La greffe des cheveux details








télécharger 217.62 Kb.
titreLa greffe des cheveux details
page1/5
date de publication17.11.2016
taille217.62 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5


LA GREFFE DES CHEVEUX DETAILS

SLIT TEXTE MULLER CHRISTIANE

LE SLIT (fente en français)

Contrairement à la technique classique qui consiste à prélever une carotte de cuir chevelu, en fonction de la zone à regarnir, et ensuite à insérer le micro-greffon (1 à 3 cheveux) le mini-greffon (6 à 8 cheveux) ou le greffon de 10 à 12 cheveux, la technique du SLIT consiste à effectuer à l’aide d’un scalpel une fente (sans ablation donc de cuir chevelu dépourvu de cheveux) et d’y insérer un micro-greffon de 1 à 2 cheveux).

L’avantage est une cicatrisation extrêmement rapide, et la disparition totale après cicatrisation de la fente, ce qui donne un résultat très naturel.

Le SLIT est surtout utilisé pour regarnir la bordure frontale
--

LT

La micro greffe folliculaire.

Aujourd’hui, toutes les équipes expérimentées pratiquent la micro greffe folliculaire, c’est la technique majeure. Vous pouvez trouver aussi la technique de l'ultra micro greffe, la micro transplantation douce, qui sont des appellations marketing de la micro greffe folliculaire.

1) La technique.

La séance se pratique sous anesthésie locale. Elle dure en moyenne 3 à 4 heures pendant lesquelles, le patient est assis confortablement en train de visionner un film à la télévision. Bien sûr, la séance de greffe se fait sans douleurs dans pratiquement tous les cas.

a) le prélèvement.

Sous anesthésie locale, nous prélevons une bandelette horizontale dans la zone donneuse dont la surface est variable en fonction de la séance et de la souplesse du cuir chevelu.

Après suture, le prélèvement sera caché dans tous les cas par les cheveux environnants à la fin de la séance. Ce prélèvement occasionnera une fine cicatrice horizontale de moins de 2 mm de large qui ne sera pas visible même avec des cheveux portés courts sur la nuque.

b) la préparation des implants.

Sous microscope, il faut tailler la bandelette en implants contenants les unités folliculaires. Naturellement, les follicules donnent naissance à 1, 2, 3 ou 4 cheveux, il est impossible de dissocier un follicule. Notre travail consiste à trier les implants en fonction du nombre de cheveux par follicules. Les implants avec un cheveu seront réservés pour la ligne frontale, ceux avec 3 ou 4 cheveux pour les zones arrière. Ce travail long et méticuleux conditionne la réussite du résultat.

c) la réimplantation.

Toujours sous anesthésie locale, on pratique de minis incisions avec une aiguille sur la zone à implanter. Bien sûr sans traumatiser les cheveux existants. Ensuite, on introduit avec de petites pinces, les implants dans les sites receveurs en prenant soin de bien orienter le cheveu pour la coiffure.

Au final, le patient repart sans bandage avec une zone de prélèvement invisible cachée par les cheveux.

Sur la zone implantée, pendant 10 à 12 jours persistent de nombreuses croûtes visibles sauf en cas de mèche de recouvrement.

Après 12 jours, le patient retrouve son aspect initial avec des petits cheveux de 1 à 2 mm sur la zone implantée. Ces petits cheveux tombent entre 15 jours et 1 mois. Ces nouveaux cheveux implantés repoussent après 12 semaines, ils poussent avec une longueur de 1 cm à 1,5 cm par mois à partir du 3ème mois. Le résultat se produit donc après 6 mois et 3 à 4 cm de longueur de cheveux.

2) La quantité de cheveux par séance.

La quantité de cheveux implantée par séance est variable en fonction du patient. Cependant, nous garantissons pour une séance normale, une quantité de cheveux comprise entre 2000 et 3000 cheveux. Il faut différencier le nombre de cheveux et le nombre d’implants, par exemple :

3000 cheveux donneront 1000 implants folliculaires avec 3 cheveux ou 1500 implants folliculaires avec 2 cheveux ou 3000 implants folliculaires avec 1 cheveu. L’important est le nombre de cheveux par séance.

3) FUT et FUE.

Ces deux techniques se différencient par la façon d’effectuer le prélèvement de cheveux dans la zone donneuse.

a) FUT.

