Preambule








télécharger 0.97 Mb.
titrePreambule
page13/17
date de publication19.11.2017
taille0.97 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   17
Otite

Surdité



rectangle à coins arrondis 1



Elle permet de vérifier :

- l’exactitude des connaissances relatives aux personnes auprès desquelles s’inscrivent les activités professionnelles et aux contextes institutionnels ;

- l’aptitude à les mobiliser dans un contexte professionnel ;

- la capacité d’analyse et de réflexion.


Epreuve ponctuelle écrite d’une durée de quatre heures, coefficient 4.


L’épreuve prend appui sur une ou des situation(s) professionnelle(s) et un dossier technique fourni.

Elle porte sur des savoirs associés de biologie et microbiologie appliquées, de sciences médico-sociales dont les notions de bientraitance, d’éthique et de déontologie, de nutrition, de technologies associées aux techniques professionnelles, communs aux deux options. Les limites de connaissances sont celles du référentiel des savoirs associés.
Les points par savoirs associés seront répartis de la façon suivante :

Le questionnement permet d’évaluer, de manière non exhaustive et obligatoirement quatre savoirs associés




  • Donner une définition

  • Citer les mécanismes d’apparition

  • Justifier les facteurs favorisants

  • Enoncer les signes cliniques, les conséquences et évolution potentielles

  • Justifier les moyens de prévention et traitements




  • Enoncer les différents types de surdité

  • Pour chacun en indiquer les causes

  • Proposer des moyens de prévention

17 Explorations et moyens diagnostics


Examens biologiques (analyses de sang, d’urine, de selles, de liquide céphalo-rachidien)

Examens par imagerie (radiologie, échographie, scannographie, scintigraphies, imagerie par résonnance magnétique)

Examens par endoscopie

Examen par enregistrement graphique (électrocardiogramme, électroencéphalogramme, doppler)

Pour chaque examen :

    • énoncer de façon simple le principe

    • indiquer l’utilité

    • donner un exemple d’utilisation pour une pathologie donnée




18 Diversité du monde microbien


18.1 Protozoaires, champignons microscopiques, bactéries, virus




  • Présenter les principaux types de microorganismes présents dans le monde microbien.

  • Définir une cellule eucaryote et une cellule procaryote- et en caractériser la structure

  • Indiquer des exemples de micro-organismes

    • responsables de maladies,

    • utilisés dans les industries agro-alimentaires, pharmaceutiques


18.2 Physiopathologie

étude d’une mycose : l’intertrigo interdigital (pied d’athlète) ou le muguet




  • Définir une mycose

  • Indiquer l’agent responsable et sa nature

  • Présenter les signes

  • Indiquer les facteurs favorisants

  • Décrire le traitement

  • Proposer des moyens de prévention

19 Bactéries


19.1 Structure, ultrastructure






  • Indiquer les critères morphologiques de classification (forme, dimension, mobilité, spore, capsule) et donner des d'exemples

  • Décrire les différentes étapes de la coloration de Gram, et en préciser les colorations caractéristiques obtenues.

  • Indiquer le rôle de la paroi dans la coloration Gram




  • Repérer, sur des préparations ou des microphotographies, différents types de bactéries

  • Représenter schématiquement l'ultrastructure d'une cellule bactérienne

  • Énoncer les éléments permanents et non permanents et indiquer leurs rôles.





19.2 Conditions de vie et multiplication





  • Distinguer les différents types de bactéries selon :

  • la source de carbone utilisée

  • la source d'énergie utilisée

  • les besoins en dioxygène

  • Définir les bactéries, aérobies, anaérobies, aéro-anaérobies

  • Représenter schématiquement la multiplication d'une bactérie

  • Décrire les différentes phases d’une courbe de croissance bactérienne en milieu non renouvelé

  • Donner des exemples de valeurs de temps de génération et de taux de croissance horaire ;

  • Indiquer les paramètres (température, pH, teneur en eau, nutriments...) favorables ou défavorables à la croissance bactérienne


19.3 Sporulation




  • Définir la sporulation, en préciser les conditions favorables et énoncer les propriétés des spores

20 Pouvoir pathogène des bactéries







  • Définir le pouvoir pathogène

    • Distinguer les bactéries pathogènes spécifiques et les bactéries pathogènes opportunistes

  • Définir un porteur asymptomatique

  • Définir le pouvoir invasif

    • Indiquer les facteurs favorisant le pouvoir invasif des bactéries

    • Donner des exemples de bactéries agissant par leur pouvoir invasif

  • Définir le pouvoir toxique

    • Indiquer les caractéristiques des deux groupes de toxines produites par les bactéries

