Programme 2 ans de tronc commun fixant les








télécharger 44.22 Kb.
titreProgramme 2 ans de tronc commun fixant les
date de publication18.11.2017
taille44.22 Kb.
typeProgramme
b.21-bal.com > documents > Programme

Objectif commun à toutes les écoles : préparer au mieux les élèves à exercer leurs fonctions d’ingénieur une fois entrés sur le marché du travail. Au menu, des matières scientifiques avec une spécialisation plus ou moins marquée, des langues, mais aussi des modules d’enseignements pratiques et des stages permettant de se rapprocher du terrain. Détail, année par année, du programme qui vous attend si vous empruntez cette voie.

Schéma des études d'ingénieurs : Voies d'accès et organisation des études

Que vous veniez de décrocher votre bac ou bien que vous soyez passé par la case prépa, la rentrée en école d'ingénieurs est souvent vécue comme un changement radical.

En cliquant sur chacune des 5 années du cursus d'ingénieurs découvrez le programme des enseignements, le rythme de travail imposé, les temps forts de la vie associative et les principales caractéristiques de ces différents paliers de spécialisation.



Cycle préparatoire intégré en école d’ingénieurs

Programme


- 2 ans de tronc commun fixant les bases scientifiques. Au programme : mathématiques, physique, chimie, sciences de l’ingénieur, informatique, etc. Acquisition des méthodes de travail.

- cours d’anglais et souvent une 2e langue vivante, ainsi que des cours de communication écrite et orale.

- modules de sensibilisation au monde de l’entreprise (ressources humaines, droit, communication d’entreprise…).

A noter : Certaines écoles proposent aux bacheliers qui ne sont pas issus de la série S des filières spécifiques, avec des programmes de sciences adaptés à leur cursus antérieur.

Organisation des enseignements


Cours magistraux en amphithéâtre pour la théorie, TD (travaux dirigés) pour les exercices d’application, et TP (travaux pratiques) en petits groupes pour l’expérimentation.

Degré de spécialisation


La prépa intégrée est généraliste: les élèves ne choisissent pas de spécialité au cours de ces 2 ans.

Mais d’une école à l’autre, le poids horaire et les coefficients des matières peuvent varier en fonction de la spécialisation de l’école en cycle ingénieur.

Certaines écoles proposent des modules de découverte des différentes spécialités qui seront déclinées.

Mode d’évaluation


Interrogations écrites, colles (interrogations orales), exposés, comptes-rendus de TP et de stage, partiels de fin de semestre et parfois de fin de cycle.

La moyenne obtenue au contrôle continu conditionne le passage en 2e année puis en cycle ingénieur.

Contact avec les pros / stages


Au moins un stage de découverte et d’observation de l’entreprise (1 mois), et parfois un stage technicien avant le passage en cycle ingénieur.

Ce qui change


Finies les classes de lycée à 30 élèves, place à "la promotion", avec des cours en amphi regroupant parfois une centaine d’élèves.

Il n’est pas rare de voir ses notes baisser par rapport à l’année de terminale.

C’est aussi le début de la vie associative, particulièrement intense en cycle ingénieur.

Témoignages : Dan, Sophie, Orion et Myriam, étudiant(e)s


Dan, étudiant en 1re année de prépa intégrée

"J’ai fait ma rentrée il y a un mois. Le premier jour, toute la promo était réunie dans un amphi pour que le directeur nous présente l’école. Le week-end d’intégration m’a permis de rencontrer les autres élèves. Au lycée, on avait des centres d’intérêt variés alors qu’en école, on se retrouve avec des gens qui aiment la même chose que nous. Il y a une très bonne ambiance, d’autant qu’il n’y a pas la pression des concours et donc pas de concurrence entre les élèves. Aux lycéens qui se posent la question de la prépa intégrée, je leur conseille de bien s’informer sur les écoles, car elles sont nombreuses. Il faut se demander où l’on se voit dans 5 ans. Si votre projet n’est pas défini, mieux vaut choisir une école qui ne prépare pas qu’à un seul secteur et propose plusieurs ouvertures. Renseignez-vous sur les forums et, surtout, rendez-vous aux journées portes ouvertes. Il n’y a rien de mieux que de rencontrer les élèves !"

