L'écologie est l'étude des interactions entre les êtres vivants et leur milieu. L'écologie est l'une des sciences naturelles








télécharger 21.47 Kb.
titreL'écologie est l'étude des interactions entre les êtres vivants et leur milieu. L'écologie est l'une des sciences naturelles
date de publication02.02.2018
taille21.47 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos
L'environnement
L'écologie est l'étude des interactions entre les êtres vivants et leur milieu. L'écologie est l'une des sciences naturelles.

Le terme « écologie » vient du grec Oikos (« maison », « habitat ») et Logos (« science », « connaissance ») : c'est la science de la maison, de l'habitat. Il fut inventé en 1866 par le biologiste allemand Ernst Haeckel, bien que Henry David Thoreau l'ait peut-être inventé dès 18521. Il semble avoir été utilisé pour la première fois en français vers 18741. Dans son ouvrage Morphologie générale des organismes, Haeckel désignait en ces termes:

« (...) la science des relations des organismes avec le monde environnant, c'est-à-dire, dans un sens large, la science des conditions d'existence. »

Une définition généralement admise, particulièrement utilisée en écologie humaine, consiste à définir l'écologie comme le rapport triangulaire entre les individus d'une espèce, l'activité organisée de cette espèce et l'environnement de cette activité. L'environnement est à la fois le produit et la condition de cette activité, et donc de la survie de l'espèce.

Un écologue est un spécialiste de l'écologie. Le terme est souvent confondu avec la dénomination écologiste, partisan de l'écologisme.

Les risques écologiques

Les problèmes


Les solutions



Perte continue d'ozone en Antarctique


L'ozone est aujourd'hui observé par un réseau de stations au sol et au moyen de satellites artificiels.

C'est en 1985 que l'alerte a été donné avec la découverte d'une diminution importante de la concentration d'ozone au cours des mois de septembre et d'octobre au-dessus du continent antarctique. Une réduction de près de 50% du contenu total d'ozone était observée, se produisant au cours du printemps austral et couvrant toute la surface de l'antarctique.

Depuis la fin des années 1970, l'épaisseur de l'ozone est passée, en certains endroits, de 3 mm à 2 et même 1,5 mm aujourd'hui, en moyenne pour le mois d'octobre.

NB : C'est cette diminution relative de l'épaisseur de la couche d'ozone stratosphérique ( par rapport à son épaisseur standard ou initiale de 300 Dobson), que l'on nomme « trou d'ozone » ou « trou dans la couche d'ozone » .

En 2000, 2001 et 2003, le trou dans la couche d'ozone a atteint une superficie jamais observée avant 2000, alors que celui de 2002 était le plus petit qui ait été observé depuis 1998. En effet, à la fin de l'été 2003, le trou a de nouveau atteint un record de superficie...pour diminuer rapidement durant le mois d'octobre. En 2006, un nouveau record a été enregistré au dessus de l'antarctique.



L'action planétaire pour la préservation de la couche d'ozone

Mesures prises

Le protocole de Montréal, signé en septembre 1987 puis révisé à Londres, Copenhague, Montréal et Pékin jusqu'en 1999, a préconisé une diminution des émissions de 50% en dix ans.

L'Union européenne a proposé en 1989 une interdiction totale de l'utilisation des CFC durant les années 1990, qui fut approuvée par les États-Unis. Malgré les mesures prises, le trou dans la couche d'ozone continue de s'agrandir. (voir plus haut stratosphère)

L'avenir

Les scientifiques prévoient une évolution de la situation du pôle Nord vers celle du pôle Sud pendant les années à venir.

Même si les émissions de gaz chlorés étaient totalement arrêtées, il faudrait environ 70 ans pour que le taux du chlore dans l'atmosphère redevienne inférieur à deux milliardièmes. Même ainsi, on ne passerait au-dessous du seuil critique des phénomènes polaires que dans 75 ans, et le niveau de chlore ne reviendrait à son niveau naturel que dans un siècle.


Effet de serre


L'effet de serre est un processus naturel de réchauffement du climat qui intervient dans le bilan radiatif de la Terre. Il est dû aux gaz à effet de serre (GES) contenus dans l'atmosphère, à savoir principalement la vapeur d'eau (qui contribue le plus à l'effet de serre), le dioxyde de carbone CO2 et le méthane CH4.

Cet effet a été nommé ainsi par analogie avec la pratique en culture et jardinerie de construire des serres, espaces clos dont une ou plusieurs faces sont constituées de verre, laissant passer la chaleur du soleil et la retenant prisonnière à l'intérieur afin de permettre aux plantes de bénéficier d'un micro-climat artificiel.

Les gaz à effet de serre sont des composants gazeux de l'atmosphère qui contribuent à l'effet de serre. Les principaux gaz à effet de serre sont la vapeur d'eau, le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), l'oxyde nitreux (ou protoxyde d'azote, de formule N2O) et l'ozone (O3). Les gaz à effet de serre industriels incluent les halocarbones lourds (fluorocarbones chlorés incluant les CFC, les molécules de HCFC-22 comme le fréon et le perfluorométhane) et l'hexafluorure de soufre (SF6).

