Directeur général du Programme des Nations unies pour l'environnement








télécharger 152.2 Kb.
titreDirecteur général du Programme des Nations unies pour l'environnement
page1/5
date de publication21.01.2018
taille152.2 Kb.
typeProgramme
b.21-bal.com > Biología > Programme
  1   2   3   4   5
rectangle 2
Lutte contre le trafic d’espèces fauniques protégées
rectangle 5

Fiche d’informations

Application de la loi sur la faune - LAGA

Chaque 15 minutes, en moyenne un éléphant est illégalement abattu en Afrique pour nourrir une demande insatiable en ivoire

« Ces réseaux criminels, opérant par le biais de chaines sophistiquées, pillent l’héritage et les ressources naturelles des Etats et communautés… » Achim STEINER Directeur général du Programme des Nations unies pour l'environnement




LES DONNEES SUR LA FAUNE

Première Partie 

  1. INTRODUCTION

L’abattage des espèces sauvages a pris une ampleur et des proportions inimaginables au fil des ans, tant et si bien qu’il est devenu l’une des préoccupations majeures, non seulement pour les adeptes de la conservation, mais aussi et surtout pour les Etats pris isolément et la communauté internationale. Chaque jour, les gens se réveillent et réalisent que le massacre à l’échelle industrielle des espèces sauvages, année après année, aboutira fatalement dans un futur proche à l’extinction d’un nombre record d’espèces.

D’énormes efforts ont été consentis pour préserver les espèces et endiguer l’évolution des infractions fauniques et l’extinction, mais ils ont à chaque fois débouché sur un échec. Les efforts de conservation actuels pourraient être mieux intentionnés, mais les pertes monumentales déjà enregistrées dans la majeure partie des populations de faune sauvage en Afrique au fil des ans rendent un pareil échec tout aussi évident. Il y a des solutions à long terme pour résoudre la crise faunique actuelle, mais pour les espèces menacées, ces solutions à long terme viendraient à coup sûr trop tard. Sauf à entreprendre une action immédiate pour trouver l’ingrédient qui manque à la formule actuelle de la conservation de la faune, en l’occurrence trouver un facteur dissuasif, nous nous dirigeons tout droit vers l’extinction du reste d’espèces en danger vivants sur le continent. La survie des espèces menacées commande un changement total, lequel déboucherait sur des résultats tangibles : il s’agit de l’application de la loi faunique. Pour se persuader de ce que l’application de la loi faunique est cette solution immédiate dont nous avons besoin pour sauver les espèces fauniques du continent, nous avons compilé des statistiques sur certaines espèces-icones d’Afrique.

  1. La criminalité faunique

  1. « Au cours des toutes dernières années, le trafic des espèces fauniques est devenu plus organisé, plus lucratif, plus mondialement répandu, et plus dangereux que jamais avant », déclarait la Secrétaire d’Etat Américaine Hilary CLINTON. « De plus en plus nous voyons que le trafic faunique a de sérieuses implications pour la sécurité et la prospérité des populations à travers le monde».

Source: http://worldwildlife.org/stories/secretary-of-state-clinton-calls-for-end-to-illegal-wildlife-trafficking

  1. Les grandes organisations criminelles ont compris les avantages du trafic faunique, puisqu’ils le considèrent comme un business hautement lucratif et à moindre risque, par conséquent, générant d’énormes bénéfices avec un risque minable de poursuites. C’est une raison valable pour encourager les puissants réseaux criminels à rejoindre le crime.

Source: http://www.dalberg.com/documents/WWF_Wildlife_Trafficking.pdf

  1. Europol, Interpol, l’UNODC, et le Département Américain à la Défense ont unanimement déclaré que le trafic a des liens étroits avec le crime organisé et le terrorisme, et constitue une menace réelle pour la stabilité et la sécurité régionale, et a un effet dévastateur sur les espèces en danger et la biodiversité dans le monde entier.

Source: http://site.d66.nl/gerbrandy/document/eu_action_plan_against_wildlife/f=/vj7iilz6wlmw.pdf

  1. Réunis pour le 67ème sommet annuel des Chefs d’Etats à New-York, les dirigeants du monde ont placé le trafic d’espèces fauniques au même diapason que les autres menaces graves au règne de la loi telles la corruption et la drogue.

Source: http://www.traffic.org/home/2012/9/25/un-recognizes-wildlife-crime-as-threat-to-rule-of-law.html

  1. Un montant estimé à 10 millions de dollars serait générée par le trafic illégal global des espèces fauniques, ce qui le range à côté des trafics d’armes, de drogue et humain considérés comme les formes d’activités criminelles transnationales les plus répandues.

