Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres.








télécharger 4.47 Mb.
titreBibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres.
page7/226
date de publication11.09.2017
taille4.47 Mb.
typeBibliographie
b.21-bal.com > loi > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   226

ANASEMIE (psychanalyse)

  1. Nicolas Abraham et Maria Török

"Le langage de la psychanalyse ne suit plus les tournants et tournures (tropoï) du parler et de l'écriture habituels. Plaisir, Ca, Moi, Economique, Dynamique, ne sont pas métaphores, métonymies, synecdoques, ou catachrèses, ils sont, par la vertu du discours, des produits de dé-signification et constituent des figures nouvelles, absentes dans les traités de rhétorique. Ces figures de l'antisémantique, d'autant qu'elles ne signifient plus rien d'autre que la remontée à la source de leur sens habituel, requièrent une dénomination, propre à en indiquer le statut et que - à défaut de mieux - on proposera d'appeler par le nom forgé d'anasémie."
  1. ABRAHAM N., TÖRÖK M., 1987, [1978], L’écorce et le noyau, Paris, Flammarion, p.211




  1. Claude Nachin

Les concepts anasémiques ont pour fonction d'indiquer l'indescriptible, le transphénoménal, en partant du donné psychanalytique. Leur dégagement suppose que tout phénomène qui se produit sur le divan soit un symbole, ayant un complément transphénomènal pour source d'intelligibilité."
  1. NACHIN C., 1993, Les fantômes de l’âme, Paris, L’harmattan, p.116




  1. ANNEXES (méthodologie)

  1. Jean-Claude Rouveyran

« Par crainte de ne pas atteindre un volume « suffisant », les rédacteurs ont tendance à gonfler le corps du texte en y intégrant le plus d’éléments possible. C’est une grave erreur ; pour lui donner force et vigueur, proposez un texte dense mais bref ; le lecteur ne doit pas s’égarer dans un fouillis de textes originaux d’enquêtes, d’idées secondaires, de chiffres, de tableaux ou de figures dans lesquels il perd le fil des idées-forces. Reportez en annexe tout ce qui présente un intérêt incontestable sans être strictement nécessaire à la démonstration. »
  1. ROUVEYRAN J.-C., 2001, Le guide de la thèse, le guide du mémoire, Paris, Maisonneuve et Larose, p.62




  1. ANOMIE (sociologie)

  1. Gilles Ferréol

« Etymologiquement, absence de normes, de règles ou de lois. […] Désigne un mauvais ajustement entre structure sociale et structure culturelle (dysfonctions, non-intégration). Par extension, synonyme de déviance ».
  1. FERREOL André et all., 1991, Dictionnaire de sociologie, Paris, Armand Colin, p.8




  1. Madeleine Grawitz

« Le terme apparaît en Angleterre (1591) et signifie mépris de la loi divine, repris par Durkeim. Définition objective : absence de règles sociales communes (cf. division du travail). Définition subjective : désorientation de la conduite, reflet du manque d’organisation de la société (cf. suicide). Notion très utilisée par les sociologues américains. Par extension, synonyme de déviance ou de déséquilibre entre les besoins suscités chez les individus par la société et les moyens qu’elle offre de les satisfaire […] Toutes les utilisations de la notion d’anomie font état de dysfonctions, de non-intégration. A la limite, notion proche d’aliénation, absences de normes ou absence de pouvoir d’ordre de la société ».
  1. GRAWITZ M., 1996, Méthodes des sciences sociales, Paris, Dalloz, 10ème éd., p.19




  1. Louis-Marie Morfaux

« Absence de loi fixe ou absence d’organisation, dérèglement pouvant entraîner un malaise et une crise de solidarité entre les membres d’une société ».
  1. MORFAUX L.-M., 1999, [1980], Vocabulaire de la philosophie et des sciences humaines, Paris, Armand Colin, p.21




  1. Ali Aït Abdelmalek et Jean-Louis Gérard

« Du grec nomos, loi. Absence d’organisation, de lois définies, par opposition à autonomie ».
  1. ABDELMALEK A.-A., GERARD J.-L., 1995, Sciences humaines et soins Manuel à l’usage des professions de santé, Paris, Interéditions, p.374




