Réunion questions juridiques








télécharger 0.49 Mb.
titreRéunion questions juridiques
page14/31
date de publication17.01.2018
taille0.49 Mb.
typeRéunion
b.21-bal.com > loi > Réunion
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   31

"Imaginer une gestion commune des ressources humaines n'est pas une priorité" (Edouard Couty)



PARIS, 8 mars 2017 (APMnews) - Avec la mise en place des groupements hospitaliers de territoire (GHT), imaginer une gestion commune des ressources humaines pour les personnels médicaux et non médicaux n'est pas une priorité, a déclaré mardi l'ancien directeur de l'hospitalisation et de l'organisation des soins (Dhos), Edouard Couty.

Il est intervenu lors du colloque organisé à Paris mardi par l'Association pour le développement des ressources humaines dans les établissements sanitaires et sociaux (Adrhess) sur le thème "à l'heure des GHT, associer gestion des RH médicale et non médicale à l'hôpital: enjeux et réalisations".

"La gestion dissociée est marquée par la culture et par l'histoire", a-t-il expliqué en introduction. Cette gestion dissociée, avec la direction des affaires médicales (Dam) qui s'occupe de la gestion de proximité des affaires médicales et la direction des ressources humaines (DRH) qui s'occupe de tous les autres, "arrange les directeurs surtout lors des négociations", a-t-il souligné.

"La différenciation est dans la culture, dans les gènes, dans la formation, dans les pratiques. Le praticien hospitalier n'est pas un cadre d'une entreprise classique, il n'est pas un personnel soignant, il n'est pas sous l'autorité hiérarchique du directeur. Et sa liberté de prescription, d'action, s'est étendue à la gestion et l'organisation du service puisque maintenant on parle de management".

"Cette responsabilité nouvelle de l'exercice de management d'équipe" avec des contrats d'objectifs pour la gestion des pôles vient s'ajouter aux missions d'"enseignement, de soins et de recherche".

Avec les GHT, "il serait possible de tout rassembler, gérer dans une seule direction des ressources humaines, ce qui permettrait de partager des conceptions, des outils de gestion". Mais les praticiens hospitaliers ou les personnels non médicaux sont-ils prêts à ce changement? "J'ai quelques doutes", a indiqué Edouard Couty.

Deux sections au sein des CHSCT?

La proposition de mettre en place deux sections au sein des comités d'hygiène de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), une pour les médecins, une pour les autres, "n'est pas passée", a affirmé Edouard Couty. "On considère toujours que la commission médicale d'établissement (CME) est mieux placée pour parler des conditions de travail des médecins au sein de l'hôpital. Et d'ailleurs, les syndicats sont également quasi unanimes pour rejeter cette proposition".

Cela "montre que les esprits ne sont pas prêts. Ils restent sur la ligne de différenciation de gestion", a-t-il souligné. De plus, "imaginer une gestion commune et partagée n'est pas la priorité des priorités", a-t-il ajouté.

"Si on veut aller vers un partage des concepts et des principes, il faut l'aborder par le prisme du projet social", a expliqué Edouard Couty. Ce qui est attendu c'est qu'"on puisse parler de politique sociale et de qualité de vie au travail pour les médecins dont la culture est de ne pas compter leurs heures".

Dépister, détecter, promouvoir les potentiels chez les jeunes internes mais aussi les autres jeunes professionnels de santé "pourrait également être développé" et devenir "un objectif commun". Et enfin, "avant d'instaurer cette gestion commune" il faut réussir à "parler de bientraitance des médecins hospitaliers et des autres", a soutenu Edouard Couty.

Médiation et qualité de vie au travail

Par ailleurs, chargé par la ministre de la santé de structurer une mission de médiation dans le cadre de la stratégie nationale sur l'amélioration de la qualité de vie au travail (cf APM SAN0OKDP7E et APM SAN3OKLART), l'ancien directeur constate que "dans le secteur de la santé, on ne sait pas ce que c'est que la médiation. Cette notion existe dans toutes les professions, à l'étranger aussi, mais pas dans le secteur de la santé".

Or, insiste-t-il, "la notion de qualité de vie au travail est une notion absolument essentielle".

Dans une politique hospitalière cohérente, "on ne doit pas séparer le triptyque 'qualité des soins, qualité de vie au travail, efficience'. Ces trois éléments sont indissociables. La qualité des soins sera d'autant mieux garantie que la qualité de vie travail est bonne", a martelé Edouard Couty.

"On sait que la qualité de vie au travail réduit l'absentéisme, qu'elle est productive. Il est important de le faire comprendre à la fois aux directions générales des ARS, aux chefs d'établissements et aux politiques responsables", a-t-il conclu.

gdl/san/APMnews
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   31

similaire:

Réunion questions juridiques icon1 aspect juridiques generaux

Réunion questions juridiques iconBases de donnees juridiques sur les droits de l’homme et les libertes...

Réunion questions juridiques iconLes aspects juridiques de la biometrie par Claudine guerrier, avec...
«la science qui étudie, à l’aide des mathématiques, ( statistiques, probabilités ) les variations biologiques à l’intérieur d’un...

Réunion questions juridiques iconRéunion du jeudi 09/02/2017

Réunion questions juridiques iconReunion de bureau du 02/12/2015

Réunion questions juridiques iconReunion de bureau du 07/10/2015

Réunion questions juridiques iconRéunion d’exploitation du mois de novembre

Réunion questions juridiques iconRéunion des États parties

Réunion questions juridiques iconBooster Compte-rendu – Réunion du 18/12/2014

Réunion questions juridiques iconRapport de la Deuxième session de la Réunion des Parties








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com