Contributions approximatives à l'effet de serre des principaux gaz :

vapeur d'eau : 54,8 %

dioxyde de carbone : 39 %

ozone : 2 %

méthane : 2 %

oxyde nitreux : 2 %

Déforestation

La déforestation est la diminution des surfaces couvertes de forêt. Ce terme, emprunté récemment à l'anglais nord-américain, est un synonyme actuel de déboisement ou de défrichement, ce dernier renvoyant à l'extension des terres agricoles en Europe au Moyen Âge. Il vise plus particulièrement de nos jours la réduction considérable des forêts tropicales, qui résulte pour beaucoup d'une exploitation excessive de certaines essences et de la volonté de certains pays neufs, comme le Brésil, de développer la présence humaine et les surfaces agricoles dans ces zones.

Pour illustrer l'importance de ce phénomène, précisons qu'on estime que du temps de Vercingétorix, la France était couverte de forêts à + de 90%, soit environ 400 000 kilomètres carré, (le taux de boisement est fortement remonté depuis un siècle et se situe actuellement à 28%).

On évalue à environ 150 000 km² la surface défrichée annuellement dans le monde. C'est l'équivalent de la forêt française qui disparaît chaque année. On estime que 75% des pertes de terres forestières sont attribuables à l'expansion agricole.

La disparition des ressources forestières et piscicoles provoque des famines, l'agriculture étant impossible à long terme sur un terrain soumis à la désertification.

Les sécheresses, les famines et l'absence d'eau potable favorisent la dissémination de maladies.

L'économie est vouée à l'échec sur le désert créé par la déforestation.



Débat scientifique sur l'origine et les conséquences de l'effet de serre


Les études concernant le réchauffement climatique et ses conséquences ont été parmi les plus fournies de l'histoire scientifique inter-disciplinaire. Toutefois, les pressions politiques et les conséquences potentielles pour le lobby industriel lié à l'exploitation des énergies fossiles, que l'adoption de quotas d'émissions carboniques menacerait dangereusement, ont favorisé l'émergence et le développement d'un contre-courant scientifique remettant en cause l'interprétation des données.

Le type de contre-expertises scientifiques apportées contre les théories alarmistes de l'origine anthropique du réchauffement climatique est sujet à caution, notamment à cause du financement de ces contre-expertises par des lobbys industriels, chapeautés par Don Pearlman (cf. Carbon Club) lors des accords signés à Kyoto.

Dans le documentaire vidéo The Greening of the Planet Earth (diffusé en 1988), la Western Fuels Association prévoit que le doublement des émissions de carbone, tel qu'il est en cours, permettrait l'augmentation des surfaces cultivables sur la planète. La Western Fuels Association a également financé le lancement de la World Climate Review.

Par chaque individu

Le boycott des bois exotiques non menacés peut ralentir le développement des pays concernés et donc provoquer un effet inverse. La forêt, devenue non rentable, serait défrichée et mise à disposition de l'agriculture.

Il faut donc préférer des bois exotiques bénéficiant d'un écolabel (PEFC, FSC...) ou des bois locaux rétifiés (bois solidifié par un processus thermique non polluant). Les espèces menacées (voir l'inventaire CITES ou mieux, l'inventaire mondial de l'UICN) devraient être connues et boycottées.

Réduction de notre consommation de papier et de bois, recyclage et restauration du bois abimé.

Pratiquer un tourisme responsable (écotourisme), connaître les problèmes environnementaux des pays où l'on va.

Par la société

Les entreprises et les professionnels peuvent pratiquer une gestion durable du milieu en mettant en place des plans de gestion adaptés au long terme, en pratiquant le « Non Timber Forest Products » - c'est à dire la procédure permettant de récolter les produits forestiers (bois de feu, fruits...) sans couper les arbres - en plantant des haies (Le bénéfice en productivité peut aller de 25 à 100%), en augmentant les jachères en agriculture...

Les associations peuvent valoriser l'aspect social et environnemental des forêts, sensibiliser le public et les pays en voie de développement.








similaire:

L\Selon Dajoz "l'Ecologie est la science qui étudie les conditions...

L\Ecologie et sciences environnementales
«la science des relations des organismes avec le monde environnant». L’écologie au sens large est donc la science qui étudie les...

L\Docteur en écologie et evolution des interactions biotiques, écologie chimique

L\«Le secteur de la biotechnologie en Israël»
«l’application de la science et de la technologie aux organismes vivants à d’autres matériaux vivants ou non vivants, pour la production...

L\Résumé Cette étude des interactions se situe dans les d’apprentissage....
«bruit médiatique» rend l’usager passif et nuit certainement à ses interactions productives avec le programme qui, après tout, est...

L\I. Point de vue mécaniste : les êtres vivants sont des machines naturelles

L\I. Point de vue mécaniste : les êtres vivants sont des machines naturelles

L\Introduction à la biologie cellulaire
«Tous les êtres vivants, tous les organismes vivants, animaux comme végétaux sont constitués de cellules. La cellule est l’unité...

L\Atelier chantier de fouilles… exposition Balade dans l’évolution 15
«font parler» les fossiles des êtres vivants retrouvés dans les entrailles de la Terre et retracent ainsi l’histoire de l’évolution...

L\Master spécialité Ecologie, Biodiversité et Evolution (ebe)
«conservation des espèces, restauration et suivi des populations», département d’écologie et de gestion de la biodiversité, mnhn,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com