Programme Terminologie et français fonctionnel








télécharger 190.99 Kb.
titreProgramme Terminologie et français fonctionnel
page1/3
date de publication06.12.2016
taille190.99 Kb.
typeProgramme
b.21-bal.com > loi > Programme
  1   2   3
Département de TC Biologie (Univ. Annaba) Séances du 14 au 17 /10/2012

UE : Méthodologie de recherche

Chapitre I : Terminologie et français fonctionnel

Responsable : Dr. Amarouayache Mounia


Programme



  1. Terminologie et français fonctionnel

  1. 1. Introduction

    1. Spécificités du français

    2. Les erreurs les plus fréquentes du français

      1. Notion d’erreur et de faute

      2. Typologie des erreurs (TD1 : les erreurs répétées : notion du pluriel, TD2 : Accords, participe passé, nombres, ponctuation, orthographe, TD3 : Conjugaison, concordance de temps, verbes passe-partout)

    3. Le français scientifique

      1. Introduction

      2. Comparaison entre le style scientifique et le style littéraire

      3. Précision, clarté et concision (TD4 du style littéraire au style scientifique)

    4. La traduction

      1. Introduction

      2. Les problèmes de traduction

      3. Les procédés de la traduction : méthode de simplification

    5. La formation des mots techniques (TD5)




  1. Méthodologie de recherche

    1. Introduction

    2. Objectifs à atteindre

    3. Le parcours d’une démarche de recherche

    4. Principes de base d’un travail de recherche

    5. Qu’est-ce qu’un mémoire, une thèse (structure)(TD6)

    6. Initiation à la recherche bibliographique (choix, lecture et compréhension d’un article scientifique)(TD7).

  1. Le français fonctionnel

1. Introduction générale

Les techniques de la langue (orthographe, grammaire, conjugaison) permettent de s’exprimer de façon à être compris par les autres, tant en expression orale qu’en expression écrite. La maîtrise des techniques permet de donner le sens souhaité à sa parole, d’affiner son expression et de ne pas créer d’équivoque. L’outil indispensable pour maîtriser la langue est le dictionnaire.
2. Les spécificités du français

Les spécificités du système graphique du français, comparé à d’autres langues à notation phonétique (anglais, italien, espagnol), demeure dans la fréquence élevée d’apparition des lettre muettes (13% des graphèmes écrits), on cite les marques du pluriel (s, x, ent, ez, etc).
3. Les erreurs les plus fréquentes du français

Voir les TD 1,2 et 3.

TD n°1. Les erreurs fréquentes du français (les formes du pluriel)


  • Objectifs du TD : Le travail porte sur l’accord portant sur toutes les formes concernées par la notion du pluriel (groupes nominal et verbal et pronoms).

  • Travail à réaliser : donner des phrases comportant des erreurs de morphogrammes grammaticaux classés en 11 types. Les formes erronées doivent être précédées d’un astérisque ; ex. : l’*ordres.


Type1. Relation mal établie entre le nom et le déterminant ; ex. : Ce * poissons est hermaphrodite.

Type 2. Relation mal établie entre le pronom et le verbe ou entre le nom et le pronom ex. : l’algue *tuent lorsqu’*elles est toxique.

Type 3. Relation mal établie entre le nom et l’adjectif juxtaposé ; ex. : certains crustacés *primitif sont parthénogénétiques.

Type 4. Relation mal établie entre le nom et l’adjectif non-juxtaposé ; ex. : les sacs ovigères sont sombres, ils sont *plein.

Type 5. Relation mal établie entre le sujet et le verbe juxtaposé ; ex. : la femelle *arrivent à maturité. Les femelles *arrive à maturité.

Type 6. Relation mal établie entre le sujet et le verbe non-juxtaposé ; ex. : les antennes du mâle se *développe.

Type 7. Relation mal établie entre le sujet et le verbe inversé ; ex. : en surface, *flotte les poissons morts.

Type 8. Relation mal établie entre le sujet et le participe passé, ex. : les anguilles ont *traversées l’Atlantique. Les anguilles sont *entré dans le lac.

Type 9. Confusion de classe : nom pour verbe ; ex. : les branchiopodes *vives dans les mares.

Type 10. Confusion de classe : verbe pour nom ; ex. : les poissons ont échoué sur la * plagent.

Type 11. Confusion de classe : verbe pour adjectif ; ex. : les crevettes du sel sont *rougent.


