Un scénario d’activité pédagogique en biologie








télécharger 66.14 Kb.
titreUn scénario d’activité pédagogique en biologie
date de publication17.05.2017
taille66.14 Kb.
typeScénario
b.21-bal.com > documents > Scénario

Université de Montréal
Faculté des sciences de l’Éducation
Microprogramme de formation à l’enseignement postsecondaire
(2-832-6-0)

TP2
Un scénario d’activité pédagogique en biologie
«Le système digestif du Corps humain II»


Réalisé par l’équipe
Arc-en-ciel :
Chantal Gélin Charlot
Florence Schettini
Monica-Michaela Seifert


Présenté à
Monsieur Bruno Poellhuber

Dans le cadre du cours
« Méthodes d’enseignement et TIC »
(PPA6015)
11 juin 2007

Table de matières :

Université de Montréal
Faculté des sciences de l’Éducation
Microprogramme de formation à l’enseignement postsecondaire
(2-832-6-0) 1

TP2
Un scénario d’activité pédagogique en biologie
«Le système digestif du Corps humain II» 1

Introduction 3

Le contexte 3

Objectif de la leçon 4

Les problématiques : 5

1)Problématiques d’ordre général 5

2)Problématiques d’ordre spécifique 6

Objectifs spécifiques 6

Analyse des objectifs d’apprentissage visés 7

Intentions de formation 8

Scénario Pédagogique 8

Conclusion 12

Les rôles du foie dans la digestion 15

Énoncé de la compétence 27

Contexte de réalisation 27

Éléments de la compétence 27

Critères de performance 27



Introduction


L’enseignement a été traversé par plusieurs courants au cours des dernières décennies pour devenir aujourd’hui une activité de plus en plus complexe. D’une part, il se base sur une relation délicate, parfois imprévisible entre l’élève et l’enseignant, d’autre part il se déroule dans un environnement en constante évolution avec des technologies de pointe auxquelles les acteurs doivent s’adapter : le tableau noir a cédé sa place à l’écran d’ordinateur et le «net» devient désormais la solution à toutes les démarches de recherche. Fort de cette réalité, un cours sur les Techniques de l’Information et de la Communication (TIC) s’inscrit bien dans le cadre du microprogramme pour un enseignement au collégial. Ce cours, intitulé Méthodes d’enseignement et TIC (PPA-6015), a pour objectif d’intégrer ces techniques aux méthodes d’enseignement et d’apprentissage.

Dans ce contexte, l’équipe ARC-EN-CIEL, dans un cours de biologie de niveau collégial, devra, à partir d’une compétence ministérielle, préciser l’objectif d’apprentissage et choisir des formules pédagogiques qui, selon elle, contribueraient le plus à l’atteinte de l’objectif d’apprentissage à travers l’élaboration d’un scénario pédagogique. De plus, cette équipe, après avoir dégagé la ou les problématiques d’apprentissage, devra intégrer les TIC à une activité d’apprentissage. Tel est l’essentiel du contenu des lignes qui suivent.

Le contexte


L’équipe ARC-EN-CIEL est formée de trois membres : deux aspirants professeurs en biologie et un aspirant professeur en chimie. Ces deux disciplines, quoique différentes, s’intègrent bien dans le cours retenu : «le système digestif».En effet, des réactions chimiques prennent place dans le processus de digestion, principalement des réactions d’hydrolyse qui font intervenir des enzymes.

«Le corps humain II», est un cours de biologie dont le sigle est 101-182-BB faisant partie du programme en Soins Infirmiers du collège Bois-de-Boulogne. Ce cours rentre dans le cadre d’une formation contributive au programme des Soins infirmiers, programmes d’études techniques qui mènent à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales (DEC).

Le but du programme est de former des personnes aptes à exercer la profession infirmière. Il faut réussir l’examen de l’Ordre des Infirmiers et Infirmières du Québec (OIIC) pour obtenir le droit de pratique. C’est aussi une formation spécifique dans le cadre d’une technique en Soins Infirmiers. Elle se divise en trois parties : les corps humain I, II et III.

