Rapport de la 42








télécharger 41.39 Kb.
titreRapport de la 42
date de publication18.05.2017
taille41.39 Kb.
typeRapport
b.21-bal.com > comptabilité > Rapport


http://www.unep.org/wed/images/2014/wedlogo.jpg






RAPPORT DE LA 42ème EDITION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT 2014

TEL 237 78 42 09 95 EMAIL divisionecologie2013@yahoo.fr BP : 24157 Douala

PLAN DU RAPPORT

INTRODUCTION

  • CONTEXTE

  • JUSTIFICATION

I/ VISION DU RAPPORT

II/ PRESENTATION DES ACTIVITES MENEES

  • VOYAGE D’ETUDE A KRIBI POUR LA PRISE DES MENSURATIONS DU Pericopsis elata planté depuis 1982 du 19 au 21 Mai 2014

  • VISITE D’ENTREPRISE à L’African centre of Renewable energies and sustainable Technologies à BANGANG à l’Ouest Cameroun pour comprendre la problématique de la fourniture des énergies propres et renouvelables aux populations camerounaises du 27 au 28 Mai 2014

  • TROUAISON DES SITES DE REBOISEMENT A DOUALA A SAVOIR ECOLE PUBLIQUE DEIDO-CAMTEL BEPANDA et PLACE DE L’UDEAC DU 29 au 30 MAI 2014

  • MARCHE SPORTIVE ET DE SENSIBILISATION LE 31 Mai 2014

  • EXCURSION LE LONG DE LA BORDURE CÔTIERE POUR EVALUER LE DEGRE DE DEGRADATION DES ECOSYSTEMES DE MANGROVE ET LE NIVEAU D’ELEVATION DE L’EAU POUR PREVOIR LES MOYENS DE RESTAURATION LE 01 JUIN 2014

  • PARTICIPATION A LA CONFERENCE DEBAT SUR LE THEME : «  ELEVEZ VOS VOIX PAS LE NIVEAU DE LA MER LE 03 JUIN 2014 »

  • PARTICIPATION A LA FOIRE EXPOSITION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT DU 02 AU 05 JUIN 2014

CONCLUSION

REMERCIEMENTS

INTRODUCTION

  • CONTEXTE

La célébration de la 42ème édition de la journée mondiale de 2014 se situe dans un contexte internationale d’instabilité et de fragilité écologique avec l’accentuation de la fonte des glaciers de la banquise, ce qui contribue à l’augmentation du niveau de la mer avec pour corolaire l’inondation permanente des surfaces de terres fermes des Pays de l’Arctique comme la nouvelle Zélande, l’Australie et même le Canada, les cyclones et vents violents des Etats unis d’Amérique et de Chine sont là pour en dire long par rapport au degré d’exposition des édifices aux Catastrophes naturelles imprévisibles, dans ce chapitre alarmant, la pollution de la mer par les résidus pétroliers des compagnies américaines de offshore et la catastrophe de Fukushima viennent d’avantage noircir le tableau. Le continent africain n’est pas en reste avec l’avancée du désert, l’évolution de l’exploitation abusive des forêts, ce qui augmente les conséquences des effets liés au changement climatique avec l’agressivité du climat, la rareté des ressources en eau ce qui a un impact considérable sur la plupart des rendements agricoles donc augmente la fin et empêche à fortiori l’atteinte des objectifs du millénaire pour l’éradication de la famine. Dans ce sillage international et africain, le Cameroun est plus spécifiquement marqué par une série de cinq arrêtés ministériels portant sur les conditions de gestion des déchets de façon globale.

  • JUSTIFICATION DU RAPPORT

Ce rapport trouve son pesant d’or en la fourniture par la Division écologie de l’Université de Douala d’une traçabilité des actions menées en faveur de la protection de l’environnement, notre bien commun pour un développement durable qui garantit aux générations futures leurs places et leurs accès à la ressource sur notre planète comme nous l’avons hérité de nos parents comme le dit si bien le célèbre KANKAGTAHJAN : «  nous n’héritons pas la terre de nos ancêtres, mais nous l’empruntons à nos enfants ».

