“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans de recherche sur le malade et la maladie”








télécharger 90.39 Kb.
titre“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans de recherche sur le malade et la maladie”
page3/3
date de publication31.03.2017
taille90.39 Kb.
typeRecherche
b.21-bal.com > comptabilité > Recherche
1   2   3
Journal of Health and Social Behavior, 8, June 1967, pp. 83-95 ; E. BERKANOVIC, « Lay conceptions of the sick role », Social Forces, 51, Septembre 1972, pp. 53-63 ; E. KOOS, The Health of Regionsville, New York, Columbia University Press, 1954. En français, les travaux suivants, sur le même thème, sont remarquables: L. BOLTANSKI, « Les usages sociaux du corps », Annales, 1, janvier-février 1971 ; C. DEJOURS, Travail : usure mentale, Paris, Le Centurion, 1980.

10 Par exemple: G. GORDON, Role Theory and Illness, New Haven, College and University Press, 1966.

11 Voir, par exemple, E.M. CALLAHAN, et al., « The sick role in chronic illness : some reactions », Journal of Chronic Diseases, 19, 1966, pp. 883-897 ; G.G. KASSEBAUM and B.O. BAUMANN, « Dimensions of the sick role in chronic illness », Journal of Health and Human Behavior, 6, 1965, pp. 16-27 ; A. LIPMAN and R.S. STERNE, « Aging in the United States : description of a terminal sick role », Sociology and Social Research, 53, 1969, pp. 194-203 ; A. SEGALL, « The sick role concept ; understanding illness behavior », Journal of Health and Social Behavior, 17, 1976, pp. 163-170.

12 Voir, par exemple, N.K. DENZIN and S.S. SPITZER, « Paths to mental hospitals and staff predictions of patient role behavior-, Journal of Health and Human Behavior, 17, 1976, pp. 265-271; K.T. ERIKSON, « Patient role and social uncertainty: a dilemna of the mentally ill », Psychiatry, 20, 1957, pp. 262-272; R. SOBEL and A. INGALLS, « Resistance to treatment: explorations of the patient's sick role », American Journal of Psychotherapy, 18, 1964, pp. 562-573.

13 Mark ZBOROWSKI, « Cultural components in responses to pain », Journal of Social Issues, 8, 1952, pp. 16-30.

14 Voir, par exemple, M. BALINT, The Doctor, His Patient and the Illness, New York, International Universities Press, 1957; E.G. JACO (éd.), Patients, Physicians and Illness, New York, The Free Press, 2e édition, 1972 ; I. K. ZOLA, « Pathways to the doctor: from person to patient », Social Science and Medicine, 7, 1973, pp. 677-689; T.J. SCHEFF and A. SILVERMAN, « Users and non-users of a student psychiatric clinic », Journal of Health and Social Behavior, 7, 1966, pp. 114-121.

15 H.P. CHALFANT and R. KURTZ, « Alcoolics and the sick role: assessments by social workers ? », Journal of Health and Social Behavior, 12, 1971, pp. 66-72.

16 S. COLE and R. LEJEUNE, « Illness and the legitimation of failure », American Sociological Review, 37, 1972, pp. 347-356.

17 B. EHERENREICH and D. ENGLISH, For Her Own Good, Anchor Press, 1978.

18 D. GAUCHER, F. LAURENDEAU et L.H. TROTTIER, « Parler de la vie : l'apport des femmes à la sociologie de la santé », Sociologie et Sociétés, XIII, 2, octobre 1981.

19 E. FREIDSON, Profession of Medicine, New York, Dodd, Mead, 1970 ; et Professional Dominance, Chicago, Aldine, 1970.

20 En particulier : R. DUBOS, Mirage of Health, New York, Doubleday, 1959.

21 Par exemple: E. FREIDSON, op. cit. ; Richard E. BROWN, The Rockefeller Medicine Man: Medicine and Capitalism in America, Berkeley, University of California Press, 1979 ; R. STEVENS, American Medicine and the Public Interest, New Haven and London, Yale University Press, 1971 ; M. SARFATI-LARSON, The Rise of Professionalism: A Sociological Analysis, Berkeley, University of California Press, 1977. Certains de ces écrits ont été traduits dans : L. BOZZINI, M. RENAUD, D. GAUCHER et J. LLAMBIAS, Médecine et société : les années '80, Montréal, Les Éditions coopératives Albert St-Martin, 1981.

22 Dont les plus connus sont: R. DUBOS, L'homme et l'adaptation au milieu, Paris, Payot, 1973 ; T.A. McKEOWN (éd.), Medical History and Medical Cure, New York, Oxford University Press, 1971.

23 Voir J.M. NAJMAN, « Theories of disease causation and the concept of general susceptibility », Social Science and Medicine, 14, 1980, pp. 231-237 ; S.L. SYME and L.F. BERKMAN, « Social class, susceptibility and sickness », The American Journal of Epidemiology, 104, 1976, pp. 1-8.

