Résumé du projet








télécharger 406.98 Kb.
titreRésumé du projet
page3/5
date de publication18.11.2017
taille406.98 Kb.
typeRésumé
b.21-bal.com > documents > Résumé
1   2   3   4   5




Résumé du référentiel d’emploi ou éléments de compétences acquis (cadre 5)



Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

Enseignement en lycée, CPGE ou université, recherche fondamentale, recherche appliquée



Compétences ou capacités évaluées

Les compétences acquises dans la spécialité consistent en une vaste connaissance des mathématiques, et de méthodes informatiques et pédagogiques, permettant d'enseigner en classe de lycée ou de classe préparatoire aux grandes écoles, et en premier cycle universitaire. Cette connaissance peut servir de premier pas vers un travail de recherche en mathématiques.





Secteurs d’activité ou types d’emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat (cadre 6)




Secteurs d’activités :

Enseignement et recherche, recherche

Types d’emplois accessibles :

Professeur agrégé de lycée, en classes préparatoires aux grandes écoles, PRAG. Enseignant-chercheur, chercheur.


Codes des fiches ROME les plus proches (5 au maximum) :

22121 PROFESSEUR AGREGE

22131 PROFESSEUR D'UNIVERSITE

53121 CHERCHEUR/CHERCHEUSE (RECHERCHE FONDAMENTALE)

53122 CHERCHEUR/CHERCHEUSE (RECHERCHE APPLIQUEE)

Réglementation d’activités

Modalités d’accès à cette certification (cadre 7)




La spécialité s'adresse prioritairement aux étudiants titulaires d'un M1 de mathématiques, mais est susceptible d'accueillir des élèves des écoles d'ingénieurs après examen de leur dossier.




Liens avec d’autres certifications (cadre 8)

Accords européens ou internationaux (cadre 9)








Base légale (cadre 10)




Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) :
Références autres :






Pour plus d’information (cadre 11)




Statistiques :

Autres sources d'informations : www.u-psud.fr
Lieu(x) de certification :
Lieu(x) de préparation à la certification déclaré(s) par l’organisme certificateur :
Historique :





Liste des liens sources (cadre 12)




Site Internet de l’autorité délivrant la certification


MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES ET FONCTIONNEMENT DES JURYS POUR L’OBTENTION DES DIPLÔMES DE MASTER

DU DOMAINE SCIENCES TECHNOLOGIE SANTÉ

DE L’UNIVERSITÉ PARIS-SUD 11

Année universitaire 2009-2010
(Habilitations 2006-2009)


I – Structure des enseignements des Mentions de Master

et inscription dans les éléments constitutifs.
Article 1.1

Une Mention de Master est délivrée par l’acquisition de 120 crédits européens, au-delà de 180 crédits obtenus après le baccalauréat. Ces crédits sont validés dans le cadre du suivi d’un parcours-type de formation reconnu pour une des spécialités de la Mention de Master, ou dans le cadre d’un parcours libre validé par l’équipe de formation du Master pour cette spécialité et dans le respect des règles imposées dans la maquette de formation.
Article 1.2

Ces 120 crédits européens sont obtenus par la validation d’Unités d’Enseignement (UE) semestrielles, rassemblant différents éléments constitutifs de formation, proposés sous la forme possible de différentes activités pédagogiques pour un même enseignement.
Article 1.3

Un parcours de formation obéit à des règles de progression basées sur une structure des enseignements découpée en 4 semestres. Un semestre correspond à l'acquisition de 30 crédits.
Article 1.4

L’inscription administrative des étudiants est annuelle (inscription en M1, inscription en M2).
Article 1.5

L’inscription pédagogique dans les UE est semestrielle. Un étudiant ne peut se réinscrire dans une UE déjà acquise, soit parce qu'il a obtenu la moyenne à cette UE, soit, s'il n'a pas eu la moyenne, parce qu'il a obtenu les 30 crédits semestriels par compensation.

Les étudiants relevant d’un régime spécial (étudiants salariés, sportifs de haut niveau…) bénéficient de modalités particulières de réinscription et de conservation de notes, adoptées par le Conseil d’Administration de l’Université.
Article 1.6

L’accès en M2 est subordonné à l’acceptation du dossier de candidature par un jury de sélection.
Article 1.7

Les étudiants n’ayant pas réussi en 2ème session de M2, peuvent, à titre exceptionnel, être autorisés par le jury à se réinscrire dans la même spécialité de M2 et à repasser les unités d’enseignement non acquises. Le jury de M2 décide de la conservation éventuelle de notes dans les unités non acquises.

