I. description du systeme d’observation le Système d’Observation








télécharger 195.19 Kb.
titreI. description du systeme d’observation le Système d’Observation
page1/10
date de publication20.01.2018
taille195.19 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10


COMITE INTER-ORGANISMES ENVIRONNEMENT

______________________________

Dossier à remplir pour l’évaluation des systèmes d’observation labellisés1

(Reconduction pour la période 2010-2013)



Nom du service : Observatoire de Recherche en Environnement - Bassins Versants Expérimentaux Tropicaux (ORE BVET)

Nom des responsables : AUDRY Stéphane, Physicien Adjoint CNAP et BRAUN Jean-Jacques, DR2 IRD (CV en fin de document)

Laboratoire : Laboratoire des Mécanismes et Transferts en Géologie, UMR5563, Toulouse

OSU ou Etablissement de rattachement : Observatoire Midi-Pyrénées (OMP)

Autres laboratoires intervenant dans le fonctionnement du service (pour chaque laboratoire concerné ou équipe impliquée, indiquer en deux lignes maximum, le mode d’intervention, hors exploitation scientifique):

  • Cellule Franco - Indienne de Recherche en Sciences de l’Eau (CEFIRSE) - LMI IRD - Indian Institute of Science, Bangalore, India
    Gestion des bassins indiens (suivis hydrologiques et hydrochimiques, base de données) ; encadrement d’étudiants en Master of Science et PhD (Civil Engineering Department) ; formation de techniciens ; laboratoire d’analyse des eaux (CEFIRSE)

  • Institut de Recherches Géologiques et Minières – Centre de Recherches Hydrologiques (IRGM-CRH), Yaoundé Cameroun
    Gestion des bassins camerounais (suivis hydrologiques et hydrochimiques, analyses, base de données), Laboratoire d’analyse des eaux (LAGE) ; formation de techniciens

  • Université de Yaoundé 1, département des Sciences de la Terre, Yaoundé Cameroun
    Encadrement d’étudiants en Master of Science et PhD

  • Laboratoire d’Aérologie, OMP Toulouse
    Suivi de la chimie des dépôts atmosphériques (pluie, aérosols, gaz) sur le BVE de Nsimi en lien avec le SO/ORE-IDAF

  • IRD - Représentation du Cameroun
    Les budgets ORE-BVET Cameroun sont gérés par les PI africains et français sous gestion IRD, aide logistique aux missions et aux accès numériques dans les centres IRD pour les scientifiques ORE-BVET

  • UMS OMP
    Gestion technique du site internet et de la base de données


I.DESCRIPTION DU SYSTEME d’OBSERVATION

    • Le Système d’Observation


Donner un bref descriptif du cadre et du bilan d’activité du SO depuis l’évaluation précédente. Les rubriques ci-dessous devront clairement faire la part entre les activités et moyens actuels et les nouvelles activités ou les nouveaux moyens exposés dans la demande de renouvellement du SO en évolution.

Une meilleure compréhension du cycle de l’eau et des cycles biogéochimiques sur les surfaces continentales est cruciale pour construire des éléments de réponse aux questions environnementales sur la gestion des ressources en eau et en sols, l’impact des variations climatiques, le cycle des nutriments et les pollutions diverses. L’étude des forçages climatiques et anthropiques sur ces cycles couplés reçoit une attention sans cesse croissante de la part de la communauté scientifique internationale. Celle-ci se structure en développant des démarches intégrées sur des chantiers représentatifs des différents écosystèmes terrestres à des échelles spatiales et temporelles complémentaires. À l’échelle locale, l’étude de bassins versants expérimentaux (BVE) de quelques kilomètres carrés de superficie fournit les données nécessaires pour comprendre, quantifier et modéliser le fonctionnement des hydro-écosystèmes et leur dynamique à moyen et long terme. À l’échelle régionale, les suivis sur les bassins versants de taille plus importante de l’ordre de plusieurs dizaines à plusieurs dizaines de milliers de km2 permettent d’appréhender les variations des signatures biogéochimiques des eaux et les transferts de matières en fonction des changements d’échelle.

Disposer simultanément de séries chronologiques de données climatiques, hydrologiques et chimiques sur le long terme est indispensable pour la compréhension des processus, la modélisation environnementale et l’établissement de scénarii d’évolution. Les suivis permettent de déterminer les flux d’eau et d’éléments aussi bien dissous que particulaires associés, à l’échelle des bassins versants. De plus, des variations importantes sont attendues dans les régions affectées par les moussons (Afrique et Inde), en relation avec les changements climatiques mis en évidence sur les dernières décennies. Même si des chroniques de la pluviométrie où des débits existent, on ne dispose que de très peu d’études couplant hydrologie et chimie des eaux sur le long terme. Ces approches portent en outre sur des problématiques liées à l’érosion chimique des roches silicatées, car celle-ci est le facteur dominant de contrôle du cycle long terme du CO2 atmosphérique et, par conséquent, des climats terrestres.

