Plan du document I. Historique du cfad II. Problématique qui sous-tend le cfad








télécharger 265.49 Kb.
titrePlan du document I. Historique du cfad II. Problématique qui sous-tend le cfad
page4/7
date de publication06.01.2017
taille265.49 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

3.1) Gestion avant le cours


C'est du ressort du didacticien qui élabore les stratégies d'enseignement et les activités d'apprentissage, en tenant compte des contraintes liées au déroulement de ces différentes tâches. Nous en citerons essentiellement deux:

l'ordonnancement du cours, qui consiste à organiser les différentes activités selon un échéancier rigoureux, tenant compte de toutes les contraintes et à préparer les différents cours, examens et autres activités d'apprentissages;

les prévisions matérielles, comme les réservations de laboratoires, ou les réquisitions d'imprimerie et de matériel de laboratoire.

3.2) Gestion pendant le cours


Elle résulte d'une relation tripartite entre trois variables: la progression de la personne, les contraintes extérieures au milieu de formation et les contraintes intérieures à ce même milieu.
La progression de la personne: Toute activité pédagogique doit assurer l'évolution de tous les intervenants, aussi bien les étudiants que le professeur; et cette progression devrait comprendre des actions concomitantes sur les processus cognitifs, la motivation intrinsèque, l'acquisition de nouvelles habiletés, l'intégration à un réseau conceptuel de connaissances plus vaste, le développement du potentiel psychique et l'amélioration des relations sociales entre individus.
Les contraintes extérieures au milieu de formation: Elles peuvent être définies comme étant un ensemble de conditions dictées le plus souvent par des causes extérieures au milieu de formation (organisation des horaires, directives sur les examens, etc…). Certaines peuvent même apparaître aux yeux du professeur comme des hérésies pédagogiques -nous pensons à l'obligation d'accepter des étudiants qui arrivent dans un milieu de programme-.
Les contraintes intérieures au milieu de formation: Elles proviennent le plus souvent des relations sociales entre les intervenants, comme les problèmes culturels d'intégration d'ethnies différentes ou les problèmes sociaux de comportement.


3.3) Gestion après le cours



Elle inclut principalement: la gestion des notes (calculs et analyses statistiques), les changements à apporter dans l'ordonnancement des activités, dans les approches pédagogiques et dans les contenus enseignés. Comment aider le professeur à réaliser une gestion efficace de ses trois paliers de gestion? Nous pensons que toute tentative d'innovation dans le domaine de la formation devrait prendre en considération ces quelques remarques pour alléger la tâche déjà fort lourde du professeur.
Avant de terminer ce court texte sur les «Axes pédagogiques vers la Formation à Distance», nous pouvons regrouper ces différents aspects qui pourraient éventuellement aider à construire le modèle didactique dans lequel nous voulons insérer la FAD.

IV. LE MODÈLE DIDACTIQUE
L'Université considérée comme un système d'action, représente à un moment donné, un équilibre cybernétique entre quatre sous-systèmes: culturel, social, psychique et environnement pédagogique. En tant que tentative d'innovation pédagogique, l’implantation de la Formation À Distance doit comporter des actions concomitantes sur ces quatre sous-systèmes:

.
Sous-système culturel

Il renferme entre autres les finalités dictées par l’état qui constituent en quelque sorte les contraintes de premier niveau, les finalités découlant de l’héritage culturel, l’ordre et la discipline, les valeurs, les liens entre les connaissances, les rapports entre l’Université et la société, la philosophie de l’éducation, les méthodes d’enseignement et les apprentissages.
Sous-système social

L'Université a une responsabilité envers la société puisqu'elle forme les futurs décideurs du pays; c'est en développant les compétences des étudiants qu'on les préparer au rôle qu'il devront assumer dans la société de demain comme personnes responsables, capables de prendre les bonnes décisions pour eux-mêmes et le pays et de les assumer pleinement. Cet engagement fera intervenir des interaction entre tous les intervenants : étudiants, professeurs, administrateurs, doyens, personnel de soutien.
Sous-système psychique