 

Programme


- Matières scientifiques fondamentales : maths, physique, sciences de l’ingénieur, informatique et selon la spécialité de l’école,  mécanique, énergie, moyens de production, géologie, sciences du vivant… Objectif : mise à niveau d’élèves venus d’horizons différents (CPGE de différentes filières, DUT, L2, prépa intégrée…).

- Initiation à l’environnement de l’entreprise : modules d’économie, finance, marketing, gestion des ressources humaines et de découverte des métiers.

- Cours de langues vivantes. Préparation des tests d’anglais, car un niveau certifié est exigé pour obtenir le diplôme d’ingénieur. Une 2e langue est souvent au programme et une 3e langue peut être proposée. Possibilité de partir à l’étranger, en séjour d’études ou en stage.

A noter : des parcours différents sont parfois proposés selon la filière de recrutement du candidat.

Organisation des enseignements


Cours magistraux en amphithéâtre, TD (travaux dirigés) avec des exercices d’application, et TP (travaux pratiques) en petits groupes pour l’expérimentation.

Début des projets à réaliser en groupe sur des problématiques concrètes, confiées par un laboratoire de recherche ou une entreprise.

Degré de spécialisation


Selon les écoles :

- choix de la spécialité (appelée aussi filière, branche…) dès la 1re année du cycle ingénieur. Au tronc commun s’ajoutent des cours dédiés à la dominante choisie (ex : cours de traitement du signal, de systèmes embarqués, ou de programmation pour la spécialité télécommunications et réseaux).

- choix de la spécialité en 2e ou 3e année. Des options sont proposées en 1re année pour affiner son projet en testant son intérêt pour un domaine ou une matière.

Mode d’évaluation


Le passage en 2e année repose sur les notes obtenues au contrôle continu : interrogations écrites, exposés, comptes-rendus de TP et de stage, partiels de fin de semestre.

Contact avec les pros/ stages


Visites d’entreprises, cours en partie dispensés par des professionnels du secteur, projets confiés par des entreprises…

Stage court d’exécution, dit ouvrier, en entreprise pour les nouveaux entrants (1 mois), stage technicien (6 à 8 semaines) pour les autres.

Pour les apprentis,début de l’alternanceentre périodes de cours et périodes en entreprises.

Ce qui change


Les nouveaux entrants découvrent la vie associative intense en école d’ingénieurs.

Les volontaires peuvent réaliser des missions (rémunérées) pour la junior-entreprise de l’école.

Témoignages : Laurent, Orion, Xavier, étudiants ; Emeric, tuteur




Laurent, étudiant en 1re année de cycle ingénieur

"L’emploi du temps comporte en moyenne 6 à 8 heures de cours par jour. On a une demi-journée de libre par semaine, ce qui permet de s’engager dans l’une des associations de l’école, de profiter de la vie du campus et d’avoir des loisirs. En début de semestre, le rythme est moins dense, car les projets n’ont pas commencé. Mais à la fin du semestre, avec les projets à rendre et les évaluations, on travaille beaucoup plus. Cela fonctionne par phases. A nous de nous organiser pour avoir du temps pour nous !"

 

La 2e année de cycle ingénieur

Programme


- Place aux enseignements scientifiques et techniques de la spécialité choisie en 1re ou 2e année, ou aux options préparant au choix en 3e année.

- Nombreux projets à réaliser individuellement ou en groupe afin de mettre en pratique les connaissances, d’acquérir les méthodes et techniques professionnelles, la culture du travail en équipe, la gestion de projet, l’autonomie et l’esprit d’initiative.

- Monde de l’entreprise : management d’équipe, économie d'entreprise et entrepreneuriat, analyse financière et rentabilité des investissements, droit du travail, développement durable, éthique, qualité, hygiène et sécurité, etc.

- Langues étrangères : anglais et souvent LV2. La 2e année du cycle est propice à la réalisation d’un stage ou d’un séjour d’études à l’étranger. Une 3e langue peut être proposée.

Organisation des enseignements


Cours magistraux en amphithéâtre, TD (travaux dirigés) avec des exercices d’application et TP (travaux pratiques) en petits groupes pour l’expérimentation.

Des projets à réaliser en groupe sur des problématiques concrètes, confiés par un laboratoire de recherche ou une entreprise.

