Synthèse du Parcours Professionnel








télécharger 0.52 Mb.
titreSynthèse du Parcours Professionnel
page6/9
date de publication19.11.2017
taille0.52 Mb.
typeThèse
b.21-bal.com > documents > Thèse
1   2   3   4   5   6   7   8   9

FICHE CONTEXTE N°7


Région : M’Bandaka - Equateur
Période couverte : fév. – mars 2005
Type d’opération : accès aux soins primaires
Organisation : Desk régulier – MSF Belgique
Poste occupé : Coordinateur de Projet

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE

DU CONGO




Contexte 


  • L’année 2003 représente la fin de la seconde guerre du Congo. Commencée en 1998 lorsque Laurent-Désiré Kabila – dont l’accession au pouvoir fut rendue possible grâce au soutien du Rwanda et de l’Ouganda – avait proclamé le Congo aux congolais, ce conflit international22 entraîna la mort de près de 3 à 4 millions de personnes.

  • 2003, c’est également l’année où je suis chargé depuis le siège de Bruxelles d’appuyer la logistique d’une des plus grandes opérations humanitaires conduites par MSF en matière de santé primaire. Face aux ravages de la guerre et malgré l’absence d’infrastructures encore valides, une action de couverture sanitaire de grande amplitude (accès aux soins primaires, vaccination, nutrition) est lancée dans toute la partie nord-ouest du pays de la Province de l’Equateur. Au total, se seront près de six projets23 qui furent supportés par la base arrière de M’Bandaka (capitale provinciale) avec un ravitaillement principalement assuré en avion, pirogue ou moto. En 2005, j’occupai le poste de Coordinateur de ce projet afin, notamment, d’évaluer les éventuels progrès de cette opération à la fois complexe et éprouvante pour les équipes.

  • Je fus par la suite amené à revenir au Congo, d’abord comme Chef de Mission intérim en septembre 2006 durant la première élection libre depuis 1966 où le risque de tensions entre les principaux candidats (Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba) faisait craindre pour la sécurité des équipes MSF. On me demanda à nouveau d’intervenir dans le pays en mai 2008 à la suite du crash d’un DC9 de la compagnie nationale Hewa Bora à Goma dans lequel se trouvait un collaborateur MSF qui y perdit la vie. Ma mission consista à apporter un soutien psychologique aux équipes et aux familles, régler les affaires administratives et légales liées à ce décès et positionner un avion affrété par MSF.

FICHE CONTEXTE N°8


Pays : République de Centrafrique (RCA)
Région : Batangafo - Kabo
Période couverte : mai – juin 2006
Type d’opération : Ouverture de mission
Organisation : Unités des Urgences – Mission conjointe MSF Belgique + Espagne
Poste occupé : Coordinateur d’Urgence
RÉPUBLIQUE DE

CENTRAFRIQUE



Contexte 


  • Au début de l’année 2006, la situation humanitaire de la République centrafricaine est alarmante : 67 % de la population vivait avec moins de 1 $ par jour, le taux de croissance était estimé à 2,5%24 et le pays classé au 171ème rang des pays les plus pauvres sur un total de 177. Un an avant – en mai 2005 – les irrégularités enregistrées lors de l’élection du président putschiste François Bozizé déclenchèrent des représailles armées. Plusieurs attaques furent menées par les factions rebelles dans la zone nord du pays à Markouda, Paoua et Batangafo, privant la population de cette zone – dont une partie avait fui dans le bush – de soins et de nourriture.

  • C’est à cette époque que la section espagnole de MSF – présente dans le pays depuis plusieurs années – chercha à augmenter sa capacité opérationnelle faute de moyens financiers25. Elle fit appel à l’Unité des Urgences du Centre Opérationnel de Bruxelles pour répondre à la crise humanitaire grandissante dans le Nord du pays. C’est à cette occasion que je fus sollicité pour conduire avec un médecin une mission exploratoire dans cette région. Mission exploratoire qui préconisa l’ouverture de deux programmes : l’un hospitalier à Batangafo et l’autre d’accès aux soins primaires en zone rebelle depuis la ville de Kabo.

  • La proposition de projet prévoyait en outre une réponse d’urgence à des violences dans la capitale de Bangui en cas de vraisemblable tentative de coup d’état. Cette proposition fut finalement acceptée sur la base d’une répartition des activités et des responsabilités entre les deux centres opérationnels. Cette mission conjointe dura près de trois ans et fut finalement arrêtée, notamment à la suite d’attaques ciblées sur les équipes MSF dans cette zone26.