Il renferme toutes les dimensions liées à la personne comme la sécurité affective, l’épanouissement, le sentiment d’être utile et de se sentir utile, le sentiment d’aimer, d’être aimé, et de se sentir aimé, la personnalité des intervenants (étudiants, professeurs, administrateurs, personnel de soutien).
Sous-système environnement pédagogique

Il renferme toutes les contraintes de deuxième niveau, celles qui ont une influence directe sur la pédagogie et qui résultent de l’administration interne de l’Université : les moyens de formation (enseignements et apprentissages), gestion pédagogique, l’organisation de l’Université.
V. CONCLUSION

Ce bref article est en fait un préambule de soutien à l’implantation de la Formation À Distance dans votre Université et s’adresse plus spécialement aux concepteurs de cours en leur apportant des pistes pour la conception du plan de cours, préalable incontournable, ainsi que des axes à suivre tout au long de la création. Les trois premières parties constituent le rappel des fondements pédagogiques avec les objectifs à poursuivre, les compétences à développer ainsi que la gestion pédagogique de l’ensemble. Le modèle didactique proposé à la fin n’est là que pour tenter de décrire la réalité dans laquelle s’inscrit la FAD entreprise aujourd’hui dans votre Université. Ce modèle est un outil de gestion des changements provoqués par l’innovation pédagogique que constitue la FAD; il est aussi une invitation à sa propre transformation, en ce sens que les énoncés qu’il vous apporte aujourd’hui peuvent être entrevus comme de simples hypothèses soumises à des changements, loin de tout postulat imposé. Comme tout outil, il cherche les mains du créateur qui saura le transformer.

BIBLIOGRAPHIE
ASTOLFI J.P.et DEVELAY , M. . (1989). La didactique des sciences. Que sais-je ? Paris : Presses

BADIOU , A. (1970) . Le concept de modèle. Paris : Maspéro.

BASTIEN , C. (1987). Schèmes et stratégies dans l'activité cognitive chez l'enfant. Paris : Presses Universitaires de France.

BRIEN, R., (1991). Science cognitive et formation. Presses de l'Université du Québec.

BRIEN, R., (1981). Design pédagogique, Introduction à l'approche de GAGNÉ .

CHEVALLARD, Y. (1985). La transposition didactique , du savoir savant au savoir enseigné. Grenoble : La pensée sauvage.
FOURNIER M., TROGER V.(2005), Les mutations de l’école, Sciences Humaines éditions.

GIORDAN, A. (1978) . Une pédagogie pour les sciences expérimentales, Centurion, Paris.

GORDON, T. (1979). Enseignants efficaces. Montréal, Éditions du jour.

HERVÉ, R.Y. , (1980), Recherche sur l'intégration des connaissances, Ministère de l'éducation du Québec.

HERVÉ, R.Y. , (1994), Thèse de doctorat : système intégré pour l’enseignement des sciences, Université de Montréal, Montréal .

LELIEVRE C. (2004), Les politiques scolaires mises en examen, ESF, Paris.

MARTINAND, J.L. et GIORDAN , A. (1987). Modèles et simulation. In : (èd. : Martinand, Jean-Louis) Actes des IX Journées de Chamonix sur l'éducation scientifique. Paris : Université de Paris VII.

NONNON, P., (1986). Laboratoire d'initiation aux sciences assisté par ordinateur. Rapport de recherche. Université de Montréal.

PAPERT, S. (1980). Jaillissement de l'esprit. Tours, Flamarion.

PIAGET, J. (1964). Six études de psychologie. Genève : Gonthier
PERRENOUD P. (1999), Dix nouvelles compétences pour enseigner, Paris ESF.
PICQUENOT A.,VITALI A (2001), Les clefs du quotidien, le professeur dans l’établissement scolaire, CRDP de Dijon.
PRAIRAT Erick. (2005), De la déontologie enseignante, osez le changement, PUF, Paris..

ROGERS , C. (1977) . Le développement de la personne. Paris : Dunod.

ROGERS, C. (1972). La liberté pour apprendre. Paris : Dunod.

SCANDURA, J.M. (1973) . Structural learning : theory and research.