Le corps humain II est donc le deuxième d’une séquence de trois dont l’ensemble contribue à l’atteinte de la compétence ministérielle suivante : Développer une vision intégrée du corps humain et de son fonctionnement.

Les éléments de compétence sont les suivants :

  • Se représenter le corps humain du point de vue de l’anatomie ;

  • Se représenter le corps humain comme un ensemble de systèmes ;

  • Établir les liens entre la nutrition et le fonctionnement de l’organisme ;

  • Concevoir le corps humain comme un organisme en recherche d’équilibre ;

  • Saisir l’incidence d’un déséquilibre biologique sur le fonctionnement de l’organisme.

Il est à noter que le corps humain I est un préalable au II qui lui est un préalable au III.

Pour la présentation du scénario pédagogique, l’équipe a retenu le système digestif du cours corps humain II. Ce dernier traite, entre autres des systèmes circulatoire, respiratoire et excréteur. Le cours sur le système digestif se donne sur trois semaines (8ième, 9ième, et 10ième) et à la deuxième session. La pondération est de 3 -2-3 : 3 heures contact en classe, 2 heures de labo ou de travail dirigé et 3 heures de travail à la maison ou à la bibliothèque.

Objectif de la leçon


L’objectif terminal de l’étude du système digestif est den expliquer son fonctionnement (ou sa physiologie). L’objectif terminal regroupe plusieurs objectifs spécifiques. Cependant, pour des raisons pratiques, l’équipe retient trois objectifs spécifiques visés par la séquence qui se donne à la neuvième semaine :

  • Expliquer les rôles du foie ;

  • Décrire les voies d’absorption des catégories de substances et de transport des nutriments ;

  • Décrire le transport des nutriments de l’intestin jusqu’aux cellules.


Le profil des étudiants est celui d’une clientèle majoritairement adulte, souvent multiethnique, admise en Techniques de Soins Infirmiers et qui veut intégrer le marché du travail. L’effectif se chiffre environ à une trentaine d’élèves.

Les présences sont en général répertoriées.

Les problématiques :


Dans l’enseignement au collégial, plusieurs problématiques peuvent être vécues par les élèves. Elles sont d’ordre général et d’ordre spécifique.
  1. Problématiques d’ordre général


Nous avons déjà mentionné que la clientèle est le plus souvent multiethnique. De ce fait, les nouveaux et/ou les anciens arrivants peuvent avoir plusieurs barrières en intégrant le système :

  • Barrière linguistique :

Les étudiants ne sont pas tous des francophones. Même s’ils parlent ou comprennent le français, certains peuvent éprouver de la difficulté à écrire correctement un texte.

  • Barrière culturelle :

La diversité culturelle de la clientèle peut être certes enrichissante, mais elle peut contribuer à faire naître dans la classe une situation de méfiance et de retrait qui peut réduire de beaucoup la motivation scolaire. Cette diversité culturelle crée un milieu hétérogène qui peut, sur le plan pédagogique, constituer un obstacle, un véritable défi pour le professeur et les élèves.

Pour le professeur, l’hétérogénéité du milieu de classe lui demande un effort supplémentaire pour s’adapter à différentes conceptions, différents niveaux de formation, différentes cultures. Il devra donc, passer à travers ces différences pour aller chercher la motivation du plus grand nombre d’élèves.

Pour les élèves, l’hétérogénéité du milieu peut engendrer chez eux une attitude de repli. De ce fait, ils peuvent être réticents à l’idée d’intégrer les équipes et de participer aux activités de classe d’autant plus que les nouvelles approches pédagogiques donnent une large place au travail de groupe ou au travail en équipes. Parce que la clientèle est issue d’horizons différents, il se peut qu’il y ait beaucoup de réserves lors de la formation de groupes. Or, on sait que le travail en équipes fait partie des stratégies privilégiées en techniques des soins infirmiers et développe déjà chez les étudiants la capacité à travailler en groupes.

