Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas








télécharger 19.63 Kb.
titreNotes sur l’apprentissage la Méthode des cas
date de publication01.04.2017
taille19.63 Kb.
typeNote
b.21-bal.com > documents > Note
Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas

Radhi Mhiri

La méthode des cas (case studies) est une approche d’apprentissage active développée initialement par des universitaires américains à la fin du XIXème siècle, en particulier pour l'enseignement du droit à Harvard Law School et plus tard vers 1920 à Harvard Business School pour simuler des situations et placer les étudiants en situation d'acteurs.

Charles I. Gragg, l'un des grands initiateurs de la méthode à Harvard, propose, en 1940, la définition suivante :
"Un cas est l'exposé d'un problème dans le domaine des affaires, tel que des dirigeants ont dû réellement l'affronter, complété des faits, opinions et préjugés de l'environnement, dont les décisions des dirigeants devaient dépendre."

La méthode a connu un grand succès dans les enseignements et est devenue largement utilisée dans les domaines du droit, de la gestion, en relations et ressources humaines. On annonce aujourd’hui qu’à l’université de Harvard, 80% des cours de l’école d’administration sont basés sur cette approche.

La méthode a été petit à petit adoptée dans d’autres domaines. Elle s’adaptait particulièrement bien à la formation en médecine où l’analyse de cas réel constitue une base de la formation.

Aujourd’hui, on retrouve cette approche dans presque tous les domaines de l’enseignement : sciences, biologie, techniques, architecture …. La méthode est fortement appréciée pour ses caractéristiques pédagogiques et elle s’inscrit parmi les approches innovantes de la pédagogie active qui favorise le développement des compétences. D.Bédard la décrit comme une méthode qui vise à développer «l’analyse, la prise de décision, le transfert des apprentissages, la communication orale, les relations interpersonnelles ou sociales, la créativité, la communication écrite et même la gestion du temps» (Bédard et al, 2005)

Le développement des TIC semble donner un nouvel élan à ce mode d’apprentissage. Ces technologies permettent une facilité accrue pour la description des cas où on peut envisage l’intégration de l’image et de simulations numériques. Ceci permet aussi d’étendre l’utilisation de la méthode à différentes disciplines et permet aussi un accès facile à des données réelles disponibles sur l’Internet pour rédiger des cas. Les facilités de communication permettent aussi d’envisager la mise en œuvre de la méthode entre des membres d’une équipe qui ne sont pas nécessairement au même endroit.

Sur un autre plan, la méthode des cas se présente comme une approche fort intéressante pour soutenir une formation sur « l’intégration des TIC dans l’enseignement ». Dans ce genre de formation, on introduit plusieurs notions qui sont difficiles à s’approprier si on ne les a pas vues dans un cas applicatif concret; et c’est bien là où la méthode des cas s’avère particulièrement utile.

Laurent Lapierre décrit l’apport spécifique de la méthode en ces termes : « La prépondérance de l'apprentissage est accordée à la pratique elle-même, à l'étude du phénomène, cas par cas, où l'on examine l'intelligence de l'action de ceux et celles qui y réussissent (ou qui échouent), en se faisant un devoir d'examiner ce qui se passe en réalité, dans la vraie vie, et d'en tirer des apprentissages à mettre à profit dans ses propres pratiques »

Pour se faire une idée sur les différentes phases à envisager dans cette méthode, je me réfère à Yolande Van Stappen. qui dit : « La méthode des cas comporte trois phases : tout d’abord une analyse, faite individuellement par l’élève, qui aboutit au diagnostic de la situation ; ensuite une discussion en petits groupes pour confronter les diagnostics, formuler et ordonner les problèmes à résoudre, puis construire une solution ; enfin, une séance plénière pour confronter les thèses en présence et discuter des avantages et inconvénients des solutions proposées par les petits groupes pour arriver à une solution efficace »
Dans une formation sur « l’intégration des TIC dans l’enseignement », plusieurs types de cas réels peuvent être développés et soumis aux étudiants. Une large famille de cas peut être envisagée pour étudier les spécificités de l’intégration des TIC en fonction de la discipline concernée. Une autre famille de cas peut aussi s’intéresser aux solutions techniques à adopter en fonction du public cible. On peut aussi considérer des cas relatifs au choix des stratégies et des scénarios pédagogiques à adopter dans le cas d’un enseignement à distance.

L’utilisation de la méthode des cas pour ce genre de formation offre une opportunité d’intégration des diverses notions présentées dans le cours. Cette approche permet l’appropriation des notions théoriques et constitue un bon exercice d’analyse et d’aide à la décision. Elle prépare aussi l’apprenant à traiter les cas réel qu’il rencontrera dans sa future vie professionnelle.

Sur un autre plan, cette méthode favorise, à travers le travail en équipe, la communication orale, les relations interpersonnelles et sociales, elle représente aussi un espace d’imagination et de créativité à travers les diverses solutions considérées.

Il est toutefois important de mentionner les limites et contraintes que pourrait présenter cette méthode sous certains aspects.

La méthode exige beaucoup d’effort pour la présentation du « Cas » qui doit être réaliste et contenir des informations riches et précises. Le « cas » doit permettre l’intégration des notions vu dans le cours et doit offrir de multiples voies de solution.

