La thèse 3ème Cycle en Microbiolgie Marine








télécharger 308.02 Kb.
titreLa thèse 3ème Cycle en Microbiolgie Marine
page7/10
date de publication18.10.2016
taille308.02 Kb.
typeThèse
b.21-bal.com > documents > Thèse
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

VII- Physiologie de croissance et pilotage du métabolisme en FMS sous stress hydrique


Les chercheurs IRD de l’UMR 193 ont travaillé depuis une vingtaine d’années sur la valorisation des sous produits agricoles post récolte par Fermentation en Milieu Solide (FMS). Les sous produits solides de l’industrie oléicole (grignons d’olive), de l’industrie du café (pulpe de café), ou même les sous produits de l’industrie sucrière (pulpe de betterave ou bagasse de canne à sucre) peuvent être utilisés soit comme substrats soit comme supports solides pour la culture des champignons filamenteux et la production soit de biomasse soit de métabolites (en annexe liste demande brevets déposés par l’ORSTOM). Souvent, la bagasse de canne à sucre est utilisée pour la production de spores de champignons filamenteux. La production de spores de Metarhizium anisopliae, une moisissures qui attaque spécifiquement les insectes, a été obtenue en cultivant ce champignons filamenteux sur grains de riz. La production de spores de Poecelomyces fumosoroseus, un champignons nématophage, a été réalisée par culture en FMS sur bagasse de manioc (Publi). L’étude de la sporulation de champignons filamenteux cultivés sur bagasse de canne à sucre a été menée par Hassouni (2007).

L’objectif de la thèse de Hicham Hassouni était la mise au point d’un procédé biotechnologique simple, économique et performant pour la production de spores de champignons filamenteux à l’échelle pilote en fermentation en milieu solide. Ces spores vont servir pour diverses applications notamment dans la lutte biologique et la production de substances à haute valeur ajoutée (enzymes, arômes, antibiotiques, mycotoxines etc.) à partir de sous produits agroindustriels pour un développement durable.

L’évaluation de la production de spores a été réalisée par le calcul de l’indice de sporulation qui est le nombre de spores produites par gramme de matière sèche de support. L’étude de la physiologie de croissance et de sporulation de trois champigons filamenteux appartenant à des groupes différents (Aspergillus, Rhizopus et Myceliophthora) a parmis de caractériser ces microorganismes. Les trois champignons présentent des vitesses de croissance apicale et des indices de sporulation élevés. Leur vitesse de croissance et leur production de spores sont significativement liées à la nature de la source de carbone, à la nature de la source d’azote et le rapport molaire entre ces deux paramètres.Le glucose et le sulfate d’ammonium sont les meilleures sources de carbone et d’azote pour la croissance alors que l’amidon et le nitrate de sodium sont les meilleures pour la production de spores. Le rapport molaire C/N est celui qui oriente la sporulation avec un C/N=15 pour A.niger et R.oligosporus et C/N=20 ou M.thermophila qui sont les conditions optimales de production de spores en grande quantité. La substitution des milieux synthétiques par la bagasse de canne à sucre et le son de blé(70/30%) a donné un très bon indice de sporulation de l’ordre de Is=10,87*108 spores/g MSS au bout de 11 jours d’incubation à 30°C pour A.niger. En outre il a été montré que l’absence d’aération forcée pour les cultures en erlens et le manque d’eau favorisent la production de spores contrairement à l’aération forcée avec de l’air humide pour les cultures en FMS.

L’étude de la physiologie de la sporulation en FMS, sur des substrats agricoles abondants au Maroc, de trois champignons filamenteux à haut potentiel biotechnologique (Aspergillus niger, Rhizopus microsporus et Myceliophthora thermophila) a montré que l’absence d’aération forcée et le manque d’eau au cours du nouveau procédé favorisent la production de spores. Contrairement à l’aération forcée avec de l’air humide, couramment utilisée dans les procédés actuels. En outre, la présence dans la matrice poreuse d’espaces libres générés par une taille des particules de la bagasse de canne à sucre de 0.7 à 3 mm et un tassement faible (Ti=0,18g/cm3) permettent d’assurer une bonne et abondante sporulation Le nouveau procédé mis au point a permis de faire un changement d’échelle de 30 ml à 13 500 ml (450 fois). Ce changement d’échelle n’a pas affecté ni l’indice de sporulation (Is=1,21*1010 spores/g MSS) ni la viabilité ses spores (99,9%) obtenues dans un produit sec après seulement 6 jours de fermentation. Ce procédé biotechnologique nouveau ouvre un boulevard d’applications nouvelles pour un développement durable du secteur agroindustriel et pour la protection de l’environnement. Une demande de brevet d’invention a été déposée en France pour protéger ce procédé (Publi-brevets).