SIMON , H.A., (1981). The science of the artificial. Cambridge, Mass : MIT Press.

SKINNER, B.F. (1954) . The science of learning ant the art of teaching.

SKINNER, B.F. (1974) . About behaviorism. New-York : Knopf.

TOZZI M. , ETIENNE R (2000)., Quelle identité professionnelle pour notre métier ?, Montpellier, CRDP du Languedoc Roussillon
VITALI A.(1997), La vie scolaire, Hachette Éducation, Paris.

VON BERTALANFFY, L. (1980). Théorie générale des systèmes. Paris, Borduas

WEBOGRAPHIE

Taxonomie de Bloom : http://louberee.wordpress.com/2007/09/16/la-taxonomie-de-bloom/

Information systémique et cybernétique : http://acmsiggraphparispc.free.fr/CyberFR/ArticleFRSanDiego1.html

Modèles didactiques pour la conception de dispositifs d'enseignement/ apprentissage en environnement numérique : http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=15933200

Les compétences de base : http://atout.csmv.qc.ca/2300/2310/definitions.htm#txtHaut

Compétences et Formation À Distance :

http://competencesfad.blogspot.com/2008/08/quelles-comptences-pour-la-formation.html

REFAD (Réseau d'enseignement francophone à distance du Canada) : http://www.refad.ca/

Université En Ligne : http://www.uel-pcsm.education.fr/

Formation à distance de l’Université de Montréal : http://www.formationadistance.umontreal.ca/

Formation à distance de l’UQAM : http://www.teluq.uquebec.ca/

Formation à distance de l’Université Laval : http://www.distance.ulaval.ca/

Gestion des stages et travail collaboratif : http://www.leportaildulycee.com/

Outil pédagogique pour la formation à distance : http://www.learndev.org/UFC-VirtualUniv2002.html

QUELQUES ÉLÉMENTS D’UN MODÈLE DIDACTIQUE



SOUS-SYSTÈME CULTUREL

CHANGEMENT

MOYENS POUR RÉALISER LE CHANGEMENT

I. FINALITÉ DE LA FORMATION

La finalité de la formation universitaire doit viser la personne, qui, en s’épanouissant atteint la promotion économique et sociale.

- Repenser les normes des programmes et les adapter aux personnes.

- Sensibiliser les intervenants (étudiants, professeurs, administrateurs) au rôle de l’université dans la société.

- Agir sur les motivations des personnes.

- Axer sur les personnes sur le futur à bâtir.

II. OBJECTIFS DE LA FORMATION

Former des personnes responsables envers la société, capables de prendre des décisions et de les assumer complètement.

- Accroître les responsabilités des étudiants, des professeurs, et plus généralement de tous les agents de formation.

- Remplacer le rapport d'autorité par la compréhension et l'acceptation de l'ordre du groupe par tous ceux qui le constituent.

- Permettre aux innovations de partir du milieu et non de l'administration.

- Créer des conditions pour que l’étudiant se prenne en charge totalement (cogestion des unités de formation par les étudiants et les professeurs).

- Repenser tous les règlements d'un groupe de formation en fonction des responsabilités de chaque individu face au groupe.

- Instaurer le code d'éthique de la personne, responsable d'elle-même, et en même temps responsable de tout le groupe de formation

- Inculquer à chaque personne le sens des valeurs humanistes: liberté et autonomie.

III. ORDRE ET DISCIPLINE

Établir un climat d'ordre et de discipline, qui soit propice à un bon enseignement et à des apprentissages de qualité.

- Conscientiser toutes les personnes sur la rentabilité de l'ordre et de la discipline.

- Répondre aux aspirations profondes de chaque étudiant.

- Centrer le professeur sur des approches psychosociologiques.

- Susciter continuellement les intérêts des étudiants en utilisant les nouvelles technologies.




SOUS-SYSTÈME CULTUREL

CHANGEMENT

MOYENS POUR RÉALISER LE CHANGEMENT

IV. LIENS ENTRE LES CONNAISSANCES

La connaissance d'abord acceptée comme une vérité, est discutée et émerge vers d'autres connaissances, pour ensuite être perçue dans son ensemble.

