Les critères de recrutement








télécharger 60.04 Kb.
titreLes critères de recrutement
date de publication20.05.2017
taille60.04 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos
Les critères de recrutement



Diplôme / Qualification



  1. Diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS)

  2. Brevet d'Etude Professionnelle option Carrière Sociale et Sanitaire (BEP CSS) remplacé par le bac professionnel ASSP (accompagnement aux soins et services à la personne)

  3. Certificat d'Aptitude Professionnelle option Employé technique des Collectivités

  4. Diplôme d'Etat d'Aide Médico Psychologique (DEAMP)

  5. Certificat d'Aptitude aux Fonctions d'Aides à Domicile (CAFAD)

  6. Certificat d'Aptitude Professionnelle option Petite Enfance (CAP PE)

  7. BEP/CAP Assistant(e) de vie aux familles (ADVF)

  8. BEP carrière sanitaire et sociale Mention Complémentaire Aide à Domicile (MACAD)

EXPERIENCE

Avoir un des diplômes ci-dessus listés ou plus de 2 ans expérience

Savoir-être

critères

questions

réponses

discrétion,







rigueur,







respect







ponctualité,







autonomie,







goût du contact







présentation







élocution,







adaptabilité







disponibilité (type de contrat)







motivation (pourquoi chercher du travail de le SAP)







le respect des règles du travail la remise en question de ses capacités et la reconnaissance de ses limites









Nous identifions les candidats motivés selon leur capacité à se rendre disponible pour les interventions pouvant leur être proposées.

En effet, les candidats les moins exigeants sur les horaires, les jours d’intervention par exemple (samedi, dimanche et jour férié), ou encore les tâches à effectuer sont considérés comme étant les plus motivés.

Par ailleurs, l’hygiène, une bonne présentation physique (tenue vestimentaire, sourire etc) l’esprit d’initiative entrent également en compte dès le premier entretien.

Les savoir-faire cités dans le CV sont strictement vérifiés lors du processus de recrutement.

Savoir-faire

Les métiers de l’aide à domicile nécessitent tout d’abord la maîtrise de compétences techniques clairement identifiées, mais également la maîtrise de compétences organisationnelles et sociales. Le salarié doit donc être apte à l’exercice des tâchez de la vie quotidienne et maîtriser les techniques et gestes de manutention nécessaires pour l’aide à la toilette, la préparation des repas (connaissance de l’équilibre alimentaire, de la nutrition, etc..) ou pour l’entretien d’un logement (l’utilisation des produits de nettoyage, respect des règles d’hygiène).

L'aide à domicile doit ensuite faire preuve d'une véritable aisance relationnelle et d'un très bon contact avec les personnes dont il ou elle s'occupe. AA-VIE recherche notamment chez les candidats (futures aides à domicile) leur aptitude à établir une relation de confiance avec le client/bénéficiaire. En effet, intervenir à domicile auprès de personnes dépendantes parfois exigeantes, rentrer dans leur intimité, demande des qualités évidentes de contact, de discrétion, de résistance nerveuse, et de patience.

AA-VIE attache, par ailleurs de l’importance à l’accompagnement des activités de loisir tant auprès des personnes âgées et/ou dépendantes que des enfants. Le salarié doit ainsi être en mesure de proposer des activités correspondant à l’âge de la personne mais aussi à son niveau de handicap ou de dépendance.

Le salarié doit également pouvoir gérer des situations d'urgence, et cela passe par la reconnaissance de certains troubles pouvant être liés à une pathologie. Cela suppose donc d’avoir un certain sens de l’observation afin de prévenir l’entourage de la personne et par conséquent une capacité à rendre compte soit par écrit soit oralement.

POLITIQUE DE MANAGEMENT

Fidélisation des salariés

salariés en particulier chez les salariés

en poste depuis quelques années.

Pour conserver et fidéliser nos salariés, nous avons mis en place une politique de fidélisation.

(ex : chèques cadeaux, organisation de repas), les temps de déplacements entre deux interventions consécutives sont pour la plupart pris en compte à hauteur de 2,5% du total heures travaillées par mois.

Nos salariés sont indemnisés sur la base du kilométrage effectué et non par rapport au temps de trajet.

AA-VIE accorde une souplesse sur les horaires pour ceux qui ont des contraintes familiales.

La mobilité interne

la promotion interne

artie de son investissement professionnel, le salarié peut

2.