Département de TC Biologie (Univ. Annaba) Séances du 21 au 24 /10/2012

UE : Méthodologie de recherche

Chapitre I : Terminologie et français fonctionnel

Responsable : Dr. Amarouayache Mounia

Cours/TD n°2. Les erreurs fréquentes du français

(accords, participe passé, nombres, ponctuation, …etc)



  1. Accorder correctement les participes passés (voir les lettres en gras)

  • Les articles lus seront classés

  • Les ouvrages que j’ai lus sont rendus à la bibliothèque (les ouvrages sont lus)

  • Les pluies qu’il y’a eu cet hiver ont rempli les lacs (il a plut)

  • L’anguille, après s’être reproduite (engraissée, rendue,…..), repart …..

  • Les insectes que j’ai disséqués et les crevettes que j’ai conservées

  • L’animal se fait tuer, se laisse manger, se croit rater, prend voler, etc, (infinitif à ne pas confondre avec le participe passé)

  • Les femelles se sont blessées (ne pas confondre blesser et être blessé)

  • Elles se sont imaginé qu’on les persécutait (imaginer et non être imaginé)

  • Les thèses ont été corrigées (auxiliaire être). Les étudiantes ont corrigé les erreurs (auxiliaire avoir).

Bien orthographier les finales des participes passés :

Il a mis, il a su, le cours est inclus, le problème est résolu.

Ne pas confondre participe passé/infinitif :

  • Il lui aura enseigné une façon de nager

  • Il l’a aidé à rédiger son mémoire

  • L’oiseau, après l’avoir bagué, on le libère.

Ne pas confondre adjectif verbal (variable) et participe présent (invariable) :

Les thèmes intéressants ne sont pas forcément ce intéressant les étudiants (qui intéressent les étudiants).

Ne pas oublier le trait d’union dans la forme interrogative, après là,.. :

- les problèmes sont-ils évoqués ?

- il commencera à ce moment-là

- Y’a-t-il danger ?

Accord des adjectifs de couleur :

Des girelles bleues, des girelles bleu foncé, des cystes marron, marées noires.

Accorder le nom et l’adjectif, le nom et le verbe, le verbe et le sujet :

Quel est le rôle de cette espèce ?

Quelle est la technique utilisée ?

Les hypothèses ? Nous éliminons celles qui nous semblent sans intérêt.

Elle sera la future région inondée

Les saisons sèches ont été dures pour les oiseaux migrateurs. Les mois secs ont été durs. Le mois a été dur.

On a sélectionné les plus petits grains.

2. Les nombres 

Ils sont toujours invariables sauf vingt et cent à la fin d’un nombre qui les multiplie (quatre-vingts, deux cents, les cents pas). Mille est invariable. On lie par un trait d’union les numéraux formant un nombre complexe, inférieur ou supérieur à cent (700321 : sept-cent-mille-trois-cent-vingt-et-un) ; dans ce cas, vingt et cent ne prennent pas de S. Pour les chiffres inférieurs à deux mille, on peut écrire mil au lieu de mille ex : mil-neuf-cent-trente. Le déterminant un prend un s au pluriel : les uns et les autres.

3. La ponctuation

- Ne pas oublier la virgule avant mais, car, donc et puisque.

- Ne pas oublier les majuscules en début de phrase, après un point, aux noms propres, aux noms de pays et au genre.

- Ne pas confondre entre le point-virgule et la virgule.

- Mettre le point après la parenthèse et non pas avant.

- Ne pas mettre de majuscule après deux points.

4. Bien orthographier certains mots utiles

Temps, appartenir, intéresser, appellation, intérêt, nécessaire, surveiller, surveillance, éclaircir, nommer, distinction, rôle, correspond, connaître, œufs, accueil, automne, discussion, résultat, hasard, plusieurs, longtemps, beaucoup, davantage, les avantages, éclos, hormis, cueillir, appareil, entre autres, Méditerranée, concerner, site, habitat, thorax, citer, malgré, parmi, août, la sex-ratio, le sexe, fouir, héberger, monsieur, œil, piqûre, récépissé, schéma, golfe, côte, faux, vrai, peu, mieux, le suivi, d’abord.

Il/elle a dû, ils/elles ont dû

Quelle que soit la méthode utilisée,…

Quel que soit le matériel utilisé,…

Quoiqu’il soit petit de taille, il se reproduit….

Quoi qu’il arrive, nous restons calmes.

Quand la température de l’eau augmente, la salinité augmente aussi.

Quant à la salinité de la mer Rouge, elle est supérieure à celle de la Méditerranée.

Ne pas confondre tous/tout :

J’ai traité tout l’échantillon

Tout homme doit progresser

Tous les éléments ont été vérifiés

Toutes les femelles ont été comptées

Toute la promotion est concernée

Une tout autre hypothèse a été émise (très différente)

Ils sont tout calme (très/tellement, bien calmes)

Ils sont tous calmes (l’ensemble est calme)

Tout le monde parle (même si le monde est composé par plusieurs individus, il y’a un seul monde)

Toute autre idée est considérée (chaque autre)

Une tout autre idée émerge (tellement différente)

Ne pas confondre où et ou : au moment les œufs sont pondus, ils sont fécondés. Dans la région se trouvent le plus de rivières.