- Favoriser le travail en équipe et utiliser l'interdisciplinarité.

- Relier les différentes notions d'un programme par un réseau conceptuel.

- Utiliser les nouvelles technologies comme outil de transmission de l'information.

- Comprendre une situation en la reliant avec des concepts antérieurs.

- Utiliser les réseaux conceptuels pour établir la suite logique entre les étapes d'un programme et la correspondance temporelle entre les différentes contenus..

- Centrer l’étudiant sur la compréhension de la démarche, plutôt que sur l'assimilation d'un contenu.

- Développer chez l'étudiant des processus mentaux supérieurs (imagination et intuition).

- Remplacer chez l’étudiant le savoir-avoir (acquisition des connaissances) par le savoir-être (organicité des acquis).


V. RAPPORT ENTRE L’UNIVERSITÉ ET LA SOCIÉTÉ

Il est souhaitable que l’étudiant, en tant que personne autonome et responsable envers la société, soit l'élément principal des directions évolutives de cette dernière, qui puisera ses ressources dans des talents complètement développés, plutôt que d'imposer aux étudiants des talents.

- Susciter et utiliser les intérêts de tous les étudiants avec les nouvelles technologies.

- Développer l'imagination, l'intuition, l'autonomie et la créativité.


VI. PHILOSOPHIE ET ÉDUCATION

Le paradigme éducationnel est lié en paradigme de l'information.

- Promouvoir un modèle basé sur les nouvelles technologies.

- Faire en sorte que l’étudiant puisse réaliser ses apprentissages en utilisant les nouvelles technologies.

VII. MÉTHODES DE FORMATION

Pour que la connaissance suive son évolution naturelle, il faudra de plus en plus centrer la formation sur sa fonction première, qui est de montrer à l'étudiant comment apprendre, et de lui communiquer le goût d'apprendre davantage, et de développer parallèlement des compétences.

- Préparer des cours structurés, diversifiés et suivant une progression adaptée au groupe.

- Axer l'enseignement sur la démarche plutôt que sur le contenu et laisser l'élève agir.

- Dans le choix des activités pédagogiques, favoriser les apprentissages.

- Donner à l’étudiant la possibilité de gérer ses apprentissages.



SOUS-SYSTÈME SOCIAL

CHANGEMENT

MOYENS POUR RÉALISER LE CHANGEMENT

I. RELATIONS PROFESSEUR-ÉTUDIANTS

Transformation des relations entre le professeur et l’étudiant, qui passent des relations hiérarchiques à des relations fondées sur la non-directivité chez le professeur, et l'autonomie chez l'étudiant (relations d'égal à égal).

- Solutionner les cas d'étudiants qui gênent le fonctionnement du groupe,

- Organiser des perfectionnements sur le déroulement efficace d’un groupe.

- Le professeur est une personne ressource responsable avec d'autres (les étudiants) de la bonne marche du groupe.

- Centrer le déroulement d'un cours sur les théories de l'apprentissage, plutôt que celles de l'enseignement.

- Utiliser pleinement les compétences et les talents du professeur et des étudiants.

II. RELATIONS ENTRE PROFESSEURS

Les relations entre collègues sont souvent superficielles; elles doivent devenir plus fréquentes, mieux articulées et orientées vers un bon encadrement et une meilleure formation des étudiants.

- Favoriser les réunions entre professeurs d'une même discipline, ou d'un même champ, tout en diminuant le nombre de réunions «inutiles».

- Sensibiliser les professeurs à une réflexion pédagogique structurée.

- Favoriser les réunions sociales ou par centres d'intérêts.

III. RELATIONS PROFESSEURS-ADMINISTRATEURS

Elles doivent tendre vers des relations d'égal à égal.

- Donner aux professeurs une structure détaillée de ce qu'ils auront à faire.

- Accroître la participation des professeurs à la vie de l' Université.

- Donner aux professeurs des responsabilités dans la gestion de l'Université.

IV. L’UNIVERSITÉ, AGENT DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL

Toute idée valable émise par un individu, doit être communiquée aux autres, pour s'intégrer au groupe, et trouver son aboutissement par le groupe.

