Ça c’est aujourd’hui, tant pis !








télécharger 0.75 Mb.
titreÇa c’est aujourd’hui, tant pis !
page9/13
date de publication31.10.2016
taille0.75 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13


Françoise C., Michelle
Presqu’un mois que les élections municipales sont terminées et les vieux démons des uns et des autres (en nombre restreint) ressurgissent. Comment la presse ose-t-elle ne pas parler de nous et parler de mon voisin ? Comment la presse ose-t-elle parler des conseils municipaux des communes d’à côté alors qu’elle ne parle plus du nôtre ?

Ma réponse est claire et chacun la connaît. Je fais mes photos, mes textes et je me déplace là où je suis invité, sans exclusive, sans exclusion.

A quand une presse libre. J’en ai marre de voir des photos officielles illustrer des textes officiels, de gauche comme de droite, d’ici ou d’ailleurs…

Je crois que beaucoup m’ont compris, et que j’ai suffisamment de papiers à faire pour les communes que je couvre.

Au fait après le conseil du 14 avril auquel je n’étais pas convié, et pour lequel on me demandait de faire un copier-coller du compte-rendu au cas où  je rendrais compte de ma surprise de voir que toutes les délibérations ont été prises à l’unanimité, je viens de recevoir ce matin, le compte-rendu du conseil du 23 avril, auquel, je n’ai pas été convié, mais pour lequel on me demande de rendre compte par un copier-coller si besoin est ! Au fait sur les cinq décisions, toutes ont été prises à l’unanimité (sauf une avec une abstention) ! A la lecture et à la relecture de l’une d’elle, je pense qu’il pourrait y avoir un sujet très intéressant à traiter. : Le coût des CLSH et autres activités post et péri scolaires, leur mode de gestion, le réseau dans lequel, ils s’inscrivent pour les formations de l’encadrement, des structures partenaires d’accueil et de rencontre… Allez ne m’en veut pas ce soir je vais à la réunion du Comité des Fêtes (aux 9/10 ème les amis du maire qui ne m’invite pas). Ils mont invité, eux…

Amitiés

René
30 mai 2014
Hier, c’était un autre jour. Hier, encore une autre journée riche d’émotions, de plaisirs partagés. Une journée où j’ai rencontré, la paresse, la maladie, la solitude, le repli sur moi, bref une journée un peu différente d’une journée normale !
HISTOIRE ET PETITE HISTOIRE DE LA VENDEE EN CHANSONS

1854-1855, guerre de Crimée. Jean Loizeau avait promis la mariage à Jacquette, se gardant de lui confier son intention profonde : ne pas combattre dans l'armée. Les hostilités cessèrent, les évênements disposèrent ; la fille du "bedaud" apprétée pour la noce attendit en vain. La légende de la pauvre mariée de Chambretaud vit le jour.

 

LA MARIEE DE CHAMBRETAUD
A Chambretaud était une fille à marier

"A s'appelait la p'tit' Jacquette

Alle était la feill" dau bedeau

Alle était bén-in pois coquette,

Tot"à lés feill's avant tchio défaut,

Mé quemm'-t'alle avait d'la galette,

Lés gâs la r'luquiant quemme i faut".

 

Tous ses prétendants se faisaient rembarrer et, comme aucun ne voulait renoncer, nul ne se mariait plus dans la paroisse. Elle finit tout de même par accepter une demande. Les autres filles relevèrent la tête et l'on fit la queue devant l'église pour se marier, sans même s'occuper de monsieur le maire. Quand vint le tour de la Jacquette de répondre au curé, elle dit :

 "eh! bé nan ! y n'veux pooué t'chia sot ! "

Le fiancé fut bien penaud ;
"Jamais dempis la p'tit Jacquette

N'a tenté les gâs d'Chambretaud,

O fut sin tour d'être à la diète,

Vieil'feill' malgré san grous magot,

N'imitez pas la p'tit'Jacquette,

O n'doit poué faire ine amusette

D'tchio sacrement do "conjugo".
Ça me fait penser que la guerre de Crimée ne s’est pas encore terminée. Tu te rappelles de l’histoire des marins de Claude ?
Je viens de me rendre compte que je fais partie du groupe des ignares (avec un grand "i" !!!!) Bin, tant pis!!!!!! La vie est belle quand même!!!!