Les mesures de prévention mises en place

L’hygiène

Certaines formations sont dispensées en interne notamment en ce qui concerne les premiers secours, la prévention des risques au travail, les gestes et postures, etc. L’établissement présente systématiquement à tout nouveau salarié les règles mises en place



La sécurité

sur les règles de sécurité à observer. Dans certaines structures,

celles-ci sont inscrites dans le cahier des charges et communiquées aux bénéficiaires ou

clients par le CHSCT qui fait une évaluation au domicile de la personne âgée. Le cahier des

charges p

d'utiliser un escabeau ayant plus de 3 marches, etc.



Le stress au travail

Les salariés sont de plus en en plus confrontés à la détresse sociale des « clients » et des

conflits éclatent parfois avec les familles, les personnes aidées elles-mêmes, ou encore

entre salariés. Les causes et les conséquences du stress font partie des risques

. La difficulté pour les employeurs est de

mécontentements par exemple. Afin de

le salarié. Un

psychologue du travail est aussi mis à la disposition des salariés dans certaines structures

ont la possibilité de consulter le médecin du travail ou l'infirmier.

Métiers des services à la personne / Enquête sur les difficultés de recrutement – Octobre 2012

11 Maison De l’Emploi > Le Havre Pointe de Caux Estuaire



La mise en place du document unique de prévention

Le document unique est mis en place est mis

en place dans 85% des structures enquêtées.

Les autres sont en cours de formalisation. Il

une obligation pour toutes les

entreprises depuis le décret du 5 novembre

2001 portant création d'un document relatif à

l'évaluation des risques pour la santé et la

sécurité des travailleurs, prévue par l'article L.

230-2 du code du travail. Pour réaliser un

inventaire complet des risques,

des risques réalisée par le CHSCT, liste des postes de travail à risques particuliers, fiche

mais aussi les intervenants eux-mêmes qui

rencontrent. Cette démarche participative contribue à améliorer le management.

Les risques professionnels pouvant survenir aux domiciles des bénéficiaires ou des clients

ont été évalués (notamment au domicile) dans 71% des entreprises rencontrées. Des

préconisations sont par la suite formulées et communiquées soit par tableau d'affichage,

soit en réunions annuelles ou encore lors de formations.

3.

Temps d’échanges

Isolés dans leur travail, les salariés des services à la personne ont besoin de partager leurs

pratiques avec leurs collègues pour se sentir moins seuls mais aussi pour confronter leurs

façons de faire dans les situations difficiles. D

réalisés dans 71% des structures rencontrées. Ils peuvent prendre la forme de réunions

re. Dans certaines structures,

des entretiens collectifs avec un psychologue sont mis en place au moins une fois par

mois.

78,57% des structures se déclarent être à l'écoute des salariés pour toute question liée à

leur activité professionnelle. Ces échan

service où peuvent être évoquées des situations de conflits entre collègues par exemple.

Ces réunions se font dans différents regroupements

personne, le réseau ADHAP services (trimestriellement), Estuaire Domicile Services (le

Havre). Certaines structures se regroupent autour de la même problématique telle que la

gérontologie avec UNA, ADEO.

Oui

86%

Non

14%

Mise en place du document

unique de prevention Métiers des services à la personne / Enquête sur les difficultés de recrutement – Octobre 2012

12 Maison De l’Emploi > Le Havre Pointe de Caux Estuaire

78,57%

21,43%

Mise en place des besoins de

formations

Oui

Non

0% 20% 40%

Démission

Licenciement

Départ retraite

Raisons Médicales

Fin contrat

35%

19%

13%

22%

11%

4.

Formations

78,57% des structures interrogées ont

déjà mis en place des formations sur les

violences morales, les gestes et postures,

la nutrition, les relations entre salariés

techniques de la toilette, etc. Certaines

formations sont plus spécifiques afin de

permettre aux salariés une meilleure

85,71% des employeurs interrogés déclarent avoir une bonne connaissance de l

Croix rouge pour les formations sur les pathologies lourdes. Une seule structure indique sa

mise en place de

formations.

II. LES PROBLEMATIQUES RH DES STRUCTURES DE SAP

A.

LES PROBLEMATIQUES PROPRES AU SECTEUR D’ACTIVITE

1.

Turnover constaté

Le turn-over au sein de la profession

étant limitée par les conditions de travail.

