Pour ou contre l’experimentation animale ?








télécharger 62.34 Kb.
titrePour ou contre l’experimentation animale ?
date de publication17.05.2017
taille62.34 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > Biología > Documentos
Option : Sciences et technologie


POUR OU CONTRE L’EXPERIMENTATION ANIMALE ?

http://www.leem.org/lexperimentation-animale-est-elle-necessaire-pour-mise-au-point-de-nouveaux-medicaments

L'expérimentation animale est-elle nécessaire pour la mise au point de nouveaux médicaments ?

La mise au point de nouveaux médicaments se déroule selon des étapes successives, chronologiquement bien définies...

Après la phase de recherche proprement dite durant laquelle une molécule est identifiée pour un besoin, on passe à une phase de tests « pré-cliniques », où la molécule est évaluée, sélectionnée et testée sur des animaux avant de passer à la phase d’essais sur l’homme.(Cf infographies sur le cycle du médicament en six panneaux).

Aucun chercheur ne se risquerait à procéder à une expérimentation chez l’homme sans disposer au préalable d’informations obtenues chez l’animal.
Et en l’état actuel des connaissances en biologie, l’utilisation des animaux dans cette première phase de tests reste incontournable :
La plupart des laboratoires pharmaceutiques ont investi dans la culture cellulaire, la modélisation, la robotique… mais ceci ne peut rendre compte de la complexité des interactions d'un corps animal. Actuellement l'industrie ne peut pas remplacer l'utilisation de tous les animaux [certaines espèces ne sont plus utilisées] lorsque de nouveaux traitements sont étudiés.

En outre, les études sur l'animal sont exigées par les Autorités de tous les pays pour les nouveaux traitements avant la phase de test sur l'homme (volontaires sains et patients), conformément à la Déclaration d’Helsinki sur les essais cliniques, la Convention européenne ETS123 sur la protection des animaux vertébrés utilisés à des fins expérimentales ou à d'autres fins scientifiques, la Directive n° 86/609/CEE et les législations nationales.

De plus, même si sous certains aspects, l’homme peut paraître différent des autres espèces, il existe beaucoup plus de similarités que de différences entre les espèces : c’est pourquoi dans une très large mesure, les résultats des expériences effectuées chez l’animal permettent de tirer des conclusions valables pour l’homme.
L’expérimentation animale a permis de faire progresser la médecine :
- par la mise au point de nombreux vaccins ( rage, poliomyélite, diphtérie, rubéole..)
- la maîtrise des techniques chirurgicales réparatrices ( chirurgie à cœur ouvert, greffe d’organes…
- la découverte du rôle de l’insuline dans le diabète
- la mise en évidence de la responsabilité de l’amiante dans l’apparition de cancers…

Ceci n’empêche pas toute personne pratiquant l’expérimentation animale de prendre en compte la dimension sensible attachée à l’animal.
Dès 1959, la règle des 3R a été énoncée afin de s’assurer que la santé et le bien-être des animaux utilisés en recherche ne sont pas menacés :
1. R comme Raffinement : les protocoles doivent être étudiés afin de minimiser la souffrance animale avant , pendant et après l’expérience
2. R comme Réduction : les expériences doivent être conçues de façon à utiliser le moins d’animaux possible.
3. R comme Remplacement. : chaque fois que c’est possible, on doit éviter d’avoir recours à l’expérimentation animale.

L’'industrie a largement contribué à la mise en place du concept des "3R", pour des raisons éthiques, scientifiques et économiques : presque toujours, ces alternatives sont plus économiques, plus rapides, plus précises sur la base d'efforts moindres. En fait, ces alternatives sont très majoritairement conçues par la science et l'industrie...."

Les réglementations européennes et nationales sont venues en complément imposer l'utilisation de techniques de "raffinement", de réduction et de remplacement de l'expérimentation animale lorsqu'elles existent, qu'elles ont été validées scientifiquement et qu'elles sont acceptées par les évaluateurs.

En France, ces principes ont été repris dans la loi du 10 juillet 1976 relative à la nature de l’expérimentation animale et dans le décret du 19 octobre 1987 (amendé en 2001)  relatif aux expériences pratiquées sur les conditions à remplir en termes d'équipements et de formations pour pouvoir utiliser des animaux de laboratoires, les agréments à obtenir pour les sites de rechercher (décret et surtout arrêtés et circulaires), etc.