C’est la technique précédemment décrite qui prélève une bandelette dans la zone donneuse. Le principal inconvénient pour certains de nos patients est la présence avec la FUT d’une cicatrice très fine à vie qui pourrait les empêcher de se raser la tête « à blanc » ultérieurement si envie.

b) FUE.

C’est une méthode » consistant à prélever avec un punch (foret d'1 mm) les unités folliculaires dans la zone donneuse.

L’avantage est la présence d’une multitude de minuscules cicatrices qui permet en théorie de pouvoir se raser la tête éventuellement.

L’inconvénient est que c’est un prélèvement à l’aveugle avec un grand nombre de follicules gâchés à vie en fonction de « l’habilité de l’équipe ». Incapacité pour le patient d’évaluer la perte et donc forte présomption de destruction définitive du capital de cheveux restant pour d’autres greffes.

En conclusion, cette méthode présentée comme la panacée par certains (voir Internet) doit être appliquée aux patients suivants :

- patients de plus de 50 ans peu susceptibles d’évoluer en calvitie

- patients avec des surfaces peu importantes à remplir

- patients refusant l’idée de cicatrice et assumant le cas échéant ce choix

Greffe sur cheveux crépus

les cheveux crépus - chez l’homme ou chez la femme - ne sont pas un problème pour la greffe au « greffon de 2 mm », bien au contraire : les résultats sont souvent très denses en une seule séance selon la surface à greffer.

Les raisons de la chute des cheveux sont identiques, s’y ajoutent les problèmes des soins et du défrisage régulier.

La technique du « greffon de 2 mm » est particulièrement bien adaptée à la chevelure frisée ou crépue car elle ne laisse pas de cicatrice, tandis que les « bandelettes » laissent un bourrelet chéloïde et souvent plus pigmenté pour les peaux les moins foncées. Le prélèvement des greffons de 2mm se fait sous les cheveux alors que la « FUE » demande le rasage de toute la zone à prélever avant l’intervention, ce qui est très visible durant plusieurs semaines.

Il faut comprendre pourquoi la technique du « greffon de 2 mm » est bien plus efficace pour les cheveux crépus que les autres techniques :

- l'implantation des racines des cheveux crépus se fait, non pas comme les autres cheveux de façon parallèle les uns par rapport aux autres mais de façon anarchique : dans tous les sens ;

- aussi une découpe de " bandelette " de cheveux crépus ne pourra pas faire autrement que de couper parallèlement les greffons en petits cubes et donc de détruire un maximum de follicules, ne laissant que un à deux cheveux par greffon ;

- la F.U.E. pour les mêmes raisons est beaucoup plus difficile et prend irrégulièrement un follicule par prélèvement ;

- seule la méthode prélevant des greffons de " 2mm ", de part son diamètre relativement plus important, pourra piéger beaucoup plus de follicules et permettre ainsi une densité maximum

--

DOCTEUR PHILIPPE ABIMELEC

DERMATOLOGUE

Ancien attaché à l’hôpital Saint-Louis

Médecine et chirurgie de la peau, des ongles et des cheveux

Membre de la société française de dermatologie

129 rue Caulaincourt - 75018 Paris

Tél : 01 42 64 83 15 - Fax : 01 42 64 31 09

E-mail : dermatologue@orange.fr

Dermatologue spécialiste des cheveux et des ongles fiches pratiques annuaire - maladies de la peau alopécie acne-acné

MALADIES DE LA PEAU

Acné

Cancers de la peau

Traitement du cancer de la peau

Metvixia-Fiche pratique

Metvixia-Notice

Mélanome malin

Lucite

Molluscum contagiosum

Mycose de la peau

Papules perlées

Pityriasis versicolor

Poux

Psoriasis

Teigne

Transpiration excessive

Traitement acné

MALADIES DES ONGLES

Mycoses des ongles

Ongles incarnés

Ongle incarné - Traitement

MALADIES DES CHEVEUX

Chute de cheveux

Perte de cheveux

Pelade

ESTHÉTIQUE ET BEAUTÉ

BOTOX®

Botox, ses indications

Botox et rides

Botox et transpiration excessive

Botox® Allergan

Vistabel® Allergan

LASERS & PHOTOTHÉRAPIE

Traitements lasers

Epilation laser

Traitement des angiomes

Traitement des rougeurs

Traitement des taches brunes

Traitement des tatouages

Traitement des cicatrices

Traitement des rides

Photothérapie dynamique

ÉPILATION

Epilation, les techniques

GREFFE DE CHEVEUX

Greffe de cheveux

INFORMATIONS UTILES

Liens utiles

Dermatologue

Dermatologie

Fiches pratiques

PARTENAIRES

Partenaires

hair transplant

dermato

dermatologist

liens (1 2 3 4 5 6 7 8)