- Favoriser à l'intérieur d'une classe les dialogues constructifs et créateurs.

- Utiliser toutes les ressources (somme de tous les talents et de toutes les habiletés de chaque étudiant du groupe) pour accroître la connaissance de la réalité.


SOUS-SYSTÈME PSYCHIQUE

CHANGEMENT

MOYENS POUR RÉALISER LE CHANGEMENT

I. SÉCURITÉ AFFECTIVE

Il faut assurer au professeur une sécurité face à l'innovation, pour qu'il puisse placer l'étudiant dans un cadre authentique de sécurité affective.

- Accroître le degré de satisfaction professionnelle des professeurs et des administrateurs, ainsi que le degrés de satisfaction personnelle des étudiants.

- Créer des situations où le succès des étudiants est assuré.

- Faire en sorte que toute innovation vienne du groupe.

II. ÉPANOUISSEMENT

Permettre à chaque intervenant de s'épanouir pleinement.

- Confier aux professeurs des tâches, qui soient en rapport avec leurs compétences.

- Assurer aux étudiants une orientation, qui soit en accord avec leurs aptitudes.

III. AIMER, ÊTRE AIMÉ ET SE SENTIR AIMÉ

Appliquer le principe qui catalyse les forces créatrices: avant d'apprendre, l'élève doit aimer, être aimé et se sentir aimé.

- Centrer l'apprentissage sur la personne.

- Éliminer les tensions qui empêchent le développement des émotions positives.

IV. ÊTRE UTILE ET SE SENTIR UTILE

Appliquer le principe qui active les forces créatrices inhérentes à chaque personne, à savoir qu'elle soit utile et qu'elle se sente utile

- Utiliser les compétences de tous les intervenants.

- Conscientiser tous les intervenants sur leurs valeurs et leurs possibilités.

V. PERSONNALITÉ DU PROFESSEUR

S'il est vrai que c'est en changeant l'homme qu'on change le monde, il convient que le professeur opère en lui une constante mutation, pour conserver une personnalité qui soit en harmonie avec ses fonctions

- Faire en sorte que le professeur redécouvre avec ses étudiants la joie d'apprendre.

- Faire en sorte que le professeur développe son empathie, sa patience, sa compétence, sa tolérance, sa présentation extérieure et son besoin de vaincre des défis.

- Favoriser les moments de réflexion entre professeurs sur les thèmes suivants: créativité, développement des processus mentaux supérieurs, résolution des problèmes de groupes, utilisation des talents et des habiletés, construction d'une nouvelle image de la personne

VI. PERSONNALITÉ DE L’ÉTUDIANT

L'élève devient un créateur, en développant harmonieusement et intégralement toute sa personnalité

- Communiquer à l'étudiant la joie d'apprendre

- Développer chez l'étudiant l'enthousiasme, la foi en soi, l'autonomie, la créativité, l'attention, la concentration, le besoin de vaincre un défi, l'ordre et la méthode.

- Conscientiser l'étudiant sur ses possibilités illimitées.

- Développer chez l'étudiant le sentiment de liberté en harmonie avec celle des autres.



SOUS-SYSTÈME ENVIRONNEMENT PÉDAGOGIQUE

CHANGEMENT

MOYENS POUR RÉALISER LE CHANGEMENT

I. LES MOYENS DE FORMATION

En mettant l’accent sur les normes de mémoire intégrée, d'intelligence rationnelle et créatrice, et de productivité, l’Université par un environnement souple et adapté au développement de la personne, l'école devra favoriser les découvertes de toutes sortes réalisées à partir des intérêts du groupe

- Développer chez l’étudiant l'esprit d'analyse et le sens critique.

- Développer chez l’étudiant un esprit logique.

- Utiliser les réseaux conceptuels pour lier les différentes connaissances.

- Préparer des instruments de travail communs pour les enseignants d'une matière donnée.

- Développer entre l'enseignant et l'élève un climat de confiance.

- Susciter et utiliser les intérêts de tous les élèves avec les nouvelles technologies.