Historique et origine du brevet IRD (Roussos et al. 2008)

L’invention concerne un procédé de fermentation mis au point à l’UR Biotrans IRD au cours de la thèse de Hicham Hassouni (2003-2007). Ce procédé permet de piloter la production quantitative et qualitative des spores de champignons filamenteux cultivés en FMS sur un support solide en exerçant un stress hydrique contrôlé. L’originalité de cette invention est fondée sur l’utilisation du stress hydrique pour :

(1) déclencher dans une étape précoce la phase de conidiogénèse des champignons ,

(2) maintenir active, pendant plusieurs jours, la phase de la production de spores

(3) assurer la viabilité élevée des spores pendant le séchage du produit fermenté et

(4) obtenir un produit final sec pouvant être conservé plusieurs mois sans perte de viabilité, facilitant ainsi une longue conservation du produit et un transport aisé dans des conditions d’asepsie parfaitement bien contrôlées.

Par ailleurs, l’aération avec des débits très faibles des supports solides tout au long de la FMS évite la dispersion incontrôlée des spores à l’extérieur des bioréacteurs, et la contamination de l’environnement. Le produit final est obtenu sec, avec unu humidité inférieure à 5% et peut se conserver sans perte d’activité et de viabilité.

Description de la technologie

Le brevet IRD propose un procédé de culture en milieu solide qui permet à la fois de diversifier la nature du substrat carbonés utilisables, d’augmenter la quantité d’eau libre, d’apporter des inducteurs spécifiques, de maintenir des conditions favorables pendant l’étape de croissance exponentielle et permet également à un moment précis de culture, le déclenchement d’un stress hydrique permettant la mise en place du système de conidiation, la production et la libération de conidies, tout en empêchant une contamination du milieu de culture par d’autres microorganismes.

Plus précisément, cette invention se rapporte à un procédé de culture de microorganismes d’origine fongique sur un milieu solide, caractérisé en ce que le milieu est constitué par un support solide absorbant, de faible densité et pratiquement non fermentable, de préférence on utilise de la bagasse de canne à sucre. Le dit support solide est imprégné d’un milieu de culture approprié contenant une suspension de spores des dits microorganismes.

Le procédé selon l’invention est de préférence basé sur la réalisation d’une FMS impliquant les étapes suivantes :

Le préconditionnement du support, qui implique successivement un broyage de celui-ci en particules, de préférence de 1 a 5 mm de diamètre, son humidification avec une solution nutritive contenant certains éléments du milieu de culture pouvant supporter la stérilisation par exemple les sels minéraux et/ou une grande partie de la solution nutritive non inoculée par exemple, puis la stérilisation de préférence par un traitement thermique du support ainsi imprégné.

L’imprégnation du support avec une solution nutritive contenant notamment le ou les substrats carbonés solubles, les agents de croissance et l’inoculum. La quantité d’eau utilisée (3 à 5 fois le poids du support) permet d’élever l’humidité » du mélange à une valeur comprise entre 50 et 85%. Le mélange du support et du milieu de culture liquide contenant l’inoculum est réalisé dans un mélangeur permettant d’assurer une bonne répartition et une bonne homogénéisation de la masse totale à fermenter.

La fermentation qui peut être obtenue en plaçant le support imprégné de la solution nutritive et inoculée dans un incubateur permettant de maintenir les conditions de température, d’humidité et d ‘aération optimales pour la croissance. Cet incubateur peut être par exemple une colonne de réaction, un incubateur agité ou statique équipé d’un dispositif de d’analyse des effluents gazeux pour suivre en ligne la croissance de microorganisme, sa respiration, les étapes morphologiques en particulier au début de la FMS la germination des spores et à la fin l’apparition de la conidiogenèse.