Degré de spécialisation


Début des cours approfondissent les matières spécifiques si le choix de spécialité a eu lieu en 1re ou 2e année.

Simple initiation par le biais d’options au choix dans les écoles où la spécialisation débute en 3e année.

Mode d’évaluation


Le passage en 3e année repose sur les notes obtenues au contrôle continu : interrogations écrites, exposés, comptes-rendus de TP et de stage, partiels de fin de semestre.

Contact avec les pros/ stages


Stage long (plusieurs mois) d’assistant ingénieur réalisé en France ou à l’international.

Cours assurés par des professionnels, conférences présentées par des ingénieurs, visites d’entreprises, etc.

Les TP, études de cas, projets techniques sont souvent commandés par des entreprises.

Ce qui change


C’est, le plus souvent, entre la 2e et la 3e année que la césure (suspension de la scolarité pour 1 an pour effectuer un stage ou un projet personnel) peut être effectuée dans les écoles qui la proposent.

Témoignage : Thomas, étudiant en 3e année de cycle ingénieur




"En 2e année, je suis parti 3 mois en Slovaquie pour effectuer mon stage d’assistant ingénieur. J’ai découvert le fonctionnement d’une usine slovaque et ce qui diffère des entreprises françaises. Le travail quotidien d’un ingénieur n’est pas le même, tout comme le suivi des projets et du travail des ouvriers. C’est une expérience très intéressante à vivre : j’ai appris beaucoup sur moi-même. Je parlais en anglais avec les ingénieurs qui me suivaient, très disponibles. En revanche, les ouvriers slovaques que je manageais ne parlaient pas anglais ou très peu, donc la communication était plus compliquée. J’ai dû me débrouiller : ce n’était pas simple, mais très enrichissant !"


La 3e année de cycle ingénieur

Programme


- Cours consacrés à la spécialité choisie par l’étudiant sont majoritaires et visent l’acquisition de compétences métiers.

- Cours d’anglais et de langues vivantes

- Ateliers de technique de recherche d’emploi (rédaction de CV, lettre de motivation, simulation d’entretien…) et de création d’entreprise.

Organisation des enseignements


La dernière année d’école d’ingénieurs est partagée entre un semestre de cours et un semestre de stage de fin d’études.

Une partie des enseignements est à la carte pour que les étudiants adaptent encore plus finement leur cursus à leur projet professionnel.

Degré de spécialisation


Dans les écoles généralistes, les cours de spécialité commencent seulement et durent un semestre.

Dans les écoles où la spécialité a débuté au début du cycle ingénieur, la dernière année est l’occasion d’approfondir encore ses connaissances sur le sujet ou d’étudier de nouveaux domaines d’application.

Mode d’évaluation


L’obtention du diplôme d’ingénieur repose sur les notes obtenues aux examens écrits, au mémoire du PFE (projet de fin d’études) et à sa soutenance devant un jury, et sur l’obtention du score exigé à l’un des tests de certification du niveau d’anglais (TOEIC, BULATS, etc.).

Contact avec les pros / Stage


Une part significative des cours est donnée par des professionnels en exercice.

La moitié de l’année est consacrée à un stage de fin d’études en entreprise ou en laboratoire. L’étudiant y travaille sur une problématique de son domaine de spécialité, qui constitue le sujet de son PFE (projet de fin d’études). Il donne lieu à la rédaction d’un mémoire et à une soutenance devant un jury.

A noter : La moitié des ingénieurs décrochent leur premier poste dans l’entreprise où ils ont réalisé leur stage ou leur apprentissage.

Ce qui change


Dans certaines écoles, il est possible de suivre un master 2 recherche parallèlement à sa dernière année d’école, ce qui permet à certains de poursuivre en thèse juste après l'obtention de leur diplôme.

Témoignages : Laura, Thomas et Alexandre, étudiant(e)s




Alexandre, étudiant en 3e année de cycle ingénieur

"En stage de fin d’études, on peut être amené à travailler sur les affaires réelles de l’entreprise d’accueil, mais l’objectif premier est d’avancer sur notre thème de travail de fin d’études. Pour résoudre ma problématique, j’ai un tuteur en entreprise. Il me pose des questions, je lui en pose, il me donne son avis sur mon travail… Il est très disponible. J’ai aussi un tuteur à l’école, un professeur que j’ai choisi. Je lui fais un rapport intermédiaire chaque mois pour le tenir au courant de l’avancée de mon travail. Le choix de l’entreprise d’accueil est très important puisque beaucoup d’embauches se font à la suite d’un stage de fin d’études. Je viens de déposer officiellement ma candidature auprès du responsable qui m’avait reçu pour mon stage. J’ai été appuyé par les gens de mon équipe avec qui je m’entends très bien et qui commencent à me connaître. J’attends la réponse !"