  1. Gustave-Nicolas Fischer

« Le concept d’anomie, forgé par Durkheim, définit les effets de dérèglement social liés aux conflits existants entre valeurs et normes dans un contexte donné. ON constate une perte d’impact, de puissance, d’efficacité, des règles sociales qui guident les conduites. Il y a ainsi anomie, lorsque la conduite des individus n’est plus régie par des normes claires ; on considère alors que les systèmes sociaux, de par leur complexité croissante, induisent un effet d’atomisation qui produit un ensemble de règles mal établies. En raison du changement rapide dans lequel sont prises les normes, une usure des valeurs traditionnelles s’instaure et donc un dérèglement des relations entre l’individu et la société, car les règles ont perdu de leur consistance »
  1. FISCHER G.-N., 1996, [1987], Les concepts fondamentaux de la psychologie sociale, Paris, Dunod, 2è éd., p.88





 carte L’approche philosophique

ANTICIPATION (philosophie)
  1. Mario Berta

« J’ai développé une conception de l’anticipation comme inversion de la continuité temporelle naturelle. « Anticiper », c’est amener vers nous, aujourd’hui, l’événement qui doit arriver demain et ceci grâce à une construction imaginaire. »
  1. BERTA M., 1999, L’épreuve d’anticipation, Toulouse, Erès, p.19

  2. Le fusil à lunette


« Il n’est pas possible de vivre en permanence de manière stratégique, répliquai-je. Imaginez que quelqu’un vous attende avec un fusil à longue portée muni d’une lunette de tir. A coup sûr il pourrait vous descendre à cinq cent mètres de distance. Dans ce cas que feriez-vous ?

Don Juan pris l’air de quelqu’un qui n’en croit pas ses yeux.

  1. Que feriez-vous ? insisté-je.

  2. Si quelqu’un m’attendait avec un fusil muni d’une lunette de tir ? dit-il en se moquant ouvertement de moi.

  3. Si quelqu’un était caché, invisible, vous attendant. Vous n’auriez pas une seule chance de vous en sortir vivant. Vous ne pouvez pas arrêter une balle.

  4. Non. Je ne peux pas. Mais je ne comprends pas où tu veux en venir.

  5. Je veux dire que, dans le cas que j’expose, toute votre stratégie ne sert plus à rien.

  6. Oh ! Mais bien sûr qu’elle sert. Si quelqu’un m’attendait avec un fusil à longue portée muni d’une lunette de tir, c’est très simple, je ne viendrais pas. » (Juan Matus) 
  7. CASTANEDA C., 1973, [1971], Voir Les enseignements d’un sorcier Yaqui, Paris, Gallimard, p.178




  • Sen non sen


Claude Harmant, maître en karaté (shotokan), évoquait la notion de Sen non sen comme : la capacité d’anticiper l’attaque de l’adversaire ; le pratiquant sait où son adversaire va l’attaquer avant même que celui-ci n’ait lancé son attaque : la contre-attaque part avant-même que l’attaque ne soit lancée.
  1. ALFÖLDI F., Dico de Francis, Mise en ligne du 31 août 2016




  • Le recul des éléphants


« Les éléphants perçoivent bien avant nous les vibrations et les onde sonores. Leur perception des infrasons est exceptionnelle, notamment concernant ces sons très bas qui se situent en dessous de la barre des 20 hertzs. (Nous, les humains, ne descendons pas en dessous de 100 hertzs). Pierre Pfeffer, spécialiste des éléphants et directeur de recherche honoraire au CNRS et au Muséum d’Histoire naturelle de Paris, ajoute encore que les infrasons se déplacent sur de très longues distances. Les troupeaux peuvent donc échanger des signaux entre eux à plusieurs dizaines de kilomètres de distance (jusqu’à 80 kilomètres). Il est donc possible, explique encore Pierre Pfeffer, que des éléphants vivant sur le littoral du golfe du Bengale aient perçu des infrasons venant du séisme sous-marin. Michel Granet, sismologue à l’Institut de Physique de Strasbourg, précise qu’un tremblement de terre émet des fréquences sonores qui ne sont audibles que par les animaux. Les éléphants sont également très sensibles aux vibrations du sol grâce à leurs coussinets plantaires. Là encore, ils détectent le déplacement d’un autre troupeau d’éléphants à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde.

Ces connaissances scientifiques concernant la vie des éléphants expliquent leur comportement avant l’arrivée des tsunamis dans le golfe du Bengale. En Thaïlande, beaucoup d’éléphants domestiques au chômage ont été reconvertis et promènent les touristes. Certains de ces éléphants, qui transportaient des vacanciers, ont perçu des vibrations et ont changé de destination. En prenant un chemin menant à une colline, ils ont échappé, avec les personnes qu’ils emmenaient en promenade, à l’arrivée des vagues géantes. D’autres éléphants ont été poussés par leurs cornacs à revenir chercher des touristes. D’autres éléphants encore, qui étaient au repos, ont brisé leurs chaînes pour se sauver. Chaque fois, les pachydermes se sont éloignés à une distance suffisante pour ne pas être atteints par les vagues. »
  1. Thomas, COLETTE, 2005, Non référencé