Le déclenchement contrôlé du stress hydrique, avec de l’air plus ou moins sec, appliqué à un moment précis de la culture du microorganisme afin d’ induire la phase de conidiogénèse. L’originalité de ce procédé consiste à utiliser des volumes variables d’air sec qui permettent d’une part de maintenir le stress hydrique permanent comme moyen d’induction de la conidiogenèse, tout en évitant un dessèchement rapide du milieu de culture, pour éviter l’arrêt de croissance du microorganisme et d’autre part piloter la production continue et massive de conidiospores tout au long du procédé. Des rendements très élevés de production de spores sont ainsi obtenus. Le débit d’air sec permet à la fin du procédé d’obtenir un produit fermenté sec, contenant la biomasse du champignon essentiellement sous forme de conidiospores. Le produit final fermenté, contenant les conidiospores, est ainsi ramené à – de 3% d’humidité. Il peut ainsi être conservé plusieurs mois sans perte de viabilité.

Le choix du support n’étant pas lié à la nature du substrat carboné, il peut être choisi essentiellement en fonction des critères spécifiques tels que : (1) une capacité de rétention d’eau qui doit permettre l’absorption de 3 à 5 fois son propre poids d’eau sans drainage sensible, et (2) une porosité globale apparente de 60% du produit après imprégnation afin de faciliter la circulation de l’air et exercer le stress hydrique efficacement.

Le choix du microorganisme utilisé est directement lié au produit final recherché (biomasse fongique sous forme de spores , enzymes ou métabolites secondaires présents dans la spore ou libérés dans le milieu ambiant, au cours du stress hydrique.

Les souches de fungi utilisés selon le présent procédé sont choisies de préférence parmi les genres Aspergillus, Penicillium, Trichoderma, Giberella, Fusarium, Paecilomyces, Verticillium, Metarhizium et d’autres champignons filamenteux nématophages ou entomopathogènes utilisés en lutte biologique, comme agents de contrôle de population des maladies et ou de leurs vecteurs. L’inoculum peut également être constitué par une association de champignons et de bactéries ou actinomycètes.

Selon le procédé de l’invention IRD, il est possible d’obtenir de nombreux métabolites secondaires (gibbérelines, stéroides, alcaloides) ou des antibiotiques (pénicilline), car leur production est étroitement liée d’une part au declenchement de la phase de conidiogénèse et d’autre part leur production quantitative est directement liée à la durée de cette phase de sporulation, dont la durée est pilotée par le stress hydrique exercée par une faible aération avec de l’air sec de la FMS.
C.- Formation : Encadrements et Enseignements


« Docteur es sciences naturelles (1985) en biotechnologie des champignons filamenteux, j’ai dirigé 31 doctorants pour les universités en (France, Mexique, Brésil, Maroc, Tunisie, Grèce) et chaque année je participe en moyenne comme rapporteur en France à trois jury de thèse ou d’HDR ». Dans ce rapport, je ne fais pas mention des étudiants en Master 1 ou 2 de Recherche ou de Master professionnalisé, car la liste est relativement longue . En effet, j’encadre depuis une trentaine d’année en moyenne 2 étudiants en Master et 2-3 stagiaires étrangers en stage de formation pour une durée variable de 2 à 6 mois. A titre d’exemple de formation, je donne ci après une synthèse du volet formation , faisant partie intégrante des projets PRAD (Projet de Recherche en Agronomie pour le Développement. Les PRAD font partie de la coopération bilatérale entre la France et le Maroc et sont gérés par l’Ambassade de France à Rabat.
1- Action de formation

Le projet PRAD N° 02/13 a permis de former 5 étudiants marocains en 6ème année à l’IAV-Hassan II ( Kamas, Iraqui, Hassouni, Chami, Elaziz). Par ailleurs Khadija LAMRANI (Prof. Associée) et Mostapha CHEHEB (Technicien supérieur) ont bénéficié d’une année (trois fois 4 mois) de formation continue et se sont rendus en France pour réaliser un stage de formation en Mycologie et en Biochimie. Le Département Soutien à la Formation des Communautés Scientifiques du Sud (DSF) de l’IRD a accordé une bourse de formation continue a Khadija LAMRANI pour réaliser sa thèse de doctorat en partenariat avec l’équipe de Mycologie et des FMS de l’IRD de Marseille. Une autre bourse a été attribuée à Mostapha CHEHEB pour se perfectionner en Mycologie et en Biochimie.