 

Les prépas scientifiques et technologiques

Certaines prépas scientifiques durent 2 ans (comme BCPST ou TPC) tandis que, dans d’autres, la 1re année ouvre sur 2 filières en 2e année.

Dans toutes, les maths occupent une place centrale et l’informatique fait désormais partie du tronc commun.

Le poids des autres matières scientifiques varie selon la prépa choisie, et l’approche expérimentale est plus ou moins développée. Français, philosophie et langues complètent la formation.

Au terme des 2 ans, les élèves passent les nombreux concours d’accès aux écoles d’ingénieurs, aux écoles normales supérieures ou aux écoles vétérinaires.

Une partie d’entre eux décident de redoubler lorsqu’ils n’obtiennent pas l’école souhaitée.

Au total, 85 % des préparationnaires scientifiques intègrent une grande école


La prépa MPSI : mathématiques, physique et sciences de l’ingénieur


Elle s’adresse aux passionnés de mathématiques et de physique, à l’aise avec l’abstraction. A privilégier aussi pour ceux qui sont intéressés par l’informatique. Avec PCSI, c’est la voie qui accueille le plus de bacheliers. Deux filières en 2e année : MP ou PSI. Lire la suite


La prépa PCSI : physique, chimie et sciences de l’ingénieur


Elle offre une formation équilibrée entre les différentes disciplines scientifiques, et accorde une large place à l’expérimentation. Elle accueille le plus grand nombre d’élèves, soit un tiers des inscrits en 1re année de prépa scientifique. Elle donne accès à deux filières en 2e année : PC ou PSI. Lire la suite


La prépa PTSI : physique, technologie et sciences de l’ingénieur


Elle constitue une formation de haut niveau en sciences industrielles et plus particulièrement en génie mécanique. Elle permet aux élèves de s’intéresser autant à la prédiction des performances des systèmes industriels qu’à leur conception. 2 filières en 2e année : PT ou PSI. Lire la suite


La prépa PSI : physique et sciences de l’ingénieur


Accessible à partir des voies MPSI, PCSI ou PTSI, elle offre une approche transversale des mathématiques, de la physique et des sciences industrielles au service de l’étude d’objets technologiques complexes. Lire la suite


La prépa BCPST : biologie, chimie, physique et sciences de la Terre


 Elle est la prépa des sciences du vivant et des géosciences. Les mathématiques y font jeu égal avec la biologie et la géologie. Principalement pour devenir ingénieur agronome ou vétérinaire. Lire la suite


La prépa TPC : technologie, physique et chimie


Elle est composée de 2 années "sur mesure" pour permettre aux bacheliers STL d’intégrer une école d’ingénieurs chimistes. Avec une admissibilité qui prend aussi en compte les notes du contrôle continu, le risque d’échec est considérablement réduit. Lire la suite


La prépa TB : technologie et biologie


Devenir ingénieur ou vétérinaire après un bac technologique, c’est l’objectif des élèves de la prépa TB (technologie et biologie), destinée aux bacheliers des séries STL et STAV. Lors des concours, les candidats ne sont toutefois pas en concurrence avec ceux de la prépa BCPST, très proche dans ses programmes. Lire la suite


La prépa TSI : technologie et sciences industrielles


L’étude de la chaîne de l’énergie, l’analyse de systèmes techniques et la mise en œuvre de solutions technologiques sont au programme de la voie TSI (technologie et sciences industrielles) qui accueillent des bacheliers STI2D et STL. Lire la suite


Les prépas ATS (adaptation technicien supérieur) et post-BTSA/BTS/DUT


Elles permettent à des diplômés bac + 2 de préparer en 1 an les concours des écoles d’ingénieurs. Ces derniers y consolident leurs acquis scientifiques, leur niveau en français et en langue, et arrivent mieux armés aux concours. Les écoles d’ingénieurs, qui apprécient les candidats pluridisciplinaires, les accueillent volontiers. Lire la suite


