Référentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers»








télécharger 229.16 Kb.
titreRéférentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers»
page10/10
date de publication22.01.2018
taille229.16 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10




La personne certifiée titulaire de la mention “diagnostic de performance énergétique à l’immeuble

ou des bâtiments à usage principal autre que d’habitation” démontre qu’elle possède, en sus des compétences mentionnées sur cette présente annexe, les connaissances suivantes appliquées aux immeubles et aux bâtiments à usage principal autre que d’habitation, tenant compte de leurs spécificités et de leur niveau de complexité :
1. Les généralités sur le bâtiment :

  • l’analyse des configurations thermiquement défavorables pour les locaux au sein de l’immeuble.

2. La thermique du bâtiment :

  • le diagramme de l’air humide.

3. L’enveloppe du bâtiment.

4. Les systèmes :

  • les différents systèmes de chauffage, de refroidissement, de production d’eau chaude sanitaire, de ventilation et d’éclairages dans les bâtiments à usage principal autre que d’habitation et les parties communes des immeubles ;

  • les chaufferies : fonctionnement, sécurité, performances ;

  • les auxiliaires des différents systèmes ;

  • les notions de prévention des risques liés aux légionnelles ;

  • l’équilibrage des réseaux de distribution ;

  • les principaux équipements collectifs de chauffage, de climatisation, de production d’eau chaude sanitaire,de ventilation et ceux utilisés pour contrôler le climat intérieur ;

  • les possibilités d’amélioration énergétique et de réhabilitation thermique des systèmes des bâtiments ;

  • les notions de conditionnement d’air et de distributions hydraulique et aéraulique ;les centrales de traitement d’air : mélange, filtration, humidification, chauffage, refroidissement, déshumidification, etc

5. Les textes réglementaires :

  • les dispositions de sécurité et de santé applicables aux lieux de travail liées au sujet de la performance énergétique. »



ANNEXE 5



Evaluation des compétences de l’opérateur réalisant l’état relatif à la présence de termites dans le bâtiment.
Ces compétences sont vérifiées par deux épreuves : un examen théorique et un examen pratique.
L’examen théorique sous forme d’un QCM permet de vérifier que le candidat possède les connaissances sur :

  • Les différentes structures des principaux systèmes constructifs, la terminologie technique tout corps d’état et la terminologie juridique du bâtiment en rapport avec le bois.

  • La biologie des termites présents en métropole, si la personne exerce en Métropole uniquement.

  • La biologie des termites présents Outre Mer, si la personne exerce Outre Mer.

  • Les techniques de construction, les problèmes et pathologies du bâtiment.

  • Les textes réglementaires sur le sujet.

  • Le bois et matériaux dérivés, ses agents de dégradations biologiques, sa durabilité naturelle et conférée et ses applications en construction.

  • Les notions relatives aux différentes méthodes et moyens de lutte contre les termites, méthodes préventives et curatives.


Les personnes physiques dont les compétences pour l’état relatif à la présence de termites dans le bâtiment ont été validées par une licence professionnelle bâtiment et construction, spécialité diagnostics techniques de l’immobilier et pathologies du bâtiment sont exonérées de l’examen théorique.
L’examen pratique sous forme d’une mise en situation permet de vérifier que le candidat :

  • Applique une méthodologie de réalisation des états relatifs à la présence des termites dans le bâtiment.

  • Utilise les outils adaptés à l’activité.

  • Sait rédiger en langue française un rapport conforme à l’arrêté définissant le modèle de rapport de l’état relatif de la présence de termites dans le bâtiment.



ANNEXE 6



Evaluation des compétences de l’opérateur réalisant l’état de l’installation intérieure de gaz
Ces compétences sont vérifiées par deux épreuves : un examen théorique et un examen pratique.
L’examen théorique sous forme d’un QCM permet de vérifier que le candidat possède les connaissances sur :

  • Les différentes structures, les principaux systèmes constructifs, la terminologie technique tout corps d’état et la terminologie juridique du bâtiment en rapport avec le gaz.

  • Les procédés, produits et équipements dans le domaine du gaz ainsi que les réglementations et prescriptions techniques qui régissent la prévention des risques liés à l’utilisation du gaz.