Le projet PRAD N°04/15 a permis de réaliser 28 missions entre la France et le Maroc pour la formation et la coopération scientifique : Au cours de ces trois années du projet PRAD il y a eu au total 28 missions et voyages dont 9 des experts français vers le Maroc et 19 missions et stages de formations des enseignants chercheurs et des étudiants marocains vers la France. Il faut préciser qu’en 2004 il y a eu 12 missions, en particulier pour la participation à Olivebioteq-2004. En 2005 il y a eu 9 missions et en 2006 seulement 6 missions. Le projet PRAD 04-15 a pris en charge pratiquement la moitié de ces missions. L’autre moitié a été prise en charge par l’IRD, en particulier le Département Soutien à la Formation (DSF) a financé le projet de formation continue des partenaires (Mme Khadija LAMRANI) et Mustapha CHEHEB). Egalement le DSF a financé deux étudiants en thèse de Doctorat (Hicham HASSOUNI et Hicham LAKHTAR).

Enseignement et cours sous forme de conférences

Moniteur de TP en Microbiologie : Depuis ma thèe je me suis intéressé à l’enseignement théorique et pratique de la Microbiologie. En effet au cours de mon DEA et la thèse 3ème Cycle, j’ai été Moniteur de Travaux Pratiques au C4 de Microbiologie, au Service du Prof. Jean-Pierre Bellaich, Univrsité de Provence à Marseille (période du 1974-1977).

Enseignement supérieur, formation continue en France: à l’Université de Provence j’ai participé à la mise en place du Master International en Biotechnologie (BIODEV) dans le cadre de la Chaire Unesco (2004-2006). A l’Université Paul Cézanne à Marseille depuis 2006, je participe avec l’équipe pédagogique à la mise en place et à l’enseignement du Master Pro « Ingénierie de la Biodiversité » et anime avec Claude Perissol, l’option « valorisation de la biodiversité et des bioressources». Depuis 2003, j’assure un cours sur les Moisissures utiles et nuisible, production de mycotoxines à l’INRA Paris-Grignon  dans le cadre de la formation permanente des Ingénieurs en Industrie Agro-Alimentaire. A l’IRD je suis membre de la commission formation permanente depuis 1994-2008 et 2009-2012.

Enseignement supérieur, à l’étranger : Au niveau international j’ai assuré un cours complet de Microbiologie de aliments aux étudiants de Licence en Ingenieurie –Biochimie de l’Université Autonome Metropolitaine pour les années 1986 ; 1987 et 1988. En 1997, j’aiparticipé à un cours international sur les Fermentations en milieu solide qui a eu lieu à l’Université de Parana, Curitiba-Brésil. En 2007, j’ai organisé un cours théorique et pratique d’une semaine, de formation continue sur les Fermentations en milieu Solide à l’Instituto Tecnologico de Durange au Mexique. En Tunisie, j’ai participé à la création et la mise en place d’une formation en Oléologie (Licence et Master professionnalisé) en partenariat avec l’Institut International de Biotechnologie de Sfax (Tunisie) et Aix-Marseille Université (France). Egalement en Tunisie, je suis professeur invité à la Faculté ses Sciences de Tunis (Master de Microbiologie ou je donne chaque année 12 heures de cours/an sur la sécurité alimentaire (moisissures et mycotoxines post récolte) et à la Faculté de Sciences de Sfax (Département Sciences de la Vie) j’ assure 6 heures de cours sur les moisissures post-récolte des fruits et légumes et les moyens naturels de lutte (2009 ; 2010 et..). Au niveau Européen j’ai coordonné un programme ERASMUS entre l’Université Paul Cézanne et l’Université Democritus à Orestiada en Grèce (2007-2009).