Source: http://worldwildlife.org/stories/secretary-of-state-clinton-calls-for-end-to-illegal-wildlife-trafficking

  1. Dans un nouveau rapport publié par WWF, le commerce illégal d’espèces fauniques vaut 19 milliards de dollars Américains par an, le classant quatrième plus large commerce illégal international après la drogue, la contrebande et le trafic humain.

Source: http://wwf.panda.org/?207054/Illegal-wildlife-trade-threatens-national-security-says-WWF-report

  1. « La criminalité faunique a escaladé de façon alarmante au cours de la dernière décennie. Elle est conduite par des syndicats internationaux du crime, donc nous avons besoin d’une réaction tout aussi internationale. » déclare Jim LEAPE, Directeur Général de WWF International.

Source: http://wwf.panda.org/?207054/Illegal-wildlife-trade-threatens-national-security-says-WWF-report

  1. « Ces criminels opèrent au travers des frontières, et utilisent les voies maritimes internationaux ; ont d’importants supports financiers ; comprennent et utilisent la technologie, et sont souvent bien armés. Ils n’hésitent pas à utiliser la violence ou des menaces de violences contre ceux qui se mettent en travers de leur chemin, et adaptent constamment leurs stratégies pour éviter la détection et les poursuites. » Déclare John SCANLON, le Secrétaire Général de la CITES

Source: http://www.guardian.co.uk/environment/blog/2013/mar/01/cites-animals-illegal-trade

  1. « Ces réseaux criminels, opérant par le biais de chaines sophistiquées, pillent l’héritage et les ressources naturelles des Etats et communautés… » Achim STEINER Directeur général du Programme des Nations unies pour l'environnement

Source: http://www.un-grasp.org/news/121-download

  1. « En plus de conduire plusieurs espèces en danger à l’extinction, le commerce illégal des produits de la faune renforce les réseaux criminels, sape la sécurité nationale,… »

Fighting illicit wildlife trafficking: A consultation with governments 

Source: http://www.traffic.org/home/2012/12/12/illegal-wildlife-trade-threatens-national-security-says-wwf.html

  1. La hausse de la demande, due principalement à l’émergence des économies asiatiques, a multiplié les bénéfices pour les produits de la faune.

Source: PDF paper on website: http://www.traffic.org/home/2012/11/14/fuller-symposium-focuses-on-wildlife-crime.html

  1. La réduction croissante du nombre d’espèces fauniques a entrainé la rareté et une inflation équivalente, ce qui permet, et même intensifie le braconnage des espèces rares.

Source:http://www.plosbiology.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pbio.0040415

  1. La perception des crimes fauniques comme des infractions mineures a conduit à une application lâche de la réglementation faunique, et l’absence de législation dans certains pays confèrent au trafic faunique une activité lucrative à moindre risque.

Source: http://www.dalberg.com/documents/WWF_Wildlife_Trafficking.pdf


  1. Les syndicats criminels utilisent les structures existantes de trafic de drogue et d’armes pour pratiquer le trafic faunique.

Source: PDF paper on website: http://www.traffic.org/home/2012/11/14/fuller-symposium-focuses-on-wildlife-crime.html

  1. L’un des moyens de ce trafic est la corruption des hauts-responsables et les agents en charge de l’application de la loi faunique.

Source: PDF paper on website: http://www.traffic.org/home/2012/11/14/fuller-symposium-focuses-on-wildlife-crime.html

  1. Les gains provenant du trafic d’espèces fauniques sont employés pour financer les guerres et les conflits civils, les activités terroristes et l’achat d’armes, car le commerce illégal en matière faunique est mené par des réseaux criminels sophistiqués qui ont établi des liens dans le monde entier.

Source: Source: PDF paper on website: http://www.traffic.org/home/2012/11/14/fuller-symposium-focuses-on-wildlife-crime.html

  1. Le commerce illégal des produits de la faune conduit à l’extinction des espèces fauniques à travers le monde.

Source: http://www.dalberg.com/documents/WWF_Wildlife_Trafficking.pdf

  1. L’approche globale actuelle de lutte contre la criminalité faunique est défaillante, contribue à l’instabilité de la société et menace l’existence de certaines espèces fauniques illégalement commercialisées.

Source: http://www.dalberg.com/documents/WWF_Wildlife_Trafficking.pdf

  1. Certaines estimations montrent que le commerce illicite d’espèces animales vaut plus de 10 milliards de dollars annuellement en Chine.

  2. Très récemment, l’Afrique est devenue un fournisseur de trophées en contrebande pour nourrir la gourmandise chinoise. Ces dernières années, le commerce de l’ivoire a escaladé en Chine, particulièrement à Guangzhou, où même à l’aéroport, une boutique spécialisée dans la vente exclusive des articles d’ornement fabriqués à base de pointes d’ivoire d’éléphants.