  • Les caractéristiques physico-chimiques des différents gaz combustibles, la combustion du gaz, les risques liés aux gaz combustibles et les contraintes portant sur l’aération et l’évacuation des produits de combustion.

  • Le fonctionnement des grandes familles d’appareils et leurs consignes d’installation et d’utilisation, en adéquation avec le combustible utilisé.

Plus particulièrement, la personne physique candidate démontre qu’elle possède les connaissances requises sur :

  • le corpus réglementaire et normatif en vigueur encadrant la réalisation d’une installation intérieure de gaz ;

  • l’alimentation en gaz des appareils à gaz ;

  • le contrôle du fonctionnement des appareils ;

  • les caractéristiques des gaz ;

  • les spécificités des installations alimentées en gaz de pétrole liquéfié ;

  • les chauffe-eau non raccordés ;

  • les conduits de raccordement ;

  • les terminologies et définitions ;

  • les essais d’étanchéité apparente d’une installation de gaz ;

  • l’évacuation des produits de combustion des appareils à gaz raccordés ;

  • le contrôle du débouché des appareils à circuit étanche ;

  • la ventilation des locaux ;

  • la ventilation mécanique contrôlée gaz ;

  • les organes de coupure de l’alimentation en gaz ;

  • les robinets de commande des appareils à gaz ;

  • les tuyauteries fixes d’alimentation en gaz ;

  • les types d’anomalies sur une installation intérieure de gaz ;

  • les suites données à la découverte d’une anomalie sur une installation intérieure de gaz. ».


Les personnes physiques, dont les compétences, pour l’état de l’installation intérieure de gaz, ont été validées par une licence en diagnostic technique immobilier et pathologie du bâtiment délivrée par une université, sont exonérées de l’examen théorique.
L’examen pratique permet de vérifier par une mise en situation que la personne physique candidate à la certification :

  • Est capable de mettre en oeuvre la méthodologie de réalisation des états relatifs à l’installation intérieure de gaz et d’utiliser les outils dédiés à l’activité.

  • Sait rédiger des rapports en langue française qui constituent la matérialisation des contrôles effectués.



ANNEXE 7



Evaluation des compétences de l’opérateur réalisant l’état de l’installation intérieure d’électricité.
Ces compétences sont vérifiées par deux épreuves : un examen théorique et un examen pratique.


  1. L’examen théorique sous forme d’un QCM permet de vérifier que le candidat possède les connaissances sur :

  • Les lois générales de l’électricité : tension, intensité, courant continu, courant alternatif, résistance, puissance, effets du courant électrique sur le corps humain.

  • Les règles fondamentales destinées à assurer la sécurité des personnes contre les dangers et dommages pouvant résulter de l’utilisation normale d’une installation électrique à basse tension : protection contre les chocs électriques et les surintensités, coupure d’urgence, commande et sectionnement, choix du matériel en fonction des conditions d’environnement et de fonctionnement.

  • Les méthodes d’essais permettant, au moyen d’appareils de mesures et d’essais appropriés, de s’assurer de l’efficacité de la mise en œuvre des règles fondamentales de sécurité : mesure de la valeur de la résistance de la prise de terre, mesure de la résistance de continuité des conducteurs de protection et d’équipotentialité, mesure du seuil de déclenchement des dispositifs différentiels.

  • La technologie des matériels électriques constituant une installation intérieure d’électricité : fusibles, disjoncteurs, fonctions différentielles, interrupteurs, prises de courant, canalisations.

  • Les règles relatives à la sécurité propre de l’opérateur et des personnes tierces lors du diagnostic : connaissance et mise en œuvre des prescriptions de sécurité à respecter pour éviter les dangers dus à l’électricité dans l’exécution du diagnostic.

Les personnes physiques dont les compétences pour établir l’état de l’installation intérieure d’électricité ont été validées par une licence en diagnostic technique immobilier et pathologie du bâtiment délivrée par une université, sont exonérées de l’examen théorique.

  1. L’examen pratique permet de vérifier par une mise en situation que la personne physique candidate à la certification :

  • Est capable de mettre en œuvre une méthodologie de réalisation des états de l’installation intérieure d’électricité, et d’utiliser les outils dédiés à l’activité.

  • Sait rédiger des rapports en langue française qui constituent la matérialisation des vérifications effectués.


