Politique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques








télécharger 2.26 Mb.
titrePolitique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques
page1/53
date de publication16.05.2017
taille2.26 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   53



Sous la direction de
Alice Desclaux et Bernard Taverne

Médecins et anthropologues
(2000)

Allaitement et VIH
en Afrique de l’Ouest

De l’anthropologie à la santé publique

CHAPITRE 1 À 19 INCLUS.
Un document produit en version numérique par Jean-Marie Tremblay, bénévole,

professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi

Courriel: jean-marie_tremblay@uqac.ca

Site web pédagogique : http://www.uqac.ca/jmt-sociologue/
Dans le cadre de: "Les classiques des sciences sociales"

Une bibliothèque numérique fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay,

professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi
Site web: http://classiques.uqac.ca/
Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque

Paul-Émile-Boulet de l'Université du Québec à Chicoutimi

Site web: http://bibliotheque.uqac.ca/



Politique d'utilisation
de la bibliothèque des Classiques


Toute reproduction et rediffusion de nos fichiers est interdite, même avec la mention de leur provenance, sans l’autorisation formelle, écrite, du fondateur des Classiques des sciences sociales, Jean-Marie Tremblay, sociologue.
Les fichiers des Classiques des sciences sociales ne peuvent sans autorisation formelle:
- être hébergés (en fichier ou page web, en totalité ou en partie) sur un serveur autre que celui des Classiques.

- servir de base de travail à un autre fichier modifié ensuite par tout autre moyen (couleur, police, mise en page, extraits, support, etc...),
Les fichiers (.html, .doc, .pdf., .rtf, .jpg, .gif) disponibles sur le site Les Classiques des sciences sociales sont la propriété des Classiques des sciences sociales, un organisme à but non lucratif composé exclusivement de bénévoles.
Ils sont disponibles pour une utilisation intellectuelle et personnelle et, en aucun cas, commerciale. Toute utilisation à des fins commerciales des fichiers sur ce site est strictement interdite et toute rediffusion est également strictement interdite.
L'accès à notre travail est libre et gratuit à tous les utilisateurs. C'est notre mission.
Jean-Marie Tremblay, sociologue

Fondateur et Président-directeur général,

LES CLASSIQUES DES SCIENCES SOCIALES.

Cette édition électronique a été réalisée par Jean-Marie Tremblay, bénévole, professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi à partir de :
Sous la direction de Alice Desclaux et Bernard Taverne
ALLAITEMENT ET VIH EN AFRIQUE DE L’OUEST. De l’anthropologie à la santé publique.
CHAPITRES 1 À 19 INCLUS.
Paris : Les Éditions Karthala, 2000, 556 pp. Collection Médecines du monde.
[Autorisation formelle accordée Alice Desclaux le 19 décembre 2008, Bernard Taverne le 19 janvier 2009 et la maison d’édition KARTHALA de Paris, le 20 décembre 2008, de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]
Courriels : Alice Desclaux : desclaux@mmsh.univ-aix.fr

Bernard Taverne : Bernard.Taverne@ird.fr

karthala@orange.fr

URL: http://www.karthala.com/index.php
Polices de caractères utilisée :
Pour le texte: Times New Roman, 12 points.

Pour les citations : Times New Roman, 12 points.

Pour les notes de bas de page : Times New Roman, 12 points.
Édition électronique réalisée avec le traitement de textes Microsoft Word 2004 pour Macintosh.
Mise en page sur papier format : LETTRE (US letter), 8.5’’ x 11’’)
Édition numérique réalisée le 23 mars 2009 à Chicoutimi, Ville de Saguenay, province de Québec, Canada.

Sous la direction de
Alice Desclaux et Bernard Taverne

Médecins et anthropologues
Allaitement et VIH en Afrique de l’Ouest.
De l’anthropologie à la santé publique.

Paris : Les Éditions Karthala, 2000, 556 pp. Collection Médecines du monde.





Nous voulons remercier la direction de la maison d’éditions parisienne, KARTHALA, de nous avoir donné son autorisation, conjointement avec celle des auteurs, Alice Desclaux et Bernard Taverne, de diffuser le texte intégral de ce livre, Allaitement et VIH en Afrique de l’Ouest. De l’anthropologie à la santé publique, dans Les Classiques des sciences sociales.
Merci de votre confiance en nous et longue vie aux Éditions Karthala.
Courriels Alice Desclaux : desclaux@mmsh.univ-aix.fr

Bernard Taverne : Bernard.Taverne@ird.fr

Éditions Karthala karthala@orange.fr
URL :
http://www.karthala.com/index.php
Merci,
Jean-Marie Tremblay, sociologue.