FICHE CONTEXTE N°9



Région : Juba – Bor - Pibor
Période couverte : jan. – fév. 2007
Type d’opération : programme d’accès aux soins primaires et secondaires en zones reculées
Organisation : Desk régulier – MSF Belgique
Poste occupé : Chef de Mission

SOUDAN DU SUD



Contexte 


  • En accordant une large autonomie au Sud Soudan pendant six ans - période au bout de laquelle les habitants de la région furent conviés à un référendum d’autodétermination – l’accord de paix signé en janvier 2005 entre le nord et le sud du soudan (CPA27) va soudainement transformer le paysage politique et humanitaire du pays. Jusqu’alors, l’intensité des combats enregistrés pendant la seconde guerre civile28– principalement liée aux disputes des zones pétrolifères – avait forcé l’ensemble des agences humanitaires à coordonner leur action de secours depuis la frontière kenyane, sur la base arrière de Lokichoggio. A l’annonce de la paix en 2005, on assista alors à un mouvement massif de ces agences, quittant le Kenya pour s’installer à Juba, nouvelle capitale d’un Sud-Soudan en marche pour son indépendance29.

  • Les difficultés rencontrées par la section belge de MSF lors de ce déménagement30 allaient fragiliser une mission qui supportait à cette époque deux projets : le premier à Pibor (Centre de santé primaire et reproductive) et le second à Bor (hôpital régional), tous deux situés dans le Jonglei State, au Sud Est du pays. Suite à des démissions en série de l’équipe de coordination, on me demanda de reprendre les commandes de la mission pour la stabiliser.

  • Je reviendrai au Sud Soudan à deux occasions : la première en 2010 pour remplacer le Coordinateur Technique et Logistique avec comme principal défi d’améliorer les infrastructures de la mission (hôpitaux, bureaux, stocks, etc.) et les capacités de mobilité aérienne afin de préparer d’éventuelles reprises des combats après le référendum. Les combats reprirent en décembre 2011 et furent à l’origine de mon retour au Soudan du Sud en juin 2012. Cette dernière mission avait pour objectif d’aider les Coordinateurs de Projet et le Chef de Mission à consolider les systèmes de sécurité de leurs équipes dans un contexte de déplacement massif de réfugiés sur la frontière entre le Soudan et son voisin sécessionniste.



FICHE CONTEXTE N°10




Région : New Dehli – Mumbai - Chhattisgarh
Période couverte : sept. – nov. 2008
Type d’opération : assistance médicale aux victimes de conflits, accès aux soins anti tuberculeux et traitement sida.
Organisation : Desk régulier – MSF Belgique
Poste occupé : Coordinateur Logistique
INDE




Contexte 


  • L’Inde fait partie des cinq pays qui composent le BRICS31 considérés comme les grandes puissances émergeantes de ce monde. Paradoxalement, malgré un des taux de croissance des plus élevés au monde, près de 27 % de la population vivait en 2008 en dessous du seuil de pauvreté32 avec moins de 1 dollar par jour de revenu. De plus, le pays était gangréné par des conflits de basse intensité dont les principaux se situaient au Nord Est du pays – en zone Cachemire – ainsi que dans les zones rurales de l’Est dans les régions de l’Andhra Pradesh et de Chhattisgarh dont certaines parties étaient sous contrôle des mouvements maoïstes. Malgré cela, cette république fédérale de plus de 1 milliard d’habitants considèrait depuis plusieurs décennies l’aide humanitaire comme superflue faisant tache dans un bilan qu’elle souhaitait résolument positif.

  • C’est la raison majeure pour laquelle au moment où je remplace le Coordinateur Logistique et Technique tombé brutalement malade, MSF tentait en vain depuis 1999 d’être officiellement enregistré dans le pays. Malgré tout, l’Organisation continuait d’opérer ‘sous la table’ pour tenter d’apporter des soins d’urgence en zone de conflit entre l’armée régulière et les troupes naxalites33 tout en assurant une prise en charge des cas de sida34 et de tuberculose multi-résistante dans les quartier défavorisés de Mumbai. Compte tenu des difficultés de l’équipe à opérer en zone maoïste, le Chef de Mission décida d’élargir les objectifs de ma mission en me demandant de mettre en place des formations en matière de déploiement en situation de conflit.

  • Quelques semaines plus tard et après deux ans de tentatives avortées, MSF apporta enfin des soins d’urgence dans ces zones et fut deux ans plus tard officiellement autorisé par l’Etat indien à opérer sur son sol en tant qu’acteur humanitaire.


FICHE CONTEXTE N°11


Région : Bande de Gaza
Période couverte : janvier 2009
Type d’opération : assistance médicale aux victimes de conflits
Organisation : Opération conjointe des Unités d’Urgences – MSF France + Belgique
Poste occupé : Coordinateur d’Urgence
PALESTINE


Contexte 


  • En novembre 2008, pour mettre fin aux tirs de rockets artisanales35 ainsi qu’au réarmement du Hamas au travers de centaines de tunnels reliés à l’Egypte, l’armée israélienne lance l’opération « Plomb Durci » sur la bande de Gaza, avec des raids de bombardements aériens dans un premier temps, puis une offensive terrestre qui s’acheva le 21 janvier 2009.

  • Les équipes MSF présentes dans la zone depuis près de dix ans demandèrent du renfort pour faire face à l’afflux massif des blessés. Très vite après le déclenchement de l’opération militaire, d’autres blessés par balle, cette fois victimes des violentes tensions entre le Hamas36 et le Fatah37, furent également soignés.