11.01 2005 - « Des éléphants ont sauvé la vie de leurs cornacs et de touristes japonais grâce à leur sixième sens, expliquent des employés de Khao Lak, localité du sud de la Thaïlande dévastée par le tsunami du lendemain de Noël : « J'ai été étonné d'entendre mon éléphant et les autres barrir tôt le matin, le jour où les vagues ont déferlé », a expliqué à l'AFP Kirtsada Salangam, un cornac de 20 ans, en caressant la trompe de son éléphant, Thongdaeng, l'un des huit pachydermes d'un petit camp de promenade à dos d'éléphant pour touristes. « Les éléphants ne voulaient plus obéir et regardaient sans cesse la mer », ajoute-t-il,  « J'ai aussi remarqué que les oiseaux volaient d'une manière irrégulière. Mais je n'aurais jamais imaginé qu'une tragédie se préparait », dit-il. Ce n'est qu'au moment où les éléphants ont commencé à briser leurs chaînes et à fuir vers les collines que les cornacs et qu'une famille de cinq touristes japonais qui se trouvaient là, se sont mis à courir eux aussi vers les hauteurs. « Pendant qu'on courait vers les montagnes, je me suis retourné et j'ai vu la première vague balayer la côte, renverser un poids-lourd et emporter des gens vers la mer. J'étais terrifié », dit-il en donnant des feuilles d'ananas à Thongdaeng ».
  1. Témoignage recueilli sur internet, Non référencé





 Carte La théorie psychanalytique

APPAREIL PSYCHIQUE (psychanalyse)
  1. Jean Laplance et Jean-Bertrand Pontalis

« Terme qui souligne certains caractères que la théorie freudienne attribue au psychisme : sa capacité de transmettre et de transformer une énergie déterminée et sa différenciation en systèmes ou instances ».
  1. LAPLANCHE J., PONTALIS J.-B., 1967, Vocabulaire de la psychanalyse, Paris, PUF, p.32




  1. Didier Anzieu

« Cet appareil psychique est composé de trois systèmes que Freud appelle généralement des instances : le conscient, le préconscient, l’inconscient, dont les interactions particulières découlent d’un fait topographique, à savoir qu’ils sont séparés par les deux censures, et d’une différence de finalité, à savoir qu’ils obéissent à des principes de fonctionnement distincts ».
  1. ANZIEU D., 1985, Le moi-peau, Paris, Dunod, p.72




  1. Chantal Parret et Jacqueline Iguenane

« Terme utilisé par Freud pour représenter et expliquer le fonctionnement de la vie mentale. Schématiquement, il est représenté par le Moi, le Ca et le Surmoi. Le Moi gère le déroulement des processus psychiques dans le temps et les soumet à l’épreuve de réalité, le 9a est soumis au principe de plaisir et il agit les pulsions, le Surmoi énonce les valeurs, les règles et les interdits ».
  1. PARRET C., IGUENANE J., 2001, Accompagner l’enfant maltraité et sa famille, Paris, Dunod, p.185




1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   226

similaire:

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconBibliographie 647 2cartes conceptuelles 677 3 677  abstraction (méthodologie)...
«Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement...

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconRésumé Abstract Resumen Introduction Cadre théorique de référence...
«Les concepts ne se distinguent pas des autres notions, conventionnelles ou annexes, à l'intérieur d'une discipline»

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconCours de méthodologie de la recherche documentaire en sciences exactes...
«Si j'ai vu plus loin que les autres, c'est parce que j'étais assis sur les épaules de géants.» Newton, Isaac (1642-1727)

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconAction d’une protéine sur une molécule unique d’adn

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconContribution à une étude sur la représentation collective de la mort

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconNotes pour une présentation sur l’infini et autres curiosités mathématiques
...

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconAcquisition des Habiletés Motrices
«ce qui, dans une action est transposable, généralisable ou différenciable d’une situation à la suivante, autrement dit ce qu’il...

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconLes fraises bio ont une meilleure qualité nutritive
«modernes» en nutriments. Alors qu’une pêche suffisait en 1950 pour absorber une bonne ration de vitamine A, IL faudrait aujourd’hui...

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconTâche : Conception d’une maquette fonctionnelle représentant le système...

Bibliographie 657 2cartes conceptuelles 687 3 687  abstraction (méthodologie) André Lalande «Action de l’esprit considérant à part un élément (qualité ou relation d’une représentation ou d’une notion) en portant spécialement l’attention sur lui, et en négligeant les autres. iconI. action d'une pensée sur une autre penséE








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com