Ils se nourrissent de poissons ou de crustacés.

Ne pas confondre : la femelle, se trouve

Ne pas confondre ces/ses, ce/se: Ce poisson-là se distingue par ce point noir qu’il porte sur ses nageoires. Ces poissons, par-contre, se distinguent par ce trait rouge sur la tête.

Ne pas confondre a/à : la houle a renversé l’embarcation à proximité de l’îlot De La Mort.

Ne pas confondre son/sont ; on/ont : Le pêcheur a failli se noyer. Les plongeurs sont venus à son secourt et ont libéré les langoustes restées piégées dans son filet. On est parti les aider.

Ne pas confondre leur/leurs : Les femelles sont ovipares, leurs œufs flottent dans l’eau salée. Leurs ovaires sont rouges. Les mâles leur préparent des nids lorsque leur habitat est favorable.

Ne pas confondre cet/cette. Cet habitat convient à cette espèce.

Ne pas confondre c’est/ces/ses. C’est cet habitat qui convient à ces espèces ; ses caractéristiques physico-chimiques sont idéales.

Ne pas confondre quel/quelle/qu’elle. Quelle est la taille ?, quel est le poids ? Les signes qu’elle porte.

Ne pas confondre auquel/auxquels/auxquelles/à laquelle. Le mâle auquel il manque une patte, les mâles auxquels ….les femelles auxquelles…, la femelle à laquelle

Ne pas confondre lui/le. Le prédateur va le piquer, il va lui introduire un venin puissant.

Ne pas oublier le ne/n’ de la négation

On n’arrive pas à libérer la langouste

Il ne s’est pas rendu compte.

Département de TC Biologie (Univ. Annaba) Séances du 28 au 31 /10/2012

UE : Méthodologie de recherche

Chapitre I : Terminologie et français fonctionnel

Responsable : Dr. Amarouayache Mounia

Cours/TD n°3. Conjugaison, concordance de temps, verbes passe-partout



  1. Introduction aux tableaux de conjugaison

Les tableaux sont divisés en 3 groupes : les modèles de conjugaisons régulières, les verbes auxiliaires et les verbes modaux. Les verbes irréguliers, autres que les auxiliaires et les modaux sont listés à part.

    1. La conjugaison régulière

La terminaison pour le 1er groupe (environ 4000 verbes sur 4500) est la plus régulière et la mieux connue : je (e), tu (es), il/elle/on (e), nous (es), vous (ez), ils/elles (ent).

Remarque : faire attention à ne pas oublier le « e » aux verbes se terminant par une voyelle avant le er de la terminaison: louer, plier, envoyer,.. : je loue, je plie, j’envoie,…

Pour le 2ème groupe (environ 300 verbes) ex. : finir : je finis, tu finis, il finit, nous finissons, vous finissez, ils finissent. J’ai, tu as, il a,… fini.

Pour le 3ème groupe se terminant avec ir sans iss) ex : courir (nous courons)

Se terminant avec oir , ex : recevoir, valoir,…

Se terminant avec re , ex : dire, rendre, rompre

Presque tous ont l’indicatif présent en «  s ». je cours, je vois, je dis.


    1. Les verbes auxiliaires et modaux

Les verbes auxiliaires sont le verbe être et le verbe avoir. Ils servent à former les aspects accomplis (être et avoir) et les voix passives (être) des autres verbes.

Les verbes modaux sont devoir, pouvoir, vouloir et aller. Ils servent à infléchir les sens d’un autre verbe, en indiquant la façon dont le locuteur envisage l’action qu’il décrit.


    1. Les verbes irréguliers (la liste n’est pas exhaustive)

Ces verbes ont une conjugaison propre à eux et peuvent être en er (envoyer, convoyer, dévoyer et fourvoyer), en ir (accourir, endormir,….), en oir (émouvoir, revoir, prévoir, …), ou en re (accroître, dissoudre, clore, connaître,…).
Tableau listant les verbes irréguliers.