Par ailleurs,

est très fréquent. La moyenne

est de 5 ans. Le taux de taux turnover

est quant à lui de 23,45%.

35% de démissions sont constatées sur Métiers des services à la personne / Enquête sur les difficultés de recrutement – Octobre 2012

13 Maison De l’Emploi > Le Havre Pointe de Caux Estuaire

une année donnée (année de référence : 2011 ou 2012). Les raisons sont

multiples : reprises

Cependant, 22% des démissions résultent

constatée par le médecin du travail). Les employeurs évoquent également la précarité

sociale (contexte familial parfois complexe et difficile à gérer) (cause

de poste.

En outre, la mauvaise connaissance du métier au départ compromet par la suite le

maintien durable sur le poste. Les caractéristiques du poste (travail physiquement difficile,

salaire bas, déplacements fréquents, clients différents, contraintes horaires, etc.) ne sont

n des salariés.

de

ménage ne le font pas forcément par choix. Certains ont accepté un « emploi alimentaire »

ne correspondant pas du tout à leur projet professionnel. Ils observent alors une

motivation moindre après quelques semaines ou quelques mois en poste.

2.

Absentéisme fréquent

Pour les 14 structures enquêtées, 24,34% dont 15,39%

pour arrêts maladies et 8,95% pour accidents du travail. Une moyenne de 159 cas

Les risques professionnels sont une question particulièrement sensible dans le secteur des

services à la personne, les accidents domestiques étant très fréquents (brûlures

thermiques, lumbagos, chutes et accidents de circulation). En outre, les nombreux gestes

et postures souvent répétés ont dans certains cas des effets différés dans le temps

entraînant ainsi des troubles muscolo- articulations et/ou ou des

problèmes de dos. absentéisme (pour

maladies, accidents du travail et absences injustifiées) plus faible dans les structures qui

prévention. On peut supposer une

corrélation entre un management de proximité (voire de type familial), plus propice aux

petites structures,

Néanmoins, les employeurs indiquent que leurs salariés (98%) connaissent les limites de

leur intervention. Celles-

.

3.

Manque d’attractivité du métier

Métiers des services à la personne / Enquête sur les difficultés de recrutement – Octobre 2012

14 Maison De l’Emploi > Le Havre Pointe de Caux Estuaire

0% 50%

Méth. de recrutement

Nature des Contrats

Coût

Temps

Niveau des salaires

Pas de service RH

Evolution carrieres

0%

25%

9%

8%

50%

0%

8%

0%

5%

10%

15%

20%

17% 17% 17%

15%

3%

12%

10%

8%

1%

Profil du candidat

du secteur est fortement lié à une image peu valorisante du

métier, particulièrement pour les postes

50% des structures), des

conditions de travail jugées pénibles ainsi

que le manque de perspectives d'évolution

professionnelle (selon 8% des employeurs)

contribuent à drainer une image négative

du métier. Le service est donné, le plus

souvent, pour plusieurs usagers, ce qui

implique des déplacements dans la

journée de travail, des horaires fractionnés

avec des « trous» plus ou moins

importants.

développement des services aux

personnes dépendantes nécessite toujours plus de disponibilités des salariés car il

implique de fait un travail le week-end et la nuit, et un travail en astreinte (pouvoir

r

12% des employeurs identifient le manque de mobilité comme un véritable obstacle à

59%

obstacles majeurs au recrutement. 10% regrettent le manque de disponibilité des

confrontés à un métier exigeant et mal rémunéré.

B.

LES DIFFICULTES DE RECRUTEMENT

1.

Manque de qualification

93% des employeurs enquêtés rencontrent

des difficultés de recrutement au quotidien,

notamment pendant la période d'été où tous

les employeurs recrutent (maisons de

retraites, associations, entreprises, etc.). Mais

quelle que soit la période de l'année, les

structures de SAP observent un manque de

candidats compétents, ce qui amène certains

employeurs à revoir à la baisse leurs

exigences quant aux prérequis.