autres

participer

Pages partenaires

Loi Carrez

Référencement Google

Epilation laser

Traitement acné

Autres

Emploi Santé

Lentilles de contact

Chinese Travel Agency

Chinese Voice Over

abimelec.com www

FORUMS DU DERMATOLOGUE

MALADIES DE LA PEAU

Acné

Psoriasis

Affections des organes génitaux, MST-IST

Transpiration excessive, hyperhidrose

Autres maladies de peau

CHEVEUX ET CUIR CHEVELU

Chute de cheveux

Pelade

Pou et pédiculose

Autres problèmes capillaires

ONGLES

Mycose des ongles

Ongle incarné

Autres problèmes unguéaux

ESTHÉTIQUE

Epilation

Rides

Cicatrice, marque

Rougeur, couperose, érythrose, bouffée de chaleur

Tache brune, lentigo, masque de grossesse

Tatouage

Greffe de cheveux

Autres problèmes esthétiques

Greffe de cheveux

Implant capillaire et microgeffe

Auteur : Dr Philippe Abimelec

Mise à jour scientifique : Avril 2006

Forum dédié à la greffe de cheveux

La greffe de cheveux est une technique chirurgicale qui permet d'implanter sur la zone dégarnie d'un sujet, des cheveux prélevés sur lui même - à l'arrière du cuir chevelu. La greffe de cheveux est indiquée en cas de chute de cheveux localisée, pour une alopécie androgénétique ou un autre type de pertes de cheveux (alopécie secondaire à un accident ou autre alopécie cicatricielle de tracion).

Les premières transplantations capillaires ont été réalisées au Japon dans les années 30 par les Docteurs Issagawa puis Okuda et Tamura. Les travaux du Docteur Norman Orentreich (New-York) apportent les bases scientifiques et popularisent la technique des implants dans les années 50.

La technique des greffes de cheveux a beaucoup évolué depuis sa découverte. La technique du trépan ou "punch" développée par Norman Orentreich dès 1952 est la technique de référence jusqu'aux années 80. Les cheveux prélevés en groupe de 20 à 30 à l'aide de trépans circulaires de 3 à 5 mm sont ensuite implantés dans la région dégarnie à l'aide des mêmes instruments. Les greffes de cheveux ont alors un aspect dit en "cheveux de poupées", la zone prélevée est truffée de cicatrices arrondies.

punch

Trépan ou punch classique de 3 et 4 mm

L'utilisation de plus petits greffons débute en 1983; le prélèvement circulaire est coupé en deux ou en quatre puis les greffons sont implantés au sein d'orifices de tailles équivalentes réalisés avec des punchs ou avec des incisions au bistouri (slit). On assiste ensuite à une réduction progressive de la taille des implants. Les minigreffes (4 à 5 cheveux) et les microgreffes (1 à 2 cheveux) apparaissent. La technique du prélèvement se modifie aussi, la "bandelette" fait son apparition. Le médecin prélève un rectangle à l'arrière du crâne, la plaie suturée laisse une cicatrice fine. Les greffons sont découpés par des techniciennes en "tranches" puis en minigreffes (mini) et microgreffes (micro). La difficulté à couper les greffons d'une taille si petite pousse les médecins à utiliser le microscope.

bandelette

bandelette découpée

"Sliver" pour greffe folliculaire

Bandelette

"tranche" pour minigreffe

"Sliver" pour greffe folliculaire

microscope

microgreffe

greffe folliculaire

Microscope

Microgreffe et minigreffe

Greffes folliculaires de 1 et 2 cheveux

La dissection microscopique des implants est popularisée par Bobby Limmer dans les années 90. La découverte des unités folliculaires (FU) est à l'origine des bouleversements les plus récents. Le prélèvement se fait le plus souvent par la technique de la bandelette. Les greffons sont séparés en unités folliculaires par les techniciennes. Les trous récepteurs sont réalisés par le médecin avec des aiguilles ou des lames de 1 mm. Les greffes folliculaires (FU) ou ultramicrogreffes sont ensuite implantées par les techniciennes avec des pinces d'horlogers très fines.

