Au baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante








télécharger 169.15 Kb.
titreAu baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante
page1/7
date de publication07.01.2017
taille169.15 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7






Lévis, été 2006

L’évolution que j’ai connue.
(Partie I)
Cette année 2006 marque le 100ème anniversaire de mariage de nos parents le 26 février 1906. Heureuse coïncidence, le fils aîné de Raymond, Serge, qui a accepté de recueillir les archives de famille détenues par notre frère aîné Philippe-Auguste jusqu’à son décès en 2002, nous a rendu visite, avec son épouse Diane le 10 avril dernier. À cette occasion, il m’a confié l’original du «Cahier généalogique» institué par Sœur Ste-Hégésippe, à la requête de l’oncle Ernest. Commencé le 18 janvier 1934, elle en a écrit l’introduction et plusieurs des enfants d’Égésippe y ont noté leurs souvenirs: Charles-Eusèbe, son épouse Belzémire, Sœur Marie de la Visitation (Élise), Ernest, sa femme Solange, Sœur Marie-Madeleine (Fridoline), quelques notes additionnelles d’Ernest transcrites par notre frère Gilles, papa et Philippe-Auguste pour finir. Serge me demande d’y inscrire, après ces membres de la famille, l’ensemble des changements qui se sont produits au cours des années pendant lesquelles j’ai vécu et dont j’ai été témoin.
Je m’acquitte donc de ce mandat avec la conscience de devoir informer le plus adéquatement possible les générations qui vont suivre de ce qui s’est fait depuis un siècle. Mon texte n’est pas un traité d’histoire ni un ouvrage technique mais plutôt un recueil de certains événements plus marquants, relatés en termes généraux.
Dixième enfant de Victorien et Laura, je suis né le 6 juillet 1921 à Saint-Antoine de Tilly dans la maison bâtie par Égésippe en 1880 sur le domaine ancestral concédé à Vincent Croteau le 14 mars 1684. Mon arrivée en ce monde s’est déroulée au milieu d’un feu qui sévissait dans la partie ouest de la terre de La Plaine que papa avait défrichée pour agrandir l’espace cultivable. Avec mes frères et des voisins, des équipes s’étaient formées pour maîtriser cet incendie qui courait sous terre, alimenté par la couche des résidus de végétaux qui s’y était accumulée au cours des ans. Finalement, maman a fait distribué des annales de Sainte-Anne autour du champ et le feu s’est arrêté quand elles ont été à moitié calcinées. À ce qu’on m’a dit, la sage-femme était Madame Zotique Beaudet, épouse du meunier, (Elisabeth ou Lisa Garneau), marraine de maman et cousine germaine de notre grand-père Siméon Desrochers. Nous avons donc des liens de parenté assez étroit avec cette famille Beaudet. Maman a rendu les mêmes services dans le voisinage à plusieurs reprises. Toutes les femmes accouchaient ordinairement à la maison sans l’aide d’un médecin, en tout cas, dans notre arrondissement.
Au baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante.

Après des études à l’école primaire, dans les Fonds et à l’école modèle du village, je suis entré à 15 ans comme pensionnaire au Patronage de Lévis en septembre 1936, pour suivre un cours classique au collège de la même ville. Après sept an, j’en suis ressorti bachelier es arts en juin 1943 pour ensuite obtenir une maîtrise en Sciences sociales de l’Université Laval en mai 1946.