I/ VISION DU RAPPORT

La principale vision de ce rapport est la sensibilisation d’une plus grande majorité de personnes sur les actions menées par les étudiants de la Division écologie de l’Université de Douala pour fournir aux populations un environnement sain, gage de tout progrès.

II/ PRESENTATION DES ACTIVITES MENEES

  • 19 au 21 Mai 2014

Voyage d’étude à Kribi au Sud du Pays pour la prise des mensurations de Pericopsis elata planté depuis 1982 dans la réserve forestière de Bidou. Ce voyage d’étude s’est effectué sous la conduite du Docteur Jean Lagarde BETTI, enseignant chercheur au département de biologie des organismes végétaux en Faculté des Sciences de l’Université de Douala, spécialiste en ethnobotanique, coordonateur zone Afrique de la Convention de WASHINGTON sur le commerce illicite des espèces protégées (CITES). Ont effectué le déplacement de Kribi une vingtaine d’étudiants tous en écologie, biodiversité et environnement. Le départ s’est effectué à Douala le 19 mai aux environ de 13H30 minutes et l’arrivée à KRIBI aux environs de 17H30 minutes. Nous avions été accueillis et logé à l’Institut de la Recherche Agricole pour le Développement station spécialisée en écologie marine ou nous avons pris nos quartiers.

d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 031.jpgd:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 033.jpgd:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 034.jpg

Matériels utilisés pour les mensurations séance d’explication de manipulation de gps séance de manipulation boussolle

d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 044.jpgd:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 071.jpgd:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 037.jpg

Mensurateur type sumto prise consigne de travail en forêt prise des mensurations

Cette activité nous a permis de proposer un plan d’aménagement forestier qui tient compte de la résilience écologique des espèce et de limité la pression anthropique anarchique ou bien les coupes abusives, une meilleure façon d’élever nos voix pour limiter les effets néfastes des changements climatiques.

  • 27 au 28 Mai 2014

Visite d’entreprise à l’African Centre of Renewable energies and Sustainable Technologies ( A C R E S T) à BANGANG par MBOUDA à l’Ouest du Pays pour comprendre la problématique de la fourniture des énergies propres et renouvelables aux populations camerounaises. Cette visite a commencé la nuit du 27mai par la prise de car au niveau de Douala par une dizaine d’étudiants de la Division écologie en direction de BANGANG pour visiter le site d’ACREST, entreprise montée par le Docteur KITIO Vincent, ingénieur Architecte et environnementaliste, Conseiller technique à ONU HABITAT à Naïrobi au KENYA qui a effectué le déplacement pour recevoir les étudiants de la Division écologie, et qui était assisté pour l’occasion par le consultant YONTU Simon. Nous sommes arrivés à BANGANG le jeudi 28 mai à 08H très précise et nous avons été accueillis à la maison des invités ou nous avons sympathisé avec les étudiants de l’Université de PURDUE aux états unis d’Amérique, vers 09H10, c’était l’entrée au site d’entreprise, nous avons débuté la visite par la roue éolienne et hydraulique en même temps qui permet de produire de l’électricité par la force du vent qu’elle convertie en énergie et par la force de l’eau qu’elle convertie en énergie. Nous avons ensuite visité un mini tracteur agricole conçu sur place avec les matériaux locaux par les étudiants de PURDUE university accompagné des étudiants camerounais de l’institut du sahel en spécialité ingénierie environnementale, ensuite nous avons visité la colonne de production de biogaz à partir des fées de nos toilettes qui est une technologie très simple et appropriée pour les ménages à coût très réduit pour l’obtention du méthane, gaz domestique qui coûte déjà très cher sur le marché, ensuite, nous avons visité le laboratoire de mécanique appliqué ou on fabrique les tracteurs agricoles qui serviront à coût sûr dans l’agriculture de seconde génération tel que prôné par le gouvernement de la république. Nous sommes passés peu après dans la scierie pour découvrir les innovations en termes de conception des meubles et des matériaux utilisés dans la fabrication de plusieurs objets comme le mini tracteur qui fait déjà la fierté de ce centre. Nous avons poursuivi par le laboratoire de fabrication des foyers et fours améliorés par la technique de la terre cuite et du fer en aluminium, ensuite nous sommes passés à l’atelier de fabrication du charbon écologique à partir des déchets, nous avons également visiter la serre de chauffage avant de nous rendre au site de production de biocarburant à partir des graines du Gui de Danielli. Il nous a également été montré la centrale de tout le centre qui repose à 22,5 m au dessous et près des chutes jumelles. Après cette visite guidée, un entretien a été accordé à tous les étudiants par le Dr. KITIO Vincent et son consultant maison YONTU Simon. Au cours de cet entretien, nous avons retenu en substance que 4000 villages environs au Cameroun ne sont pas électrifiés et que la solution est simple et moins coûteuse avec les Technologies qu’ACREST développe, il va s’en dire que ce centre se positionne comme un acteur de référence pour la fourniture aux populations camerounaises d’une énergie propre et renouvelable et à moindre coût.