Au niveau européen, plusieurs textes ont été adoptés : 
- la Convention européenne sur la protection des animaux vertébrés utilisés à des fins expérimentales ou à d'autres fins scientifiques adoptée en 1985,
- la Directive du Conseil européen (n° 86/609/CEE), du 24 novembre 1986, concernant le rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des Etats membres relatives à la protection des animaux utilisés à des fins expérimentales ou à d'autres fins scientifiques (discussion auprès des experts mi-2006, avant révision qui commencera en 2007)
- la Convention européenne sur la protection des animaux vertébrés utilisés à des fins expérimentales ou à d'autres fins scientifiques. Décision du Conseil de l'Union Européenne du 23 mars 1998 publiée dans le Journal officiel des Communautés européennes le 24.08.1999. réf. L 222/29 à L 222/37

Par ailleurs, les législations nationales, européennes et internationales réglementent le transport et l’importation d’animaux vivants d’expérience (pour la France, loi du 10/2/94). A l’entrée du territoire français, trois contrôles sont obligatoires : respect des conditions sanitaires, des conditions de transport et contrôle d’identité

L’arrêt de l’expérimentation animale est malheureusement impossible, car il aurait pour conséquence non seulement l’arrêt de tout progrès scientifique mais aussi l’impossibilité :
- d’établir certains diagnostics de maladies humaines ;
- l’impossibilité de découvrir de nouveaux médicaments
- l’arrêt de la fabrication de nombreux vaccins
- l’abandon d’un enseignement supérieur et technique de qualité et notamment la formation des étudiants en chirurgie à certaines techniques opératoires.

LECTURE SUR L’EXPERIMENTATION ANIMALE

« L’expérimentation animale est-elle nécessaire pour la mise au point de nouveaux médicaments » ?
Paragraphe 3 « Aucun chercheur.. »

Les laboratoires pourraient utiliser d’autres techniques comme la recherche sur des cellules ou des robots ou des simulations sur ordinateur pour remplacer les expérimentations animales.

Vrai faux

Justification :…………………………………………………………………………………………………………
Paragraphe 4 : « en outre.. »

Pourquoi ne peut-on pas tout simplement interdire ces expérimentations sur les animaux ?


Paragraphe 5.

Les animaux sont très différents des hommes. C’est la raison pour laquelle les expériences sur les animaux ne sont pas vraiment valables. Vrai faux

Justification: …………………………………………………………………………………………………………
Notez quatre progrès de la médecine qui ont pu être réalises grâce aux expérimentations animales :

a)………………………………………………..

b)……………………………………………

c)…………………………………………

d)…………………………………………
Paragraphe 6.

Quel est le but principal de la règle des « 3 R » ?

En utilisant vos propres mots, expliquez les 3 mots suivants qui constituent les 3R :

  1. raffinement : …………………………………………………………………………………………………………

  2. réduction : …………………………………………………………………………………………………………

  3. remplacement : …………………………………………………………………………………………………………


Paragraphe 7 :

Nommez 3 avantages de la règle des 3R :

Paragraphe 12 (dernier paragraphe : « l’arrêt de… ») :

Nommez 4 impacts négatifs qu’aurait l’arrêt de l’expérimentation animale :

  1. …………………………………………………….

  2. …………………………………………………….

  3. …………………………………………………….

  4. …………………………………………………….



ABOLITION DE L’EXPÉRIMENTATION ANIMALE
Utiliser des animaux comme « outils de recherche », « éprouvettes vivantes » n’est pas moral. De plus, aucune espèce ne peut servir de modèle biologique fiable pour une autre. One Voice agit pour l’abolition de l’expérimentation animale ainsi que le développement et l’utilisation de méthodes substitutives.

 

Réduire l’animal à un objet de recherche n’est pas moral. Dans les élevages, les laboratoires ou les centres de recherche, la vie de l’animal n’est pas respectée. Investigations menées en caméra cachée et sauvetages d’animaux, entre autres, réalisés par One Voice attestent, si besoin était, des souffrances subies. Aussi, notre association est abolitionniste en matière d’expérimentation animale. D’autant plus, que nombre d’affaires récentes tendraient à remettre en cause le modèle animal comme modèle biologique fiable pour une autre espèce.

Utilisation de méthodes substitutives
Qu’il s’agisse de la mise au point de produits ou de la recherche en milieu universitaire, One Voice milite pour l’utilisation de méthodes substitutives. Plus fiables, moins coûteuses, aux résultats plus rapides, ces méthodes permettraient d’éviter la souffrance et d’épargner la vie des millions de chats, chiens, souris, chevaux, singes, oiseaux, ovins, caprins, poissons… utilisés chaque année dans les laboratoires. L’association a d’ailleurs financé la démonstration de l’efficacité du test de la Toxicogénomique, méthode aujourd’hui reconnue par l’Union européenne pour l’étude des effets toxiques de substances chimiques.

