonnées. Cela m’apparait intéressant pour un livre qui sera manipulé régulièrement par des jeunes. Dans ce livre, l’auteur aborde 13 thèmes (chacun d’eux se retrouve en deux 2 pages seulement). De la naissance du Soleil à la formation de la Terre, de la plus petite météorite à la géante Jupiter, des premiers pas de l’homme sur la Lune à l'exploration de la planète Mars, tous les phénomènes célestes sont dévoilés grâce à des scènes en relief. Les textes sont d’ailleurs écrits par des scientifiques. On y retrouve de courtes légendes qui expliquent chaque détail d’une scène.
On remarque rapidement des images d’une très belle qualité. Les couleurs sont frappantes. Le vocabulaire est simple, bien vulgarisé et explicite. Ainsi cela facilite la compréhension du thème abordé. De plus, ce qui a alimenté davantage ma curiosité, c’est les pliables qu’on y retrouve sur certaines pages. Nous avons vu en classe que cela suscitait plus l’intérêt en plus d’être accrocheur pour les jeunes. C’est d’ailleurs ce que j’avais remarqué en premier dans ce livre, et ce, même avant que nous abordions le thème en classe. L’auteur choisit de rendre les pliables le plus réalistes possible. Par exemple, les sondes sont en cartons métallisés. Au-delà des pliables qui sont très bien construits et qui facilitent la compréhension, le 3D capte l’attention encore plus qu’une simple image. Je présume que l’élève sera davantage motivé à faire ses propres recherches. Aussi, je pense que cela attirait davantage les garçons à cause du 3D.
Ce livre s’adresse à des élèves du primaire à partir du 2e cycle, mais aussi à une clientèle du secondaire en adaptation scolaire puisque le thème est sérieux et n’est surtout pas d’une apparence trop jeune. Les élèves du secondaire ne sont pas intéressés de lire des livres qui semblent trop faciles ou trop bébé pour eux malgré leur difficulté en lecture.
L’utilisation de ce livre pourrait se faire en français pour travailler le texte informatif. Je ferais choisir un thème par élève et je leur demanderais de me réaliser un résumé et d’en faire par la suite une présentation orale. Ce livre pourrait également servir d’introduction à la réalisation de pliables. Ou bien simplement placé aux yeux de tous dans la bibliothèque de la classe pour le plaisir de lire.
Finalement, ce livre est sans contredit un bel outil pour découvrir notre merveilleux système solaire à cause des représentations que l’auteur a choisies d’y mettre. On peut retrouver ce livre chez Archambault pour environ une trentaine de dollars, mais vous pouvez vous le procurer pour aussi peu que dix dollars chez Canadien Tire. À ce petit prix, je compte bien partir à sa recherche pour me le procurer!
Référence biographique :

Graham, Ian.(2008). Système Solaire. Édition Fleurus, Pa
Marie-Pier Gadboishttp://gal.ulyn.net/378350_1.jpeghttp://www.laboutiquescienceetvie.com/media/catalog/product/cache/6/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/3/5/356.964.jpg

Mon coup de cœur…

Ma bible de chevet en sciences!


Étant donné que dans mon enfance, je n’étais pas douée pour les sciences, je manquais de confiance en moi pour l’enseigner à mes élèves. Je ne savais pas par où commencer puisque les sentiments qui me venait à l’esprit quand je pensais aux sciences c’était la déception, l’échec… la frustration de n’y rien comprendre. Heureusement, le vent a tourné. J’ai choisi de m’outiller et de me perfectionner avant qu’arrive le retour en classe. Aujourd’hui, je sais pertinemment que j’ai fait le bon choix.

Dans le cadre du cours de Madame Patry, j’ai fait une véritable trouvaille qui changera assurément la routine du matin dans ma classe et ce, dès septembre. Il s’agit d’un livre… Et oui, moi et les livres, c’est une histoire d’amour depuis plusieurs années… Or, cette fois-ci, ce n’est pas un album jeunesse, mais bien un livre pour moi, pour ma culture personnelle d’abord et avant tout et pour mon pur plaisir de lectrice. J’ai découvert L’Agenda de l’apprenti scientifique. Une fois que j’ai parcouru toutes les pages, j’ai alors pensé qu’il serait mon meilleur allié en enseignement… Je vous explique pourquoi c’est mon coup de cœur dans les lignes qui suivent…