Métiers des services à la personne / Enquête sur les difficultés de recrutement – Octobre 2012

15 Maison De l’Emploi > Le Havre Pointe de Caux Estuaire

0,00% 20,00% 40,00% 60,00%

Aides à domicile

Auxiliaires de vie

Garde d'enfant

Bricolage/ Jardinage

Transport

57,88%

10,20%

30,57%

0,96%

0,39%

Nbre de candidatures reçues

Au premier plan de ces difficultés, le diplôme, le savoir-être et le manque de

qualification constituent les freins majeurs au recrutement (17%). Le manque de savoir-

faire des candidats rentre également en ligne de compte (15%). En effet, les intervenants à

domicile doivent de plus en plus faire face à des personnes souffrant de pathologies

parfois graves et donc à des personnes très dépendantes nécessitant la maîtrise de

compétences spécifiques.

2.

Inadéquation des profils des candidats

De façon générale, les établissements de

SAP reçoivent en moyenne près de 500

candidatures par mois dont 58 % pour

31% pour de la

10 %

personne comme auxiliaire de vie, et

moins de 2 % pour le

bricolage/jardinage. Parmi ces

candidatures, seules 25% des employeurs

intéressant.

79% des CV présentent des profils

proviennent de tous horizons professionnels, certains employeurs appréciant cette

diversification.

En règle générale, les employeurs ne recrutent pas si le candidat n'a pas un minimum de

compétences requises. Mais pour des raisons de continuité de service, ils outrepassent

parfois ce principe selon le besoin et uniquement si le recruteur perçoit chez le candidat sa

motivation à travers la clarté de son projet professionnel et la cohérence de son discours.

III.

GPEC* ET PROSPECTIVE

* Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences

A.

GPEC

1.

Analyse de l’évolution de la demande

78%

clients/bénéficiaires dans les prochaines années.

Métiers des services à la personne / Enquête sur les difficultés de recrutement – Octobre 2012

16 Maison De l’Emploi > Le Havre Pointe de Caux Estuaire

0,00%

2,00%

4,00%

6,00%

8,00%

10,00%

12,00%

14,00%

16,00%

18,00%

20,00%

15%

20%

12%

10%

20%

12%

8%

3%

Intervenants à domicile

Ces besoins évoluent

qualifications nécessaires pour pouvoir rendre un service de qualité et entraîne la

progression des effectifs salariés dans certaines structures. Ces évolutions se font tant sur

l'aspect qualitatif (plus d'expérience souhaitée dans l'accompagnement des

bénéficiaires/clients) que sur l'aspect quantitatif (augmentation des besoins de prise en

charges des personnes de plus en plus dépendantes).

La réflexion est de plus en plus poussée sur certaines pathologies évolutives (Alzheimer,

P er le niveau de dépendance des individus. La demande des

familles sera par voie de conséquence plus accrue dans les années à venir et les

2.

Analyse de l’évolution des profils et des compétences

Les compétences techniques telles que la gestion du handicap, les connaissances des

pathologies (Alzheimer, Parkinson et autres maladies apparentées), la polyvalence dans

els de la vie

également attentifs aux qualités personnelles telles que la prise d'initiative,

du temps de travail, la disponibilité, le sens du service et la communication. Certains

recherchent, sur demande des clients, des compétences spécifiques notamment pour la

: personnes anglophones, non fumeuses, jeunes, dynamiques, de

nationalité étrangère (pour amener l'enfant à découvrir une autre culture).

86%

leur structure notamment pour les intervenant



Pour les intervenants à domicile

Les compétences relationnelles de base

(écoute, discrétion, communication,

confiance, disponibilité,

compétences spécifiques en matière

accompagnement de fin de vie

(20%) sont très recherchées. Des

formations spécifiques sur les

compagnement et sur

la relativisation de la souffrance de

l'autre sont proposées aux salariés. Mais

de façon générale, les besoins se

portent sur les compétences

techniques de base (hygiène,

. En

dehors de ces compétences, les Métiers des services à la personne / Enquête sur les difficultés de recrutement – Octobre 2012

17 Maison De l’Emploi > Le Havre Pointe de Caux Estuaire

Oui

36%

Non

64%

Pratique d'une GPEC

employeurs souhaitent avoir des candidats informés sur les gestes et postures de sécurité.



Pour le personnel d’encadrement

Pour les professionnels, le développement du secteur reste une préoccupation majeure.

(notamment des

plannings) sont des priorités (29%). 21 % des personnels administratifs souhaiteraient

pouv autres

préconisent la mise en place d'un niveau intermédiaire entre gérant et aides à domiciles

3.

