Baccalaureat blanc








télécharger 19.89 Kb.
titreBaccalaureat blanc
date de publication19.05.2017
taille19.89 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos


BACCALAUREAT BLANC
Mars 2014
LYCEE PAUL BERT

SCIENCE DE LA VIE ET DE LA TERRE

SERIE S

ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE

DUREE DE L’EPREUVE 3h 30 Coefficient : 8

L’usage des calculatrices n’est pas autorisé

PARTIE I : QCM et synthèse argumentée.
Questions à Choix Multiple (2 points) – 1 seule bonne réponse par question.
1. Lorsque l’on étudie deux gènes indépendants on constate en F2 de croisement test (ou test-cross) :

a. 4 phénotypes équiprobables.

b. des phénotypes parentaux supérieurs aux phénotypes recombinés.

c. 2 phénotypes équiprobables.
2. Les éclogites :

a. sont constituées des mêmes minéraux que ceux présents dans les schistes bleus.

b. traduisent un enfoncement important des gabbros dans le manteau au cours de la subduction.

c. sont des roches magmatiques.

d. sont constituées majoritairement de quartz.
3. L’altération et l’érosion des roches :

a. sont les seuls mécanismes permettant l’aplanissement d’une chaîne de montagne.

b. ne débutent que lorsque l’altitude de la montagne est maximale.

c. débutent dès l’apparition des premiers reliefs.

d. sont les résultats de la seule action de l’eau.
4. Un primate :

a. est un singe dépourvu de queue.

b. est notamment caractérisé par la présence d’un pouce opposable aux autres doigts.

c. désigne un mammifère primitif.

d. possède un nez à la place de la truffe.

Question de SYNTHESE (8 points) – .La vie fixée des plantes à fleurs.
Selon le botaniste Francis Hallé, une plante est un ensemble de vastes surfaces d’échanges fixe.
Après avoir présenté l’appareil végétatif des plantes et rappelé les substances absorbées par celles-ci, vous présenterez et expliquerez les caractéristiques des différentes surfaces d’échange de la plante.
Des schémas explicatifs sont attendus.


PARTIE II : EXERCICE I (4 points) – La formation des chaînes de montagne.
Les Alpes franco-italiennes furent, à un certain moment de leur histoire, une zone de subduction.
Exploitez le document proposé afin d'extraire les arguments indiquant l'existence de cette subduction que vous orienterez.
Document : Carte géologique simplifiée des Alpes franco-italiennes
alpes
legende-alpes
PARTIE II : EXERCICE II (6 points) – ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE –
La prise de certains antibiotiques (oligomycine) dirigés contre un antigène bactérien peut entraîner une fatigue générale du patient.

Cet effet secondaire est en partie lié à l'action des antibiotiques sur les mitochondries des cellules du patient.

A partir de l'exploitation des documents 1 à 3 et en utilisant vos connaissances, expliquez le rôle des sphères pédonculées mitochondriales et proposez une hypothèse sur l'origine de la fatigue liée à la prise d'antibiotiques.
DOCUMENT 1 : expériences sur les vésicules mitochondriales

f3s1

d'après 1993 Première S. Nathan.
La fragmentation des mitochondries par les ultrasons (1), conduit à la formation spontanée de vésicules à partir de fragments retournés de membranes internes (2). Ces vésicules présentent à leur surface des sphères pédonculées (3). Les sphères pédonculées ne sont plus en contact avec la matrice mais avec un milieu expérimental (4).

Ce milieu expérimental contient de l'O2, des composés réduits RH2, de l'ADP et du Pi (phosphate inorganique).

Conditions

Observations

vésicules

Synthèse d'ATP et réoxydation des RH2 en R

vésicules dépourvues de sphères pédonculées

Pas de synthèse d'ATP mais réoxydation des RH2 en R

d'après 2002. Terminale S spécialité. Didier.

DOCUMENT 2 : Variations de la composition d'un muscle frais d'amphibien, avant et après l'effort dans différentes conditions expérimentales.





Avant la contraction
(mg.g-1 de muscle frais)

Après la contraction
(mg.g-1 de muscle frais)

Conditions témoins

Glycogène

1,08

0,8

ATP

1,35

1,35

Le muscle est resté contracté pendant toute la durée de la stimulation

Après injection d'une forte dose d'oligomycine

Glycogène

1,08

1,08

ATP

1,35

0

Arrêt presque immédiat de la contraction du muscle, malgré le maintien de la stimulation

d'après 2002. Terminale S spécialité. Didier.
DOCUMENT 3 : électronographie d'un muscle (x11 700).

G
Myofibrilles = fibres musculaires.

d'après Leslie P. Gardner et James L. Hiatt

similaire:

Baccalaureat blanc iconSujets es / L des épreuves Enseignement Scientifique Mai 2017 baccalaureat blanc

Baccalaureat blanc iconBaccalauréat professionnel H

Baccalaureat blanc iconNutrition bts blanc n°1

Baccalaureat blanc iconConcours blanc Arras

Baccalaureat blanc iconL’ épreuve de svt du Baccalauréat S

Baccalaureat blanc iconExamen Blanc D4 7 / 8 décembre 2013

Baccalaureat blanc iconConcours Blanc 1’ (Octobre 2015)

Baccalaureat blanc iconConcours Blanc 8 (Mai 2015)

Baccalaureat blanc iconConcours Blanc 8 (Mai 2015)

Baccalaureat blanc iconJournées du Livre Blanc de Psychiatrie








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com