Les objectifs du SO/ORE-BVET, labellisé en 2006, sont d’étudier les mécanismes des transferts d’eau et d’éléments chimiques, en particulier du carbone, mais aussi d’énergie à différentes échelles d’espace et de temps dans divers contextes climatiques et géodynamiques en zone tropicale. La stratégie adoptée est de concentrer les efforts sur deux chantiers en Afrique Centrale et en Inde du Sud choisis en fonction de leur complémentarité par rapport aux sites suivis dans le cadre d’autres réseaux internationaux dont la plupart sont en zone tempérée (par exemple : Critical Zone Exploration Network, PennState Univ., US). L’enjeu en Inde est aussi de représenter et prédire le cycle et les bilans d’eau, dans un contexte de changement rapide de l’occupation des sols.

Activités actuelles du SO/ORE-BVET


L’activité d’observation du SO/ORE-BVET est basée sur l’acquisition de chroniques climatiques, hydrologiques et biogéochimiques sur plusieurs écosystèmes continentaux tropicaux (Tableau 1, Figures 1 & 2). La stratégie d’observation repose sur une approche intégrée à plusieurs échelles spatiales : l’échelle locale concerne des bassins versants expérimentaux (BVE) de 1 à 5 km2 pour l’étude du fonctionnement des écosystèmes ; l’échelle régionale (entre 1000 et 10000 km2) pour documenter les variations des signatures chimiques et quantifier les transferts de matière. L’ensemble de sites expérimentaux est complémentaire et unique en zone intertropicale. Les points communs aux deux chantiers sont : (i) leur situation sur plateaux de marge passive de zones cratoniques à substratum granito-gneissique et (ii) la température moyenne de surface (25°C). Les divergences concernent : (i) les régimes pluviométriques et hydrologiques, (ii) les couvertures pédologiques et la végétation, (iii) l’activité tectonique (marge passive en surrection lente pour le site camerounais (≈ 5 m/Ma) et en surrection plus rapide pour le site indien (≈ 50 m/Ma)) et (iv) les activités humaines. Les sites faisant l’objet de suivis réguliers sont implantés dans les régions suivantes :

  • Afrique Centrale : Un réseau de sous-bassins emboîtés a été équipé au sein du bassin amont du fleuve Nyong au Cameroun (18500 km2) en zone forestière tropicale humide sur le Plateau du Sud-Cameroun. Le réseau comprend le BVE de Nsimi (0,6 km2) et les stations de Messam sur l’Awout (206 km2), de Pont So’o sur le So’o (3000 km2), de Mbalmayo (13500 km2) et d’Olama (18500 km2) sur le Nyong,



    Figure 1 : le bassin du Nyong, morphologie et dispositif de recherche.

  • Inde du Sud : BVE et stations hydrologiques ont été équipés au sein du bassin de la rivière Kabini (7000 km2) sur le Plateau du Deccan (Inde du Sud). Ce bassin recoupe le fort gradient climatique, d’humide à semi-aride, induit par les Ghâts Occidentaux où l’effet conjugué des variations des flux de mousson et de l’occupation des terres a des conséquences importantes sur la gestion des ressources en eau et en sol. Deux BVE appariés (Mule Hole, 4,3 km2 -couverture forestière- et Maddur, 7,3 km2 -partiellement cultivé-) ont été équipés en zone sub-humide, la plus sensible aux variations interannuelles des flux de moussons (SW et NE). Deux stations de jaugeage équipent des sous-bassins caractéristiques de zones climatiques (Soreda Halla et Nugu Hole).



  • Figure 2 : le bassin de la rivière Kabini, principal affluent du fleuve Kaveri, morphologie et dispositif de recherche.







TROPICAL HUMIDE

(> 1500 mm/an)

TRANSITION (SUB-HUMIDE)

(900-1500 mm/an)

SEMI-ARIDE

(< 900 mm/an)

Tableau 1 : résumé des spécificités des sites du SO/ORE-BVET – les années de début de l’acquisition des chroniques sont entre parenthèses (se référer au site internet pour la base de données accessibles)

Peu anthropisé

BVE Nsimi (1995)

BV Haut Nyong, Soo, Awout (1998)

    BVE Moole Hole (2003)

    BV Soreda Halla (2005)




Très anthropisé

BV Nugu Hole (2004)

BV Haute Kabini
(En cours d’aménagement)

BVE Payoddu
(partiellement instrumenté depuis 2008)

    BVE Maddur (2005)

    BV Gundal (en cours d’aménagement / crédits ISRO India)
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

I. description du systeme d’observation le Système d’Observation iconInstruction sg/dssis/inca no 2013-378 du 13 novembre 2013 relative...

I. description du systeme d’observation le Système d’Observation iconNote Observation

I. description du systeme d’observation le Système d’Observation iconRapport d’observation. Matériel

I. description du systeme d’observation le Système d’Observation iconF iche de recueil d’observation

I. description du systeme d’observation le Système d’Observation iconI observation à l’état frais

I. description du systeme d’observation le Système d’Observation iconFiche d’observation du récif artificiel

I. description du systeme d’observation le Système d’Observation iconFiche d’observation du récif artificiel

I. description du systeme d’observation le Système d’Observation iconTâche : Conception d’une maquette fonctionnelle représentant le système...

I. description du systeme d’observation le Système d’Observation iconV. modèles anatomiques, lames et microscopes observation d’une lame...

I. description du systeme d’observation le Système d’Observation iconPpr-tcz fiche de recueil d’observation
«Agents Pathogènes et Inflammation» Université de Franche-Comté, 25000 Besançon








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com