Les Etudiants en thèse pour lesquels j’ai été soit directeur de thèse soit co-encadrant avec Maurice Raimbault (pour la période 1985-2000)


NOM prénom

Pays

Titre de la thèse

Années

Devenir

ORIOL Eric

France

Croissance d’Aspergillus niger sur milieu solide : importance de l’eau et de l’activité de l’eau.

1983-87

Directeur R&D Biospringer

AQUIAHUATL-RAMOS Angeles

Mexique

Isolement et identification de champignons filamenteux dégradant la caféine

1985-1988

Prof. UAM-I

Mexique

Saucedo-Castañeda G.

Mexique

Contrôle du métabolisme de Schwanniomyces castellii cultivé sur support solide

1988-1991

Prof. UAM-I

Mexique

Trejo-Hernandez, M.

Mexique

Physiologie de croissance de souches de Claviceps: Production d’alcaloides par fermentation en milieu solide

1988-1992

Prof. UAM

Mexique

Soccol, C.R.

Brésil

Physiologie et métabolisme de Rhizopus en culture solide et submergée en relation avec la dégradation d’amidon cru et la production d’acide L(+) lactique

1989-1992

Professeur

UFPR Brésil

Perraud-Gaime I.

France

Cultures mixtes en milieu solide de bactéries lactiques et de champignons filamenteux pour la conservation et la décaféination de la pulpe de café

1991-1995

Chercheure IRD

Torres de Dominguez A.

Mexique

Dégradation et biodégradation de polymères d’acide Lactique

1993-1995

Chercheur

Privé Mexique

LAMBRAKI Maria

Grèce

Dégradation des tanins condenses des caroubes par A. carbonarius en FMS

1984-1988

Administration

Grece

DENIS Sylvain

France

(1996) Dégradation de la caféine par Aspergillus sp. et Penicillium sp. étude physiologique et biochimique

1993-1996

Maître de Conférences

Clermont-Ferrand

Kabbaj Wafaâ

Maroc

Physiologie de la croissance et production d’arôme par des cultures mycéliennes de Pleurotus et de Morchella sur milieu solide

1994-1997

Privé

Maroc

Breheret Sophie

France

Etude des arômes produits par le carpophores de champignons supérieurs sauvages et par des cultures mycéliennes de Morchella et de Pleurotus.

1994-1997

?

Cordova-Lopez Jesus Antonio

Mexique

Isolement, identification et physiologie des champignons thermophiles en vue de la production de lipases par fermentation en milieu solide

1994-1998

Prof. Univ Guadalajara

Mexique

ALAUZET Nathalie

France

Dégradation du polymères naturels(PLA) par les lombriciens

1996-1999

Post doc Japon

Sarhy-Mangin Bagnon Valérie

France

Production de 6-Pentyl-a-Pyrone par Trichoderma harzianum cultivé sur support solide.

1995-1998

Enseignante secondaire

HAKIL Mehdi

France

Isolement et purification d’une théophilline déméthylase de Aspergillus tamarii

1995-1999

MC IUT Pau

DE ARAUJO Alvaro

Brésil

Physiologie de croissance et métabolisme mycélien de Hebeloma, Lactarius, Pisolithus et Scuillus cultivés sur milieux gélosés

1995-1999

Prof. université de Maringa

Brésil

SOCCOL Carlos Ricardo

Brésil

Développement de bioprocédés pour la valorisation post-récolte de produits et sous-produits agricoles tropicaux.

2001

HDR

Prof UFPR

Brésil

SOBBAL Mercedes

Mexique

Physiologie de la croissance mycélienne de Pleurotus ostreatus et dégradation des polyphénols de la pulpe de café

1999-2002

Prof Colpos

Mexique


Liste des doctorants pour lesquels j’ai été Directeur de thèse ou co-directeur (décennie 2000-2011)

Lamrani Khadija (1998-2009) « Contribution à l’étude de la biodiversité des moisissures utiles et nuisibles à partir des maâsra du Maroc ». Université Mohammed V, Rabat-Maroc ; Bourse Formation continue DSF 2001-2006 ; Directeurs de thèse : S.Roussos et M. Filali.221 p.(Thèse en Formation continue).