La méthode aura peu de chance de réussir si l’enseignant n’a pas une formation appropriée sur le sujet en question ou n’a pas l’expérience d’accompagner les apprenant dans ce genre d’activité. Il doit pouvoir favoriser le travail de groupe, gérer les conflits éventuels et intervenir quand c’est nécessaire pour faire avancer les travaux.

La mise en application de cette approche exige aussi l’aménagement de l’espace et du temps convenable pour permettre le travail des équipes. Il est également nécessaire de s’assurer de l’adhésion de toute l’équipe d’enseignement à ce choix.

De son coté, l’étudiant est appelé, dans ce contexte, à avoir une attitude active, critique et créative. Il doit particulièrement accepter le travail de groupe et y participer positivement faute de quoi, la méthode n’a aucune utilité.

------------------------------------------------

-Laurent Lapierre, Ph.D. (McGill), est professeur titulaire à HEC Montréal, titulaire de la Chaire de leadership Pierre

-Péladeau et premier directeur du Centre de cas HEC Montréal

-Yolande Van Stappen Professeure en techniques de gestion de bureau Cégep Joliette-De Lanaudière

Étude de cas

Cas

Contexte : cette étude de cas est proposée dans le cadre d’un cours sur l’utilisation des TIC pour l’enseignement. Son objectif est d’amener l’étudiant à analyser la problématique de l’enseignement à distance, à choisir l’approche pédagogique appropriée et à décider des outils de communication appropriées en se basant sur des considérations pédagogiques et techniques relatives aux apprenants concernés

Enseignement à distance des approches pédagogiques innovantes

L’équipe du Microprogramme en pédagogie de l’enseignement supérieur de l’Université de Sherbrooke est sollicitée par trois universités francophones (une au Québec, la deuxième en Belgique et la troisième en Tunisie) pour offrir son cours sur les approches pédagogiques innovantes (APP; PPProjet et la méthode des cas) à leurs étudiants de troisième cycle.

Après une étude de faisabilité, on constate que les distances géographiques sont très éloignées; les disponibilités des enseignants et des apprenants durant la session sont incompatibles et les coûts des déplacements sont excessifs. On convient alors qu’il n’est pas possible d’assurer ces formations en mode présentiel classique.

On décide alors de faire appel aux TIC pour offrir ces enseignements à distance en prévoyant 3 périodes de regroupement, chacune d’une semaine, pour tous les apprenants. Ces regroupements sont réservés pour des séminaires présentiels et des examens d’évaluation. Chaque pays accueillera l’un de ces trois regroupements.

La durée totale de la formation est de 15 semaines y compris les périodes d’examens. On désire que les activités des étudiants comprennent des travaux individuels et des travaux d’équipes. On exige aussi l’organisation de séances de travaux synchrones où les équipes communiquent avec le tuteur et communiquent entre eux en utilisant la visioconférence et la communication par texte.

Des discussions asynchrones sont aussi à prévoir au moyen de forum et de partage de documents.

On souhaite utiliser une plateforme appropriée gratuite et conviviale. On désire aussi que le tuteur ait la possibilité de vérifier toutes les traces des activités des apprenants sur Internet.

Après une première étude comparative, l’équipe a retenu deux plateformes répondant à ses besoins :

La plateforme Moodle :

http://www.moodle.uqam.ca/docs/index.php/Aper%C3%A7u_de_la_plateforme_Moodle

et La plateforme Acolad :

http://demounivrct.u-strasbg.fr/Page/PageAcolad/Authentification/Demo/Authentification.aspx

On vous demande de faire une comparaison des performances de ces deux plateformes et d’aider les promoteurs du projet dans leurs décisions.

Proposer également une planification temporaire et organisationnelle du déroulement de cette formation en spécifiant les outils de communication adéquats à chaque étape.(tenir compte du décalage horaire entre les trois sites de formation)

Le détail du contenu du cours peut être demandé à l’équipe de Sherbrooke.

MdC- R. Mhiri CENAFFIF Janv. 2011 Projet UDCF





similaire:

Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas iconCours ppa-6015 Fiche d’analyse d’une méthode d’enseignement Étude...
«poser un diagnostique, [ ] proposer des solutions et [ ] déduire des règles ou des principes applicables à des cas similaires»....

Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas iconCours ppa-6015 Fiche d’analyse d’une méthode d’enseignement Étude...
«poser un diagnostique, [ ] proposer des solutions et [ ] déduire des règles ou des principes applicables à des cas similaires»....

Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas icon1. Analyse d'un cas de la méthode utilisé dans les sciences empiriques...

Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas iconTd psychologie du Développement
«méthodes» utilisées en psychologie sont la méthode expérimentale, la méthode développementale, la méthode comparée, la méthode différentielle...

Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas iconSituation d’apprentissage et d’évaluation
«Le cas d’Esteban et Janika» produite par le cs des Affluents et l’Agence de la santé et des services sociaux du sud de Lanaudière...

Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas iconRésumé Comment identifier les obstacles à l'apprentissage et comment...
«au travers» des obstacles à l’apprentissage dont les principaux sont : les "conceptions" des élèves

Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas icon6 Notes sur l'alimentation des aborigènes

Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas iconRapport sexuel pendant la période supposée fertile lors de la méthode...

Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas iconSuite des notes sur système squelettique

Notes sur l’apprentissage la Méthode des cas iconNotes sur la transcription X
«ajustements» ciblés sur l’identité et le processus d’identification. Jusqu’à une période récente, toutefois, l’interdépendance unissant...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com