À l’été de la même année, j’ai commencé une carrière dans les Caisses populaires Desjardins où j’ai occupé des postes à divers degrés de responsabilité jusqu’à ma retraite définitive le 1er janvier 1991. On m’avait engagé au salaire de 30.00$ par semaine. À l’époque, certains employés étaient payés 100.00$ par mois et une secrétaire gagnait 5.00$ par semaine.
Le 23 août 1947, je me suis marié à Juliette Lacasse de Saint-Gervais de Bellechasse et nous avons résidé à Lévis. Nous avons un fils Jacques, né le 1er septembre 1948, avocat, marié à Hélène Vallières le 15 mai 1976, il y a trente ans, et nous avons quatre petits-enfants: André, né le 16 octobre 1977; Amélie, née le 15 juillet 1979; David, né le 28 décembre 1980 et Anne, née le 27 janvier 1982. Nous habitons notre maison de Lévis au 5, rue Grondin, dont nous sommes propriétaires depuis 1956.
Comme contribution à la mémoire de notre famille, j’ai publié, en 1997, un petit volume intitulé : «Le Domaine ancestral des Croteau d’Amérique» résumant l’histoire de nos origines et de la vie que j’ai connue sur la ferme. Ce texte contient certains détails sur l’organisation de la ferme et les conditions d’existence qui était celles de notre famille, que je ne répéterai pas cette fois-ci. En 2001, j’ai produit un essai généalogique sur les Desrochers, famille de notre mère, de notre grand-mère, de notre arrière-grand-mère et de

notre arrière arrière-grand-mère. Le volume sur les Croteau a été distribué à toute ma famille, neveux et nièces, cousins et cousines de même qu’à plusieurs personnes de notre voisinage à Saint-Antoine. En plus, La Société des familles Croteau à qui j’en ai remis plusieurs exemplaires l’a répandu parmi les membres.
La production sur les Desrochers, était plutôt sous forme d’album et publiée en anglais également pour le bénéfice des cousins américains. L’association des descendants de Louis Houde et de Madeleine Boucher (DLHMB 1655 inc), souche de cette famille Desrochers, tout comme les Desruissaux et plusieurs autres familles, en a écoulé une vingtaine de copies et elle vient de publier une 2ème édition.
Enfin, en septembre 2004 est paru aux éditions Multimondes de Ste-Foy, Québec, sous ma signature, un volume sur le Mouvement Desjardins lorsque la structure de cet organisme coopératif a été transformée en organisation du type bancaire entre 1999 et 2001 par les dirigeants en fonction.

  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Au baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante iconNote liminaire, p. 2 Début, p. 9 Table des matières, p. 3 et p. 429...
«non pas seulement du nom mais des noms du père». Ce séminaire se réduira à une seule leçon du fait que le professeur

Au baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante iconLes nations peuvent disparaître, la planète peut se transformer,...
«le roulement des tambours du temple Fo LI, ni les corneilles tournoyant dans le ciel». Je me demande : «Lian Bo est vieux, son appétit...

Au baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante iconPour les articles homonymes, voir
«induction» est donc venu à signifier un genre de raisonnement qui n'assure pas la vérité de sa conclusion en étant donné les prémisse...

Au baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante iconRésumé : Noms communs et noms propres. Les points les plus importants...

Au baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante iconDiscours rapportés direct et indirect 55
«Dans Titanic, c’est impossible de distinguer les scènes qui ont été réalisées par ordinateur de celles qui ont été tournées de manière...

Au baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante iconLes faux-monnayeurs
«La vie nous présente de toutes parts quantité d’amorces de drames, mais IL est rare que ceux-ci se poursuivent et se dessinent comme...

Au baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante iconLe travail de Marx et Engels le plus global mené sur les sociétés...
«préhistorique» en Angleterre. Mon travail ne peut suppléer que faiblement à ce qu'il n'a pas été donné à mon ami disparu d'accomplir....

Au baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante iconLe manioc est la troisième source de calories dans les pays tropicaux...

Au baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante iconPar Bertrand Saint-Sernin
«athéisme chrétien», au sens que donne Sartre à cette expression à la fin de L’Idiot de la famille, son dernier livre, consacré à...

Au baptême, on m’a donné les noms de Joseph Égésippe René, mais c’est le dernier qui a été retenu dans la vie courante iconJournées d'études au Collège des Écossais
«la culture et l’éducation». Le collège des Ecossais est aujourd'hui l'héritage vivant de l'oeuvre de toute sa vie. Qui plus est,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com