ANNEXE 8



Evaluation des compétences de l’opérateur réalisant un état relatif à la présence de champignons lignivores et insectes à larves xylophages dans le bâti.
Ces compétences sont vérifiées par 2 épreuves :

  • Un examen théorique.

  • Un examen pratique.


L’examen théorique sous forme d’un questionnaire permet de vérifier que le candidat possède des connaissances sur :

  • Les structures des systèmes constructifs et la terminologie technique du bâtiment.

  • La biologie des champignons lignivores, insectes à larves xylophage et nidificateurs dans le bois.

  • Le bois et matériau dérivés, sa durabilité naturelle et conférée, ses agents de dégradations biologiques, ses applications en construction.

  • Les méthodes de lutte contre les champignons et insectes à larves xylophages dans le bâti.

  • Les équipements nécessaires au bon déroulement de la mission.

  • Les origines des problèmes d’humidité dans le bâti et les différentes pathologies liées à l’humidité.


L’examen pratique sous forme d’une mise en situation permet de vérifier que le candidat :

  • Applique une méthodologie de réalisation de l’état relatif à la présence de champignons lignivores et insectes à larves xylophages dans un bâti telle que définie dans la norme NF-P-03 200 et dans la partie diagnostic – partie 1 du référentiel QUALIBAT 1532 Mérule.

  • Différencie un bois résineux d’un bois feuillus.

  • Reconnait les essences de bois communément utilisées dans le bâtiment, les insectes à larves xylophages et nidificateurs dans les bois d’œuvre et les champignons lignivores du bâti.

  • Utilise les outils adaptés à l’activité.

  • Sait rédiger en langue française un rapport matérialisant les constats effectués conformément à la norme NF-P 03 200 et en particulier à ses annexes B, D et E.



ANNEXE 9



Evaluation des compétences de l’opérateur réalisant une évaluation en valeur vénale immobilière (hors champ d’accréditation)
Ces compétences sont vérifiées par 2 épreuves :

  • Un examen théorique.

  • Un examen pratique.


L’examen théorique sous forme d’un questionnaire permet de vérifier que le candidat possède des connaissances sur:

  • La définition de la valeur vénale.

  • Les notions élémentaires d’urbanisme (terminologie, interprétation des PLU, servitudes d’utilités publiques…).

  • Les méthodes d’expertises pour les appartements et les maisons individuelles.

  • Les équipements nécessaires au bon déroulement de la mission.


L’examen pratique sous forme d’une mise en situation permet de vérifier que le candidat :

  • Applique trois méthodes différentes d’évaluation pour un appartement.

  • Applique deux méthodes différentes d’évaluation pour une maison.

  • Sait rédiger en langue française un rapport d’évaluation d’un bien immobilier.

ANNEXE 10









PR04 Certification de Personnes dans les diagnostics immobiliers Version S Page /
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Référentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers» iconRéférentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers»
«Le candidat est convoqué aux épreuves théoriques aux dates qu’il aura choisit dans le planning défini par lcc qualixpert.»

Référentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers» iconRéférentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers»
«Le candidat est convoqué aux épreuves théoriques aux dates qu’il aura choisit dans le planning défini par lcc qualixpert.»

Référentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers» iconRésumé Le présent document est le Tome «Diagnostics, Enjeux et Objectifs»
«Val d’Allier Vieille-Brioude, Langeac» Tome 1 : «Diagnostics et Enjeux». 83p

Référentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers» iconDe toutes les personnes de 60 ans et plus, présentes dans les établissements...
«gravité» de la pathologie. A un état pathologique donné ne correspondant qu’un nombre limité de profils plausibles, 240 «couples...

Référentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers» iconRéférentiel cosmos

Référentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers» iconL’accord : impossible ?
«Les savants soviétiques avaient observé que dans la capsule spatiale mir, lorsqu’on y installait 3 personnes en longue durée, IL...

Référentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers» iconVoici la description des 5 domaines et des traits de personnalité...

Référentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers» iconVoici la description des 5 domaines et des traits de personnalité...

Référentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers» iconVoici la description des 5 domaines et des traits de personnalité...

Référentiel «Certification de personnes dans les diagnostics immobiliers» iconVoici la description des 5 domaines et des traits de personnalité...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com