L'implantation de greffons de plus en plus petits nécessite la mise en place d'un nombre croissant de greffes afin d'obtenir une densité de cheveux comparable aux techniques plus anciennes. A l'époque des punchs de 4 mm, une séance de 50 greffons de 30 cheveux transplante 1500 cheveux, les premières sessions de minigreffes comportent 500 minigreffes de 3 cheveux et transfèrent 1500 cheveux. En 2006, les séances de 900 à 1200 minigreffes (soit 2000 et 3000 cheveux) sont habituelles alors que les sessions 1000 à 2500 greffes folliculaires (soit 2300 à 6000 cheveux) sont courantes. Un résultat naturel nécessite un nombre de greffons et une technicité élevée dont la réalisation implique une équipe de 3 à 12 personnes et une intervention dont la durée varie de trois à douze heures.

L'extraction folliculaire (FUE) d'abord utilisée en Australie par le Dr Wood fut popularisée par les Dr William Rassman et Robert Berstein puis optimisée par le Dr James Harris. L'extraction folliculaire diffère uniquement par la technique du prélèvement réalisé au trépan circulaire de 1 mm. Son avantage essentiel repose sur des cicatrices microscopiques dans la zone du prélevèvement. L'extraction folliculaire est particulièrement intéressante pour une calvitie modérée qui nécessite un petit nombre de greffons, surtout lorsque le patient souhaite porter les cheveux très courts.

trepan

Punch Miltex® de 1 mm pour FUE

L'avenir très proche permet d'envisager la reconstruction d'une calvitie importante en une seule séance de 7000 greffes. L'utilisation des poils corporels offrira peut-être une réserve complémentaire de cheveux quand celle ci est insuffisante mais c'est le clonage qui semble pouvoir apporter une solution prochaine au problème de l'insuffisance de la zone donneuse. La recherche est très active, la publicité et les médias ont cependant tendance à promouvoir des techniques qui n'ont pas encore fait leurs preuves. Le patient et les praticiens doivent accorder leur confiance aux techniques scientifiquement éprouvées, ils doivent distinguer ce qui relève de l'avancée technique indiscutable de ce qui est plutôt une affaire promotionnelle. Cette distinction n'est pas toujours facile et nous espérons que notre travail vous apportera des informations qui vous y aideront.

Sites internet

Limmer BL. Hair Transplantation: Follicular Unit Transplant Method. In: e-medicine, 2005.

http://www.emedicine.com/derm/topic559.htm

Résultats de greffes folliculaires

Combinaison de 2400 greffons

Patient de 40 ans après une combinaison de 2400 greffons

2450 greffes folliculaires

Patient de 42 ans après 2450 greffes folliculaires

Glossaire

Alopécie androgénique (AAG) : l'alopécie androgénique masculine (AGH) et féminine (AGF) aussi dénomés alopécie androgénogénétique ou chute de cheveux commune. Cettechute de cheveux apparaît avec l'âge et se traduit par un dégarnissement des golfes et du sommet du crâne chez l'homme (alopécie androgénique masculine) alors que chez la femme, on observe une diminution globale de la chevelure (alopécie androgénique féminine) prédominant sur le sommet du crâne. Néanmoins, l'aspect de chute de cheveux diffuse se rencontre parfois au cours de l'alopécie androgénique masculine et l'alopécie féminine entraîne aussi parfois des golfes légèrement dégarnis.

Bandelette : technique de prélèvement des greffes par une bande rectangulaire qui peut être retirée avec un bistouri à une lame ou à plusieurs lames (bistouri multilames).

Chute de cheveux : Les cheveux chutent (45 à 60 par jour) et se renouvellent en permanence. La chute de cheveux normale prédomine à la fin de l'été et au printemps. Une perte de cheveux supérieure à 60 cheveux par jour est considérée comme excessive.

Clonage : terme improprement utilisé pour indiquer la multiplication de cheveux en laboratoire à partir de cheveux prélevés sur un individu. Il faut plutôt parler d’implant de cellules folliculaires.

Dominance de la zone donneuse : les travaux du Docteur Norman Orentreich ont démontrés que les cheveux de la couronne (zone donneuse) qui sont présents chez la plupart des hommes chauves continuent à pousser une fois transplantés au niveau de la zone chauve.

Double unité folliculaire : greffons contenant deux unités folliculaires.

Extraction folliculaire : technique de prélèvement des greffes avec un punch de 1 mm qui permet de retirer une seule unité folliculaire.

