More proof that infections play a role in this childhood epidemic








télécharger 179.69 Kb.
titreMore proof that infections play a role in this childhood epidemic
page1/5
date de publication17.05.2017
taille179.69 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5
Evidence Mounts Implicating Lyme Disease in the Autism Epidemic

More proof that infections play a role in this childhood epidemic.

(PRWEB) November 7, 2007 -- A new article in Medical Hypotheses, "The association between tick-borne infections, Lyme Borreliosis and autism spectrum disorders" was released this week. Robert Bransfield, M.D., the main author collaborated with top doctors in both fields on this paper such as Jeff Wulfman, M.D., William T. Harvey, M.D. and Anju Usman, M.D.

The summary of the article states that "Chronic infectious diseases, including tick-borne infections such as Borrelia burgdorferi may have direct effects, promote other infections and create a weakened, sensitized and immunologically vulnerable state during fetal development and infancy leading to increased vulnerability for developing autism spectrum disorders."

Bransfield et al, examine clinical observations, case reports, laboratory testing of patients with Autism Spectrum Disorder for tick-borne diseases, brain imaging results, epidemiological findings, infections and autism, tick-borne/Borreliosis infections and psychiatric illness and many other factors in this collaboration of research findings.

Numbers indicate that 20-30% of children with Autism Spectrum Disorder may be infected with Lyme Borreliosis and pathogenic Mycoplasma may be a contributor in 58% of cases. With these staggering numbers, families and physicians need education on the proper testing and treatment methods currently available. With these 20-30% numbers representing around 140,000 cases of autism in the United States alone, the human impact of this disease is staggering. Bransfield et al states that "If just 20% of the 560,000 recognized cases of ASD in the US can be prevented or more effectively treated, this could result in a savings of $358 billion in addition to the incalculable human impact of this disease."

The authors recognized the contributions of Charles Ray Jones, M.D. for decades of expertise and dedication in helping hundreds of children with Lyme Borreliosis and autism spectrum disorder.

Parents needing more information on testing and treatment can turn to the LIA Foundation for support. They are a non-profit organization which focuses on research, awareness and education on the multiple infections, including Borrelia/Lyme Disease, and how that impacts children with Autism Spectrum Disorder.

About Autism:
Autism is a disorder that currently affects 1 out of 150 children. Boys are the majority of those affected. The numbers of autism cases spiked in the mid-late 90's and continues to remain high. Most children do improve with some sort of biomedical and behavioral intervention.

About Lyme Disease:
Lyme disease is generally caused by a tick bite and can is more effective when antibiotics are administered soon after the infection. Borreliosis is a long-term infection that exists and can be undiagnosed Lyme disease or transmitted in some other way. Symptoms include achy joints, confusion, slurring words, word retrieval problems, brain fog, sensitivity to light and sound. Lyme disease in its late stage can be fatal, causing MS like symptoms and debilitating its victims. One of the disorders in which Lyme disease is known to mimic is autism spectrum disorder.

About the LIA Foundation:
The foundation was started in September 2006 by parents of children with autism and Lyme disease. Kathy Blanco of Beaverton, OR and Tami Duncan of Corona, CA are the founders. The foundation's goals are to provide awareness, education and research on the multiple-infections such as Borrelia and its connection to autism.
Preuve montages impliquant la maladie de Lyme à l'épidémie de l'autisme

Preuve de plus que les infections jouent un rôle dans cette épidémie enfance.
(PRWEB) le 7 novembre 2007 -- Un nouvel article paru dans Medical Hypotheses, "L'association entre tick-borne infections Borréliose de Lyme spectre de l'autisme et de troubles" est sorti cette semaine. Robert Bransfield, MD, le principal auteur a collaboré avec les meilleurs médecins dans les deux champs de ce document comme Jeff Wulfman, MD, William T. Harvey, MD et Anju Usman, MD

Le résumé de l'article précise que "chronique maladies infectieuses, y compris tick-borne infections telles que Borrelia burgdorferi peuvent avoir des effets directs, de promouvoir d'autres infections et de créer une affaibli, sensibilisés et immunologiquement état de vulnérabilité au cours de la petite enfance et du développement fœtal conduisant à une vulnérabilité accrue pour le développement Spectre de l'autisme troubles ".

