Une cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie








télécharger 21.23 Kb.
titreUne cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie
date de publication01.04.2017
taille21.23 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > comptabilité > Documentos


Introduction
Une cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie et de régulation cellulaire.

Elle constitue avec le stroma le tissu cancéreux.

Sont étude est capitale car elle permet de poser le diagnostic du cancer, de comprendre son évolution et d’établir une meilleure thérapeutique.


  1. RAPPEL SUR LA CELLULE NORMALE :




    1. La différenciation cellulaire :


Toutes les cellules sont génétiquement identiques, mais comme tous les gènes ne s’expriment pas, il en résulte un phénotype de chaque catégorie cellulaire. 

La différenciation cellulaire est la résultante de l’action des gènes qui dépriment ou expriment d’autres gènes. Cette différenciation est régulée par des protéines particulières comme les oncoprotéines pendant la vie embryonnaire, et les protooncogènes qui sont des facteurs de croissance.


    1. Le vieillissement cellulaire :


La cellule normale a une durée de vie limitée, elle meurt en général par un phénomène d’apoptose ou mort programmée.


  1. LES ETAPES DE CANCERISATION


La cancérisation passe par deux phases : initiation et promotion


    1. La phase d’initiation :


C’est l’acquisition par la cellule des caractères de malignité à la suite de modifications de l’ADN par un facteur carcinogène.

Deux situations sont alors possibles :

  • Ces cellules initiées sont reconnues pathologiques  rejet et destruction par les mécanismes de surveillance immunitaire.

  • Ces cellules initiées sont tolérées par l’organisme et restent quiescentes sans proliférer.




    1. La phase de promotion :


C’est l’acquisition par la cellule initiée de la possibilité de proliférer. Les facteurs carcinogènes interviennent également dans la promotion car si l’action de l’agent carcinogène continue, les cellules quiescentes du clone initié s’individualisent, prolifèrent et acquièrent des propriétés nouvelles d’agression.


  1. LES ANOMALIES DE LA CELLULE CANCEREUSE :




    1. Les anomalies morphologiques :




        1. Les anomalies nucléocytoplasmiques :




      • Anisocytose = différence de taille des cellules

      • Anisocaryose = différence de taille des noyaux

      • Gigantisme cellulaire

      • Augmentation du rapport nucléocytoplasmique

      • Irrégularité de la forme des noyaux avec fréquence des noyaux polypoïdes

      • Membrane nucléaire irrégulière épaisse.

      • Répartition inégale de la chromatine avec hyperchromatisme (noyau foncé)

      • Nucléole volumineux irrégulier parfois multiple


N.C : Les anomalies morphologiques permettent le diagnostic cytologique du cancer

b- Les anomalies de la mitose

* Quantitatives : augmentation de l’index mitotique

* Qualitatives :

- Existence de mitoses anormales

- Mitonécrose = mort cellulaire au cours de la mitose

N.C : L’intensité de ces anomalies permet de définir les grades de malignité.
2- Les anomalies génétiques :
a- Les anomalies chromosomiques :
* Quantitatives : anomalies du nombre

Contrairement aux cellules normales et aux cellules des tumeurs bénignes qui contiennent habituellement 46 chromosomes, les cellules cancéreuses contiennent un nombre variable de chromosomes, on distingue :

          • Aneuploïdie = le nombre de chromosomes et différent de 46 ou d’un multiple de ce nombre

          • Polyploïdie = le nombre de chromosomes et un multiple de 46.

*Qualitatives : anomalies de structure

Il peut s’agir :

          • D’une délétion = perte d’une partie du chromosome

          • D’une translocation = transfert d’un fragment de chromosome sur un autre chromosome

N.C : La cytogénétique présente un grand intérêt dans le diagnostic de certaines tumeurs.

Exp : LMC T(22,9)

Lymphome de Burkitt T(8,14)

b- Oncogènes et antioncogènes :
On a pu identifier grâce à la biologie moléculaire des gènes responsables de la prolifération cellulaire :

          • Les protooncogènes : ce sont des gènes responsables de la prolifération cellulaire, quand ils sont amplifiés au mutés, ils se transforment en oncogènes qui interviennent dans la survenue du cancer.

