Rencontre 100% science avec…








télécharger 9.52 Kb.
titreRencontre 100% science avec…
date de publication19.10.2016
taille9.52 Kb.
typeInterview
b.21-bal.com > documents > Interview
RENCONTRE 100% SCIENCE AVEC…

http://www.ecosym.univ-montp2.fr/images/stories/bip/olivier.jpg

Interview d’Olivier Pringault, biologiste marin en Tunisie

Quel est votre métier ?

Je suis biologiste marin avec une spécialité en écologie microbienne, cela concerne tous les organismes que l’on ne voit pas à l’œil nu et qui nécessitent l’utilisation d’un microscope.

- Quel est votre parcours ?

Je suis titulaire d’un bac + 8. Après un bac scientifique, j’ai suivi un DEUG de biologie animale, une licence de science naturelle, une maîtrise d’océanographie, un DEA d’océanographie puis une thèse de doctorat. Avant la Tunisie, j’ai travaillé en Allemagne, en Nouvelle-Calédonie et en France.

-Quel est votre domaine de recherche et pourquoi avoir choisi la Tunisie ?

Je travaille plus particulièrement sur les micros algues et les bactéries. J’étudie l’impact que peuvent avoir les pollutions chimiques issues des micros algues et bactéries sur le système marin et côtier. Je suis en Tunisie depuis 2012, en mission pour l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement) pour une durée de 4 ou 5 ans. Nous sommes deux chercheurs de l’IRD et nous travaillons en collaboration avec des collèges de l’institut des sciences de Bizerte, de l’académie de Tunis ou de technologie de Sfax. Nous formons donc une équipe d’une quinzaine de personnes. Nous sommes en Tunisie car le pays connait des problèmes de pollution importants liés aux environnements marins et côtiers ceci du fait d’une forte concentration des populations autour des zones côtières comme Tunis, Sousse ou Sfax qui sont des grandes villes situées en bordure de mer.

- Comment les algues sont elles utilisées en Tunisie ?

La filière d’exploitation des algues en Tunisie est récente. La recherche sur les algues n’a pas nécessairement une finalité commerciale. Elle concerne essentiellement le domaine de la dépollution, c'est-à-dire comment peut-on arriver à piéger des polluants en utilisant des algues. Les algues fabriquent des produits polysaccaridiques qui sont des substances sucrées. Une fois sécrétés par l’algue ces polysaccarides vont être capables de piéger un certain nombre de polluants, comme par exemple les polluants métalliques. Nous étudions actuellement l’utilisation de ces algues ou micro algues à des fins de dépollution en Tunisie. On s’intéresse aussi à des micro-algues qui malheureusement sont capables de fabriquer des toxines. Ces substances toxiques peuvent être accumulées dans des organismes vivants comme la moule et cela peut avoir de graves conséquences si elles sont consommées, particulièrement par l’homme. Il y a d’autres domaines d’utilisation que je connais moins comme l’agro-alimentaire ou la cosmétique.

-Les algues sont-elles utilisées dans le domaine de l’énergie renouvelable et durable ?

C’est un domaine en pleine évolution. Il y a de nombreuses recherches qui sont financées dans le monde pour essayer d’utiliser la production d’algues et surtout de micro algues à des fins de production de biocarburants, donc de carburants biologiques. En France, des projets de production de micro-algues et biocarburants à grande échelle sont en cours en utilisant des milieux dit naturels comme des lagunes salées ou sur salée qui se trouvent dans le Narbonnais. Les micro-algues ont cette caractéristique de pouvoir pour certaines d’entre d’elles fabriquer des substances lipidiques qui sont en fait des huiles qui peuvent être utilisées comme carburant après transformation et nettoyage. Pour le moment le coût d’exploitation des biocarburants est encore trop important donc cela est peu rentable économiquement. La fabrication d’ 1 litre de biocarburant coute plus chère que d’extraire 1 litre de pétrole issu des énergies fossiles.

Pourquoi trouve-t-on des algues rouges dans la lagune de Bizerte à 1 mètre de profondeur alors qu’en faible profondeur on devrait plutôt trouver des algues vertes ?

La lagune de Bizerte subit une forte pression de l’homme et également des pollutions. L’hypothèse que l’on peut émettre est que les algues rouges se sont mieux adaptées aux contraintes du milieu au détriment des algues vertes. C’est ce que l’on appelle un phénomène de compétition entre les organismes photosynthétiques.

Qu’est ce que l’agar agar et pourquoi est-il fabriqué par certaines algues ?

L’agar agar est un produit gélifiant dérivé de la photosynthèse. Lorsque l’algue fait la photosynthèse, elle transforme le CO2 de l’atmosphère associé avec une molécule d’eau pour fabriquer de la matière organique. La matière organique est composée de sucres qui vont s’assembler les uns avec les autres pour former l’agar agar. L’agar agar est une réserve d’énergie fabriquée naturellement par l’algue. L’algue puise dans cette réserve de sucres pour continuer à faire la photosynthèse lorsque les conditions de lumière sont défavorables, par exemple, la nuit.

Retrouvez l’intégralité de notre interview dans notre supplément DVD

similaire:

Rencontre 100% science avec… iconHenri Atlan «Science et sagesse Des déterminismes et de la liberté»
«La science est-elle inhumaine ? Essai sur la libre nécessité» (Bayard, 2014), l’Institut français de Tel Aviv reçoit Henri Atlan...

Rencontre 100% science avec… iconRencontre avec les parents

Rencontre 100% science avec… iconRencontre avec les parents

Rencontre 100% science avec… iconRencontre avec les parents

Rencontre 100% science avec… iconRéunion et rencontre avec la nouvelle maraîchère Isabelle godard et son compagnon Charles

Rencontre 100% science avec… iconAu moment de la rencontre avec le chef d’établissement, la famille...

Rencontre 100% science avec… iconIndicateurs de suivi de l’atteinte des 100 objectifs du rapport annexé...

Rencontre 100% science avec… iconEcologie et sciences environnementales
«la science des relations des organismes avec le monde environnant». L’écologie au sens large est donc la science qui étudie les...

Rencontre 100% science avec… icon1. Concepts clefs
«Et pourquoi pas ?» a trouvé sa source dans les Rencontres «Science et Citoyens» organisées du 26 au 28 octobre dernier. La rencontre...

Rencontre 100% science avec… iconDany et encore, je vous préviens, c’était pas du 100% j’en garde...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com