Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger








télécharger 27.89 Kb.
titreConcours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger
date de publication01.04.2017
taille27.89 Kb.
typeCours
b.21-bal.com > documents > Cours
Formations médicales en France ouvertes aux étudiants, médecins, pharmaciens et infirmiers étrangers hors Union européenne

A. Formations dans le cadre d’études de médecine en France (cadre hospitalo-universitaire)
Première année commune aux études de santé (PACES) :
Il est nécessaire de réussir cette première année pour pouvoir suivre le cursus complet des études de médecine en France. En cas de succès, à l’issue du cursus, les étudiants obtiennent le diplôme d’Etat de docteur en médecine et peuvent exercer la médecine en France.
Conditions d’accès :

  • Etre titulaire du baccalauréat, d’un diplôme d’accès aux études universitaires, d’un diplôme français ou étranger admis en dispense ou équivalence du baccalauréat en application de la réglementation nationale, ou disposer d’une qualification ou d’une expérience jugée suffisante ;

  • Disposer d’un excellent niveau académique notamment en sciences fondamentales ;

  • Maîtriser parfaitement le français.


Visa délivré : visa de long séjour pour études (VLS-TS) d’une durée maximale de 12 mois (renouvelable) portant mention ETUDIANT-CESEDA R311-3-6°.
Stage d’observation dans un établissement public de santé français :
Durée : 3 mois maximum, renouvelable une fois
Conditions d’accès :

  • Etre inscrit en second cycle d’études de médecine dans le pays d’origine ;

  • Un accord de coopération doit exister entre une université française et une université étrangère.


Visa délivré : visa de court séjour Schengen « études/formation » d’une durée maximale de 90 jours.
Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger :
Ce concours est organisé chaque année dans différentes spécialités. Les internes nommés à l’issue du concours obtiennent, au terme du troisième cycle validé, un diplôme d’études spécialisées (DES) et, le cas échéant, un diplôme d’études spécialisées complémentaires (DESC) à titre étranger.
Remarques :

  • Les candidats déjà titulaires d’un diplôme de spécialisation délivré par la France ne sont pas autorisés à concourir ;

  • Le nombre de places est très limité (20 places en 2011-2012 en médecine, 3 places en pharmacie) ;

  • Les places ne sont ouvertes chaque année que dans certaines spécialités ;

  • Les internes ne se verront en aucun cas délivrer le diplôme d’Etat de docteur en médecine ou en pharmacie et ne pourront donc pas être autorisés à exercer en France à l’issue de leur formation.


Condition d’accès : être titulaire d’un diplôme permettant d’exercer la médecine ou la pharmacie dans le pays d’origine ou d’obtention de ce diplôme.
Visa délivré : visa de long séjour pour études (VLS-TS) d’une durée maximale de 12 mois portant mention ETUDIANT-CESEDA R311-3-6°.
Diplôme de formation médicale spécialisée (DFMS) et diplôme de formation médicale spécialisée approfondie (DFMSA) :
Ce dispositif permet à des médecins ou à des pharmaciens étrangers hors Union européenne de venir suivre en France, en qualité de faisant fonction d’interne, un cursus de spécialisation correspondant à une partie de la maquette du troisième cycle (DES ou DESC) suivie par les internes en France.
Durée :

  • DFMS : 2 à 6 semestres

  • DFMSA : 1 à 2 semestre(s)


Conditions d’accès :

  • Etre titulaire d’un diplôme permettant d’exercer la médecine ou la pharmacie dans le pays d’origine ou d’obtention de ce diplôme ;

  • Pour pouvoir s’inscrire en DFMS : être en cours de formation médicale ou pharmaceutique spécialisée dans le pays d’origine ou de résidence, et avoir encore au moins deux semestres à valider dans son pays ;

  • Pour pouvoir s’inscrire en DFMSA : être titulaire d’un diplôme de médecin ou de pharmacien spécialiste permettant l’exercice de la spécialité dans le pays d’origine ou d’obtention de ce diplôme.