C’est un livre très bien pensé qui m’a tout de suite accrochée. D’abord, parce qu’il répond à mon besoin d’enseignante de me fournir des suggestions d’expériences simples à faire concrètement en classe avec du matériel facile à se procurer (dans le bac de recyclage, dans la salle de prof!). Aussi, parce que ce petit bijou est écrit avec un vocabulaire directement lié à la terminologie scientifique et technologique tout en demeurant accessible, même pour mes élèves. De plus, je le trouve facile à consulter puisqu’il est divisé par mois, comme son nom l’indique puisque c’est un agenda. Donc, à chaque jour de chaque mois, une expérience est proposée sous forme de questionnement. C’est dans l’action que l’on infirme ou que l’on confirme notre hypothèse de départ. En tant que pédagogue, j’approuve totalement puisque c’est directement en lien avec mon programme. Or, par le biais des 365 petites activités qui sont proposées dans cet ouvrage, je peux facilement rendre accessible le monde des sciences et de la technologie à mes élèves. L’agenda de l’apprenti scientifique est également bien conçu puisque pour chaque question, il y a un repère culturel en lien ainsi que des explications claires, simples et précises avec illustrations à l’appui. Je pense que c’est un ouvrage à garder tout près… Pour ma part, c’est ma nouvelle bible de chevet!

Grâce à ce livre coup de cœur, je suis en mesure de me préparer adéquatement à la rentrée qui approche à grands pas. Je sais que ma routine va changer puisque ce livre m’a littéralement inspiré une nouvelle façon de faire avec mes élèves pour les motiver à venir en classe le matin et aussi pour leur laisser le temps d’arriver, tout en faisant des apprentissages dans l’action et dans le plaisir.

Mon objectif est de présenter une expérience à chaque matin aux élèves. Pour ce faire, il est essentiel que le matériel requis soit prévu la veille et placé à la disposition des élèves dès leur arrivée. À la fin de la semaine, chaque élève complète un calendrier visuel qui démontre en un coup d’œil les expériences réalisées. Mon intention est qu’à la fin de chaque semaine, l’élève choisisse un coup de cœur et l’ajoute à son pliable. L’idée est d’avoir un pliable coup de cœur pour chaque mois. Ce faisant, je suis certaine que j’aborderai les 3 univers du programme et que mes jeunes auront des traces de ce qu’ils ont faits et appris. Et toi, qu’as-tu prévu de faire en classe le matin? http://facilecture.fr/wp-content/uploads/2011/08/couleurs_1.jpg


Exemple de tableau récapitulatif des expériences réalisées en classe

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Concept : ______

______________

Concept : ______

______________


Concept : ______

______________


Concept : ______

______________


Concept : ______

______________


Concept : ______

______________

Concept : ______

______________


Concept : ______

______________


Concept : ______

______________


Concept : ______

______________


Concept : ______

______________

Concept : ______

______________


Concept : ______

______________


Concept : ______

______________


Concept : ______

______________


Concept : ______

______________

Concept : ______

______________


Concept : ______

______________


Concept : ______

______________


Concept : ______

______________




Prénom : ________________________

Pliable coup de cœur du mois de : _________________________

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Ressources pour trouver ce livre
Ostrowsky, N. (2009). L’agenda de l’apprenti scientique. Éditions : La martinière
http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/38236-l-agenda-de-l-apprenti-scientifique
Il est possible de le commander directement sur le site de Renaud-Bray :

http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=992986&def=Agenda+de+l'apprenti+scientifique(L')%2COSTROWSKY%2C+NICOLE%2CBRONN%2C+THERESA%2C9782732438948
Chantal Gagnon
Mon choix pour la ressource « Coup de cœur » s’est arrêté sur une collection (livres et magasines) couplé d’un site internet le tout développé avec l’aide de participants d’origine Canadienne, Américaine et Australienne.
L’ouvrage premier que j’ai pu explorer (pour le primaire) se nomme :