Fondateur et PDG, Les Classiques des sciences sociales.

30 janvier 2009.




Table des matières


Quatrième de couverture

Remerciements

Présentation des auteurs

Préface. Michel Kazatchkine
Chapitre I. Introduction. A. Desclaux
Chapitre II. Épidémiologie, questions de santé publique et dernières recommandations. P. Van de Perre
Première partie

Ethnographie de l'allaitement au Burkina Faso
Chapitre III. L'allaitement dans le cycle de vie de la femme en pays mossi. B. Taverne
Chapitre IV. Allaitement et parenté en pays bobo madare. C. Alfieri
Chapitre V. Ethnophysiologie, règles et précautions chez les Bobo Madare et les Mossi. C. Alfieri, B. Taverne
Chapitre VI. Ethnophysiologie des difficultés et complications de l'allaitement maternel chez les Bobo Madare et les Mossi. C. Alfieri, B. Taverne
Chapitre VII. La voie du lait. Le sens des pratiques autour de l'allaitement chez les Peul du Séno. M. Querre
Deuxième partie

L'allaitement pathologique et le traitement de l'allaitement
dans le système de santé


Chapitre VIII. Perceptions de la transmission des maladies par l'allaitement maternel au Burkina Faso. C. Alfieri, B. Taverne
Chapitre IX. Les détenteurs du savoir et les alternatives à l'allaitement en milieu rural mossi. B. Taverne
Chapitre X. Lorsque la mère disparaît. Famille élargie, institutions et laits de substitution. A. Desclaux
Chapitre XI. Le traitement de l'allaitement dans le système de soin. A. Desclaux

Troisième partie

L'allaitement dans le contexte du VIH
Chapitre XII. Représentation et pratiques de l'allaitement à Kigali, Rwanda. M. Caraël, P. Msellati
Chapitre XIII. Prévention de la transmission mère-enfant du VIH. Expérience d'un essai clinique. P. Msellati, N. Meda, R. Ramon et al.
Chapitre XIV. Pratiques et perceptions des femmes séropositives à Abidjan et à Bobo-Dioulasso. D. Coulibaly-Traoré, A. Desclaux, O. Ky-Zerbo
Chapitre XV. Procréation et allaitement: quels choix pour une femme séropositive à Abidjan ? A. Desgrées du Loû
Quatrième partie

La prévention de la transmission du VIH par l'allaitement
Chapitre XVI. Penser le risque de transmission : transmission de la mère à l'enfant et allaitement. L. Vidai
Chapitre XVII. Conditions et enjeux de la prise en compte de la transmission du VIH par l'allaitement. A. Desclaux
Chapitre XVIII. Enjeux concernant l'information donnée aux femmes dans le Kwazulu-Natal, Afrique du Sud. G. Seidel
Chapitre XIX. Perspectives de prévention en Afrique de l'Ouest. A. Desclaux, B. Taverne
Postface. F Loux









Alice Desclaux, médecin et anthropologue







Bernard Taverne est anthropologue, chargé de recherche à l’UMR 145 « VIH/sida et maladies associées », dans laquelle il assure la coordination de l’équipe des chercheurs en sciences sociales.


Allaitement et VIH en Afrique de l’Ouest.
De l’anthropologie à la santé publique.
QUATRIÈME DE COUVERTURE

Retour à la table des matières

L'allaitement est responsable de plus du tiers des cas de transmission du VIH de la mère à l'enfant en Afrique. Il est la cause de l'atteinte de plusieurs millions d'enfants depuis le début de l'épidémie. Définir des stratégies de prévention dans un environnement sanitaire où l'usage des substituts du lait maternel est hors de portée de la population, ou comporte des risques nutritionnels et infectieux non négligeables, constitue un problème de santé publique écrasant.

Pour mieux connaître les facteurs sociaux qui favorisent ou limitent cette transmission, ainsi que les conditions culturelles de sa prévention, il est indispensable de savoir ce que sont les pratiques d'allaitement, dans des conditions « normales » ou dans un contexte de maladie ou de décès de la mère. Quel est le sens accordé à l'allaitement, et quels sont les « acteurs »  soignants, thérapeutes traditionnels, aïeules, conjoints, services sanitaires et sociaux - qui entourent la mère dans ses choix d'alimentation de l'enfant ? Quelles sont les contraintes sociales qui pèsent sur les femmes dans le contexte de l'épidémie du sida ?

Le présent ouvrage explore ces questions principalement au Burkina Faso, à travers une analyse ethnologique approfondie des pratiques d'allaitement. Il vise à développer une prévention sensible à la culture et aux contextes sociaux ouest-africains.