d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 160.jpg d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 079.jpg d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 083.jpg

Arrivée à ACREST mini tracteur roue hydraulique

d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 084.jpg d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 085.jpg d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 088.jpg

Colonne à biogaz laboratoire d’ingénierie environnementale sciérie

d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 093.jpg d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 094.jpg d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 097.jpg

Fours améliorés colonne à biocarburant bidons de biocarburant

d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 104.jpg d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 138.jpg d:\mes documents\mes images\photos acest\photos acest 123.jpg

Moteur hydraulique Photo de famille chutes jumelles produisant du courant au centre

  • 29 au 30 mai 2014

Trouaison des sites de reboisement à Douala à savoir école publique Déido Camtel Bépanda en raison de 232 poquets, place de l’UDEAC en raison de 123 poquets et lieu dit pont JOSS en raison de 115 poquets. Ce travail de trouaison pour le reboisement s’est effectué sous la supervision de la Délégation régionale pour le Littoral du Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable à l’instar de M. NANFACK, chef service régional de la conservation, de la promotion et du monitoring. Le matériel de trouaison a été mis à notre disposition sur les différents sites et les étudiants de la Division écologie se sont armés de courage pour effectuer le travail.

   f:\articles\tofs jme 14\marquer le temps2331.jpg f:\articles\tofs jme 14\marquer le temps2333.jpg f:\articles\tofs jme 14\marquer le temps2341.jpg

  • 31 Mai 2014 marche sportive de sensibilisation

Cette marche a débuté le samedi 31 mai 2014 à 6H00 et le départ était au lieu poste de Bonanjo, près de 300 marcheurs parmi lesquels les étudiants de la Division écologie se sont retrouvés pour sensibiliser et véhiculer le message du changement de comportement pour élever nos voix par des actions concrètes au quotidien. Nous avons parcouru avec la banderole le trajet : poste bonanjo, salle des fêtes d’Akwa, feu rouge bessengue, école publique déido, Akwa nord, rond point Maetur Bonamoussadi, parcours vita bonamoussadi, soit un total de près de 10km de marche de sensibilisation, un autre groupe est parti de carrefour ndokotti pour arriver au même parcours vita, à cet endroit, nous avons fait des exercices sportifs comme les étirements et puis le Délégué a délivrer le message d’encouragement à tous les marcheurs soucieux de la préservation de l’environnement et c’était la fin de la marche sportive de sensibilisation. f:\articles\tofs jme 14\marquer le temps2351.jpg f:\articles\tofs jme 14\marquer le temps2352.jpg f:\articles\tofs jme 14\marquer le temps2357.jpg

01 JUIN excursion le long de la bordure côtière pour évaluer le degré de dégradation des écosystèmes de mangrove et le niveau d’élévation de l’eau pour prévoir les moyens de restauration