- Former des groupes homogènes.

II. FONCTIONNEMENT

En abandonnant la gestion par le haut, l'Université doit privilégier la cogestion avec les professeurs et les étudiants, c'est-à-dire la prise en charge par tous du fonctionnement de l'Université.

- Faire en sorte que les réunions répondent aux besoins du milieu.

- Le professeur et l'élève utilisent les moyens technologiques appropriés.

III. ORGANISATION SCOLAIRE

L'organisation scolaire doit être adaptée à un service pédagogique efficace; les contraintes pédagogiques seront prioritaires, afin d'atteindre une évolution constante de l’appropriation de la connaissance et du développement des compétences, ainsi qu’une amélioration du développement de la personne.

- Faire en sorte que les deux conditions préalables au développement technologique, à savoir l’électricité et la connexion Internet soient réalisées.

- Doter l’Université du matériel technologique pour répondre aux exigences pédagogiques.

- Organiser des systèmes de gestion informatisée.

- Organiser périodiquement des réunions pédagogiques entre les professeurs d’une même faculté.

- Faire en sorte que les principales décisions concernant un les groupes d’étudiants (construction des programmes, critères d'évaluation, répartition des budgets) soient prises avec la participation des professeurs et des étudiants.



ANNEXE 2 : ORGANIGRAMME GÉNÉRAL DE L’UNIQ


ANNEXE 3 : CAHIER DES CHARGES DES CONCEPTEURS


  1. Pré requis pour les concepteurs de cours en ligne




  • Avoir suivi le séminaire de formation sur les plans de cours (finalités du cours, objectifs, compétences, activités, évaluations et ordonnancement du cours). De plus en plus, de par le monde, on privilégie l’approche par compétences qui se différencie des approches par contenus (liste de contenus-matières à transmettre) ou par objectifs (comportements observables qui doivent être développés chez les apprenants). Dans l’approche par compétences, on mobilise un ensemble de ressources pour résoudre une situation-problème. Cette dernière approche sera privilégiée en centrant les activités sur les apprentissages constructivistes et les résolutions de problèmes.




  • Avoir suivi le séminaire de concepteur de cours sur la plateforme Moodle.


  1. Description générale des tâches



    1. Choix des cours qui seront développés.




    1. Installation de la plateforme Moodle sur l’ordinateur.




    1. Analyse des cours UEL et autres logiciels : Identifier les ressources et les activités du site «Université En Ligne» qui seront intégrées au cours qui vous est assigné, ainsi que d’éventuelles autres ressources en logiciels.




    1. Production des cours en ligne: Dans l’élaboration du cours, créer des activités en respectant les principes pédagogiques fondamentaux largement développés dans le document «Axes pédagogiques» : développement de la mémoire en favorisant l’intégration des connaissances, développement de la pensée formelle par des activités axées sur le développement de compétences. En utilisant les outils de la plateforme «Moodle», réaliser les actions suivantes :




        1. Choix du cours qui sera développé.




        1. Construire le cours, avec tous les paramètres pertinents et les descriptions pour chaque thème ou chaque semaine.




        1. Ajouter les ressources générales, placées avant le début de la première semaine ou du premier thème avec en particulier :

          • Un document présentant l’organisation du cours.

          • Le plan du cours.

          • Le tableau du contenu du cours.

          • L’ordonnancement du cours.




        1. Ajouter les activités générales placées avant le début de la première semaine ou du premier thème avec en particulier :

          • Un forum (discussion asynchrone).

          • Un chat (discussion en temps réel).

          • Un sondage qui pourra varier au cours de la progression du cours.

          • Une consultation pour mieux connaître les étudiants.

          • Le glossaire qui s’enrichira au cours de la progression du cours.




        1. Ajouter pour chaque thème ou chaque semaine les RESSOURCES fournies à l’étudiant avec en particulier:

          • Un document donnant les consignes.

          • Les notes de cours.

          • Les questions du devoir.

          • Les questions de l’atelier.

          • Les ressources UEL.

          • Les fichiers déposés sur Moodle.