Alice Desclaux et Bernard Taverne sont médecins et anthropologues. Ils travaillent sur les aspects sociaux et culturels du sida en Afrique.


Allaitement et VIH en Afrique de l’Ouest.
De l’anthropologie à la santé publique.
REMERCIEMENTS


Retour à la table des matières

Cet ouvrage est issu des résultats d'un programme de recherche intitulé « Perceptions, pratiques et acteurs de l'allaitement dans le contexte du VIH en Afrique de l'Ouest ». Ce programme, coordonné par Alice Desclaux, a été réalisé dans le cadre du Laboratoire Sociétés, Santé, Développement, de l'Université Victor-Segalen, Bordeaux II, dirigé par Claude Raynaut; Charles Cheung en a assuré la gestion administrative. Ce travail, ainsi que l'édition de cet ouvrage, a été financé par l'Agence Nationale de Recherches sur le Sida (Action Coordonnée ANRS/Mnistère des Affaires Étrangères). Un financement complémentaire a été accordé par l'Institut de Recherche pour le Développement, dans le cadre de son Programme Sida. Le Centre Muraz (Organisation Centrale de Coopération contre les Grandes Endémies, Bobo-Dioulasso), l'IRD (Centres de Ouagadougou, de Bobo-Dioulasso et d'Abidjan Petit-Bassam) se sont associés à ce programme. Une partie des enquêtes a été réalisée en collaboration avec le Projet DITRAME, dans le cadre des sites d'Abidjan et Bobo Dioulasso de l'AC 12 ANRS/Ministère des Affaires Étrangères, sous la responsabilité scientifique de l'INSERM U 330. Le Comité National de Lutte contre le Sida du Burkina Faso et le Programme National de Lutte contre le Sida/MST/Tuberculose de Côte d'Ivoire nous ont autorisé la réalisation de ces travaux de recherche. Nous tenons à remercier ici ces institutions et leurs responsables. Nos remerciements vont également aux nombreuses personnes qui ont participé à ces enquêtes, acceptant d'y consacrer du temps et de nous livrer des informations souvent sensibles.

Cet ouvrage a été réalisé avec le concours d'AMADES (Anthropologie médicale appliquée au développement et à la santé)

sc LEHA, 38, avenue de l'Europe, 13090 Aix-en-Provence


Allaitement et VIH en Afrique de l’Ouest.
De l’anthropologie à la santé publique.
PRÉSENTATION DES AUTEURS

Retour à la table des matières
• Chiara Alfieri, Ethnologue, Université de Gènes, Italie

• Michel Caraël, Sociologue, ONUSIDA, Genève, Suisse

• Djénéba Coulibaly-Traoré, Sociologue, IRD, Abidjan, Côte-d’Ivoire

• Alice Desclaux, Médecin anthropologue, Maître de conférences, Laboratoire d’Écologie Humaine et d’Anthropologie, Université d’Aix-Marseille, France

• Annabel Desgrées du Loû, Démographe, IRD, Abidjan, Côte-d’Ivoire

• Odette Ky-Zerbo, Chercheur en santé publique, Centre MURAZ/ OCCGE, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso

• Nicolas Meda, Médecin épidémiologiste, Centre MURAZ/ OCCGE, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso

• Philippe Msellati, Médecin épidémiologiste, IRD, Abidjan, Côte-d’Ivoire

• Madina Querre, Ethnologue, Laboratoire Sociétés, Santé, Déve­loppement, Université Bordeaux II Victor Segalen, France

• Rosa Ramon, Médecin épidémiologiste, Projet DITRAME (Essai ANRS 049), Abidjan, Côte-d’Ivoire

• Gill Seidel, Sociologue, Laboratoire Sociétés, Santé, Développe­ment, Université Bordeaux II Victor Segalen, France

• Issiaka Sombié, Médecin épidémiologiste, Projet DITRAME (Essai ANRS 049), Bobo-Dioulasso, Burkina Faso

• Bernard Taverne, Médecin anthropologue, Chargé de re­cherches, IRD, Ouagadougou, Burkina Faso

• Philippe Van de Perre, Médecin biologiste, Centre MURAZ/ OCCGE, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso

• Laurent Vidal, Anthropologue, IRD, Abidjan, Côte-d’Ivoire


Allaitement et VIH en Afrique de l’Ouest.
De l’anthropologie à la santé publique.
PRÉFACE
Par Michel Kazatchkine

Retour à la table des matières

Les estimations de l'OMS et de l'ONUSIDA font état à la fin de 1999 de 4,5 millions d'enfants infectés par le VIH vivant en Afrique sud-saharienne, pour quelques dizaines de milliers dans les pays industrialisés. Or on sait que l'infection de l'enfant par une mère séropositive peut être prévenue dans plus de 40% des cas par la prise d'AZT par la mère pendant les dernières semaines de la grossesse ou l'administration de névirapine à la mère au moment de l'accouchement et l'administration à l'enfant de ces médicaments dans les jours qui suivent la naissance; deux interventions dont le coût limité renforce la faisabilité dans les pays en développement. Des programmes de dépistage et de prévention de la transmission verticale se mettent maintenant activement en place dans plusieurs pays africains. Aussi devient-il urgent de définir et de mettre en oeuvre des mesures de prévention de la transmission par l'allaitement.