Le label : une réponse concrète
One Voice a participé, avec la Coalition européenne pour mettre fin à l’expérimentation animale, à la création du standard « sans cruauté » et a développé son propre label. Certifiant le non recours aux tests sur animaux pour les ingrédients et la mise au point des produits de beauté, le champ d’application du label s’est élargi aux aliments pour animaux et, bientôt, aux produits d’entretien et d’alimentation. À travers ce label, One Voice apporte une réponse concrète à des consommateurs de plus en plus concernés et encourage l’engagement citoyen individuel et non-violent.

Faire évoluer la législation
L’association est également très active auprès des pouvoirs publics, français et européens, pour faire évoluer la législation et accélérer la mise en place, et l’application, de règles et de pratiques modernes, sans recours à l’animal. Une évolution souhaitée par une large majorité de Français : 85% d’entre eux sont en effet favorables à l’interdiction de l’expérimentation animale lorsqu’il est démontré que des méthodes substitutives existent (Etude Ipsos/One Voice – Février 2003).
Dans le cadre de son combat contre l’expérimentation animale, One Voice milite également pour l’interdiction des manipulations génétiques, clonages, xénogreffes… qui, faisant fi de toute éthique et bravant les lois de la nature, condamnent chaque année un nombre d’animaux de plus en plus important et notamment des millions de souris. La vie de nos compagnons à quatre pattes et de nos cousins les primates est également trop souvent sacrifiée au nom des enjeux économiques sous couvert de progrès scientifique.

Pour une prise de conscience
Par ses actions et ses prises de position, One Voice œuvre pour une prise de conscience du public des souffrances infligées aux animaux. Elle appelle chacun à s’engager en faveur du respect de tout être vivant et, plus particulièrement, des 12 millions de victimes de l’expérimentation animale en Europe. Convaincue que la non-violence est à la base d’une société moderne, One Voice encourage chaque citoyen à adopter un comportement éthique, tant dans ses choix de vie que dans ses actes de consommation.

« On a encore trouvé chez aucune espèce animale un modèle fiable pour l’œil humain, ni en termes d’anatomie, ni en termes de réaction à l’irritation. »
Docteur D. Swanston, chercheur de Porton Down

Les chiffres de l’expérimentation animale :
12,1 millions d’animaux utilisés à des fins expérimentales dans les 27 pays de l’UE
3 pays réalisent 50 % des tests sur animaux : en ordre décroissant, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne
33% des animaux utilisés par la recherche scientifique. Sans résultat direct sur le plan médical.
+ 892 % pour le nombre de tests réalisés pour la mise au point des aliments pour les animaux familiers
+ 107 % pour les tests cosmétiques alors que la directive 2003/15/CE vise à interdire l’utilisation des animaux
+ 4,86 % en France pour le nombre d’animaux utilisés par rapport à 2001
+ 140 000 souris utilisées en France par rapport à 2001
336 727 animaux euthanasiés, en France, dont 285 chiens et 229 primates
(Extraits du Rapport statistique 2005 de la Commission européenne et du Rapport statistique 2004 du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche français)
Pour soutenir le combat de One Voice pour l’abolition de l’expérimentation animale, vous pouvez faire un don. Merci, sincèrement.
http://www.one-voice.fr/sante-sans-torture/abolition-de-lexperimentation-animale/

L’ARTICLE

Suite à différentes manifestations contre l’expérimentation animale, vous avez décidé d’écrire un article pour montrer la nécessité de ce genre d’expérimentation. Cet article sera publié dans le journal de l’école.

250-400 mots

  • questions rhétoriques

  • expressions d’opinion

  • connecteurs

  • impératifs

  • si clauses (1, 2, 3)

  • subjonctifs (volonté/ doute/ expressions impersonnelles/ conjonctions)

  • dès que/ aussitôt que/ quand + futur

  • impératifs



Votre plan :

Introduction : présentation du problème + question rhétorique

Développement : citations (qui va parler ?)

  1. idée 1



  1. idée 2 citations



  1. idée 3 citations


  1. idée 4

Conclusion/ commentaire/ suggestion tournée vers l’avenir.

Trouvez maintenant votre titre et vos intertitres !