II – Validation des parcours de formation pour la délivrance de la Mention de Master
Article 2.1

Les aptitudes et l'acquisition des connaissances sont appréciées, soit par un contrôle continu, soit par un examen terminal, soit par ces deux modes de contrôle combinés. Les modalités de contrôle des connaissances doivent être arrêtées au plus tard à la fin du premier mois de l'année d'enseignement et ne peuvent être modifiées en cours d'année. Les étudiants sont informés en début de semestre de la nature du contrôle et au moins un mois à l’avance des dates des contrôles écrits et des périodes d’examens oraux, ainsi que des documents autorisés.

Les modalités de contrôle des connaissances permettant l'obtention des UE et des crédits correspondants doivent faire l'objet d'un affichage en début de chaque semestre et/ou d'une distribution d'un texte à chaque étudiant.
Article 2.2

Excepté l'évaluation des stages (voir art. 2.2.1 et 2.2.2), les examens terminaux de chaque semestre sont organisés sous forme de sessions à raison de deux pour chaque semestre. La seconde session est réservée aux étudiants ajournés ou à ceux qui ont refusé la compensation (voir art. 2.6) entre les UE du semestre.

Les examens de première session de chaque semestre peuvent avoir lieu au cours du semestre ou à la fin de cette période.

L'intervalle entre deux sessions d'examen doit être de 2 mois au moins, sauf dispositions pédagogiques particulières.

En M1 ou en M2, les notes inférieures à la moyenne ne peuvent être reportées d'une session sur une autre.
Si l'Université est tenue à l'organisation de deux sessions pour chaque semestre, cette obligation ne devient pas un droit pour chaque étudiant. Lorsqu'un étudiant ne peut se présenter à l'une des deux sessions, quelle qu'en soit la raison, l'établissement n'est pas tenu d'organiser une session de remplacement à son seul usage.
Article 2.2.1

La durée du stage (début, fin et horaires journaliers) de M1 ou de M2 doit être strictement définie par le responsable de la spécialité de master en accord avec le maître de stage et indiquée dans la convention de stage.

Le non respect de cette durée par le stagiaire peut entraîner l'annulation du stage.
Article 2.2.2

Un stage de M1 ou de M2 est évalué par le maître de stage, qui en apprécie le déroulement (selon des critères définis par le responsable de la spécialité de master) et par un jury, validé par le responsable de la spécialité de master, à partir d’un rapport écrit et/ou d’une soutenance orale et/ou un mémoire et/ou d’examens (selon les masters).

La part de chacune de ces évaluations dans la note globale du stage doit être définie dans les modalités de contrôle des connaissances distribuées aux étudiants en début d'année universitaire.

Dans le cas où la note globale du stage est inférieure à la moyenne, l’évaluation relative au déroulement du stage sera conservée pour la seconde session, celui-ci ne pouvant être de nouveau effectué dans le cadre d'une même année universitaire.
Article 2.3

Les épreuves écrites des examens terminaux, à l'exclusion des contrôles continus, donnent lieu à l’utilisation de copies rendues anonymes.
Article 2.4

Est déclaré défaillant à une session d’examen, l’étudiant qui ne s’est pas présenté à une ou plusieurs des épreuves de la session. La défaillance implique l’ajournement sauf décision contraire, à caractère exceptionnel, du jury. Elle fait obstacle au calcul de la moyenne.

Dans des cas exceptionnels, le jury peut décider d’autres modalités d’examen.


Article 2.5 Validation des Unités d'Enseignement (UE)

Pour chaque spécialité de Master, un tableau joint en annexe précise les crédits affectés aux UE, le mode de contrôle des connaissances (écrit, oral, contrôle continu, travaux pratiques) des différents éléments constitutifs de l’UE et la part des crédits de l’UE affectée à chacun de ces éléments dans le cas de plusieurs éléments constitutifs.

Une UE est acquise lorsque la moyenne des notes obtenues aux différents éléments de cette UE est égale ou supérieure à la moyenne. Il n’y a pas de note éliminatoire au sein d’une unité d’enseignement.

Toute UE acquise confère à l’étudiant le nombre de crédits correspondants. Ces crédits sont acquis définitivement et capitalisables.
Article 2.6 Régime d’obtention des crédits d’un semestre par compensation

Lorsque toutes les UE d’un semestre n’ont pas été acquises, l’étudiant peut obtenir l’ensemble des crédits du semestre par compensation des UE du semestre quand la moyenne des notes obtenues aux différentes UE, pondérées par des coefficients proportionnels au nombre de crédits affectés à chaque UE, est égale ou supérieure à la moyenne.