Famille folliculaire : il s'agit de deux unités folliculaires très proches l'une de l'autre.

Greffe au punch : technique de prélèvement et d'implantation des greffes avec un trépan de 3 à 4 mm. Chaque greffon contient de 15 à 30 cheveux.

Greffe folliculaire : greffe contenant une seule unité folliculaire soit un à quatre cheveux (en moyenne 2,3).

Greffe multi-folliculaire : il s'agit d'un greffon contenant plusieurs unités folliculaires.

Isolation folliculaire (technique d') : voir FIT (TIF), terme proposé par les Docteurs Paul T Rose et John Cole pour indiquer le prélèvement d'unité folliculaire à l'aide de la technique qu'ils ont mis au point. Il s'agit d'une forme particulière d'extraction folliculaire ou FUE.

Minigreffe : il s'agit de greffons de petite taille surtout utilisés dans les années 1980 mais encore largement utilisés par certains praticiens.

- Minigreffe large ou quadruple unité folliculaire : chaque minigreffe large contient de 6 à 12 cheveux.

- Minigreffe moyenne ou triple unité folliculaire: chaque minigreffe moyenne contient de 5 à 8 cheveux.

- Minigreffe petite ou double unité folliculaire: chaque petite minigreffe contient de 3 à 5 cheveux.

Microgreffe : chaque microgreffe contient de 1 à 4 cheveux.

Muscle pilo-arrecteur : petit muscle lisse reliant le follicule à la peau et lui permettant de se redresser lorsque l'individu a froid ou peur.

Perte de cheveux : Les cheveux chutent (45 à 60 par jour) et se renouvellent en permanence. La perte de cheveux normale prédomine à la fin de l'été et au printemps. Une perte de cheveux supérieure à 60 cheveux par jour est considérée comme excessive.

Punch : ce terme anglo-saxon désigne un trépan ou emporte-pièce. Il s'agit d'un petit tube métallique dont l'extrémité est aiguisée comme une lame d'un bistouri. La pression de ce petit tube avec un mouvement de rotation permet le prélèvement d'une "carotte" de cuir chevelu. Le trépan punch est aussi utilisé par les dermatologues pour prélever un morceau de peau pour analyse au microscope. Le diamètre des trépans varie selon la technique, les greffes au punch utilisaient des punch de 3 à 4 mm alors que la technique d'extraction folliculaire utilise des trépans de 0,75 mm à 1 mm.

Quart de greffe (quarter graft) : greffe au punch de 3 à 4 mm de diamètre coupé en 4, chaque greffon contient 4 à 8 cheveux.

Trépan : voir punch. Il s'agit d'un petit tube métallique dont l'extrémité est aiguisée comme lame d'un bistouri. La pression de ce petit tube avec un mouvement de rotation permet le prélèvement d'une "carotte" de cuir chevelu. Le trépan punch est aussi utilisé par les dermatologues pour prélever un morceau de peau pour analyse au microscope. Le diamètre des trépans varie selon la technique, les greffes au punch utilisaient des punch de 3 à 4 mm alors que la technique d'extraction folliculaire utilise des trépans de 0,75 mm à 1 mm.

Punch : bistouri circulaire ou trépan dont le diamètre varie de 0,8 à 10 mm.

Safe System™ : technique d'extraction folliculaire en trois temps mise au point et brevetée par le Dr James Harris.

Slit : technique d'implantation des greffons avec une lame de bistouri qui produit une fente.

Sliver : la bandelette prélevée à l'arrière du crâne est découpée en "tranches" ou sliver.

Triple unité folliculaire: triple follicular unit graft, triple unité folliculaire. Greffons contenant trois unités folliculaires.

Trou récepteur : c'est l'orifice créé dans la zone receveuse pour recevoir le greffon.

Unité folliculaire : les cheveux émergent normalement du cuir chevelu par groupes de 1 à 4 cheveux, chacun de ces groupes porte le nom d'unité folliculaire.

Zone donneuse : il s'agit de la zone qui fournit les greffons à implanter. Elle se situe dans les régions occipitales et temporales sur la couronne qui est la partie chevelue pratiquement toujours présente même chez les hommes très chauves. Le prélèvement peut être réalisé au trépan ou punch de 0,7 à 1 mm de diamètre pour la technique d'extraction folliculaire ou bien par une bandelette.

Zone receveuse : c'est la zone chauve où l'on implante les greffes, cette zone reçoit les greffons prélevés dans la zone donneuse.