D’un côté comme de l’autre, l’hétérogénéité représente un facteur «irritant» avec lequel il faudra forcément composer et qui déterminera le choix d’une méthode pédagogique.
  1. Problématiques d’ordre spécifique


Ces problématiques sont liées au cours sur le système digestif et plus spécifiquement sur les séquences sélectionnées. Parmi elles, on peut citer :

  • Manque d’intérêt du groupe par rapport à certaines notions

Les notions faisant intervenir des connaissances de base en biochimie, en microscopie, en métabolisme ne sont pas forcément appréciées des futurs (es) infirmiers (ères) car elles ne sont pas signifiantes. Ils (elles) se demandent, pourquoi ils (elles) doivent se mettre tout cela dans la tête car ils (elles) car ils (elles) ne réalisent pas toujours la pertinence de certaines notions Pour le professeur, faire comprendre aux élèves que, pour bien jouer leur rôle au sein de l’équipe soignante, il faut forcément passer par ces notions préliminaires, n’est pas une partie gagnée d’avance tient parfois de l’exploit.

  • La non assimilation des notions du cours corps humain I

Le cours corps humain I est un préalable au cours corps humain II. La non assimilation et la non intégration des notions d’anatomie du corps humain I rendent difficile l’acquisition de nouvelles connaissances.

Objectifs spécifiques


À la fin du cours, l’élève doit être capable de :

  • Expliquer les rôles du foie et les voies d’excrétion de la bile d’abord par la schématisation du cadre duodénal et des voies biliaires puis par la réalisation de l’expérience montrant l’action de la bile sur les graisses (voir le libellé en annexe).

  • Décrire les voies d’absorption des catégories de substances et le transport des nutriments en demandant aux élèves de compléter un schéma montrant les différents lieux d’absorption à travers la muqueuse digestive.

  • Décrire le transport des nutriments de l’intestin jusqu’aux cellules en demandant aux élèves de rédiger un résumé de cent (100) mots en faisant ressortir l’arrivée des nutriments aux cellules via le système sanguin ou le système lymphatique.


Ces trois objectifs spécifiques concourent bien à l’atteinte de la compétence ministérielle qui est de développer une vision intégrée du corps humain et de son fonctionnement.

Analyse des objectifs d’apprentissage visés


Il est important de classer les objectifs d’apprentissage dans un niveau taxonomique :

  1. Taxonomie de Benjamin Bloom

Bloom, dans sa classification, mentionne 6 niveaux de complexité allant du simple au complexe, du concret à l’abstrait. Ces niveaux vont de l’acquisition des connaissances de base à la capacité de porter un jugement.

L’objectif d’étape qui est d’expliquer la physiologie du système digestif est de niveau 2

Le premier objectif spécifique qui est d’expliquer les rôles du foie est du domaine de la compréhension et est de niveau 2 d’habiletés.

Les 2 autres objectifs spécifiques qui consistent à décrire les voies d’absorption des catégories de substances et le transport des nutriments et à décrire le transport des nutriments de l’intestin jusqu’aux cellules utilisent comme verbe d’action «décrire» relèvent du domaine de la connaissance et sont de niveau 1.

  1. Taxonomie de Jacques Tardif

Selon la classification de Tardif, les connaissances abordées répondent à la question quoi et sont donc des connaissances théoriques ou déclaratives.
Pour atteindre les objectifs, nous proposons, à partir de la grille de Rieunier, d’élaborer des stratégies pédagogiques. Bien que les objectifs spécifiques correspondent à 2 niveaux taxonomiques différents (connaissance et compréhension), ils sont de niveau inférieur. Voici pourquoi, nous garderons la même approche pour la réalisation du scénario pédagogique. «Toutes les méthodes d’enseignement sont équivalentes lorsqu’il s’agit de faire atteindre des objectifs simples comme l’acquisition et la compréhension des connaissances»1

Pour expliquer la physiologie du système digestif et les rôles du foie, nous ferons appel à une démarche déductive puisqu’elle permet de passer du général au particulier, de l’exposé à l’exercice. On sait que tous les systèmes du corps humain répondent au même type d’organisation du point de vue général : le système est formé d’organes, les organes de tissus, les tissus de cellules. Du point de vue particulier, chaque système possède des caractéristiques spécifiques qui le définissent.