Bransfield et autres, d'examiner les observations cliniques, les rapports de cas, des tests en laboratoire des patients atteints de l'autisme aux troubles du spectre de maladies transmises par les tiques, de l'imagerie cérébrale résultats, résultats des études épidémiologiques, les infections et l'autisme, tick-borne/Borreliosis les infections et les maladies psychiatriques et dans de nombreux autres facteurs Cette collaboration des résultats des recherches.

Chiffres révèlent que 20-30% des enfants autistes aux troubles du spectre peuvent être infectés par Borréliose de Lyme et pathogène Mycoplasma peut être un contributeur dans 58% des cas. Avec ces chiffres effarant, les familles et les médecins ont besoin d'éducation sur les méthodes de dépistage et de traitement actuellement disponibles. Avec ces 20-30% nombres représentant environ 140000 cas de l'autisme dans les seuls États-Unis, l'impact humain de cette maladie est stupéfiante. Bransfield et coll stipule que "Si seulement 20% des 560000 cas reconnus d'ASD aux États-Unis peuvent être évitées ou traitées de manière plus efficace, ce qui pourrait se traduire par une économie de $ 358 milliards en sus de l'incalculable impact humain de cette maladie."

Les auteurs ont reconnu les contributions de Charles Ray Jones, MD pendant des décennies d'expertise et le dévouement à aider des centaines d'enfants Borréliose de Lyme spectre de l'autisme et le désordre.

Les parents ont besoin de plus amples informations sur les essais et le traitement peuvent s'adresser à la Fondation pour l'appui LIA. Ils sont un organisme sans but lucratif qui se concentre sur la recherche, de sensibilisation et d'éducation sur les infections multiples, y compris Borrelia / maladie de Lyme, et que la façon dont les enfants ayant des impacts Autism Spectrum Disorder.

À propos de l'autisme:
L'autisme est un trouble qui touche actuellement de 1 pour 150 enfants. Les garçons constituent la majorité des personnes touchées. Le nombre de cas d'autisme enrichis dans le milieu du mois de 90, et continue d'être élevé. La plupart des enfants ne vont s'améliorer avec une sorte d'interventions comportementales et biomédicales.

À propos de la maladie de Lyme:
La maladie de Lyme est provoquée généralement par une tique mordant et ne sont plus efficaces lorsque les antibiotiques sont administrés peu de temps après l'infection. Borréliose est une infection à long terme qui existent et peuvent être diagnostiqués la maladie de Lyme ou transmis d'une autre manière. Les symptômes comprennent une douleur articulations, de la confusion, slurring termes, les problèmes de récupération de mot, le cerveau de brouillard, de la sensibilité à la lumière et du son. La maladie de Lyme dans sa phase tardive peut être fatale, causant des symptômes semblables à MS et débilitante ses victimes. Un des troubles dans la maladie de Lyme, qui est connu pour imiter spectre de l'autisme est le désordre.

LIA propos de la Fondation:
La fondation a été lancée en septembre 2006 par les parents d'enfants autistes et de la maladie de Lyme. Kathy Blanco de Beaverton, OR et Tami Duncan de Corona, CA sont les fondateurs. La fondation a pour objectif de fournir sensibilisation, l'éducation et la recherche sur les multiples infections telles que Borrelia et sa connexion à l'autisme.

  1   2   3   4   5

similaire:

More proof that infections play a role in this childhood epidemic iconSupport for the Proof of Concept

More proof that infections play a role in this childhood epidemic iconInfections ostéo-articulaires

More proof that infections play a role in this childhood epidemic iconInfections ostéo-articulaires

More proof that infections play a role in this childhood epidemic iconImmunologie des infections à mycobactéries

More proof that infections play a role in this childhood epidemic iconEn cabinet de rééducation des infections associées aux soins

More proof that infections play a role in this childhood epidemic iconStress oxydant et infections chroniques froides dans les pathologies...

More proof that infections play a role in this childhood epidemic iconStructure des virus, cycle viral, physiopathologie des infections virales

More proof that infections play a role in this childhood epidemic iconLes maladies sexuellement transmissibles – les infections gynécologiques

More proof that infections play a role in this childhood epidemic iconIl est bien connu de tous que le problème des infections nosocomiales,...

More proof that infections play a role in this childhood epidemic iconInfections digestives
«Douleur – Fièvre – Ictère». Pour un noir on va identifier l’ictère en observant la couleur du blanc de l’œil qui est censé être...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com