          • Les antioncogènes : ce sont des gènes inhibiteurs des oncogènes, leur absence ou leur déficience va permettre l’expression des oncogènes et l’apparition du cancer.




            1. Les anomalies fonctionnelles :




        • Perte d’adhésivité : les molécules d’adhérence sont absentes ou endommagés  dissémination locale et à distance

        • Perte de l’inhibition de contact : normalement, les cellules normales misent en culture s’arrêtent de se diviser quand il y a contact entre elles, or les cellules cancéreuses continuent de proliférer malgré le contact  envahissement local et à distance.

        • Immortalité : durée de vie illimitée, les cellules cancéreuses peuvent se multiplier de manière indéfinie.

        • Perte des capacités de régulation intercellulaire : la régulation de la croissance au sein d’une population cellulaire normale se fait grâce à la transmission de signaux intercellulaires dite « Chalones » : ce sont des substances solubles agissant localement comme inhibiteurs spécifiques de la réplication, le défaut de synthèse ou de transmission de ces signaux entraîne la survenue du cancer.

        • Acquisition de facteurs de croissance autocrines : les cellules cancéreuses synthétisent et secrètent des facteurs de croissance destinés à la stimulation de leur multiplication propre. 4 polypeptides ont été identifiés :

          • Facteur de croissance transformant α (TGF α)

          • Facteur de croissance transformant β (TGF β)

          • Facteur de croissance dérivé des plaquettes (PDGF)

          • Bombésine




  1. LES FACTEURS DE CARCINOGENESE 




    1. Les facteurs intrinsèques :




        • Génétiques : dans les cancers familiaux

        • Hormonaux : dans les facteurs hormono-dependant

        • Antigéniques : dans les cancers viro-induits

        • Influence du sexe et de l’âge




    1. Les facteurs extrinsèques




        • Physiques : radiations ionisantes et Ultra-Violet

        • Chimiques : dérivés du tabac, nitrosamines …

        • Infectieux : virus oncogènes :

          • Virus des hépatites B et C pour le carcinome hépatocellulaire

          • Virus d’Epstein Barr dans le lymphome de Burkitt

          • Virus HPV dans le carcinome du col utérin

          • Virus HTLVI dans le lymphome T


Conclusion
L’étude des caractères de la cellule cancéreuse permet une meilleure compréhension des conséquences locales et générale du cancer elle permet aussi d’avoir une meilleure approche diagnostique, pronostique et thérapeutique du cancer.






similaire:

Une cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie iconLa cellule : organisation generale et diversite cellulaire
«Tous les organismes sont composés d’une ou plusieurs cellules; la cellule est l’unit structurale de la vie»

Une cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie iconLa cellule La cellule unité fondamentale de la vie La cellule est...
«avant» et karyon, signifiant «noyau») sont des cellules sans noyau qui sont plus anciennes du point de vue de l'évolution que les...

Une cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie iconDuree de l’epreuve 3h 30 Coefficient : 6
«La synapse chimique tient une place centrale dans la communication entre les neurones. Elle canalise le transfert de signaux de...

Une cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie iconEst la production de cellules haploïdes (gamètes) à partir de cellules...

Une cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie iconCours n°3 Biologie de la cellule cancéreuse

Une cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie iconII. Structure de la membrane plasmique
«protoplasme» est protégé par une barrière résistante contrôlant les échanges qui se déroulent entre la cellule et son milieu. Cette...

Une cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie iconComment la cellule interagit avec son milieu ? C’est une entité stable,...

Une cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie iconAnnoter un schéma simplifié d’une cellule

Une cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie icon6-Une cellule diploïde (2n=12) contient en prophase de la mitose

Une cellule cancéreuse est une cellule dont la croissance et la division sont continues et anarchique, c’est une cellule qui échappe au mécanisme d’homéostasie iconQui sommes-nous, nous les humains ?
«Qui suis-je ?». Ce besoin est issu d’une motivation à mieux me connaître, à faire une synthèse de ma compréhension de ce qu’est...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com