Intentions de formation


Les intentions éducatives en formation spécifique (Soins Infirmiers) s’appuient sur des valeurs et préoccupations importantes et qui servent de guide aux interventions auprès de l’étudiant ou de l’étudiante. De ces intentions éducatives, non observables, on retient :

  • Développer une pensée réflexive et un jugement clinique ;

  • Développer la capacité de communiquer et d’interagir avec les personnes, les équipes de travail ;

  • Développer une identité et un agir professionnel dans un esprit de synthèse et d’analyse.

Scénario Pédagogique


En première partie, on verra le foie et la vésicule biliaire. Ensuite, on parlera de certaines pathologies du foie (hépatite, cirrhose) et de la régulation de l’arrivée de la bile dans l’intestin.

En deuxième partie, il s’agira de décrire les voies d’absorption des catégories de substances et de décrire le transport des nutriments de l’intestin jusqu’aux cellules en insistant sur les voies d’absorption (villosités intestinales, voie sanguine, voie lymphatique) et de transport des nutriments.

«Un professeur ne peut se permettre de choisir une méthode d’enseignement à «l’aveuglette». Il doit en effet tenir compte des critères […] de la nature de la population étudiante, de la matière, des conditions physiques et matérielles et de l’adéquation entre cette méthode d’enseignement et sa personnalité.»2

Il est important de préciser les différentes activités que le professeur pourra entreprendre dans le but d’atteindre les objectifs en tenant compte des problématiques énumérées ci- dessus. Le fait de les garder à l’esprit permet de faire un choix judicieux dans l’élaboration des activités d’apprentissage.
La première activité consiste à faire un rappel des connaissances antérieures :

Selon la théorie cognitiviste, le rappel des connaissances antérieures devrait initier tous les cours. Comme l’a si bien dit David Ausubel, «le cours doit commencer par une vérification des préacquis cognitifs […] le facteur le plus déterminant dans l’apprentissage est ce que l’élève connaît déjà».3

Le rappel des connaissances antérieures, en plus de fournir au professeur des indices sur le niveau de connaissances des élèves, permet aussi d’établir des liens entre les différentes notions pour susciter en eux l’esprit de synthèse, si important dans leur vie professionnelle. Il permet également de limiter le problème de la non assimilation des notions anatomiques du corps humain I. Le professeur utilise des tableaux, des textes, des schémas.

Nous proposons d’utiliser les connaissances théoriques pour parler des rôles du foie et d’impliquer ainsi les élèves dans la construction de leurs connaissances : «D’après vous, que fait le foie ?» «Pourquoi est-il là ?» Ces interrogations contribuent à briser la glace, à créer une atmosphère propice à l’apprentissage et à rendre les élèves actifs. Le professeur rectifie ou propose des réponses. Ces échanges peuvent porter les élèves réticents à s’exprimer et amenuise la problématique.

Les TIC prennent de plus en plus de place dans les cours de biologie sous forme de différentes activités que le professeur pourra adapter selon ses besoins. Pour le cours «Corps humain II», on peut les intégrer de plusieurs manières. Tout au long du scénario on montrera à quel niveau on les intégrera.

Pour le rappel des connaissances antérieures, on peut utiliser dans un format PowerPoint, un schéma vierge, dépouillé, montrant les structures anatomiques du tube digestif. L’étudiant sera invité à nommer ces structures et à établir les liens entre elles.

Cet appui des TIC permet de diminuer la problématique relative à l’assimilation partielle des notions d’anatomie du cours «Corps humain I».
La deuxième activité : l’analogie.

Les processus de digestion et d’absorption étant des notions abstraites et complexes, nous avons utilisé l’analogie comme stratégie pédagogique pour une meilleure compréhension.