Processus de sélection :

  1. Dépôt des dossiers au plus tard le 15 janvier auprès du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France ;

  2. L’université de Strasbourg contrôle la recevabilité des candidatures et en informe les candidats ;

  3. Les candidats recevables adressent à l’université de Strasbourg, au plus tard le 15 avril, un deuxième dossier pour chaque université postulée ;

  4. Affectation en fonction des classements effectués par les universités d’accueil et des vœux formulés par les candidats.


Cas particulier des postes ouverts au titre d’accords conclus entre universités françaises et étrangères : dans ce cas, le candidat doit joindre à son dossier un document spécifique, signé par le directeur de l’UFR de médecine ou de pharmacie d’accueil et le directeur général du CHU ou de l’établissement de santé d’accueil, mentionnant l’accord de coopération concerné et attestant que le postulant disposera d’un poste de faisant fonction d’interne qui n’entre pas dans le contingent national des postes ouverts au titre de la procédure générale.
Visa délivré : visa de long séjour pour études (VLS-TS) d’une durée maximale de 12 mois portant mention ETUDIANT-CESEDA R311-3-6°.
Capacités en médecine :
Ces diplômes nationaux apportent un complément de formation et notamment une compétence utile pour l’accomplissement de l’exercice professionnel.
Conditions d’accès :

  • Etre titulaire d’un diplôme de médecin permettant l’exercice dans le pays d’obtention ou le pays d’origine ;

  • Réussir l’examen probatoire (les docteurs en médecine justifiant d’au moins trois années d’activité professionnelle peuvent être dispensés des épreuves écrites) ;

  • Avoir un statut permettant l’exercice d’une activité de soins, sous peine d’exercice illégal de la médecine.


Visa délivré : visa refusé sur ce seul critère (l’inscription dans ces formations ne peut justifier à elle seule la délivrance d’un visa). 
Diplômes d’université (DU) et diplômes interuniversitaires (DIU) dans le domaine médical :
Il s’agit de formations portant sur un champ spécifique ou une technique particulière.
Remarques :

  • Ces diplômes sont proposés et organisés par les universités dans le cadre de leur autonomie pédagogique et relèvent donc de la seule responsabilité des établissements ;

  • Les candidats doivent disposer par ailleurs d’un statut permettant l’exercice d’une activité de soins, sous peine d’exercice illégal de la médecine.


Visa délivré : visa refusé sur ce seul critère (l’inscription dans ces formations ne peut justifier à elle seule la délivrance d’un visa). 
Postes de chefs de clinique et d’assistants associés réservés dans le cadre de la coopération internationale et du développement :
Une dizaine de postes sont réservés chaque année à des médecins ressortissants des Etats de la zone de solidarité prioritaire (ZSP). Ceux-ci sont placés sur des postes hospitalo-universitaires durant un an, et ont une triple mission : enseignement universitaire, recherche et soins.
Conditions d’accès :

  • Etre un jeune médecin impliqué dans une activité hospitalo-universitaire dans un établissement d’enseignement supérieur de son pays d’origine ;

  • S’engager à retourner dans le pays d’origine à l’issue de cette année d’association ;

  • Ne pas être sur un poste de faisant fonction d’interne en France au moment où l’on pose sa candidature ;

  • Préférence donnée aux candidats se présentant dans le cadre d’un accord entre une université française et une université étrangère.


Visa délivré : visa de long séjour salarié (VLS-TS) d’une durée maximale de 12 mois portant mention SALARIE-CESEDA R311-3-7° ou R311-3-8°.