La compensation n’est pas applicable dans le cas où l’étudiant a bénéficié de crédits acquis par validation d’études de santé (médicales, pharmaceutiques, vétérinaires, odontologiques).

Un seuil de compensation inférieur ou égal à 7 sur 20 (ou à 10 sur 20 pour un stage) peut être affecté à certaines UE.

Pour une UE partagée dans un Master habilité sur deux ou plusieurs Universités (ou Grandes Ecoles), les étudiants inscrits dans cette UE bénéficient des modalités de contrôle des connaissances les plus favorables.

Dans le cas d'une habilitation partagée, les règles adoptées pour la compensation entre UE d'un semestre seront les plus favorables.
Article 2.7 Obtention du diplôme de Master par capitalisation

Le diplôme de Master est obtenu lorsque tous les crédits relatifs aux différents semestres d’un parcours reconnu, ont été capitalisés.

Il n'y a pas de compensation entre les semestres en M1 ou en M2, sauf décision particulière du jury.

Par ailleurs, les stages peuvent ne pas être pris en compte dans la compensation à l’intérieur d’un semestre.

Le diplôme ne peut être délivré qu’après validation de l’aptitude à maîtriser une langue étrangère, dans les conditions fixées dans la maquette du diplôme.

Article 2.8 Délivrance du Diplôme de Master

Le diplôme est délivré avec une mention passable, assez-bien, bien ou très bien en fonction de la moyenne générale pondérée (MGP) des notes des différentes UE de l'année M2, par comparaison avec la table de référence suivante :
- mention passable : 10/20  MGP < 12/20

- mention assez-bien : 12/20  MGP < 14/20

- mention bien : 14/20  MGP < 16/20

- mention très bien : 16/20  MGP
Le jury de Master peut tenir compte des résultats obtenus en année M1 pour attribuer la mention finale du diplôme de Master.


III – Validation des parcours de formation pour la délivrance du diplôme intermédiaire de Maîtrise.
Article 3.1

L’obtention du diplôme de Maîtrise, telle qu'elle est prévue dans la maquette de la Mention de Master, correspond à la validation de 60 premiers crédits de la structure des enseignements. La Maîtrise porte le nom de la Mention de Master correspondante.
Article 3.2

Les règles de capitalisation des UE et de compensation annuelle sont identiques à celles du M1 de la Mention de Master correspondante.
Article 3.3

La Maîtrise est délivrée avec la mention, passable, assez-bien, bien ou très bien en fonction de la moyenne générale pondérée (MGP) des notes des différentes UE, selon la table de référence suivante :
- mention passable : 10/20  MGP < 12/20

- mention assez-bien : 12/20  MGP < 14/20

- mention bien : 14/20  MGP < 16/20

- mention très bien : 16/20  MGP
Dans le cas où l’étudiant a bénéficié de crédits acquis par validation d’études de santé (médicales, pharmaceutiques, vétérinaires, odontologiques), la moyenne générale pondérée ne peut être indiquée sur son relevé de diplôme de Maîtrise.


VI – Jury de Mention de Master
Article 4.1

Le jury de l'année M1, le jury de l'année M2 de chaque spécialité et le jury de la Mention de Master sont fixés annuellement par une décision de la Présidente ou du Président de l’Université. La composition du jury et sa Présidente ou son Président sont proposés par la direction de la composante de rattachement de la formation.
Article 4.2

Le jury de M1 et celui de chaque spécialité de M2 se réunissent à la fin de chaque semestre et après chaque session. Ils peuvent néanmoins être convoqués de manière exceptionnelle par la Présidente ou le Président du Jury correspondant.
Article 4.3

Le jury de M1 et de M2 de chaque spécialité statuent souverainement sur les résultats des contrôles des connaissances des éléments constitutifs et des UE du semestre auxquelles l’étudiant est inscrit. La validation dans le cadre des semestres respecte les règles générales de Modalité de Contrôle des Connaissances adoptées par les Conseils de l’Université.
1   2   3   4   5

similaire:

Résumé du projet icon1. resume du projet

Résumé du projet iconRésumé du projet

Résumé du projet iconRésumé du projet

Résumé du projet iconRésumé du projet siric

Résumé du projet iconRésumé non confidentiel du projet

Résumé du projet iconRésumé du projet pour un communiqué de presse 14

Résumé du projet iconRésumé du projet pour un communiqué de presse 14

Résumé du projet iconRésumé du projet mémoire (objectifs, moyens)

Résumé du projet iconRésumé Dans ce projet pédagogique, les élèves jouent le rôle de scientifiques...

Résumé du projet iconRésumé Dans ce projet pédagogique, les élèves sont amenés à se comporter...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com