Pour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches








télécharger 14.23 Kb.
titrePour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches
date de publication17.11.2016
taille14.23 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos
Pour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches

La description scientifique des animaux, de leur habitat, de leur comportement et de leurs relations est riche d’un vocabulaire spécialisé, dont la signification échappe parfois au non initié.

Ces fiches n’ont pas la prétention de remplacer un cours de biologie, ni d’être exhaustives ; elles ont pour but de vous permettre de mieux connaître, de mieux comprendre le monde aquatique : ainsi vous l’apprécierez encore davantage.

Voici des explications claires, un peu d’étymologie si nécessaire, des photos et définitions simples qui vous permettront de mieux appréhender les comportements animaux, l’éthologie, l’écologie, l’anatomie ou encore la physiologie…
Bio-fiche 7 – Anadrome et catadrome…

Nous entendons souvent parler de mobilité ou d’immigration ! Pas de polémiques ici ! Cependant les comportements observés, tant chez les hommes que chez les animaux, nous font prendre conscience de ceci : il est important, voir capital pour eux de se déplacer,… et nous verrons des déplacements d’individus ou de populations entières.

Cette fiche nous amène naturellement à parler des poissons et de leurs migrations particulières.
Savez-vous ce que signifient les termes « catadrome et anadrome ?.. » Et si vous posez la question à vos amis …
Eh bien, certaines espèces de poissons, aussi bien de mer que de rivière, se déplacent en masse de manière saisonnière. Ces phénomènes, appelés migrations, sont relativement courants. Peu d’espèces sont véritablement sédentaires, à l’exception des espèces vivant dans des espaces fermés.
Ces migrations, déplacements ou mouvements peuvent être envisagés à l’échelle du jour ou de l’année, sur des distances allant de quelques mètres à des milliers de kilomètres. Le moteur ou plus simplement l’objet de ces déplacements est généralement en relation avec l’alimentation et la recherche de nourriture, les conditions de température et les variations saisonnières ou encore la vie sexuelle et la reproduction. Les raisons de certaines migrations sont liées à des catastrophes, ou à des raisons encore inconnues. Notons encore des migrations assez particulières, voire exceptionnelles, chez certaines espèces de poissons.

Signalons enfin que la reproduction, si importante dans toute la nature, est une raison majeure des grandes et spectaculaires migrations chez les poissons.
Le terme « catadrome » correspond à la migration des poissons vivant en eau douce et se reproduisant en milieu marin. Etymologiquement, « cata » signifie en grec « vers le bas », et « dromos » signifie « la course ». Vous entendrez parfois aussi parler d’espèces thalassotoques : c’est un terme équivalent.

A l’inverse, les espèces vivant en mer et se reproduisant en eau douce sont qualifiées d’ « anadromes ». Etymologiquement : du grec « ana » (vers le haut). On dira aussi que ce sont des espèces potamoques. Et donc, pour faire simple :



  • un poisson catadrome (soit course vers le bas) ou thalassotoque (du grec thalassa = mer = océan) vit le plus souvent en eau douce mais se reproduit en eau de mer (exemples : l’anguille, le mulet porc...)

  • un poisson anadrome (soit course vers le haut) ou potamoque (du grec potamos = rivière) vit le plus souvent en eau de mer mais se reproduit en eau douce (exemples : l’esturgeon, le saumon, la truite de mer...)



Un poisson anadrome bien connu est l’esturgeon. Les adultes vivent dans les eaux côtières et remontent les fleuves en avril-juin pour se reproduire. Le frai a lieu sur les fonds de sable dans la partie basse des rivières. Les adultes qui survivent retournent ensuite en mer. Les alevins, quelques mois plus tard, gagnent les estuaires pour s’y développer avant de gagner la mer.