Vocabulaire de l’experimentation animale
Substantifs / noms (masculin)

Un laboratoire

A lab

Un chercheur

A researcher/ a scientist

Un enclos

An enclosure/ a pen

Un consommateur

A consumer

Un traitement

A treatment

Un médicament

A medicine

Un remède

A remede

Un être humain

A human being


Substantifs/ noms (feminins)

La cruauté

Cruelty

La barbarie

Barbarity

La souffrance

Suffering

Une cage

A cage

Une cellule

A cell

Une expérience scientifique

A scientific experiment

Une expérimentation (animale)

An experimentation

Une manifestation

A protest

Une banderole

A banner

Une pancarte

A sign/ a placard


ADJECTIVES

Efficace

Efficient/ effective

Adapté

Suitable/ suited to

Révoltant

Revolting

Répugnant

Revolting, disgusting

Ignoble

Vile, revolting

Odieux

Odious, horrible

Honteux

Shameful

Inacceptable

Unacceptable

Surpeuplé

Overcrowded

Enfermé

Locked up



Verbes (avec preposition ou transitifs)

Prendre fin

To end

Cesser

To put an end to

Agir

To act

Manifester

To protest/ to march

Garantir

Guarantee/ to safeguard

Recourir à

To use

Fournir

To provide

Infliger à

To inflict

Défiler

To march

manifester

To demonstrate, to protest

expressions idiomatiques

Les produits thérapeutiques/ pharmaceutiques

Pharmaceutical products

Les produits cosmétiques

Beauty products

Faire appel à

To use

Avoir recours à

To use

Mettre un terme à

To put an end to

Mettre fin à

To put an end to

Tout mettre en œuvre pour que

To do everything to

Faire tout ce qui est en notre pouvoir pour

To do everything we can to

Rester les bras croisés

To stay idle, to remain inactive

Cela a coûté la vie à deux personnes

It killed two people

Etre soumis à

To be subjected to

Personne ne s’intéresse à leur sort

Noone cares about their fate

Des pratiques d’un autre âge

Dated practices

Chacun sait que

Everyone knows that

Mettre au point

To develop

Avoir la conscience tranquille

To have a clear conscience

Des êtres sans défense

Defenceless, helpless beings

Sans danger

Safe

Sans risque

Safe






SI CLAUSES SUR L’EXPERIMENTATION ANIMALE


  1. If scientists stopped testing products on animals, we wouldn’t be able to develop new vaccines.

  2. If scientists did all their research on their computer, animals wouldn’t suffer any more.

  3. If all the labs follow the rule of the 3 Rs, they will use as fewer animals for their experiments.

  4. If we want to save lives, we have to use those tests.

  5. If we couldn’t see the effects of the new medicine on animals, we wouldn’t get the same results.

  6. If a person had an eye infection and discovered that her mascara hadn’t been tested before, she could sue the pharmaceutical company.

  7. If you organise a demonstration against animal testing, I will go!

  8. If researchers hadn’t done their experiments on animals, they would never found a cure to fight this illness.

similaire:

Pour ou contre l’experimentation animale ? iconTd : L’expérimentation animale Les animaux employés en expérimentation

Pour ou contre l’experimentation animale ? iconRecherche-pre-clinique/l-experimentation-animale/la-regle-des-3-r-reduire-raffiner-remplacer
«modèle», pour mieux comprendre la physiologie d'un organisme et sa réponse à divers facteurs ou substances (pour en tester, vérifier...

Pour ou contre l’experimentation animale ? iconCdd renouvelable Technicien en expérimentation animale Illkirch (67)

Pour ou contre l’experimentation animale ? iconPoste cdd de technicien de laboratoire en cancérologie / expérimentation animale
«Etude des mécanismes de remodelage de la chromatine altérés dans les sarcomes à petites cellules rondes» pour une durée de 2 ans...

Pour ou contre l’experimentation animale ? iconOffre de poste de technicien(ne) Production et expérimentation animale...

Pour ou contre l’experimentation animale ? iconEmploi type: cdd 12 mois (renouvelable) d’assistant ingénieur/Ingénieur...

Pour ou contre l’experimentation animale ? iconFormation à l’Expérimentation animale
«Rongeurs et lagomorphes» sont des enseignants chercheurs de l’Université Blaise Pascal. Les intervenants du module «Animaux de rente»...

Pour ou contre l’experimentation animale ? iconRecherche Année 2014 Recherche contre la leucémie
«Contre la leucémie» (dont les membres fondateurs sont les Présidents respectifs des associations Laurette Fugain et Cent pour Sang...

Pour ou contre l’experimentation animale ? iconIntroduction à la transmission
...

Pour ou contre l’experimentation animale ? iconProgramme Africain onusida/oms pour un vaccin contre le Sida








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com