SOBAL Mercedes (1999-2002) : « Physiologie de la croissance mycélienne de Pleurotus ostreatus et dégradation des polyphénols de la pulpe et des coques de café ». Soutenue le 21 octobre 2002 à l’Université de Provence, Formation doctorale de Microbiologie Moléculaire et Biotechnologie. Bourse Sfère Conacyt Mexique du 1999-2002; Directeur de thèse : S.Roussos et D. Martinez-Cabrera.

CONTRERAS-DOMINGUEZ Monica (2003-2007) : « Dégradation des tanins condensés par des champignons filamenteux : analyse structurelle et enzymatique ». Soutenue le 28 juin 2007 à l’Université de Provence, Formation doctorale de Microbiologie, Biologie Végétale et Biotechnologie, Université de Provence. Bourse Sfère Conacyt Mexique du 2003-2006 puis 6 mois bourse IRD-DSF; Directeurs de thèse : S.Roussos puis C.Augur. 122 p.

HASSOUNI Hicham (2003-2007) : « Physiologie de la sporulation des champignons filamenteux pour la production de spores et d’enzymes en fermentation en milieu solide ». Soutenue, le 8 Février 2007 l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat. Formation doctorale «Sciences Agronomiques. Bourse de thèse IRD DSF 2002-2006. Directeurs de Thèse S.Roussos et M. Ismaili-Alaoui. 165 p.

BRAND Débora (2001-2006) : « Physiologie de croissance et de sporulation des champignons nématophages cultivés en milieu solide ». Soutenue le 15 novembre 2006 à l’Université de Provence, Formation doctorale de Microbiologie, Biologie Végétale et Biotechnologie. Cotutelle avec l’Université Fédérale de Parana (UFPR) Brésil. Bourse Formation continue DSF 2002-2006; Directeurs de thèse : S.Roussos et C.R. Soccol. 188 pp

RAMIREZ-CORONEL Ascencion (2000-2004) : « Les tanins condensés de la pulpe de café: Etudes structurales et dégradation enzymatique ». Soutenue le juin 2004 à l’Université de Provence, Formation doctorale de Microbiologie Moléculaire et Biotechnologie. Bourse Sfere-Conacyt libre Mexique du 2001-2004 puis 6 mois bourse IRD-DSF; Directeur de thèse : C.Augur. 164 p.

GUTIERREZ-SANCHEZ Gerardo (2002-2005) : « Dégradation de la caféine par Aspergillus tamarii : Identification des protéines régulées par la caféine et purification de la caféine-déméthylase. Soutenue le novembre 2004 à l’Université de Provence, Formation doctorale de Microbiologie Moléculaire et Biotechnologie. Bourse Sfere-Conacyt Mexique du 2000-2004 puis 6 mois bourse IRD-DSF; Directeurs de thèse : S.Roussos , puis C. Augur. 156p.

REGAIEG Hajer (2005-2009), étudiante tunisienne, inscrite en thèse à l’Université Meriem, Souss en Tunisie. Sujet de thèse : « Lutte biologique contre les nématodes dex cultures maraichères en utilisant des Champignons nématophages ». L’étudiante participe au projet Nématus, financé par le programme DURAS et vient en France deux mois par an pour étudier l’identification des souches de champignons et la physiologie de sporulation des souches cultivées en FMS sur des substrats agrcoles produits en Tunisie (paille, son de blé, grignons d’olive).

FLOCH Carine (2005-2008), étudiante française, Titre « Les enzymes du sol : Etude de leurs potentialités bioindicatrices de contaminations par des métaux et des polluants organiques» Inscrit en thèse en octobre 2006 à l’Ecole Doctorale « Sciences de l’Environnement Terrestre », Université Paul Cézanne –IMEP –EMB. Bourse Adème, Région 36 mois. CoDirecteur de Thèse S.Roussos et encadrant (co-directeur) S.Criquet.