    • Enoncer les propriétés des deux catégories de toxines

  • Indiquer les toxines importantes en pathologie infectieuse (tétanique, botulinique,…)


20.1 Infection bactérienne




  • Définir l’infection

  • A partir d’un exemple de maladie infectieuse :

  • Présenter les différentes voies de pénétration des microorganismes dans l’organisme

  • Définir les phases d'incubation, d'invasion, d'état

  • Décrire les différentes phases de l'infection : multiplication des micro-organismes localement, réaction inflammatoire, propagation ou non dans l'organisme, rôles des ganglions lymphatiques, libération ou non de toxines, rôles de l'immunité non spécifique et de l'immunité spécifique

  • Décrire les principaux signes cliniques (rougeurs œdèmes, diarrhées, vomissements...)


20.2 Antibiotiques, résistance bactérienne




  • Présenter la notion de spectre d'activité

  • Définir et indiquer le rôle d’un antibiogramme

  • Repérer un antibiotique actif sur un antibiogramme

  • Définir la résistance bactérienne et en indiquer les conséquences

  • Préciser les risques liés à la multi résistance

21 Virus


21.1 Structure.et reproduction





  • Indiquer les caractéristiques structurales des virus

  • Définir la notion de parasitisme obligatoire

  • Indiquer les différentes phases de reproduction d'un virus dans le cas d'un virus à ADN.


21.2 Physiopathologie

Deux exemples de maladie virale : l’hépatite B, la grippe




  • Pour chaque maladie :

  • Indiquer et décrire l’agent responsable

  • Enoncer les principaux signes cliniques et la conduite à tenir

  • Indiquer les complications

  • Présenter les moyens de prévention

22 Système immunitaire


22.1 Immunité innée :

Barrière cutanéo-muqueuse,

Réaction inflammatoire





  • Indiquer les rôles de la peau et des muqueuses

  • Décrire la réaction inflammatoire et indiquer les différentes cellules qui y participent et leur rôle

  • Définir le chimiotactisme, la diapédèse, la phagocytose

  • Représenter schématiquement les étapes de la phagocytose


22.2 Immunité adaptative :

réponse humorale

réponse cellulaire





  • Caractériser les deux types de réponses immunitaires

  • Définir un antigène, un anticorps

  • Décrire la réaction antigène - anticorps

  • Énumérer les différents types de cellules intervenant dans la réponse immunitaire et préciser leur rôle

  • Commenter un schéma présentant la suite des événements immunitaires permettant l'élimination d'une bactérie ou d'un virus

  • Définir la mémoire immunitaire


22.3 Vaccination




  • Enoncer le principe de la vaccination

  • Indiquer les caractéristiques de l'immunité conférée par les vaccins

  • Présenter les différents vaccins et leur classification (germes vivants atténués, tués ou inactivés, anatoxines...)

  • Justifier les vaccinations obligatoires et conseillées selon le calendrier vaccinal en vigueur (InVS)

  • Justifier les rappels pour certains vaccins, commenter une courbe de production d'anticorps


22.4 Physiopathologie

Allergies




  • Définir une allergie

  • Indiquer la cause (contact allergène / anticorps)

  • Lister les principaux allergènes

  • Décrire la réaction anaphylactique

  • Décrire le choc anaphylactique et les conditions de sa survenue

  • Citer les moyens thérapeutiques utilisés contre les allergies

23 Maladies infectieuses de l’enfant






  • Enoncer les principales maladies contagieuses de l’enfant (rubéole, coqueluche, scarlatine, varicelle, rougeole, oreillons, méningites)

  • Pour chaque maladie :

  • l’agent responsable

  • citer les principaux signes cliniques,

  • indiquer les complications possibles

  • les moyens de prévention

24 Infections nosocomiales et infections associées aux soins







  • Définir les infections nosocomiales et les infections associées aux soins

 Biologie et microbiologie appliquées : 20 à 25 points/80

 Sciences médico-sociales : 25 à 30 points /80

 Nutrition : 15 à 20 points /80

 Technologies associées aux techniques professionnelles : 10 à 15 points /80




Cette répartition des points n’implique pas de construire le sujet en quatre parties distinctes par savoirs associés.
Le sujet comprend deux parties :

- la première présente une ou des situations professionnelles et un questionnement ;

- la deuxième comporte le dossier technique.