Nous avions comparé le système digestif à une autoroute sur laquelle circulent des automobiles avec le passager représentées par les aliments ingérés appelés à subir des modifications tout au long du trajet. Ce sont les nutriments qui seront libérés dans la circulation sanguine pour être transportés aux différentes destinations (cellules) par la circulation sanguine. L’autoroute est divisée en 3 parties ou tronçons : Le tronçon supérieur de l’autoroute est représenté par la bouche, les dents, les glandes salivaires, l’œsophage, l’estomac.

Le tronçon qui nous intéresse est le tronçon intermédiaire avec le cadre duodénal où se déversent les sécrétions du pancréas et du foie, le jéjunum et l’iléon. Le duodénum, le jéjunum et l’iléon constituent l’intestin grêle.

Enfin, on retrouve le tronçon inférieur (gros intestin jusqu’à l’anus).

Ce schéma d’autoroute est projeté au début de chaque cours pour bien montrer la représentation du système digestif.

L’autoroute est signifiante pour l’élève pour trois raisons :

  1. C’est une structure familière qui a certainement été vue et pratiquée

  2. L’autoroute représente une analogie forte qui permet de passer «du concret à l’abstrait».

  3. Permet de faire des liens en revenant continuellement sur les notions de la vie courante et facilite ainsi l’intégration des nouvelles connaissances.


Voici l’analogie complétée :

Autoroute : tout le système digestif (de la bouche à l’anus)

Automobile avec passagers : les aliments ingérés puis digérés (nutriments)

Tronçons d’autoroute : les divisions du système digestif

Destinations : les cellules.

Pour toutes ces raisons, l’analogie est un élément de solution au problème du manque d’intérêt du groupe à des notions abstraites.
La troisième activité : la tournante (variante du groupe de discussion)

Pour cela la classe est divisée en 6 équipes de 5 membres (selon les affinités). À chaque groupe est proposé un thème sur lequel il doit travailler. Les consignes sont dites à haute voix par le professeur et sont aussi écrites au tableau. Pour réaliser cette activité, les élèves ont besoin de leur document obligatoire : Marieb page 882-886 et p 896-902

Voici les 5 thèmes proposés par l’enseignant : les rôles du foie, les maladies du foie (hépatite, cirrhose), la régulation de l’arrivée de la bile dans l’intestin, l’absorption des nutriments, le transport des nutriments de l’intestin jusqu’aux cellules. L’absorption des nutriments étant plus complexe, deux équipes travailleront sur ce thème.

Un résumé est fait au sein du groupe puis après un certain délai, un membre d’un groupe va se joindre à une autre équipe et il sera remplacé à son tour par un membre d’une autre équipe.

Le but de cet exercice est de permettre aux élèves d’expliquer les notions abordées dans les cinq thèmes.

Cette activité rend les élèves actifs. Durant la période d’échanges, le professeur prend le pouls de la situation en faisant un tour auprès des différentes équipes. Il clarifie les points confus au besoin. La synthèse sera faite ensuite par le professeur. Des points confus seront élucidés et des précisions apportées.

Ceci permet au professeur d’évaluer le niveau de performance et de vérifier si l’objectif est atteint.

Cet exercice, en favorisant la création de liens entre les apprenants et l’émergence d’un sentiment d’appartenance au groupe, en encourageant les apprenants timides à s’exprimer, offre la possibilité d’instaurer un climat de confiance au sein d’un milieu hétérogène (solution au problème).

Comme exercice intégrateur de cette séquence de cours, on demandera à l’étudiant de reformuler les principaux phénomènes digestifs liés au tronçon intermédiaire (intestin) et le transport des nutriments jusqu’aux cellules en faisant ressortir les rôles du foie.

Cette reformulation se fera par équipe de deux et se présentera sous forme d’un résumé d’une page et demi. L’élève peut inclure dans ce résumé un schéma, un réseau de concept qui rendra compte de l’organisation de ses connaissances.

Il est important de signaler qu’à la fin de l’étude du système digestif, le professeur proposera aux élèves une tâche complète intégrant non seulement le système digestif mais aussi les systèmes étudiés précédemment.

