Réalisation d’études sectorielles








télécharger 377.2 Kb.
titreRéalisation d’études sectorielles
page1/15
date de publication18.01.2018
taille377.2 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15
EVOLUTION DE L’EMPLOI ET DES QUALIFICATIONS DANS LE SECTEUR BANCAIRE en France

Caroline AUBRY

Françoise Dauty Avril 2000

Ce travail s'inscrit dans une démarche beaucoup plus large d'étude du comportement des entreprises face à la hausse du niveau d'éducation (WP3 Edex).
INTRODUCTION

Réalisation d’études sectorielles



Réaliser des études sectorielles permettant de préciser les politiques d’emploi dans des secteurs significatifs et des filières professionnelles pertinentes constitue la deuxième étape de WP3.

Exemplaire dans la mutation d'une activité caractérisée par une organisation très taylorisée et une gestion de type" bureaucratique" intervenant dans un cadre réglementé à un type d’organisation radicalement nouveau dans un paysage concurrentiel global, le secteur de la banque a été choisi par tous les pays.

A l’intérieur du secteur bancaire, nous avons retenu les emplois de caissier / guichetier et de chargé de clientèle particulier1. Deux raisons motivent ce choix : d’une part, ils appartiennent à la famille des emplois commerciaux, priorité des banques en termes d’embauches depuis la fin des années quatre-vingt (49% des embauches en 1998); ils sont d’autre part au cœur du changement d’état d’esprit qui affecte le secteur bancaire. Les caissiers et les chargés de clientèle doivent aujourd’hui être avant tout de bons commerciaux. Ce changement se traduit à tous les niveaux de l’emploi: contenu, organisation, recrutement, formation, évolution des carrières.
Ce travail se fixe trois objectifs:

repérer l'influence des moteurs de transformation du secteur et les évolutions des caractéristiques spécifiques de structuration des emplois et des modes de gestion du secteur bancaire

étudier la manière dont l'accroissement d'éducation a été intégré : l'évolution de la consommation de compétences.

observer la manière dont les décideurs justifient leur choix.

Dans ce but, nous avons retenu une démarche en deux temps :

  • Le premier porte sur l'évolution de l'emploi et des modes de gestion du secteur bancaire2

Trois points sont abordés : les caractéristiques de la main d'œuvre : évolution sur dix ans (1988-1998) de la situation de l’emploi et des qualifications dans le secteur bancaire (effectifs/ âge / diplôme / qualification )

les moteurs de changement et la transformation des "métiers"

les changements de modes de gestion et d'organisation et la consommation de compétences

  • Le deuxième temps consiste à recueillir le point de vue de chaque acteur (responsables des Ressources Humaines, de recrutement, salariés) sur les différents phénomènes étudiés - transformations techniques et organisationnelles de l’activité bancaire, évolution des politique de recrutement interne et externe, de formation, de reconversion et de départ, « règles » de gestion des carrières et tensions qui apparaissent dans ce nouveau contexte – Nous confronterons ensuite les différentes perceptions d’une même réalité dont ces acteurs sont porteurs. Ces investigations sont réalisées sous forme d’enquêtes à partir de guides d’entretiens semi-directifs.

Cette analyse simultanée permet de « recadrer » les discours des différents acteurs autour de données chiffrées et d'analyses plus globales des processus en cours.

Présentation des sources statistiques


La principale source d'informations utilisée dans ce rapport est l'enquête annuelle réalisée par l’Association Française des Banques (AFB) auprès d’un échantillon de banques sur la situation de l’emploi en métropole dans les banques de l’AFB3.

L’échantillon porte sur environ 80% de l’ensemble des effectifs des banques AFB qui représentent 70% des effectifs des réseaux bancaires. Il couvre donc de manière satisfaisante le champ total de l’activité étudiée.

La situation de l’emploi est présentée en termes d’évolution sur un échantillon de banques constant sur deux années et au 31 décembre de l’année considérée.

Ces statistiques professionnelles apportent des informations très précises sur des éléments qui nous intéressent : évolution des effectifs réels4 par catégorie socioprofessionnelle5; évolution du taux d’embauche et de la structure des embauches par tranche d’âge et par diplôme de l’enseignement général ; évolution du taux de départ  par tranches d’âge; évolution des promotions (taux et structure); structure des effectifs réels rémunérés au 31 décembre par catégorie, par tranche d’âge, par ancienneté bancaire, par diplôme de l’enseignement général, par diplôme bancaire.

Nous disposons de ces éléments d’information pour trois catégories socioprofessionnelles - employés, gradés6, cadres -, sur une période de treize années (1986-1998). Toutes les données ne sont toutefois pas disponibles sur l’ensemble de la période : la structure des effectifs par âge et catégorie, par ancienneté bancaire, par diplôme bancaire, par diplôme d’enseignement général et l’évolution du taux de départ et des promotions (taux et structure) seront analysées sur la période 1991-1998.

La principale limite de ces données est l'absence des "banques coopératives et mutualistes" et des caisses d'épargne et de prévoyance qui représentent plus d'un tiers des effectifs employés de l'ensemble du secteur ( cf tableau 2 emploi dans les établissements de crédit p suivante).

Pour re-situer l'ensemble des grandes évolutions (tableau // rapport espagnol), les données enquête emploi ou les données Unedic (données des établissements relevant du secteur privé uniquement) sont utilisées.

Partie I Evolution de l’emploi et des qualifications : constat
I Evolution des caractéristiques de la main d'œuvre occupée
I 1 Une érosion lente des effectifs
Globalement l'évolution des effectifs du secteur bancaire se démarque de celle de l'ensemble du secteur tertiaire caractérisée par une hausse ininterrompue .

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

Réalisation d’études sectorielles iconAtelier de formation doctorale p. 66 Emplois du temps 2015-2016 p....
«Centre d’études féminines» a été fondé à Paris 8 (Vincennes) en 1974 par Hélène Cixous. La filière Études féminines proposait alors...

Réalisation d’études sectorielles iconWil research est une organisation de recherche sous contrat (cro)...
«rongeurs». Intégré(e) au sein des équipes Opérations Scientifiques du site (35/40 personnes), vous aurez pour principales missions...

Réalisation d’études sectorielles iconCharles river safety Assessment est une organisation de recherche...
«dart», soit en cro, Biotech ou laboratoire pharmaceutique. Une spécialisation en chirurgie et/ou ophtalmologie et/ou cardiologie...

Réalisation d’études sectorielles iconCompétences techniques
«statistiques» : familiarisation avec les Statistiques au sein d’Atofina (études antérieurs, études en cours…)

Réalisation d’études sectorielles iconLieu de réalisation/ méthode

Réalisation d’études sectorielles iconOù ? Présentation des lieux ou espaces de réalisation

Réalisation d’études sectorielles iconRéalisation de contrôles sanitaires chez la souris

Réalisation d’études sectorielles iconLe premier cycle des études médicales paec (première année des études de santé)
«La médecine est l'ensemble des connaissances scientifiques et des moyens mis en oeuvre pour la prévention, la guérison et le soulagement...

Réalisation d’études sectorielles iconAtelier 3 et 4
«les connecteurs logiques» : aide à la compréhension d’un document et à la réalisation d’une synthèse

Réalisation d’études sectorielles iconLes diplômés du Master en Biochimie, et Biologie Moléculaire et Cellulaire...
«Bologne» certains programmes d’études ont été repensés en profondeur pour mettre en avant des activités de formation tablant sur...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com