Cette excursion s’est faite suivant une entente entre les étudiants de la Division écologie et les pêcheurs de la zone de bonabéri qui maîtrisent mieux le site et a consisté à prendre les pirogues artisanales munies de moteur et de parcourir le long de la bordure côtière en partant de bonendalè jusqu’à djébalè en traversant plusieurs petits villages qui sont sous pilotis dans de l’eau. Au cours de cette excursion, il nous a été donné de constater que la pression anthropique sur les bois de mangrove pour le fumage du poisson et la construction des cases fragilise cette écosystème qui est déjà en elle-même fragile, ce qui en raison du rôle majeur que cet écosystème joue pour le continent limite la conservation de la biodiversité locale, contribue à l’augmentation des effets liés au changement climatiques quand on sait que ces arbres jouent un rôle majeur dans l’absorption du carbone, l’élévation du niveau de la mer par temps de marée haute ne trouve plus un tampon que devrait constituer les arbres de mangrove qui fixent le sol et limite les inondations, il va s’en dire que les populations sont exposées à des inondations due à l’élévation du niveau de la mer. Les moyens de palliation à ces problèmes consistent à fournir aux populations, une solution énergétique efficace adaptée à leur besoin de fumage de poisson et bois de feu, avant de pratiquer la régénération artificielle sinon les résultats ne seront pas escomptés.

d:\mes documents\mes images\muller snashots\muller snashots 391.jpgd:\mes documents\mes images\muller snashots\muller snashots 523.jpgf:\articles\tofs jme 14\100_8425.jpgf:\articles\tofs jme 14\100_8422.jpgf:\articles\tofs jme 14\100_8424.jpg

03 JUIN 2014 participation à la conférence débat sur le thème : «  élevez vos voix pas le niveau de la mer ». Cette conférence a eu lieu dans la salle des banquets de la région du Littoral en présence d’un public cible bien adapté : les étudiants aux premiers rangs desquels ceux de la Division écologie, le personnel du MINEPDED Littoral, les journalistes, les représentants des ONGS et Associations de défense de l’environnement et même des amoureux de la nature qui sont venus pour la circonstance. Les exposants étaient deux Docteurs enseignants à l’université de Douala au département de géographie à l’instar du Docteur TCHIADEU Gratien qui nous a parler des causes et impacts globaux de l’élévation du niveau de la mer, au cours de cet exposé, nous avons retenu que les causes sont naturelles et artificielles, mais que les causent artificielles d’élévation du niveau de la mer et des changements climatiques sont plus importantes et dangereuse du fait qu’elles émanent de l’activité humaine, ensuite , nous avons eu droit à un deuxième exposé, celui du Docteur NDIMBO Jean Baptiste qui nous a parler des impacts potentiels de la hausse du niveau de la mer dans la bande côtière et les régions insulaires du Cameroun, au cours de ce brillant exposé, nous avons retenu que l’île de Manoka dont il a fait allusion en particulier est menacée par la transgression marine avec les vagues qui s’élèvent avec une puissance et terrassent les grands arbres qui s’abattent sur les habitations, il a aussi relever une pression anthropique énorme des populations sur les ressources halieutiques qui doivent jouer un grand rôle de fixation du substrat hydro morphe pour limiter l’élévation de la mer, d’où le constat alarmant de cet île. Nous avons eu droit à un troisième exposé venant de gaz du Cameroun qui nous a édifier sur ses activités de collecte et de transformation du gaz méthane qui est propre et sain moins polluant, de son acheminement pour sa commercialisation, et les impressionnants moyens mis en jeu pour protéger les populations de tout le corridor traverser par ce pipeline. Un jeu questions réponse s’en est suivi ou les échanges étaient sincères et houleux, et puis c’était la fin de la conférence débat       

  f:\articles\tofs jme 14\100_8355.jpg f:\articles\tofs jme 14\100_8356.jpg

  • 04 JUIN 2014 reboisement des sites apprêtés du 29 au 30 Mai 2014

Ce reboisement s’est fait strictement par les professionnels de la Division écologie et les débats étaient très denses sur le choix des espèces à planter ou les étudiants n’étaient pas d’accord sur la plantation de la sole pierreuse au niveau de la terre pleine centrale au lieu dit école publique Déido, Camtel Bépanda , toutefois, après des âpres discussion entre les étudiants de la Division écologie et les cadres de la communauté urbaine et ceux de la Délégation de l’environnement, un compromis a été trouvé du fait des avantages de cette espèce qui pèsent plus que ses inconvénients, en sommes 249 ont été plantées et au niveau de la place de l’UDEAC, 123 Wengué ont été planté et au niveau du pont Joss une plante ornementale de la famille des euphorbiacées a été plantée en raison de 115 pieds pour apporter plus de beauté à cet endroit en tout 487 plants ont été plantées dans la ville par les étudiants de la Division écologie.