          • Les pages Web éditées dans Moodle

          • Pour chaque ressource préciser son titre, sa description, le lien pour la rejoindre et la fenêtre d’affichage.




        1. Ajouter pour chaque thème ou chaque semaine les ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGES proposées:

          • La leçon pour l’intégration des concepts fondamentaux, la résolution de problèmes et d’une manière générale tous les apprentissages constructivistes.

          • L’atelier est un travail collaboratif qui permet de vérifier les compétences de l’étudiant à communiquer avec ses pairs et à mobiliser les connaissances acquises dans un contexte déterminé. Cette activité pourrait s’adapter facilement aux rapports de projets, de laboratoires, d’observations ou de simulations; elle pourrait aussi provoquer des discussions sur des schémas didactiques ou des exercices soumis par le professeur.

          • Le devoir pour vérifier les compétences de l’étudiant en production écrite et en résolution de problèmes.

          • Le quiz avec les exercices (évaluation formative)

          • La base de données structurées.

          • Le test d’évaluation

          • Les autres activités (les Wikis, Les paquetages SCORM/AICC)




    1. Réaliser la validation du cours qui comprendra au moins les facettes suivantes que l’on retrouvera dans le rapport de validation :




          • Vérifier que le cours construit respecte les principes pédagogiques.

          • Vérifier que les paramètres sont conformes à la planification prévue par l’administration de l’Université.

          • Vérifier les réponses de toutes les questions posées dans le cours.

          • Vérifier la cohérence et la pertinence du cours (suppression par exemple de toutes les activités ou ressources qui peuvent être considérées comme inutiles).

          • Organiser des essais avec plusieurs personnes qui n’ont pas forcément de connaissance dans la matière en leur soumettant une grille d’évaluation.

          • Organiser un test pilote du cours avec quelques étudiants inscrits actuellement à ce cours ou l’ayant déjà suivi, en leur soumettant une grille d’évaluation.




    1. Rédiger le rapport de validation du cours.


  1. Recommandations



          1. Dans le CHAT placé en préambule, communiquer aux étudiants une plage horaire de disponibilité du professeur pour répondre à leurs questions.




          1. Pour chaque semaine ou chaque thème, prévoir entre autres activités une LEÇON , un ATELIER, un DEVOIR.



          1. Dans les matières expérimentales, prévoir pour chaque semaine ou chaque thème un LABORATOIRE




          1. Pour chaque thème, construire un TEST SOMMATIF (au moins 45 minutes) .



P.S. En tout temps placer l’étudiant dans une position de sécurité où il se sentira parfaitement encadré. Rappeler lui en particulier que, s’il n’a pas le temps de terminer les activités prévues pendant le cours, il aura la possibilité de se reprendre puisqu’une salle réservée exclusivement à la FAD pourra le recevoir en tout temps.



  1. Planification des activités



Il serait souhaitable que chaque concepteur de cours, avant de commencer, construise sa propre planification en fonction du temps qui lui sera alloué chaque semaine; cette planification devrait être remise au coordonnateur du projet.
Dans le calcul du temps, on peut prévoir cinq à six heures de travail par heure de cours à préparer, si le concepteur de cours possède déjà les ressources et les activités numérisées. Si l’administration décide qu’elle peut libérer les concepteurs, durant chaque semaine, d’un nombre d’heures égal au temps nécessaire pour préparer les heures de cours d’une semaine (par exemple 20 heures pour un cours qui se donne à raison de 4 heures par semaine), la planification fournie par l’administration aux concepteurs pourrait ressembler à celle proposée ci-dessous.
Il est à noter enfin que durant toute la période de production des cours en ligne, les concepteurs seront tenus d’assister à une réunion d’ACCOMPAGNEMENT qui se tiendra chaque semaine durant le même jour et selon la plage horaire retenue unanimement par tous les concepteurs..
PLANIFICATION DE CHAQUE CONCEPTEUR



PRÉLIMINAIRES

1) Avoir suivi le séminaire sur les plans de cours

2) Avoir suivi séminaire sur la formation des concepteurs de cours.

