II. dossier : le primat de l’intériorité 21








télécharger 0.61 Mb.
titreII. dossier : le primat de l’intériorité 21
page9/41
date de publication20.11.2017
taille0.61 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > comptabilité > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   41

F.***SAINT GRÉGOIRE DE NYSSE (IV°s)66

1.« Pourquoi Dieu laisse-t-il vivre les méchants ? »


A ceux qui nous interrogent ainsi nous ne répondrons pas moins que même en cela l'économie providentielle de Dieu est manifestée. En effet, d'une part, [la Providence] peut rendre à la plénitude des sauvés celui67 qui s'est aventuré jusqu'à ce point de malice pendant de longues révolutions de temps, grâce à la purification éternelle68 : c'est une évidence pour celui qui considère la puissance divine. En effet, qui pourrait être peu attentif à la nature divine, au point de considérer toutes les autres merveilles de Dieu, qu'il a accomplies par la surabondance de sa puissance, par un simple mouvement de sa volonté, et de penser que sur ce point seulement il serait impuissant ? Car si l'on voulait examiner de façon humaine, on trouverait qu'il est plus difficile de faire venir du néant à l'être le ciel et la terre et toute la merveille qui est en eux, que de ramener une âme égarée par le mal vers la vie selon la nature, de sorte que la volonté amie des hommes en cela aussi ne soit pas stérile69.

2.Le mal ne vient pas de Dieu


Mais, d'autre part, la persistance de la vie dans le mal pour celui-là [l'homme qui vieillit dans le mal] ne tire pas son origine de Dieu70. En effet, il a reçu du Créateur de la vie la faculté de vivre, mais le fait de vivre mal c'est sa propre liberté qui en est l'initiatrice, cette liberté qui n'avait pas reçu son élan pour cela, de sorte que l'homme n'était pas fait pour le mal. Car rien n'est mauvais de par sa propre consistance71, rien n'a été créé pour choisir de vivre dans le mal. Si donc Dieu n'est pas responsable du mal qui se trouve en quelqu'un, on ne peut pas non plus raisonnablement lui imputer la cause de la vie mauvaise des méchants.

3.Pourquoi les uns et pas les autres ?


Pourquoi, vas-tu certainement objecter, Dieu, en sa providence, arrache-t-il l'un à la vie avant qu'il ne réalise son choix dans le mal, alors qu'il laisse l'autre devenir tel qu'il eût mieux valu pour lui ne pas être né du tout ?

(...)

Que rien n'arrive sans l'aide de Dieu, nous le savons de bien des manières; inversement, que ce que Dieu organise n'est ni fortuit ni irrationnel, tout un chacun l'admet, sachant que Dieu est Verbe, sagesse, toute forme de vertu, vérité, que rien de ce que fait le Verbe n'est dénué de raison72, rien de ce que fait le sage n'est sans sagesse, et que celui qui est la vertu et la vérité ne saurait accepter ce qui n'est ni vertu ni vérité.

Ainsi, que certains disparaissent prématurément pour les raisons indiquées ou pour une cause différente de celle que nous avons présentée, il faut bien reconnaître que tout cela advient en vue d'un but qui est le meilleur73.

Je connais une autre raison aussi, enseignée par la sagesse de l'Apôtre : certains de ceux qui l'emportent dans le mal ont le droit de vivre selon leur propre choix. Il traite plus longuement de cette idée dans son épître aux Romains (cf. Rm 9, 14. 19), et il répond par avance aux objections argumentées qu'on lui présente : le mauvais, dit-on, ne peut plus être justement accusé si le fait qu'il soit mauvais vient de Dieu; il ne serait nullement devenu tel contre la volonté de celui qui commande aux êtres.74 L'Apôtre s'oppose alors à cet argument, en résolvant cette difficulté par un examen plus approfondi. Dieu, dit-il, distribue à chacun selon son mérite et il arrive qu'il laisse une place au mal avec, pour but, le bien.75

4.L’endurcissement du Pharaon


S'il a laissé naître et devenir ce que fut le tyran d'Égypte, c'était pour que, sous ses coups, fût instruit Israël, ce peuple nombreux, innombrable même. Tout révèle pareillement la puissance divine, et elle est capable de faire du bien à ceux qui le méritent. Comme il fallait donc absolument que ce peuple fût chassé d'Égypte afin qu'il ne connût pas davantage les malheurs égyptiens attachés à l'errance de cette vie, voici pourquoi cet homme luttant contre Dieu, ce Pharaon connu pour toute sorte de vice, est apparu et s'est développé en même temps que la vie des hommes de bien76. (Pourquoi ?) afin que, le double pouvoir de Dieu77 se répartissant de part et d'autre, Israël fût justement instruit des deux caractères. Il apprenait ainsi le bien en lui-même78, alors qu'il voyait le côté plus sombre chez ceux que le mal fouettait. (...)

5.Le bonheur des méchants ?


Mais, va-t-on objecter, quelques-uns profitent de leur perversité durant cette vie, et, en même temps, ceux qui mènent une existence vertueuse ici-bas ne tirent aucun bénéfice de la sueur de leur vertu. A quoi bon alors, dit-on, cette sueur (des vertueux) quand les autres vivent impunément dans le mal ?79

Je vais répondre à cette objection, vois-tu, par un argument qui transcende les raisonnements humains. Le sublime David déclare, quelque part dans sa prophétie80, que les gens vertueux éprouvent une partie de leur joie précisément lorsqu'ils comparent avec leurs propres biens la chute des condamnés. « Le juste se réjouira, dit-il, quand il verra la punition de l'impie, il se lavera les mains dans le sang du pécheur » (cf. Ps 58,11). Non pas que le juste se réjouisse des souffrances des châtiés, mais parce qu'il connaît parfaitement alors ce que la vertu réserve à ceux qui le méritent. A travers ces paroles, David indique que, pour les gens vertueux, la comparaison établie avec le sort opposé constitue un surcroît de joie, plus intense81. Dire en effet : « Il se lave les mains dans le sang du pécheur » invite à penser que c'est sa propre purification durant sa vie qui est manifestée par la perte des pécheurs. Le terme « laver » présente bien le sens de la pureté. Or on ne se lave pas dans du sang, on se souille. Aussi est-il clair, par là, que c'est la comparaison établie avec une condition plus funeste qui révèle la félicité de la vertu.
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   41

similaire:

II. dossier : le primat de l’intériorité 21 iconMerci de suivre précisément les instructions (textes en bleu qui...

II. dossier : le primat de l’intériorité 21 iconManuel Durand-Barthez
«collectif», adopté par la Faculty of 1000 dans les domaines biomédicaux. Son originalité par rapport aux précédents réside dans...

II. dossier : le primat de l’intériorité 21 iconDes eaux et des forêts dossier de Motivation / Notice
«dossier de motivation», d’émettre un quelconque jugement de valeur sur les candidats

II. dossier : le primat de l’intériorité 21 icon Le dossier de candidature au contrat doctoral 2017, ainsi que le...

II. dossier : le primat de l’intériorité 21 iconDossier 3

II. dossier : le primat de l’intériorité 21 iconDossier n° 1

II. dossier : le primat de l’intériorité 21 iconDossier n° 1

II. dossier : le primat de l’intériorité 21 iconDossier 5

II. dossier : le primat de l’intériorité 21 iconDossier 6

II. dossier : le primat de l’intériorité 21 iconDossier clinique








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com