f:\articles\tofs jme 14\marquer le temps2380.jpg f:\articles\tofs jme 14\marquer le temps2379.jpg f:\articles\tofs jme 14\marquer le temps2378.jpg 

  • 02 au 05 JUIN 2014 participation à la foire exposition au jardin de la poste à Bonanjo. La Division écologie a occupé un stand et y a présenté son produit phare à savoir le charbon écologique très apprécié par une centaine de visiteurs au bout des quatre jours d’exposition mais aussi ses décoctions pour le traitement du paludisme, la typhoïde, ainsi que les infections sexuellement transmissibles. A en croire le nombre de clients, ces produits sont appréciés car apportent réellement de la satisfaction aux malades, des commandes des trois produits ont été passées pour la suite ainsi que des potentiels investisseurs qui ont manifesté leur intention d’investissement. Le cinq juin, la foire était couplée à la cérémonie officielle de la journée mondiale de l’environnement présidée par le secrétaire générale de la région du littoral, après les discours, c’était la visite des stands et celui de la Division écologie a particulièrement retenu l’attention des invités avec le produit charbon écologique.

     f:\articles\tofs jme 14\muller snashots 635.jpg f:\articles\tofs jme 14\muller snashots 636.jpg f:\articles\tofs jme 14\muller snashots 637.jpg

CONCLUSION

Au regard des activités menées depuis le 19 mai jusqu’au cinq juin 2014 dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’environnement il est clair que les étudiants de la Division écologie ont donné de la voix dans la région du Littoral pour stopper net l’élévation du niveau de la mer à travers une sensibilisation massive. Ces actions se poursuivront au quotidien avec la collaboration des institutions étatiques et privées pour que nos populations puissent résister au mieux aux effets des changements climatiques.

REMERCIEMENTS :

  • Dr Jean LAGARDE BETTI, Université cde Douala

  • IRAD DE KRIBI

  • Dr KITIO Vincent et l’entreprise ACREST BANGANG

  • Délégation Régionale et Départementale de l’Environnement, de la protection de la Nature et du Développent Durable Littoral

  • Université de Douala

  • ONGS ASSOCIATIONS et ENTREPRISES PARTENAIRES

  • PNUE

RAPPORT REALISE PAR :

NANDOU TENKEU Müller, MASTER I EN ECOLOGIE BIODIVERSITE ET ENVIRONNEMENT, CHERCHEUR EN ECONOMIE VERTE SPECIALITE ENERGIES RENOUVELABLES, PRESIDENT DE LA DIVISION ECOLOGIE BP : 8128 Douala

TEL : 237 78 42 09 95, email : muller.nandoutenkeu@yahoo.ca

divisionecologie2013@yahoo.fr


DIVISION ECOLOGIE POUR UN ENVIRONNEMENT SAIN Page


similaire:

Rapport de la 42 iconRapport de l'Observatoire national de la sécurité des établissements (ons)
«près de la moitié des élèves avoue avoir eu mal au ventre parce qu’ils n’avaient pas pu aller aux toilettes», selon ce rapport

Rapport de la 42 iconRapport de jury capeps ecrit 1 2011
«blocs» dont IL était nécessaire de clarifier la signification en introduction. Ne retenir que l’un d’entre eux ou donner la priorité...

Rapport de la 42 iconRapport D’E. I. E

Rapport de la 42 iconRapport zoom : 1: 7

Rapport de la 42 iconRapport de stage

Rapport de la 42 iconRapport de stage

Rapport de la 42 iconRapport d’information

Rapport de la 42 iconRapport de recherche I. N. R. P

Rapport de la 42 iconRapport final

Rapport de la 42 iconRapport de Mission








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com