3) AVOIR EFFECTUÉ TOUS LES TRAVAUX DEMANDÉS PENDANT CES SÉMINAIRES : tableau du contenu, ordonnancement du cours en particulier.

4) Posséder déjà des ressources et activités numérisées pour le cours.







Check-Up en 7 points avant de commencer


0) Accord sur une plage horaire hebdomadaire de quatre heures.

1) Vérifications techniques : Norton Antivirus en place, fonctionnement de moodle. Avant de commencer une séance de travail, quitter tous les logiciels utilisant un port externe (skype, MSN, etc)

2) Pour les concepteurs travaillant en mathématiques, physique, chimie et biologie, installer UEL sur l’ordinateur.

3) Vérification du tableau de contenu du cours, ainsi que de l’ordonnancement.

4) Relire le cahier des charges du concepteur préparé à votre intention.

5) Vérification du document sur l’organisation de VOTRE cours.

6) Disposer dans un répertoire toutes les RESSOURCES et ACTIVITÉS numérisées disponibles pour VOTRE cours. Regrouper également toutes les RESSOURCES et ACTIVITÉS non numérisées.

7) Remettre au coordonnateur la planification de ses activités.

CONCEPTION DU COURS EN LIGNE

Semaine

Date

ACTIVITÉS À RÉALISER

I







II







III










IV







V







VI
















VII







VIII







IX
















X







XI







XII
















XIII







XIV







XIV










ACTIVITÉS À RÉALISER APRÈS LA PRODUCTION DES COURS EN LIGNE

1) Évaluation du cours en utilisant le formulaire préparé à cet effet et en expédier une copie au coordonnateur du projet.

2) Réaliser la validation du cours selon les directives du au coordonnateur du projet.

3) Rédiger le rapport de validation selon les directives du au coordonnateur du projet.
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Plan du document I. Historique du cfad II. Problématique qui sous-tend le cfad iconQuestionnaire plan
«la bande d’adolescents» qui est aujourd’hui un phénomène actuel mais différent, d’où aujourd’hui IL est étudié différemment qu’auparavant,...

Plan du document I. Historique du cfad II. Problématique qui sous-tend le cfad icon«Qu’est-ce qui permet de devenir vraiment un homme?»
«Comment le xxème siècle a-t-il modelé l’homme moderne ?». En ce qui concerne la modalité de lecture de l’œuvre, j’ai opté pour un...

Plan du document I. Historique du cfad II. Problématique qui sous-tend le cfad iconAdresse, tél… Date de l’évaluation
«plan d’intervention» ou «plan d’action premiers secours» (en 3 minutes au maximum)

Plan du document I. Historique du cfad II. Problématique qui sous-tend le cfad iconSynthèse Bilan 2003-2005
«Ecologie historique et changements globaux» de l’imep qui comporte 10 chercheurs ou enseignants-chercheurs

Plan du document I. Historique du cfad II. Problématique qui sous-tend le cfad iconMise en place du plan d’organisation chez les Vertébrés Acquisition...

Plan du document I. Historique du cfad II. Problématique qui sous-tend le cfad iconMise en place du plan d’organisation chez les Vertébrés Acquisition...

Plan du document I. Historique du cfad II. Problématique qui sous-tend le cfad iconCe document est un mode opératoire qui décrit les modalités et les...

Plan du document I. Historique du cfad II. Problématique qui sous-tend le cfad iconRappel historique de la Route TransSaharienne (rts)
«Méditerranée(Mer)-Niger(Fleuve)» ne se réalisera qu'en 1942 et atteindra Bechar (Kenadsa) en passant par la ville Marocaine de Bouarfa....

Plan du document I. Historique du cfad II. Problématique qui sous-tend le cfad iconLe felg a pour vocation de rappeler certaines sources de la culture...
«Les Fantômes») de Plaute en latin, mis en scène par Berta Annamaria, leur professeur, qui travaille souvent avec le site archéologique...

Plan du document I. Historique du cfad II. Problématique qui sous-tend le cfad iconL'Abeille, Sentinelle de l'Environnement
«sentinelles», qui sont modifiés sous l’effet d’une exposition à la pollution environnementale








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com