B. Formations dans les établissements de santé français (cadre purement hospitalier)


  1. Statut de stagiaire associé pour les médecins et pharmaciens étrangers


Les établissements publics de santé français peuvent accueillir des médecins ou des pharmaciens étrangers pour une formation pratique complémentaire conduisant à la reconnaissance d’un niveau de qualification professionnelle (attestation de « qualification professionnelle acquise » délivrée par l’établissement de santé d’accueil).
Durée : 6 mois maximum, renouvelable une fois (possibilité de fractionner les 6 mois). Il est possible d’effectuer ultérieurement un second stage dans le même établissement ou dans un autre, à condition de ne pas cumuler plus de deux années de stages.
Conditions d’accès :

  • Etre titulaire d’un diplôme de docteur en médecine ou en pharmacie permettant l’exercice dans le pays d’origine ou d’obtention du diplôme ;

  • Un accord de coopération doit exister entre l’établissement de santé français d’accueil et un organisme étranger, et une convention doit être établie entre le stagiaire, l’établissement de santé d’accueil et l’organisme étranger partie à l’accord de coopération internationale ;

  • Un délai d’un an doit être respecté entre la fin de la dernière formation diplômante suivie (en France ou à l’étranger) et le recrutement en qualité de stagiaire associé.


Remarques :

  • Les stagiaires associés ne peuvent suivre aucune formation universitaire pendant leur séjour en France ;

  • Actuellement, les établissements privés de santé ne sont pas habilités à accueillir des stagiaires associés ;

  • Aucun statut ne permet actuellement l’accueil pour des formations pratiques d’autres personnels médicaux ou paramédicaux hors Union européenne tels que les chirurgiens-dentistes, les sages-femmes, les kinésithérapeutes, etc.


Visa délivré : visa de long séjour « stagiaire » (VLS-TS) d’une durée maximale de 12 mois portant mention STAGIAIRE-CESEDA R311-3-10°.


  1. Stages hospitaliers d’adaptation pour les infirmiers


Les établissements publics de santé français peuvent accueillir des infirmiers étrangers pour une formation complémentaire dans le cadre de « stages hospitaliers d’adaptation ».
Durée : 6 mois maximum, renouvelable une fois (possibilité de fractionner les 6 mois). Il est possible d’effectuer ultérieurement un second stage dans le même établissement ou dans un autre.
Conditions d’accès :

  • Etre titulaire d’un diplôme d’infirmier permettant l’exercice dans le pays d’origine ou d’obtention du diplôme ;

  • Un accord de coopération doit exister entre l’établissement de santé français d’accueil et un organisme étranger, et une convention doit être établie entre le stagiaire, le directeur de l’établissement de santé d’accueil et l’organisme étranger partie à l’accord de coopération internationale ;

  • Un délai d’un an doit être respecté entre la fin de la dernière formation diplômante suivie (en France ou à l’étranger) et le stage.


Visa délivré : STAGIAIRE-CESEDA R311-3-10°.


  1. Stages d’observation d’une durée maximale d’un mois


Les établissements publics de santé peuvent accueillir en qualité d’observateurs des professionnels de toute filières de nationalité étrangère issus du domaine médical et paramédical qui ne s’inscrivent pas dans les dispositifs réglementaires existants, sous réserve de certaines conditions (et notamment la non participation à des activités ou actes dans la structure clinique ou médico-technique).
Durée : 1 mois maximum
Condition d’accès : une convention doit être établie entre l’administration de l’établissement de santé d’accueil et le stagiaire.
Visa délivré : visa de court séjour Schengen « visite professionnelle » d’une durée de 30 jours.

similaire:

Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger iconFaculte de medecine et de pharmacie -rabat

Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger iconConcours sur titre

Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger iconStatut des internes et des residents en medecine titre 5 chapitre...

Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger iconOptions des des (+ note sur «droit au titre») – Projets de fst
«spécialité» de ce des : biologie générale – médecine moléculaire, génétique et pharmacologie – hématologie et immunologie – agents...

Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger iconConcours blancs de la prépa Concours Plus 2010-2011

Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger iconLorsque je préparais l’internat, on me demandait souvent quelle spécialité...

Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger iconLa Grèce antique : médecine sacerdotale et médecine hippocratique
«Le Très-Haut a fait sortir de terre tout ce qui guérit et l’homme sage ne dédaignera pas ce secours»

Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger iconInformations concernant les bourses de voyage pour congrès de biologie se tenant à l'étranger

Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger iconInformatique Maîtrise des logiciels Microsoft: Excel, Power point, et Word Séjours à l’Etranger

Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger iconObjet : Note d'information concernant les séjours d'études et de...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com