24 Parmi les auteurs les plus connus: R.J. CARLSON, The End of Medicine, New York, John Wiley & Sons, 1975 ; A.L. COCHRANE, Effectiveness and Efficiency, The Nuffields Provincial Hospitals Trust, 1972 ; V. FUCHS, Who Shall Live ?, New York, Basic Books, 1974; R. DUBOS, op. cit. ; I. ILLICH, Medical Nemesis, New York, Pantheon, 1976; J.B. McKINLAY and S.M. McKINLAY, « The questionable contribution of medical measures to the decline of mortality in the United States in the twentieth century », Milbank Memorial Fund Quaterly, 1977, pp. 405-428.

Cette thèse est également reproduite dans des écrits gouvernementaux: M. LALONDE, Nouvelle perspective de la santé des Canadiens, Ottawa, 1974 ; HEW, Healthy People, The surgeon general's report on health promotion and disease prevention, Washington, D.C. 1979.

25 John McKINLAY and S.M. McKINLAY, op. cit.

26 Ceci semble moins vrai depuis 1970 où on observe aux États-Unis une décroissance substantielle de la mortalité par embolie cérébrale et par infarctus du myocarde. Il est plausible que ceci soit directement attribuable au développement de traitements anti-hypertensifs efficaces.

27 Pour une revue de la littérature à ce sujet, voir Sol LEVINE et al., « Does medical care do any good ? », dans : D. MECHANIC, The Handbook of Health Cure and the Health Professions, New York, The Free Press, 1982.

28 W. McDERMOTT, « Medicine: the public good and one's own », Perspectives in Biology and Medicine (University of Chicago), 1978, 21, 2, cité par S. LEVINE et al., op. cit.

29 Les textes les plus connus sont : E. FREIDSON, op. cit.; I.K. ZOLA, « Healthism and disabling medicalization », dans: I. ILLICH et al., Disabling Professions, Londres, Marion Boyars Publ., 1977, pp. 41-67 ; P. CONRAD and J.W. SCHNEIDER, Deviance and Medicalization: From Badness to Sickness, St. Louis, C.V. Mosby. Voir aussi les textes publiés en français dans L. BOZZINI et al. (Éds), op. cit.

30 Voir John EHRENREICH (Ed.), The Cultural Crisis of Modern Medicine, New York, Monthly Review Press, 1978.

31 Par exemple, sur l'utilisation d'amphétamines dans le traitement de l'hyperkynésisme, voir les points de vue opposés de P. CONRAD, « The discovery of hyperkinesis : notes on the medicalization of deviance », Social Problems, 23, 1975, pp. 12-21 et de W.R. ROSENGREN, Sociology of Medicine, Harper and Row, 1980, pp. 322-332.

32 Du type de celle effectuée à l'Université Columbia sur l'hypertension. Voir S. GUTTMACHER et al., « Ethics and preventive medicine : the case of borderline hypertension », The Hastings Center Report, February 1981, pp. 12-20.

1   2   3

similaire:

“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans de recherche sur le malade et la maladie” iconLes fondements de la sociologie
«il existe des obstacles épistémologiques à la vérité». La sociologie est donc un objet de débat et donc Bourdieu dira que c’est...

“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans de recherche sur le malade et la maladie” icon«Sociologie et sciences sociales.» Un document produit en version...
«Sociologie et sciences sociales» — De la méthode dans les sciences, Paris: Félix Alcan, 1909, pp. 259-285

“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans de recherche sur le malade et la maladie” iconI-qu’est ce que la sociologie ?

“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans de recherche sur le malade et la maladie” iconU s1 Psychologie, sociologie, anthropologie

“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans de recherche sur le malade et la maladie” iconChapitre Préliminaire : introduction épistémologique à la Sociologie Politique
«la plus ancienne et la plus neuve des disciplines Scientifique et Morale». Nous allons démarrer notre ensemble de cours sur cette...

“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans de recherche sur le malade et la maladie” iconMinistère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
«De tous les horizons, désormais, physiques, biologiques, anthropo-sociologique, s’impose le phénomène système. Tous les objets clés...

“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans de recherche sur le malade et la maladie” iconRéforme de la biologie médicale : menace sur le maintien des laboratoires...
«la biologie médicale», dans son rapport en réponse du 2 juillet 2013, recommande notamment à l’État, d’ «assurer un pilotage national...

“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans de recherche sur le malade et la maladie” iconLittérature russe léon Tolstoï (Толстой Лев Николаевич) 1828 1910...
«Je tombai malade, plutôt moralement que physiquement, etc.», ou : «Il arriva ce qui se produit quand une maladie intérieure est...

“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans de recherche sur le malade et la maladie” iconEssais & Recherches, Nathan, 1991
«la sociologie : une science ou non ? Comme les autres ou pas ?»; préoccupation chère à P. Bourdieu également et déjà à l’origine...

“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans de recherche sur le malade et la maladie” iconSociologie de la famille, 12 octobre 2011. Konstantinos (Costa) Delimitsos
«Tableau de l’état physique et moral des ouvriers employés dans les manufactures de coton, de laine et de soi» (1840)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com