THÈse pour le diplôme d’État








télécharger 405.79 Kb.
titreTHÈse pour le diplôme d’État
page7/13
date de publication31.03.2017
taille405.79 Kb.
typeThèse
b.21-bal.com > documents > Thèse
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   13

6.Résultats

6.1Objectif principal


La qualité des lettres d’adressage est représentée par les onze items figurant dans la thèse du Docteur Thomas Cartier. L’étude a inclus 100 lettres d’adressage par le médecin référent aux urgences.

Parmi ces 100 lettres, seules 4 comprenaient chacun des 11 items de Thomas Cartier.

Variables

Valeur (%)

Onze critères

4%

Nom du médecin référent

98%

Motif d'adressage

98%

Anamnèse

93%

Position d'adressage en 1er

78%

Apport attendu

78%

Examen clinique

76%

Antécédents

64%

Traitement en cours

50%

Diagnostic posé

45%

Résultat des E. complémentaires

26%

Contexte psycho-social

8%

Tableau  : Onze critères présents dans les lettres d’adressage

Voici le détail de chacun des items.

6.1.1Identité du médecin traitant


98% des lettres d’adressage contenaient le nom du médecin adressant. Seulement 2% d’entre elles n’indiquent pas l’identité de son auteur. 93% des lettres renseignent l’adresse du médecin traitant et 78% le numéro de téléphone du cabinet.

Figure  : L’identité du médecin traitant (MT) renseignée dans les lettres d’adressage.

6.1.2Antécédents


Les antécédents des patients sont précisés dans 64% des lettres d’adressage.




Figure  : Présence des données sur les antécédents des patients dans les lettres d'adressage
Dans 71% des cas, les médecins n’indiquent pas les antécédents chirurgicaux et dans 91% des cas les antécédents familiaux. De même, 91% des lettres d’adressage n’évoquent pas le statut de consommation alcoolo tabagique des patients et seulement 10% des lettres informent les urgentistes sur les allergies des patients.



Figure  : Informations recensées sur les antécédents des patients dans les lettres d'adressage

6.1.3Les traitements en cours


Le traitement des patients est indiqué dans 50% des courriers et la posologie est précisée dans 64% des cas. Le traitement complet avec les posologies est renseigné dans 32% des lettres d’adressage.




Figure  : Présence des traitements en cours dans les lettres d'adressage

6.1.4L’anamnèse


L’histoire de la maladie est relatée dans 93% des lettres d’adressage.




Figure  : Présence des données sur l'anamnèse dans les lettres d'adressage

6.1.5La clinique


Les signes vitaux (pouls, pression artérielle, température, saturation en oxygène, fréquence respiratoire) sont notés dans 48% des courriers. Les signes cliniques sont détaillés dans 76% des cas.




Figure  : Présence des données relatives à l’examen clinique des patients

6.1.6Position d’adressage


La position d’adressage détermine le niveau de la prise en charge du patient lors de son arrivée aux urgences. La première position signifie que le médecin n’a pas effectué d’examens complémentaires en ville ou demandé l’avis d’un spécialiste. 78 % des patients ont été adressé en première intention aux urgences.

La deuxième position d’adressage rassemble tous les patients qui ont déjà eu en ville un examen complémentaire ou un avis spécialisé, soit 15% des patients de l’étude.

La troisième position d’adressage regroupe les patients envoyés vers les urgences après plusieurs examens réalisés en ville. Les médecins se tournent alors vers les urgences en dernier recours (7% des patients).
Figure  : Répartition de la position d'adressage des patients par les médecins traitants aux urgences

6.1.7Les résultats des examens complémentaires


26% des lettres d’adressage énumèrent les résultats des différents examens complémentaires réalisés en ville avant le passage aux urgences. La totalité des médecins indiquent les résultats des examens complémentaires qu’ils ont prescrits.




Figure  : Présence des résultats des examens complémentaires réalisés en ville par le médecin traitant

6.1.8Le motif d’adressage


Le motif d’adressage est stipulé dans 98% des courriers. 19% des motifs d’adressage sont en rapport avec des atteintes neurologiques. Parmi ces 19%, 14% sont liés à un déficit sensitivo-moteur, 2% pour une confusion, 1% pour des crises convulsives, 1% pour des acouphènes et 1% pour un syndrome méningé.

19% des motifs d’adressage sont d’origine cardiologique, dont 13% des douleurs thoraciques et 6% des malaises.

17% des médecins ont adressé leur patient pour des douleurs abdominales et testiculaires.

La rhumatologie représente 13% des motifs d’adressage aux urgences, y compris les douleurs lombaires aigues et chroniques, les gonalgies et les épanchements articulaires d’origine indéterminés.