Pour préparer l’élève à la réalisation de l’exercice intégrateur, le professeur peut lui proposer le site suivant :

www.ac-reunion.fr/pedagogie1/circons/port1/site_web/fonctionnement/sommaire.htm

Ce site commence par une description générale du tube digestif, décrit les différents organes qui composent ce système. Pour certains organes, il y a une animation Flash qui permet de mieux visualiser les structures des organes. Les notions d’anatomie, d’histologie sont bien traitées et permettent aussi de faire le rappel des connaissances antérieures. De plus, on retrouve des notions de physiologie. Toutes ces informations aident l’élève à mieux s’outiller pour l’exercice intégrateur.

Ce site très instructif peut être utilisé de manière profitable par les élèves. Cependant, il a l’inconvénient ou la limite de ne pas leur donner la possibilité d’effectuer eux-mêmes des exercices afin de vérifier leurs connaissances.

Pour obvier à cet inconvénient, le professeur peut proposer des questionnaires multimedia préparés avec Netquiz. Voici l’adresse que nous avons enregistrée :

www.cegep-sept-iles.qc.ca/suzannebanville/bio401.html

Par ailleurs, le professeur peut utiliser les discussions sur le forum du cours pour vérifier la compréhension des notions. En ce qui concerne le vocabulaire nouvellement acquis, il peut être évalué à l’aide d’une grille de mots entrecroisés faisant ressortir toutes les parties de l’appareil digestif.

Conclusion


Dans la planification d’un cours, la structuration d’un scénario pédagogique est très importante car elle permet au professeur de savoir exactement où il va en tenant compte des problématiques de groupe ou d’apprentissage. Ces problématiques doivent être bien identifiées par le professeur car elles peuvent représenter un véritable obstacle à son enseignement. En tant qu’expert de sa classe, il doit non seulement développer des stratégies appropriées mais encore s’assurer que le scénario pédagogique présenté «ira chercher» les élèves pour susciter chez eux une motivation scolaire.

Dans le scénario pédagogique, le professeur ne manquera pas d’y inclure les TIC. C’est pratiquement une exigence de l’heure qui créera beaucoup d’animation et de participation dans la leçon.

Motiver les élèves, les rendre actifs en dépit des problématiques ne représentent pas une tâche facile, mais c’est peut-être un idéal vers lequel tend tout professeur.

Médiagraphie : :

Poellhuber, B. (2007). PPA 6015. Méthodes d’enseignement et TIC. Montréal : Les Presses de l’Université de Montréal.

Ausubel, D. (1992). Les principes d’une bonne stratégie pédagogique. Pédagogie collégiale, vol5, p.12.

Marieb, E.N. (2000). Biologie Humaine. Montréal : Édition du renouveau pédagogie Inc.

Page web :

www.cegep-rimouski.qc.ca/dep/biologie/humain/humain_titre.html

Récupéré mai 2007

www.cegep-sept-îles.qc.ca

www.ac-reunion.fr/pedagogie1/circons/port1/site_web/fonctionnement/sommaire.htm

Annexe 1
(Expérience de labo montrant l’émulsification des graisses par la bile)

Les rôles du foie dans la digestion


(Expérience de labo montrant l’émulsification des graisses par la bile)

Le foie n’a qu’une seule fonction digestive qui est la production de la bile dont le rôle principal est d’agir comme agent émulsifiant des graisses. Elle facilite aussi la digestion et l’absorption des lipides et du cholestérol par l’intestin.

Expérience : Bile, rôle de mélangeur

On prépare 2 tubes à essais :

    1. Huile et eau

    2. Huile, eau et bile.

Dans le tube #1 on 2 phases : huile au –dessus de l’eau, cela ne se mélange pas.

Dans le tube #2, on a une phase, huile, eau et la bile se sont mélangées.

Dans l’expérience, on a utilisé du savon liquide pour remplacer la bile. On a le même résultat qu’avec la bile.
Annexe 2
(Le plan de cours)

















Annexe 3
(La compétence MEQ)

Énoncé de la compétence

Contexte de réalisation



Développer une vision intégrée du corps

humain et de son fonctionnement.