*Teaching Green, The Elementary Years
Hands-on Learning in Grades K-5

Et le site internet: http://greenteacher.com

Le regroupement « Teaching Green » est un organisme à but non lucratif travaillant en éducation. Il est à l’origine d’une abondante source de documentation qui ne cessent d’être produite, testée et enrichie par des dizaines d’enseignants qui font des retours et des critiques de leurs propres créations pour nous offrir des SAÉ presque clé en main. Les activités proposées dans leurs volumes, leurs magasines de même que sur leur site internet sont adaptés pour différents groupes d’âge.
On peut retrouver entre autre des manuels d’activités pour le préscolaire, le primaire et pour les différents cycles de l’enseignement secondaire. L’orientation offerte par les multiples activités a pour but non seulement de couvrir les paramètres des sciences et technologie mais également propose l’approche multidisciplinaire. Certaines activités intègrent déjà d’autres sujets qui peuvent être évalués de façon formative ou sommative.
Lorsque l’on regarde les cinq grands domaines généraux de formation nous pouvons remarquer qu’ils y sont tous représentés facilement dans chacune des activités.
En ce qui a trait maintenant aux trois différents univers en sciences et technologie soit : l’Univers Matériel; l’Univers Technologique et Univers Vivant, ils sont également tous représentés. Cependant, le premier et le dernier le sont davantage.
De multiples axes de développement s’y retrouvent de façon évidente de même que beaucoup d’intentions éducatives, il est donc simple de créer des SAÉ intéressantes, stimulantes et qui permettent de couvrir de façon efficace le programme d’enseignement primaire du Québec.
Après maintenant vingt-trois années d’enseignement des sciences et technologie au secondaire, j’ai pu constater que les jeunes qui arrivent en première secondaire n’ont pas été suffisamment stimulés dans ces deux domaines. Cette problématique vient du fait que les enseignants du primaire qui font à mon avis, un excellent travail dans les autres sujets enseignés, ne sont malheureusement pas suffisamment familiers avec les sciences qui pour beaucoup d’entre eux, n’ont pas été côtoyées depuis le quatrième secondaire.
L’approche est donc plus difficile pour eux et par le fait même ardu à transmettre à leurs élèves.

Dans une autre optique maintenant, plusieurs études prouvent que les enfants au primaire développe leur curiosité et leur goût d’investiguer et d’apprendre lorsqu’ils ont l’opportunité d’interagir avec ce qui les entoure donc leur environnement. Les animaux, en particulier mais également les autres éléments de la nature devraient encore être le berceau de leurs premières années d’existence. N’allant presque plus dehors ou très peu pour une grande majorité d’enfants, afin de développer leur désir d’entrer en relation avec le monde extérieur et, devenant de plus en plus sédentaire et « victime » d’une technologie qui les rendent dépendant en très bas âge (car mal utilisée et mal gérée par le monde adulte, eux même parfois dépassés par les avancés de plus en plus rapide en matière de technologie informatique ou autres) ils pourraient profiter du type d’enseignement véhiculé par « Teaching Green ».
Les activités proposées permettent aux enfants de reprendre contact avec l’environnement qui les entoure. Les différentes approches recommandées favorisent la prise de conscience du monde dans lequel ils vivent et augmentent leur compréhension de certaines problématiques (en fonction des activités et des âges ciblés) afin de leur permettre de cheminer vers, parfois, des résolutions de problèmes en relation avec des questionnements de l’heure ou futurs qu’ils auront possiblement à résoudre et/ou pour lesquels ils devront un jour prendre position.
Comme cette approche est plus facilement accessible pour la plupart des enseignants n’ayant pas nécessairement de solides connaissances en sciences et technologie, je la crois tout à fait réaliste et comme je le mentionnais plus tôt, très multidisciplinaire.
Le seul inconvénient que j’ai pu remarquer pour cette ressource est le fait qu’elle soit en anglais. Le site, par contre, grâce à la collaboration de partenaires enseignants bilingues, offre maintenant une partie du site en français et même une autre en espagnol.
Je crois que cette ressource est donc une avenue sûre pour quiconque désire enseigner de façon proactive et multidisciplinaire, les sciences et technologie au primaire.
*Bibliographie:
Tim Grant, Gail Littlejohn. (2008) Teaching Green, the Elementary Years, Hands-on Learning in Grades K-5. New Society Publishers. June 2008.
1   2   3   4

similaire:

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconL'Ayurvéda comme science de vie et de longévité accorde une grande...

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconSynthèse Biologie, éthique, société et environnement
«bio», qui veut dire «vivant», et d’«éthique», qui signifie «ce qui est bon et utile pour l’homme». La bioéthique s’intéresse aux...

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconThème 3 – Corps humain et santé

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconTd : les tissus du corps humain

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconCours introductif : modélisation du corps humain

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconAnatomie du corps humain, illustrations et explications

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconRapport d’activités scientifiques

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconRapport d’activités scientifiques

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconRecherche sur les appareils et systemes du corps humain

Titre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps humain : Structures et fonctions» iconRecherche sur les appareils et systemes du corps humain








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com