10% des motifs concernent les personnes âgées qui présentent une altération de l’état général, secondaire à des chutes au domicile ou liée à un maintien au domicile difficile.

Les problèmes infectieux représentent 6% de l’adressage aux urgences et regroupent la fièvre mal toléré (1%) sans origine retrouvée, les érysipèles (1%) et l’’infection urinaire (4%).

5% des motifs d’adressage sont de l’ordre de la traumatologie avec des fractures (4%) et des plaies (1%).

4% sont adressés aux urgences pour une détresse respiratoire et 3% d’adressage sont d’origine psychiatrique (dépression, trouble du comportement).

Pour finir, 2% sont des déséquilibres de diabète et des découvertes de diabète décompensé et 1% des intoxications médicamenteuse.

Dans 1% le motif d’adressage n’était pas mentionné.


Variables

Valeurs (nombre)

Valeurs (%)

IC 95%




n=98







Neurologique

19

19%

[11-27 %]

Déficit sensitivo-moteur

14

14%

[7-21 %]

Confusion

2

2%

[0-5 %]

Crises convulsives

1

1%

[0-3 %]

Acouphène

1

1%

[0-3 %]

Syndrome méningé

1

1%

[0-3 %]

Cardiologie

19

19%

[11-27%]

Douleur thoracique

13

13%

[6-20 %]

Malaise

6

6%

[1-11 %]

Chirurgie viscérale et gastrologie

16

17%

[10-24 %]

Rhumatologie

12

13%

[6-20 %]

AEG

10

10%

[4-16 %]

Infection

6

6%

[1-11 %]

Fièvre mal tolérée

1

1%

[0-3 %]

Erysipèle

1

1%

[0-3 %]

Infection urinaire

4

4%

[0-8 %]

Traumatologie

5

5%

[1-9 %]

Fracture

4

4%

[0-8 %]

Plaies

1

1%

[0-3 %]

Pneumologie

4

4%

[0-8 %]

Psychiatrique

3

3%

[0-6 %]

Endocrinologie

2

2%

[0-5 %]

Intoxication médicamenteuse

1

1%

[0-3 %]

Inconnu

1

1%

[0-3 %]

Tableau  : Répartition des motifs d'adressage aux urgences par les médecins traitant


6.1.9L’apport attendu du médecin référent 


78% des médecins traitants expriment clairement l’apport attendu de l’adressage aux urgences et dans 22%, celui-ci est implicite. Les apports attendus sont la demande d’un avis spécialisé ou de l’avis de l’urgentiste (37%), une prise en charge en urgence (34%) avec la réalisation d’examens complémentaires comme une biologie ou de la bactériologie, une imagerie (12%), une hospitalisation (11%) et prise en charge de la douleur du patient (6%).

Figure  : Apport attendu du médecin référent lors de l'adressage aux urgences


6.1.10Le diagnostic posé par le médecin traitant


Le diagnostic est évoqué par le médecin traitant dans 45% des lettres d’adressage. Les différents diagnostics évoqués par le médecin traitant sont illustrés dans la figure 14.




Figure  : Présence d'un diagnostic posé par le médecin traitant

24,4% des diagnostics sont en rapport avec la chirurgie viscérale – gastroentérologie et néphrologie, dont la suspicion d’appendicite (8,9%), l’occlusion intestinale (4,4%), les coliques néphrétiques (4,4%), la pyélonéphrite aigue (2,2%), la pancréatite (2,2%) et la cholécystite (2,2%).

24,4% des diagnostics sont d’origine cardiologique ou pulmonaire, incluant le syndrome coronarien aigue (6,6%), la pneumopathie (4,4%), le surdosage en AVK (4,4%) et l’œdème aigu pulmonaire, l’asthme, l’embolie pulmonaire, l’érysipèle (2,2% chacun).

20% des patients sont adressés pour un motif neurologique regroupant les accidents vasculaires cérébraux (11,1%), l’hématome sous dural (4,4%), la suspicion de Guillain Barré (2,2%) et les crises convulsives (2,2%).

13,3% sont adressés pour un diagnostic de traumatologie – chirurgie orthopédique pour des fractures (11,1%) et pour des plaies (2,2%).

11,1% sont d’origine rhumatologique incluant les sciatiques (8,9%) et les escarres (2,2%).

Enfin, 4,4% des diagnostics sont liés au diabète (décompensation de diabète sur un diabète déjà connu ou sur une découverte de la maladie) et 2,2% des intoxications médicamenteuses.