Abréviations

DFU : Double Follicular Unit graft, double unité folliculaire. Greffon content deux unités folliculaires.

FIT : Follicular Isolation Technique ou Technique d'Isolation Folliculaire (TIF), terme proposé par les Docteurs Paul T Rose et John Cole pour indiquer le prélèvement d'une unité folliculaire à l'aide de la technique qu'ils ont mis au point. Il s'agit d'une forme particulière d'extraction folliculaire ou FUE.

FU : Follicular Unit ou Unité Folliculaire (UF). Il s'agit d'un groupement de un à quatre cheveux naturellement regroupés avec leurs glandes sébacés et leurs muscles pilo-arecteurs.

FUE : Follicular Unit Extraction ou technique de prélèvement par extraction folliculaire.

FUSS : Follicular Unit Strip Surgery, prélèvement de greffons folliculaires par une bandelette: terme utilisé par la firme Alvi-Armani pour désigner la technique de prélèvement des cheveux par bandelette pour la réalisation de greffes folliculaires.

Mini : minigreffe

Micro : microgreffe.

MUG : Multi Unit Graft ou greffon multifolliculaire. Indique un greffon contenant plusieurs unités folliculaires (2 ou 3).

TFU : Triple Follicular Unit graft, triple unité folliculaire. Greffons contenant trois unités folliculaires

--

La greffe de cheveux est une technique chirurgicale qui permet d'implanter sur la zone dégarnie d'un sujet, des cheveux prélevés sur lui même - à l'arrière du cuir chevelu. La greffe de cheveux est indiquée en cas de chute de cheveux localisée, pour une alopécie androgénétique ou un autre type de pertes de cheveux (alopécie secondaire à un accident ou autre alopécie cicatricielle de traction).

Les premières transplantations capillaires ont été réalisées au Japon dans les années 30 par les Docteurs Issagawa puis Okuda et Tamura. Les travaux du Docteur Norman Orentreich (New-York) apportent les bases scientifiques et popularisent la technique des implants dans les années 50.

La technique des greffes de cheveux a beaucoup évolué depuis sa découverte. La technique du trépan ou "punch" développée par Norman Orentreich dès 1952 est la technique de référence jusqu'aux années 80. Les cheveux prélevés en groupe de 20 à 30 à l'aide de trépans circulaires de 3 à 5 mm sont ensuite implantés dans la région dégarnie à l'aide des mêmes instruments. Les greffes de cheveux ont alors un aspect dit en "cheveux de poupées", la zone prélevée est truffée de cicatrices arrondies.

http://www.abimelec.com/images/ligne525.gif

punch



http://www.abimelec.com/images/ligne525.gif



Trépan ou punch classique de 3 et 4 mm



http://www.abimelec.com/images/ligne525.gif


L'utilisation de plus petits greffons débute en 1983; le prélèvement circulaire est coupé en deux ou en quatre puis les greffons sont implantés au sein d'orifices de tailles équivalentes réalisés avec des punchs ou avec des incisions au bistouri (slit). On assiste ensuite à une réduction progressive de la taille des implants. Les minigreffes (4 à 5 cheveux) et les microgreffes (1 à 2 cheveux) apparaissent. La technique du prélèvement se modifie aussi, la "bandelette" fait son apparition. Le médecin prélève un rectangle à l'arrière du crâne, la plaie suturée laisse une cicatrice fine. Les greffons sont découpés par des techniciennes en "tranches" puis en minigreffes (mini) et microgreffes (micro). La difficulté à couper les greffons d'une taille si petite pousse les médecins à utiliser le microscope.

http://www.abimelec.com/images/ligne525.gif

bandelette

bandelette découpée





http://www.abimelec.com/images/ligne525.gif



Bandelette

"tranche" pour minigreffe

"Sliver" pour greffe folliculaire



http://www.abimelec.com/images/ligne525.gif




http://www.abimelec.com/images/ligne525.gif

microscope

microgreffe

greffe folliculaire



http://www.abimelec.com/images/ligne525.gif



Microscope

Microgreffe et minigreffe

Greffes folliculaires de 1 et deux cheveux



http://www.abimelec.com/images/ligne525.gif

La dissection microscopique des implants est popularisée par Bobby Limmer dans les années 90. La découverte des unités folliculaires (FU) est à l'origine des bouleversements les plus récents. Le prélèvement se fait le plus souvent par la technique de la bandelette. Les greffons sont séparés en unités folliculaires par les techniciennes. Les trous récepteurs sont réalisés par le médecin avec des aiguilles ou des lames de 1 mm. Les greffes folliculaires (FU) ou ultramicrogreffes sont ensuite implantées par les techniciennes avec des pinces d'horlogers très fines.