Les outils de GPEC

Même si la plupart des structures de

SAP

de leurs besoins dans les années à venir,

64% des employeurs avouent ne pas

avoir recours à la GPEC. Il convient

t

des ressources humaines externalisées et

processus de recrutement et de

formations. Pour les plus grosses entités, la

GPEC est souvent impulsée au niveau du siège.



Les entretiens individuels

36%

Les entretiens individuels, souvent annuels et parfois trimestriels, constituent

pour 93% des employeurs enquêtés une forme de GEPC : entretien professionnel

Les entretiens sont en général menés par le directeur de structure ou son assistant. Les

retours de ces entretiens sont faits aux salariés dans 71,43% des cas.



Les outils utilisés pour évaluer les compétences

16% sont amenés à réaliser des bilans de compétences. Dans la plupart de ces structures,

les observations et remarques sur la qualité de la prestation faite par les familles et Métiers des services à la personne / Enquête sur les difficultés de recrutement – Octobre 2012

18 Maison De l’Emploi > Le Havre Pointe de Caux Estuaire

0,00%

10,00%

20,00%

30,00%

40,00%

37%

10%

16%

37%

0%

Outils d'évaluation des compétences

35,71%

64,29%

Diversification des activités

Oui

Non

-

soignante ou médecin) constituent un

élément

des plannings détermine également les

besoins en compétences.

Ceux-ci sont parfois analysés par

référence à la convention collective ou

suite à une visite faite au domicile du

client ou bénéficiaire pour une enquête

de satisfaction (11%). 4% seulement des

employeurs réalisent un audit de tous les

postes pour en analyser le

fonctionnement.

B. PROSPECTIVES

1.

Evolution de l’activité

Plus de la majorité des structures de

SAP (64,29 %) ne souhaitent pas

diversifier leurs activités dans les années

à venir. Le secteur étant déjà doté de

nombreux acteurs (associations et

entreprises) proposant des prestations

de services variées, elles préfèrent se

concentrer sur leurs activités actuelles

et au développement de celles-ci dans

le long terme.

35,71%

prestations de services au public handicapé.

Parmi les évolutions souhaitées par les employeurs interrogés, on compte aussi :

-maternité

(accompagnement chez le médecin, au supermarché,

2.

Projets de recrutement

Métiers des services à la personne / Enquête sur les difficultés de recrutement – Octobre 2012

19 Maison De l’Emploi > Le Havre Pointe de Caux Estuaire

0%

10%

20%

30%

4%

12%

12%

28%

16%

28%

Evolutions majeures dans le secteur

55

. Ils sont 17% à envisager une

embauche dans les 6 mois à venir.

Paradoxalement, les établissements de SAP (53%) indiquent recruter à la fois dans

anticipation. Ils essaient

autant que possible de

prévoir leurs besoins.

Néanmoins, il arrive

doivent faire face à des

imprévus. 27% des

employeurs indiquent

recruter uniquement par

anticipation en perspective

demande (travail saisonnier

en été par exemple). Dans

20% des cas, les

git de faire face à une absence

imprévue (déménagement, démission, arrêt maladie, etc.). Certains employeurs utilisent

C. BILAN ET

figurent parmi les 10 métiers les plus recherchés sur le bassin du Havre avec 296 intentions

identifiées en 2012. Cette tendance se confirme au niveau régional puisque

les aides à domiciles et les aides ménagères apparaissent comme le 2 ème métier le plus

recherché en Haute-Normandie avec 1521 projets de recrutement dont 847 (55%, soit plus

de la moitié) sont jugés difficiles (Source Pôle Emploi: Enquête Besoins en Main-

2012).

Certains employeurs déclarent rencontrer des difficultés de recrutement mais également

des difficultés de fidélisation et de gestion du personnel. Ils déplorent le manque de

candidats ayant les qualités requises pour ces métiers souvent difficiles : les principaux

problèmes rencontrés par les structures SAP sont, le manque de motivation des

candidats, leur manque de qualification, et le niveau de rémunération jugé trop faible. Métiers des services à la personne / Enquête sur les difficultés de recrutement – Octobre 2012

20 Maison De l’Emploi > Le Havre Pointe de Caux Estuaire

, du fait du

«plan Borloo » de 2005, qui ava et

de ce secteur, peut constituer une concurrence en termes de

recrutement de personnel. l

secteur contribuent à renforcer les difficultés. Enfin, la

« travail facile » (préparation des repas, ménage) peuvent être interprétées comme

ation des profils des candidats par rapport aux

besoins requis.