Le saumon est aussi un poisson anadrome. Il naît dans les petits cours d’eau, migre ensuite vers l’océan où il vit pendant quelques années, avant de retourner dans le cours d’eau où il est né, pour se reproduire puis mourir. Le saumon est capable, dans sa migration, de remonter un cours d’eau sur des centaines de kilomètres.
Le poisson catadrome le plus connu est l’anguille, dont les larves vivent quelques fois pendant des mois ou des années en mer, avant de remonter les cours d’eau où elles vont atteindre leur plein développement, y vivre puis retourner en mer pour y pondre et y mourir. Les adultes passent la plus grande partie de leur existence en eau douce (fleuves, rivières, lacs et étangs). A la fin de leur croissance (entre 12 ans pour les mâles et 20 ans pour les femelles), les anguilles entament en automne leur migration vers la mer. C’ est à cette période qu’elles subissent des modifications physiologiques et morphologiques pour être aptes à supporter le milieu marin. La reproduction a lieu au printemps dans la mer des Sargasses au large de la Floride. Les conditions exactes sont encore mal connues, mais elle a lieu à grande profondeur, et les adultes meurent après avoir frayés. Après l’éclosion des œufs, les larves se laissent porter par les courants marins (Gulf Stream) pour rejoindre, au cours de l’année, les côtes de l’Europe et de l’Afrique du Nord. Elles se métamorphosent alors en petites anguilles transparentes, appelées civelles, avant de pénétrer dans les estuaires des fleuves. Ces anguilles se retrouvent alors dans nos rivières, fleuves, lacs ou canaux...



Texte et photos © Jean Christophe Grignard - www.jcgrignard.com

Le poisson catadrome le plus connu est l'anguille. Elle a une espérance de vie 25 ans. (Taille de 40 cm à 1.4m pour un poids de 3 à 4kg) – Anguilla anguilla. Les adultes vivent en eau douce et se reproduisent dans la mer des Sargasses.







Poisson anadrome bien connu, l’esturgeon a une durée de vie pouvant aller jusqu’à 100 ans. (Taille de 1 à 2.5m pour un poids de 45 kg) – Acipenser sturio. Les adultes vivent dans les eaux côtières et remontent les fleuves pour se reproduire. (Notes : les espèces représentées ci-dessus ont été photographiées en carrières. Ce sont généralement des espèces hybrides issues d’élevages – type Acipenser sp. X ).

similaire:

Pour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches iconBio-fiches …Pour mieux comprendre le jargon des biologistes…
«Bio-fiches» illustrées. Des explications claires, un peu d’étymologie si nécessaire, des photos et définitions simples qui vous...

Pour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches iconPour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches
«magnifique jardin zoologique de corail» et rappelons leur que cet embranchement, au demeurant inoffensif et passif, ne l’est pas...

Pour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches iconPour mieux comprendre le jargon des biologistes… Bio-fiches 9

Pour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches iconPour mieux comprendre le jargon des biologistes… Bio-fiches
«organismes différents vivant ensemble». Cette définition englobe les diverses relations classiquement qualifiées de phorésie, de...

Pour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches iconPour mieux comprendre le jargon des biologistes… Bio-fiches
«caché» ou de camouflage actif. Cette capacité à changer de couleur en fonction et à cause de modifications de l’environnement est...

Pour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches iconPour mieux comprendre le jargon des biologistes… Bio-fiches
«zone physique» qu’on appelle thermocline peut-être visible lorsque se mélange les deux masses de températures très différentes,...

Pour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches iconPour mieux comprendre le jargon des biologistes… Bio-fiches
«zone physique» qu’on appelle thermocline peut-être visible lorsque se mélange les deux masses de températures très différentes,...

Pour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches iconPour mieux comprendre le jargon des biologistes… Bio-fiches
«la loi des grands et des plus forts n’est pas toujours de rigueur, IL y a les petits malins !». Certaines espèces ont développé...

Pour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches iconRecherche-pre-clinique/l-experimentation-animale/la-regle-des-3-r-reduire-raffiner-remplacer
«modèle», pour mieux comprendre la physiologie d'un organisme et sa réponse à divers facteurs ou substances (pour en tester, vérifier...

Pour mieux comprendre le jardon des biologistes…Bio-fiches iconVers un vécu corporel en 1
«ressent» pour mieux en fixer la mémoire, mieux en assurer la répétition et mieux en régler le résultat»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com