  • Alors que la zone de Gaza-ville était déjà couverte par des équipes chirurgicales arrivées depuis Jérusalem, ma mission consista à explorer les besoins dans la zone sud en entrant par l’Egypte avec une autre équipe chirurgicale. Les combats les plus lourds étant ciblés sur la partie nord et au regard du débordement des principaux hôpitaux de la ville, nous décidâmes de mutualiser les efforts de nos équipes pour monter une structure hospitalière indépendante au cœur de Gaza-Ville. Un hôpital modulaire gonflable d’une capacité de 60 lits fut installé en quatre jours. Outre le désengorgement des services d’urgences de la ville, cet hôpital de campagne permit d’effectuer de la chirurgie de rattrapage sur des opérations faites de manière approximative durant le pic de violence des combats.

  • D’autre part, une collaboration était prévue avec le CICR pour augmenter la capacité d’accueil des services de physiothérapie et améliorer la motricité des personnes estropiées pendant ce conflit ainsi que durant la seconde Intifada entre 2000 et 2003. Cependant, sous la pression des autorités du Hamas, MSF fut contraint de stopper les services hospitaliers quelques semaines plus tard. L’opération « Plomb Durci » fit près de 1.300 morts palestiniens et fut soumis à diverses dénonciations en matière de violation du droit international humanitaire38.

FICHE CONTEXTE N°12

Région : Peshawar
Période couverte : avril 2009
Type d’opération : Ouverture de projet de prise en charge de blessés de guerre
Organisation : Task Force Afgha / Pakistan

- MSF Belgique
Poste occupé : Coordinateur d’Urgence
PAKISTAN



Contexte 


  • Le 3 février 2009, deux infirmiers de l’organisation Médecins Sans Frontières furent tués sur la route de Swat, province située au nord du Pakistan où les combats menés par l’armée régulière contre les talibans faisaient rage. Dans l’incapacité de travailler sur place de manière permanente, MSF organisait depuis 2008 des services ambulanciers dans cette partie reculée du pays afin d’évacuer les blessés des combats pour les soigner en zone plus sécurisée. Deux mois plus tôt, trois collègues avaient été kidnappés dans la région de Malakand au sud de Swat avant d’être relâchés quelques semaines plus tard.

  • Face à cette situation d’insécurité croissante, on me demanda d’encadrer l’équipe de coordination présente à Peshawar qui était initialement chargée d’ouvrir un programme de prise en charge de blessés liés au conflit en zone FATA39. Au regard des statistiques sur les actions criminelles ou terroristes enregistrées en 200940, Peshawar était considérée à cette époque comme la ville la plus dangereuse au monde. Refuge historique aux populations qui fuyaient la violence des combats menés par les moudjahiddines contre l’armée russe entre 1997 et 1998, la ville était devenue dix ans après une passerelle incontournable pour les combattants talibans afin de conduire des attaques ciblées contre les forces de l’OTAN en Afghanistan.

  • Dans ce contexte d’insécurité et compte tenu de la proximité de la ville avec la zone FATA, MSF et le CICR souhaitent apporter une assistance médicale aux victimes du conflit qui s’était intensifié dans la zone depuis plusieurs mois. L’analyse du risque mise en balance avec l’impact humanitaire et la fragilité du moment de la mission me poussèrent finalement à renoncer au démarrage des programmes de MSF à Peshawar. Le CICR – qui décida néanmoins d’ouvrir dans la ville un hôpital chirurgical indépendant41 - dû en janvier 2012 réduire ses équipes avant de stopper quelques mois plus tard toute activité à cause de l’insécurité générale.


FICHE CONTEXTE N°13

1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Synthèse du Parcours Professionnel iconParcours professionnel

Synthèse du Parcours Professionnel iconParcours professionnel
«Sécurité des personnes et des biens, santé au travail, rps» pour le compte des régions Bretagne, et Pays de la Loire

Synthèse du Parcours Professionnel iconSynthèse et propositions
«valorisation» en synthèse de ses travaux, plus susceptible de se transformer en propositions, pouvant nourrir la réflexion concernant...

Synthèse du Parcours Professionnel iconPrologue Savants et policiers
«substances explosives». – Alexis Pharmaque. – Les paroles s’envolent, les écrits se volent. – La piste. – Encore Monsieur Synthèse....

Synthèse du Parcours Professionnel iconI. fiche d’identite de la formation
«Linguistique, Analyse du Discours et Didactique») et le parcours mcc («Médiation Culturelle et Communication»). Dans le projet actuel,...

Synthèse du Parcours Professionnel iconBaccalauréat professionnel H

Synthèse du Parcours Professionnel iconLe stress professionnel

Synthèse du Parcours Professionnel iconLe bp brevet Professionnel de Préparateur en Pharmacie

Synthèse du Parcours Professionnel iconLe bp brevet Professionnel de Préparateur en Pharmacie

Synthèse du Parcours Professionnel iconBaccalauréat professionnel "Esthétique/cosmétique parfumerie"








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com