Il convient de veiller à la cohérence entre le temps imparti de 4 heures et la longueur du sujet.


Elle comporte une ou plusieurs situation(s) professionnelles et le questionnement.
Situation(s) professionnelle(s)

La ou les situations professionnelles prennent appui sur un ou plusieurs milieux professionnels, communs aux deux options. Aussi, il faut éviter de centrer les situations exclusivement sur les établissements de santé ou sur les services d’aide à la personne.

Ces situations sont en adéquation avec les activités relevant des compétences d’un titulaire du baccalauréat professionnel ASSP. Dans la rédaction de la situation, il convient d’éviter d’impliquer le candidat (ne pas utiliser « vous êtes … »).

Ces situations doivent être réalistes et comporter les indications utiles permettant au candidat de conduire une analyse et une réflexion, de mobiliser des connaissances dans le contexte professionnel.

Les données relatives aux situations professionnelles seront donc précises, c'est-à-dire décrites en veillant à :



Questionnement

Le candidat compose sur une feuille de copie d’examen vierge.

Le sujet n’est pas structuré par parties de savoirs associés (bio-SMS…).

Les questions sont présentées selon une logique induite par la situation.

Le questionnement retenu doit permettre au candidat de faire la preuve de :

- l’exactitude de ses connaissances ;

- son aptitude à les mobiliser dans un contexte professionnel ;

- sa capacité d’analyse et de réflexion.

Le questionnement doit :

- être obligatoirement en lien avec la (les) situation(s) ;

- commencer par un verbe d’action correspondant à un niveau IV en ne se limitant pas à demander au candidat de « citer, énoncer, énumérer » ;

- s’appuyer sur les limites de connaissances exigées dans le référentiel ;

- permettre d’évaluer l’exactitude des connaissances (pour au moins 50% du barème, ainsi les connaissances ne doivent pas toutes être fournies par le dossier technique) ;

- exclure toute évaluation de savoirs associés spécifiques à une option.



Le dossier technique

Le dossier technique fourni au candidat est paginé à part du sujet. Les documents, numérotés, ne sont pas présentés dans l’ordre des questions de la première partie.

Le sujet proposé étant commun aux deux options, le contenu de ce dossier technique doit être suffisamment large pour respecter l’équité des candidats formés sur chacune des deux options.

Ce dossier technique comporte quinze pages maximum. Les documents proposés sont variés et font obligatoirement l’objet d’une exploitation. Ils ne doivent pas apporter toutes les connaissances à évaluer.

Ces documents sont actualisés, ils ne doivent pas être extraits d’ouvrages scolaires.

Il est recommandé de privilégier des documents professionnels. Exemples : schémas, extraits de textes juridiques, statistiques épidémiologiques, résultats d’enquêtes, articles de revues professionnelles, compte rendu de réunions, extraits de documents de transmission, document d’évaluation de l’autonomie, charte, livret d’accueil, projet établissement, projet individualisé, organigrammes, plannings, procédures, protocoles, fiches techniques …

Les sources des documents doivent être clairement identifiées et complètes. S’il s’agit de documents internes à une structure, il est nécessaire de demander l’autorisation d’exploiter ces supports.

Il convient de vérifier, pour chaque document fourni, l’orthographe, la justesse des contenus et/ou des données. La qualité graphique doit être excellente pour permettre la reprographie. A chaque fois que possible, l’original du document sera joint au sujet.



Afin de faciliter les corrections, le corrigé sera présenté selon la trame ci-dessous.

Exemple :


Partie

du

référentiel



Partie

de référentiel

N° de question

Connaissance (C)

ou Analyse (A)

Eléments de corrigé par question

Barème

Biologie et microbiologie appliquées

Sciences Médico-Sociales

Nutrition

Technologies associées aux techniques professionnelles

SMS










Eléments de réponse attendus




Détail du barème







Nutrition










Eléments de réponse attendus







Détail du barème
















Total

20 à 25

25 à 30

15 à 20

10 à 15
1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   17

similaire:

Preambule iconI- préambule

Preambule iconPréambule

Preambule iconPartie I préambule théorique et méthodologique

Preambule iconThèse de départ. I – Préambule 1er Cas clinique

Preambule iconI préambule permettant aux candidats d’appréhender le contexte
...

Preambule iconPréambule: l’héritage de la philosophie antique dans le vocabulaire quotidien
«Qui tient de l'insensibilité et de la fermeté des stoïciens». De nos jours, on entend par stoïcisme une attitude caractérisée par...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com