Infinitif

Présent

Imparfait

acquérir

J’acquiers

Nous acquérons

J’acquérais

Nous acquérions

aller

Je vais

Nous allons

J’allais

Nous allions

boire

Je bois

Nous buvons

Je buvais

Nous buvions

bouillir

Je bous

Nous bouillons

Je bouillais

Nous bouillions

conclure

Je conclus

Nous concluons

Je concluais

Nous concluions

Confire (un aliment, des fruits)

Ne pas confondre avec confier donner avec confiance (je confie, tu confies,…)

Je confis

Nous confisons

Je confiais

Nous confisions

connaître

Je connais, il connaît

Nous connaissons

Je connaissais

Nous connaissions

craindre

Je crains

Nous craignons

Je craignais

Nous craignions

croire

Je crois

Nous croyons

Je croyais

Nous croyions

croître

Je croîs

Nous croissons

Je croissais

Nous croissions

Cueillir

Je cueille

Nous cueillons

Je cueillais

Nous cueillions

Cuire


Je cuis

Nous cuissons

Je cuisais

Nous cuisions

devoir

Je dois

Nous devons

Je devais

Nous devions

dire

Je dis

Nous disons, vous dites

Je disais

Nous disions

dormir

Je dors

Nous dormons

Je dormais

Nous dormions

Eclore (rarement employé à certaines personnes)

Il éclôt

Ils éclosent


??

écrire

J’écris

Nous écrivons

J’écrivais

Nous écrivions

envoyer

J’envoie

Nous envoyons

J’envoyais

Nous envoyions

faire

Je fais

Nous faisons, vous faites

Je faisais

Nous faisions

falloir

Il faut

Il fallait

Fuir (à ne pas confondre avec fouir = creuser : nous fouissons, ils fouissent)

Je fuis

Nous fuyons

Je fuyais

Nous fuyons

joindre

Je joins

Nous joignons

Je joignais

Nous joignions

lire

Je lis

Nous lisons

Je lisais

Nous lisions

mettre

Je mets

Nous mettons

Je mettais

Nous mettions

moudre

Je mouds

Nous moulons

Je moulais

Nous moulions

mourir

Je meurs

Nous mourons

Je mourais

Nous mourions

mouvoir

Je meus

Nous mouvons

Je mouvais

Nous mouvions

naître

Je nais, il naît

Nous naissons

Je naissais

Nous naissions

partir

Je pars

Nous partons

Je partais

Nous partions

pleuvoir

Il pleut

Il pleuvait

pouvoir

Je peux

Nous pouvons

Je pouvais

Nous pouvions

prendre

Je prends

Nous prenons

Je prenais

Nous prenions

Promouvoir (ne se conjugue qu’aux temps composés)

??

??

recevoir

Je reçois

Nous recevons

Je recevais

Nous recevions

résoudre

Je résous

Nous résolvons

Je résolvais

Nous résolvions

rompre

Je romps

Nous rompons

Je rompais

Nous rompions

savoir

Je sais

Nous savons

Je savais

Nous savions

servir

Je sers

Nous servons

Je servais

Nous servions

sortir

Je sorts

Nous sortons

Je sortais

Nous sortions

souffrir

Je souffre

Nous souffrons

Je souffrais

Nous souffrions

suivre

Je suis

Nous suivons

Je suivais

Nous suivions

tenir

Je tiens

Nous tenons

Je tenais

Nous tenions

Vaincre (et convaincre)

Je vains

Nous vainquons

Je vainquais

Nous vainquions

valoir

Je vaux

Nous valons

Je valais

Nous valions

vivre

Je vis

Nous vivons

Je vivais

Nous vivions

voir

Je vois

Nous voyons

Je voyais

Nous voyions

vouloir

Je veux

Nous voulons

Je voulais

Nous voulions
  1   2   3

similaire:

Programme Terminologie et français fonctionnel iconProgramme Fonctionnel Général
«Archives 2002» qui regroupe l’essentiel des dossiers patients dits «vivants»

Programme Terminologie et français fonctionnel iconProgramme de Coopération franco-chinois des pôles français de compétitivité...

Programme Terminologie et français fonctionnel iconCours de pathologie generale et terminologie

Programme Terminologie et français fonctionnel iconProgramme de sejour des lyceens francais a l’ecole 1251 charles de...

Programme Terminologie et français fonctionnel iconCours en traductologie, traduction spécialisée, traductique, terminologie

Programme Terminologie et français fonctionnel iconIl y a un garçon. IL s’appelle Max. C’est un Américain. IL aime la...
«Je vais faire au moins deux amis aujourd’hui !» IL veut parler en français avec de jeunes Français

Programme Terminologie et français fonctionnel iconRésumé : Noms communs et noms propres. Les points les plus importants...

Programme Terminologie et français fonctionnel iconFrançais Français 2de (Weblettres)

Programme Terminologie et français fonctionnel iconActualisation de la clinique du syndrome d’Ehlers-Danlos
«l’organicité» des manifestations et qui se pose la question de savoir si son patient n’est pas «fonctionnel». C’est la porte ouverte...

Programme Terminologie et français fonctionnel iconNous avons été habitués à opposer, dans un parallèle facile, la culture...
«anti-culture de mort», et un correspondant lui avait écrit en commentaire qu’il s’était sans doute trompé, et qu’il avait voulu...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com