LAKHTAR Hicham (2006-2009) étudiant marocain. « Culture de Lentinula edodes sur résidus de l’industrie oléicole : Transformation des polyphénols par fermentation en milieu solide ». Inscrit en thèse en octobre 2006 à l’Ecole Doctorale « Sciences de l’Environnement Terrestre », Université Paul Cézanne –IMEP –Biotrans. Bourse IRD-DSF 36 mois, Thèse en cotutelle avec l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II de Rabat. Directeurs de Thèse S.Roussos en France, et M. Ismaili-Alaoui au Maroc. Soutenue le 7 déc. 2009, édité 185 p

KRISHNANCUTTY Roopesh (2006-2009), étudiant indien. Titre de la thèse «  Dioxygénase fongique comme outils de transformation des polyphénols spécifiques de plantes – les procyanidines : Une étude de cas» . Inscrit en thèse en octobre 2006 à l’Ecole Doctorale « Sciences de l’Environnement Terrestre », Université Paul Cézanne –IMEP –Biotrans. Bourse IRD-DSF 36 mois, Thèse en cotutelle avec L’université Kannur, en Inde. Directeurs de Thèse C. Augur en France, et A.Sabu, en Inde. Soutenue le 30 nov. 2009, édité 229 p.

GUENON René (2006- 2010), étudiant français. Titre de la thèse : « Incendies récurrents en milieu méditerranéen: restauration de la qualité chimique et microbiologique des sols par l’apport des composts. Université Paul Cézanne –IMEP –EMB ; Bourse Adème, Région 36 mois. Directeur de Thèse S.Roussos et encadrant R. Gros.

TELLO-SALGADO Isaac, (2007-2010 ) Diversité génétique des souches mexicaines du champignon médicinal Ganoderma, connu comme reishi dans les marchés internationaux. Colegio de Posgraduados, Puebla, Doctorat es Sciences Agronomiques, Directeur de Thèse : Mercedes Sobal, Co-directeur S.Roussos.

DJOSSOU Noudéhouénou Olga (2007-2011) : « Mycoflore et mycotoxines post récolte du café robusta en Côte d’Ivoire : Moyens naturels de lutte » . Demande accordée pour s’inscrire en thèse en octobre 2007 à l’Ecole Doctorale « Sciences de l’Environnement Terrestre », Université Paul Cézanne –IMEP –Biotrans. Bourse du Service Culturel Ambassade de France en Côte d’Ivoire (18 mois) ; Directeur de Thèse S.Roussos, co-encadrement I.Perraud-Gaime et M Karou en Côte d’Ivoire.
D. Valorisation de la Recherche

(congrès, Séminaires , Ateliers, Brevets, Livres, Expertises)
1- Production scientifique : Auteur et co-auteur de plus de 132 publications scientifiques dont 72 avec comité de lecture
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

La thèse 3ème Cycle en Microbiolgie Marine iconThèse de doctorat de 3° cycle

La thèse 3ème Cycle en Microbiolgie Marine iconLe programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

La thèse 3ème Cycle en Microbiolgie Marine iconPreparation de stage actif lecon n° 2
«Relation entre le cycle menstruel, le cycle ovarien et la fluctuation des concentrations hormonales»

La thèse 3ème Cycle en Microbiolgie Marine iconCours «Incidences sanitaires de la réutilisation des eaux usées dans l'agriculture»
«Incidences sanitaires de la réutilisation des eaux usées dans l'agriculture» (3ème cycle)

La thèse 3ème Cycle en Microbiolgie Marine iconThèse soutenue publiquement par Sang-Ha suh le 10 Juillet 2006
«avec projection», de cette thèse aux membres du Conseil scientifique et à leurs expliquer pourquoi cette thèse ne devait pas être...

La thèse 3ème Cycle en Microbiolgie Marine iconL e wakamé mariné

La thèse 3ème Cycle en Microbiolgie Marine iconFournitures pour la classe de 3ème

La thèse 3ème Cycle en Microbiolgie Marine iconFournitures pour la classe de 3ème

La thèse 3ème Cycle en Microbiolgie Marine iconBiologie, discipline fondamentale, programme 3ème

La thèse 3ème Cycle en Microbiolgie Marine iconProgramme 3ème Séminaire de Coordination des siric








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com