Il persiste encore dans ce domaine de nombreuses inconnues sur les périodes, au cours de l'allaitement, qui exposent le plus au risque de transmission par le lait, les processus de sélection des virus présents dans le lait maternel et susceptibles d'être transmis, le rôle et les limites de l'immunité muqueuse de la glande mammaire et du foetus. De nombreuses difficultés ne relèvent pas, néanmoins, de considérations scientifiques et techniques, surtout si l'on considère l'allaitement artificiel comme l'une des mesures préventives qui pourraient être mises en oeuvre. Les difficultés tiennent dès lors à une réalité complexe dans laquelle entrent en jeu des facteurs économiques, sociologiques et culturels. Elles tiennent au fait que le lait maternel et le virus VIH sont, dans toutes les cultures, porteurs d'une lourde charge symbolique. Le lait, investi des notions de richesse, de pureté, de longévité et d'amour maternel, croise une épidémie porteuse de représentations et de réalité mortifères. Ces difficultés tiennent encore à l'inégalité qui existe entre le Nord et le Sud, entre groupes sociaux riches et pauvres des mêmes pays, concernant la capacité des femmes à mettre en oeuvre des mesures préventives.

Cet ouvrage est issu d'un programme de recherche en sciences sociales et santé publique financé par l'ANRS qui avait pour ambition d'appréhender la réalité de l'allaitement en Afrique de l'Ouest dans sa complexité. Ces résultats sont inédits, car c'est la première étude en sciences sociales qui aborde la question de l'allaitement dans le contexte du VIH de manière "compréhensive". La démarche repose sur une articulation entre anthropologie et santé publique, entre une approche fondamentale et une approche appliquée ayant pour propos d'améliorer les interventions sanitaires. Le programme de recherche a rassemblé des chercheurs du Nord et du Sud, issus des sciences médicales (biologie, épidémiologie, santé publique) et des sciences sociales (anthropologie, sociologie, démographie). Dépassant les clivages disciplinaires, la diversité des regards a permis de multiplier les points de vue, produisant une connaissance plus complète, plus étendue, et des analyses plus justes que n'aurait pu le faire une enquête univoque.

Cet ouvrage montre, notamment, qu'une grande partie de l'allaitement est gérée loin des services de santé. Les femmes acquièrent auprès de leurs mères et grand-mères le savoir nécessaire ; elles ont essentiellement recours à des thérapeutes traditionnels pour traiter leurs pathologies ; elles reçoivent peu d'aide des services lorsqu'elles ne peuvent plus nourrir leur enfant. Il montre également que les obstacles culturels à la prévention se situent bien souvent dans le système biomédical. Dans ces deux domaines, les sciences sociales complètent l'approche biomédicale ; elles lèvent également le voile sur des zones d'ombre de la santé publique, limitée par ses paradigmes. Les propositions présentées en fin d'ouvrage devaient être largement utilisées, interprétées, adaptées aux situations locales, pour permettre le plus rapidement possible d'améliorer l'accès des femmes africaines à la prévention de la transmission du VIH.

Je souhaite à cet ouvrage remarquable, coordonné par Alice Desclaux et Bernard Taverne, la diffusion et l'attention qu'il mérite. La mise en place des programmes de prévention de la transmission de la mère à l'enfant doit nous permettre de voir, dans les prochaines années, une diminution nette du nombre d'enfants nouvellement infectés chaque année. Avec un accès facilité aux traitements, enjeu géopolitique majeur pour la communauté internationale, l'insoutenable inégalité entre les pays du Nord et du Sud devrait s'atténuer tant dans le cas des enfants que dans celui des mères et des adultes infectés.


Allaitement et VIH en Afrique de l’Ouest.
De l’anthropologie à la santé publique.
Chapitre I
INTRODUCTION

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   53

similaire:

Politique d\Politique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques

Politique d\Politique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques

Politique d\Politique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques

Politique d\Politique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques

Politique d\Politique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques

Politique d\Politique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques

Politique d\Politique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques

Politique d\Politique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques

Politique d\Politique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques

Politique d\Politique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com