L'implantation de greffons de plus en plus petits nécessite la mise en place d'un nombre croissant de greffes afin d'obtenir une densité de cheveux comparable aux techniques plus anciennes. A l'époque des punchs de 4 mm, une séance de 50 greffons de 30 cheveux transplante 1500 cheveux, les premières sessions de minigreffes comportent 500 minigreffes de 3 cheveux et transfèrent 1500 cheveux. En 2006, les séances de 900 à 1200 minigreffes (soit 2000 et 3000 cheveux) sont habituelles alors que les sessions 1000 à 2500 greffes folliculaires (soit 2300 à 6000 cheveux) sont courantes. Un résultat naturel nécessite un nombre de greffons et une technicité élevée dont la réalisation implique une équipe de 3 à 12 personnes et une intervention dont la durée varie de trois à douze heures.

L'extraction folliculaire (FUE) d'abord utilisée en Australie par le Dr Wood fut popularisée par les Dr William Rassman et Robert Berstein puis optimisée par le Dr James Harris. L'extraction folliculaire diffère uniquement par la technique du prélèvement réalisé au trépan circulaire de 1 mm. Son avantage essentiel repose sur des cicatrices microscopiques dans la zone du prélevèvement. L'extraction folliculaire est particulièrement intéressante pour une calvitie modérée qui nécessite un petit nombre de greffons, surtout lorsque le patient souhaite porter les cheveux très courts.

http://www.abimelec.com/images/ligne525.gif

trepan



http://www.abimelec.com/images/ligne525.gif



Punch Miltex® de 1 mm pour FUE



http://www.abimelec.com/images/ligne525.gif



L'avenir très proche permet d'envisager la reconstruction d'une calvitie importante en une seule séance de 7000 greffes. L'utilisation des poils corporels offrira peut-être une réserve complémentaire de cheveux quand celle ci est insuffisante mais c'est le clonage qui semble pouvoir apporter une solution prochaine au problème de l'insuffisance de la zone donneuse. La recherche est très active, la publicité et les médias ont cependant tendance à promouvoir des techniques qui n'ont pas encore fait leurs preuves. Le patient et les praticiens doivent accorder leur confiance aux techniques scientifiquement éprouvées, ils doivent distinguer ce qui relève de l'avancée technique indiscutable de ce qui est plutôt une affaire promotionnelle. Cette distinction n'est pas toujours facile et nous espérons que notre travail vous apportera des informations qui vous y aideront
  1   2   3   4   5

similaire:

La greffe des cheveux details iconEnoncé et explication des propriétés physiques des cheveux : porosité,...

La greffe des cheveux details icon4. 5 Détails des objectifs, des contenus et des coûts des unités d'enseignements

La greffe des cheveux details iconAnalyse des colorants des «M&M’s» par chromatographie sur couche mince
«M&M’s», en utilisant des capillaires fins, de section nette et différents pour chaque solution. Sécher entre chaque opération au...

La greffe des cheveux details iconVous allez rechercher la vie d’un personnage canadien important afin...

La greffe des cheveux details iconDétails des activités : secrétariat partagé universitaire / psy de liaison
«universitaire» alloué par la faculté (No de cf : 90329) : établissement et envoi des bons de commande, renvoi au service financier...

La greffe des cheveux details iconCe programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching
«symptômes du sfc» par «les symptômes de la fibromyalgie» ou «symptômes des scm». Des détails pour l'appliquer aux scm sont présentés...

La greffe des cheveux details iconBien, quelques détails sur ces premiers jours au Tchad!

La greffe des cheveux details icon«Reconstitution immunitaire et mécanismes d’immunomodulation du cyclophosphamide...

La greffe des cheveux details iconCours 5 Transplantation d’organes
«greffe» et «transplantation» sont employés sans tenir compte de leurs différences techniques

La greffe des cheveux details iconEn quoi certaines maladies génétiques rares restent-elles des énigmes...
«tête d’oiseau» (visage étroit ainsi qu’une tête disproportionnée), une hypotrichose généralisée (diminution ou absence de poils...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com