«Cours de biologie»








télécharger 15.69 Kb.
titre«Cours de biologie»
date de publication22.01.2018
taille15.69 Kb.
typeCours
b.21-bal.com > Biología > Cours
Quand le crotale attaque-t-il ?

Le crotale ou serpent à sonnette vit dans les déserts nord-américains où il se nourrit de petits rongeurs. Dans l’obscurité, le crotale est capable d’attaquer, avec grande précision, une proie immobile. Comment expliquer ce fait ? On a observé qu’un crotale n’attaque pas une proie morte. Les stimuli sonores, lumineux, les odeurs ne peuvent donc pas intervenir. La différence entre une proie vivante et un cadavre réside dans le rayonnement thermique (infrarouge) émis par l’animal.

A l’obscurité, le crotale attaque un objet chaud tandis que le même objet, froid, le laisse indifférent. Si on masque les 2 fossettes localisées prés des yeux, le crotale n’attaque plus l’objet chaud. Les fossettes sont donc des récepteurs thermosensibles.

La dissection montre que chaque fossette est une cavité, tapissée par une membrane très fine, reliée au cerveau par une branche du trijumeau (nerf). Ces structures anatomiques rappellent celles d’un appareil visuel. Il reste à savoir si la membrane interne de la fossette est sensible au rayonnement infrarouge, émis par les objets chauds.

Dés que le crotale reçoit un rayonnement infrarouge, on enregistre une augmentation de l’activité électrique du nerf trijumeau. Cette activité disparaît si l’on intercale entre l’objet chaud et le serpent un écran arrêtant les infrarouges. Les fossettes des crotales sont sensibles aux rayonnements infrarouges.

Autour d’un crotale dont les yeux sont masqués, on déplace une cible chaude et l’on mesure la précision avec laquelle l’animal atteint la cible. On constate que l’erreur angulaire moyenne entre la position de la cible chaude et la direction de l’attaque est inférieure à 5°.

Les crotales sont donc sensibles aux rayonnements infrarouges. Les récepteurs thermosensibles, caractérisés par un seuil d’excitabilité très faible et un temps de latence très bref, transmettent, à des nerfs, l’information reçue.

« Cours de biologie »

Questions

1. Quel autre nom donne-t-on au crotale ?

……………………………………………………………………………………………………………….

2. De quoi se nourrit-il ?

………………………………………………………………………………………………………………..

3. Le mot « proie » dans le texte veut dire :

- rongeur - cadavre - victime. (Choisissez la bonne réponse).

…………………………………………………………………………………………………………………….

4. À partir du texte complétez le tableau suivant en mettant des croix (×) dans les colonnes.

Le crotale attaque. Le crotale n’attaque pas.

Une proie immobile.

Une proie morte.

Un objet chaud.

Un objet froid.

5. Qu’a observé l’auteur en premier lieu ?

..................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

6. Quelle hypothèse a-t-il émis ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………

7. En quoi consiste la première expérience ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

8. Quel en est le résultat ?

.........................................................................................................................................................................................................

9. En quoi consiste la deuxième expérience ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

10. A quelle conclusion aboutit-il ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………

11. Comment appelle-t-ce type de texte ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………….

12. Mettez la phrase suivante au conditionnel présent :

« Les crotales sont donc sensibles aux rayonnements infrarouges ».

……………………………………………………………………………………………………………………………………

13. Réécrivez ces phrases en remplaçant les termes soulignés par l’une des expressions :

Lorsque - supposons que - admettons que - c’est – donc - on déduit que.

- « Si on masque les deux fossettes localisées prés des yeux, le crotale n’attaque plus l’objet chaud ».

…………………………………………………………………………………………………………………………….....

- « on constate que l’erreur angulaire moyenne entre la position et la cible chaude et la direction de l’attaque est inférieure à 5° ».

……………………………………………………………………………………………………………………………….

similaire:

«Cours de biologie» iconCours de Biologie

«Cours de biologie» iconCours de biologie 2

«Cours de biologie» iconCours biologie m mercier

«Cours de biologie» iconCours n°3 Biologie de la cellule cancéreuse

«Cours de biologie» iconPlan de cours Biologie 12e année

«Cours de biologie» iconCours de Sciences de base : partim biologie ef n°5

«Cours de biologie» iconCours de Sciences de base : partim biologie ef n°5

«Cours de biologie» iconCours de sciences de base : partie Biologie 6

«Cours de biologie» icon22ème Cours francophone de Biologie de la Peau; CoBiP 2015

«Cours de biologie» iconCours formation doctorales «biologie et conservation des zones humides»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com