• En vue d’évaluer la condition de santé d’une personne et de saisir des problématiques en matière de santé.
• À partir d'information clinique, médicale et scientifique.
• À l’aide d’ouvrages de référence.
• En utilisant la terminologie des sciences de la santé.

Éléments de la compétence

Critères de performance


1. Se représenter le corps humain du

point de vue de l’anatomie.

• Localisation précise des régions et des structures anatomiques du corps.
• Reconnaissance précise de l’organisation structurale du corps.
• Justesse de la représentation

2. Se représenter le corps humain comme

un ensemble de systèmes.

• Désignation exacte de la fonction des organes constituant chacun des systèmes.
• Reconnaissance des caractéristiques physiologiques des systèmes.
• Mise en évidence des liens fonctionnels entre les

systèmes

3. Établir des liens entre la nutrition et le

fonctionnement de l’organisme.

• Identification des composés et des réactions chimiques essentiels au fonctionnement de l’organisme.
• Reconnaissance des principaux nutriments, de leur apport fonctionnel et de leurs sources alimentaires.
• Reconnaissance des facteurs pouvant influer sur

les besoins nutritionnels de l’organisme.


4. Concevoir le corps humain comme un

organisme en recherche d’équilibre.

• Définition précise des mécanismes contribuant à l’homéostasie.
• Reconnaissance des conditions favorisant l’homéostasie.
• Reconnaissance des facteurs à l’origine des perturbations de l’homéostasie.

5. Saisir l’incidence d’un déséquilibre biologique

sur le fonctionnement de l’organisme.

• Prise en considération des modalités d'apparition du déséquilibre.
• Détermination juste des processus physiologiques et des réactions systémiques.
• Mise en relation pertinente des manifestations physiologiques ou métaboliques et du déséquilibre.
• Prise en considération du caractère évolutif du

déséquilibre.




1 Prégent, R. (1990). La préparation d’un cours. Montréal : Éditions de l’école polytechnique.

2 Ibid.

3 Ausubel, D. (1992). Les principes d’une bonne stratégie pédagogique. Pédagogie collégiale, vol5, p.12.


similaire:

Un scénario d’activité pédagogique en biologie iconUn scénario d’activité pédagogique en biologie
«le système digestif». En effet, des réactions chimiques prennent place dans le processus de digestion, principalement des réactions...

Un scénario d’activité pédagogique en biologie iconÉlaboration d’un scénario d’activité pédagogique
«Le corps humain» devraient permettre à l’étudiant d’acquérir la capacité d’expliquer les manifestations physiologiques de son client...

Un scénario d’activité pédagogique en biologie iconUn scénario d’activité pédagogique
«00uq : Appliquer les méthodes de l’algèbre linéaire et de la géométrie vectorielle à la résolution de problèmes». Pour en arriver...

Un scénario d’activité pédagogique en biologie iconScénario pédagogique

Un scénario d’activité pédagogique en biologie iconScénario pédagogique

Un scénario d’activité pédagogique en biologie iconSuggestion d’activité pédagogique reliée aux tic

Un scénario d’activité pédagogique en biologie iconScénario pédagogique
«Traiter un ou plusieurs sujets, dans le cadre des sciences de la nature, sur la base de ses acquis (objectif 00UU)». 1 Les éléments...

Un scénario d’activité pédagogique en biologie iconRéforme de la biologie médicale : menace sur le maintien des laboratoires...
«la biologie médicale», dans son rapport en réponse du 2 juillet 2013, recommande notamment à l’État, d’ «assurer un pilotage national...

Un scénario d’activité pédagogique en biologie iconLe scénario pédagogique
«Matière à réflexion» sur la page 118 du manuel de cours, concernant l’hérédité. Après 5 minutes, demander aux groupes de partager...

Un scénario d’activité pédagogique en biologie iconLe scénario pédagogique
«Matière à réflexion» sur la page 118 du manuel de cours, concernant l’hérédité. Après 5 minutes, demander aux groupes de partager...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com