1.

Sas de recrutement

L en 2013, et ce, en partenariat avec les acteurs de territoire

(Pôle Emploi, Mission Locale, Ville du Havre, Direccte, UNA, ADEO, AGEFOS PME,

Uniformation, CCI&Caux, la cité des métiers, la CCI, , SAS de

recrutement dont la finalité sera de mieux faire

. Quatre objectifs sont visés :

 faciliter le recrutement des structures de SAP,

 valoriser le métier en le faisant découvrir en grandeur nature,

 permettre expérience dans le métier

de valider un projet professionnel,

 permettre

connaissances et compétences dans le métier.

pouvoir évaluer, pour une entreprise qui a un projet de recrutement, les compétences, les

aptitudes et la motivation des candidats.

Ce sa comme une étape un parcours puisqu , , sera de

mettre en capacité, l , à confirmer ou à infirmer un projet

professionnel et en même temps de constituer un vivier de candidats dont les aptitudes au

évaluées par un formateur.

2.

Espace d’échanges commun (voire trop grande) autonomie. Les

un taux de % de personnels

21 Maison De l’Emploi > Le Havre Pointe de Caux Estuaire

entre collègues (plutôt

observé dans les petites structures) peuvent conduire à un isolement de la personne sur

son poste. La majorité des structures de SAP interrogées sont favorables à la mise en place

place. Le dialogue social est nécessaire et il repose principalement sur des pratiques

informelles et conviviales. Il vise à impliquer et motiver les salariés,

soutenir la satisfaction au travail et la bonne entente entre collègues. Une réflexion est en

cours sur s commun à tous les

salariés du secteur. alors

peuvent être rencontrées en intervention. Des permanences avec des psychologues mais

aussi des ateliers à thème (ex : médiation) pourraient être prévus. Il convient de préciser

nécessair Toutefois, les structures SAP

précisent

3.

Valoriser les métiers de l’aide à domicile

Ces métiers de à domicile sont des métiers de grande utilité sociale qui nécessitent

revalorisés auprès des publics. Une information sur ces métiers paraît donc

incontournable afin de mieux renseigner sur les titres et les diplômes nécessaires à

ion, les voies de formations et les organismes dispensant ces

formations sur le territoire havrais. Ce

en ligne tout public désireux de

ur les métiers et notamment .

Cette étude est le résultat direct des enquêtes menées auprès de quatorze structures SAP du

bassin havrais. Elle ne se veut pas comme un état des lieux exhaustif des pratiques RH

et ne cherche pas à stigmatiser les entreprises qui rencontrent des difficultés de recrutement.

ainsi pouvoir

envisager des solutions. Emploi remercie ainsi

accepté de participer à cette enquête.

similaire:

Les critères de recrutement iconDossier de recrutement des personnels rémunérés sur crédits de vacation
«fiche de recrutement du personnel vacataire» (2 exemplaires originaux signés), accompagné des pièces suivantes : (à moduler en fonction...

Les critères de recrutement iconSixième: Les êtres vivants sont classés en groupes emboités à partir...

Les critères de recrutement iconEtude des genres
«l’épopée en prose», est le genre le plus libre. D’une manière générale, on peut constater que les critères sont plus nombreux et...

Les critères de recrutement iconRecrutement de 4 Guides bénévoles pour la saison estivale
«Les Jardins du Littoral» au Huga (commune de Lacanau). Seul l'emplacement est pris en charge par la commune pour les employés, le...

Les critères de recrutement iconRecrutement d'un Guide Naturaliste pour la saison estivale
«Les Jardins du Littoral» au Huga (commune de Lacanau). Seul l'emplacement est pris en charge par la commune pour les employés, le...

Les critères de recrutement iconConcours de recrutement 2014

Les critères de recrutement iconNotice relative au recrutement d’un (e )

Les critères de recrutement iconConsultant en recrutement en Comptabilité et Finance

Les critères de recrutement iconCollecte d’informations, réalisée par association les amis de Locmiquel,...
«res nullius» c’est à dire n’appartiennent à personne; aussi, l’aménagement de l’espace maritime oblige à prendre en compte cet élément...

Les critères de recrutement iconRéforme de la formation et du recrutement des enseignants de Sciences de la Vie et de la Terre
«Enseignement svt» réunis en collectif national dénoncent les conditions de mise en place de la réforme de la formation des maîtres...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com