Source: http://www.globalpost.com/dispatch/china/101014/border-trafficking-endangered-species-animals

  1. La Chine est classée au top des plus grands marchés de commerce illégal des produits de la faune.

  2. Globalement, le volume et la diversité d’espèces commercialisées et consommées a augmenté à un degré phénoménal et sans précédent, contribuant à d’intenses pertes de certaines d’espèces. Seulement en Asie du Sud-est, où le commerce illégal d’espèces fauniques vaut 8-10 milliards de Dollars par an, la faune est exploitée largement au-delà du niveau durable, décimant les écosystèmes et conduisant à l’extinction des espèces.

Source: http://www.brookings.edu/research/papers/2011/06/illegal-wildlife-trade-felbabbrown

  1. Le sinistre commerce d’espèces fauniques est soutenu par l’abattage, la contrebande et le blanchiment d’argent. Passons à présent aux choses sérieuses.

Source: http://www.guardian.co.uk/environment/blog/2013/mar/01/cites-animals-illegal-trade

  1. L’éléphant

  1. Un rapport publié par WCS déclare que l’éléphant des forêts d’Afrique a décliné de 62% en 10 ans.

Source: http://www.wcs.org/saving-wildlife/elephants/african-forest-elephant.aspx

  1. Chaque 15 minutes, en moyenne un éléphant est illégalement abattu en Afrique pour nourrir une demande insatiable en ivoire.

Source: http://awionline.org/awi-quarterly/2013-winter/elephant-slaughter-escalates-illegal-ivory-market-thrives

  1. 1,3 million d’éléphants vivaient en Afrique en 1979, avant l’interdiction en1989 du commerce d’ivoire, et le taux d’abattage par les braconniers était de 7.4%.



  1. Moins de 470.000 éléphants vivent aujourd’hui en Afrique et le taux d’abattage est de 8%.

Source: http://animalstime.com/are-elephants-endangered-why-are-elephants-endangered/

Source : http://www.cntraveler.com/features/2010/06/Africa-s-Elephants-On-the-Firing-Line

  1. 3,9 tonnes d’ivoire ont été saisis à Hong Kong en 2006, des enquêtes ont révélé qu’il était en provenance du Cameroun.

Source: http://stephenslab.uchicago.edu/MSpapers/Wasser2008.pdf

  1. En 2011, les braconniers ont massacré à eux seuls approximativement entre 25.000 et 40.000 éléphants, plus du total global enregistré la décennie précédente. A ce rythme, la population actuelle d’éléphants sera anéantie dans 10 à 15 ans.

Source : http://www.cntraveler.com/features/2010/06/Africa-s-Elephants-On-the-Firing-Line

  1. Plus de 300 éléphants ont été abattus dans le parc de Bouba Ndjidda en début 2012 par des braconniers Soudanais présumés à cheval.

Source: http://www.nydailynews.com/news/world/cameroon-arms-elephant-poachers-calling-army-article-1.1225884




  1   2   3   4   5

similaire:

Directeur général du Programme des Nations unies pour l\Programme Commun des Nations Unies sur le vih/sida

Directeur général du Programme des Nations unies pour l\Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture

Directeur général du Programme des Nations unies pour l\Programme des nations unies pour le developpement (pnud)
«Vers des territoires moins émetteurs de ges et plus résistants aux Changements Climatiques» au Sénégal entend renforcer les capacités...

Directeur général du Programme des Nations unies pour l\Rapport de la commiSSİon ad hoc
«Les Riverains de la Géothermie de Bouillante» et «l’Association pour la Protection de l’Environnement et du Patrimoine Bouillantais»...

Directeur général du Programme des Nations unies pour l\Rapport compilé avec la contribution du Système des Nations Unies Guinée Bissau

Directeur général du Programme des Nations unies pour l\Rapports des institutions spécialisées des Nations Unies
«les États parties prennent toutes les mesures appropriées pour éliminer la discrimination à l’égard des femmes afin de leur assurer...

Directeur général du Programme des Nations unies pour l\Programme Fonctionnel Général
«Archives 2002» qui regroupe l’essentiel des dossiers patients dits «vivants»

Directeur général du Programme des Nations unies pour l\Programme previsionnel des soirées environnement et biologie 2017/2018

Directeur général du Programme des Nations unies pour l\Compte rendu de l’entretien entre Catherine Bréchignac et Arnold...
«hommes et milieux, patrimoines culturels, etc.», comportent évidemment une part importante de shs et IL n’y a qu’un pas pour penser...

Directeur général du Programme des Nations unies pour l\Programme «Fête de la science 2010» Hors village Belbeuf Bibliothèque...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com