Variables

Valeur (nombre)

Valeur (%)

IC 95%




n=45







Chirurgie viscérale-gastro-entérologie - néphrologie

11

24,40%


[12-37 %]

Appendicite

4

8,90%

[1-17 %]

Occlusion intestinale

2

4,40%

[0-10 %]

Colique néphrétique

2

4,40%

[0-10 %]

PNA

1

2,20%

[0-6 %]

Pancréatite

1

2,20%

[0-6 %]

Cholécystite

1

2,20%

[0-6 %]

Cardio-pulmonaire

10

22,20%

[10-34%]

SCA

3

6,60%

[0-14 %]

AVK

2

4,40%

[0-10 %]

Pneumopathie

2

4,40%

[0-10 %]

OAP

1

2,20%

[0-6 %]

Embolie pulmonaire

1

2,20%

[0-6 %]

Asthme

1

2,20%

[0-6 %]

Neurologique

9

20%

[8-32 %]

AVC

5

11,10%

[2-20 %]

Hématome sous dural

2

4,40%

[0-10 %]

Guillain Barré

1

2,20%

[0-6 %]

Crises convulsives

1

2,20%

[0-6 %]

Traumatologie - chirurgie orthopédique

6

13,30%


[3-23 %]

Fracture

5

11,10%

[2-20 %]

Plaie

1

2,20%

[0-6 %]

Rhumatologie

5

11,10%

[2-20 %]

Sciatique

4

8,90%

[1-17 %]

Escarre

1

2,20%

[0-6 %]

Endocrinologie

2

4,40%

[0-10 %]

Déséquilibre diabète

1

2,20%

[0-6 %]

Découverte de diabète

1

2,20%

[0-6 %]

Erysipèle

1

2,20%

[0-6 %]

Intoxication médicamenteuse

1

2,20%

[0-6 %]

Tableau  : Répartitions des diagnostics posés en fonction de la spécialité médico-chirurgicale



Figure  : Répartition des diagnostics lors de l'adressage des patients aux urgences

6.1.11Le contexte psycho-social


8% des courriers précisent le contexte psycho-social des patients adressés aux urgences. Des indications concernant le mode de vie des patients (lieu de vie : domicile, foyer-logement, maison de retraite, l’entourage) sont présentes dans 8% des lettres. L’autonomie des patients et les aides mis en place au domicile sont évoqués dans 7% des lettres.
Figure  : Présence du contexte psycho-social dans les lettres d'adressage aux urgences

6.1.12 L’identité du patient : âge, nom, date de naissance


L’identité du patient est une donnée importante présente dans 99% des cas.

L’âge ou la date de naissance sont indiqués dans 78% des courriers, 19% des lettres précisent la date de naissance et 59% l’âge. On note que dans aucun des courriers la date de naissance et l’âge sont stipulés en même temps.

Variables

Valeur (nombre)

Valeur (%)

IC 95%

 

n=100

 




Nom du patient

99

99%

[97-100%]

Age

59

59%

[49-69%]

Date de naissance

19

19%

[11-27%]

Age ou date de naissance

78

78%

[70-86%]

Age et date de naissance

0

0%

[0-0%]

Tableau  : Informations présentes sur l'identité du patient dans les lettres d'adressage

6.1.13Lisibilité et format des lettres


La lettre est lisible sans difficulté dans 48% des cas, dans 35%, quelques mots sont difficilement déchiffrables (lisibilité moyenne) et 17% des courriers sont compliqués à lire, c’est-à-dire que des phrases complètes ne sont pas compréhensibles.

75% des lettres d’adressage sont manuscrites 25% seulement sont informatisées.. Sur l’ensemble des lettres manuscrites, 30,6% sont jugées faciles à comprendre, 46,6% sont d’une difficulté intermédiaire et 22,6% sont compliquées à déchiffrer.




Figure  : Classification de la lisibilité des lettres d'adressage

6.1.14Datation des lettres


95% des lettres d’adressage précisent la date de rédaction.

Le délai entre le jour de la rédaction de la lettre par le médecin et la présentation aux urgences du patient varie. 78 patients se sont présentés aux urgences le jour même de la rédaction du courrier, soit 82,1% des patients de l’étude. 8,4% des patients sont arrivées aux urgences le jour suivant leur consultation avec le médecin de ville, 3,15% se sont dirigés vers les urgences 2 jours après, 3,15% dans les 3 à 7 jours et dans 3,15% plus de 7 jours après.




Figure  : Délai entre la rédaction de la lettre d'adressage et la consultation aux urgences par le patient

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   13

similaire:

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État de

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplome d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État

THÈse pour le diplôme d’État iconTHÈse pour le diplôme d’État








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com