Les prépas arts & design


Elles ne sont pas à proprement parlé des prépas scientifiques. Elles visent le concours de l’ENS Cachan (8 places/an en design). Elles permettent aussi de rejoindre une école supérieure d’art ou l’université. Proposée dans 3 lycées, elles forment les étudiants aux différents champs du design, avec pour objectif l’enseignement (via l’agrégation d’arts appliqués) et la recherche. Lire la suite

Cycles préparatoires communs aux écoles d’ingénieurs

Le principe d’un cycle préparatoire commun (CPC) ? Sélectionné l’année du bac, l’étudiant suit 2 années de cycle préparatoire puis intègre l’une des écoles partenaires en fonction de ses vœux et de son classement au contrôle continu. Une formule qui propose une 3e voie entre les prépas intégrées des écoles d’ingénieurs post-bac qui ne mènent qu’à une seule école et les CPGE qui offrent un plus large choix d’écoles à l’issue des 2 ans de prépa.

L’admission en cycle préparatoire


Il faut postuler sur www.admission-postbac.fr pendant l’année de terminale. Les élèves sont sélectionnés sur dossier scolaire (notes de 1re et de terminale) et sur entretien (une lettre de motivation peut être demandée). L’admission est ensuite confirmée après les résultats du bac.

Peuvent candidater les bacheliers S (scientifique), ainsi que ceux des filières STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable) et, éventuellement, STL (sciences et technologies de laboratoire) pour certains cycles préparatoires, notamment les CPP et PeiP. L’entrée en CPC signifiant une admission quasi-assurée en écoles d’ingénieurs, les candidats sont nombreux et la sélection à l’entrée sévère.

Les profils retenus sont des bons élèves qui auraient pu postuler en CPGE, mais qui ont opté pour un rythme soutenu mais moins stressant, grâce à l’absence de concours post-prépa.

La formation


Les élèves admis étudient ensuite pendant 2 ans en cycle préparatoire, généralement dans de petites promotions, à l’université dans un cursus dédié ou dans l’une des écoles membres du CPC.

Le programme est proche de celui des prépas intégrées et des CPGE car les élèves issus de ces différents cursus se retrouveront ensuite dans une même promotion en cycle ingénieur et devront être capables de suivre les mêmes cours. Au menu : beaucoup de maths (analyse, algèbre…) et de physique (circuits électriques, thermodynamique, mécanique, électromagnétisme, électrostatique, électronique).

S’y ajoutent des enseignements d’informatique, de communication, de langues vivantes et de sport et, selon les écoles visées, de chimie, de biologie, de géosciences… Les cours magistraux, théoriques, alternent avec les TD d’application et TP d’expérimentation.

Au cours des 2 années, les élèves sont régulièrement évalués. Leur affectation dans l’une des écoles proposées dépend du choix qu’ils formulent et de leur classement au sein de la promo.


similaire:

Programme 2 ans de tronc commun fixant les iconProgramme du tronc commun de L

Programme 2 ans de tronc commun fixant les icon2. Biologie Moléculaire (Tronc commun) 3 Les glucides et les lipides Nom

Programme 2 ans de tronc commun fixant les iconNouveau : un Tronc Commun aux Séries es, L et S

Programme 2 ans de tronc commun fixant les iconProgramme Commun des Nations Unies sur le vih/sida

Programme 2 ans de tronc commun fixant les iconArrêté du 25 mars 2004 fixant les règles générales de fonctionnement...

Programme 2 ans de tronc commun fixant les iconFranco-japonaise, j’ai habité 3 ans en Italie, 18 ans en France....

Programme 2 ans de tronc commun fixant les iconOn risque d’avoir épuisé les réserves en pétrole dans 40 ans, en gaz naturel dans 60 ans et en

Programme 2 ans de tronc commun fixant les iconPublic : Avoir + de 18 ans le jour de l'examen Salariés travaillant...

Programme 2 ans de tronc commun fixant les iconSynthèse globale
...

Programme 2 ans de tronc commun fixant les iconRésumé de la contribution : Les politiques dites de gestion de la «diversité»
«socle commun» dans les discours actuels sur la diversité dans les grandes entreprises








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com