Corinne
J'habite le village du Traversier (c'est comme ça qu'on appelle les hameaux en Vendée) dans la commune de La Boissière des Landes. Rien d'anormal si ce n'est que ma maison est située à peine à 300 m au Nord à l'est et à l'ouest d'une autre commune Nesmy qui fait partie de l'agglomération Yonnaise ! Rien d'anormal, vous dites si ce n'est qu'aucun enfant du Traversier n'a jamais mis les pieds dans une école de la Boissière, que les bus de l'agglo passent 4 fois par jour dans notre village et que les enfants qui vont à l'école de Nesmly, ne peuvent prendre ces cars !!! Si nous demandions aux habitants du Traversier de dire à quelle commune ils voudraient appartenir, l'unanimité se ferait pour Nesmy.... Mais on ne nous l'a jamais demandé !

Ce que je dis la pour Le Traversier je pourrais le dire pour les habitants du Four petit village d'Aubigny (dans l'agglo) situé à peine à 300 m de la mairie de la Boissière, et à 4,5 km d'Aubigny !
La zone d'activités de la Boissière est à peine à 7 mn de la zone d'activités de la Roche sur Yon et à un peu plus d'1/2 heure de l'autre zone d'activités de la communauté du Moutiérrois, communauté à laquelle appartient la Boissière. De ce fait elle n'est pas dans la même communauté, pas dans le même canton, pas dans le même pays, pas dans le même Scot,  De plus notre hameau le Traversier a toujours été le lieu de passage (d'où son nom) entre les Anglais et les Poitevins, les catholiques et les protestants, les Républicains et les 'vendéens'. Je vois que vous n'y comprenez déjà plus rien. Ne vous inquiétez pas nous, non plus et aucun élu aussi intelligent soit-il également ! Qui aura l'audace de demander sans les guider au peuple et aux citoyens leur avis sur leur appartenance géographique ? Pour vous éclairer, les uns se disent du sud vendée et revendiquent leur appartenance au Bas-Poitou, les autres du Nord Vendée et leur rattachement aux contreforts de la Bretagne, d'où le redécoupage potentiel des communes, des communautés, des cantons, des départements, des régions !!! Allez assez déliré, on a le droit à nos petits pouvoirs, à nos mandats. Faut bien faire illusion, Non?
Je sais que certains d'entre vous pensent déjà à l'Ukraine, la Crimée, la Russie. Peut-être faudrait-il demander là aussi,  aux marins, aux épouses de marins, à celles et ceux qui vivent de la mer ou de la terre, à quoi sert une frontière, une limite territoriale, si ce n'est qu'à limiter la gouvernance de ces trop de petits chefs !!!

Amitiés

René

30 avril 2014
01 mai 2014
Hier, c’était un autre jour. Hier, encore une autre journée riche d’émotions, de plaisirs partagés. Une journée où j’ai eu la joie d’avoir des nouvelles de mon fils (le grand petit), ma fille, mon petit-fils (le plus grand) et que je sais avoir samedi après-midi la visite de mes petits-enfants (la fille et le garçon de mon grand petit). Alors pas question d’autre chose ce jour-là. Je leur dois bien ça, non ?
Bonjour chers amis
Les préparatifs des portes ouvertes de la Pacifique vont bon train, l'équipe se prépare à accueillir ceux qui vont nous rejoindre et partager cette journée.  Elle s'appuie sur ce que fut ce centre de vacances avec l'accueil des jeunes "orphelins" de la commune proche qu'est Curzon avec ses moniteurs dont plusieurs seront présents.
 Elle s'appuie aussi sur sa transformation progressive en un lieu d'accueil pour des familles qui "rament" pour avoir des vacances.
A bientôt et merci. Cordialement
Henri
Bonjour René

 Merci de transcrire exactement notre pensée, si seulement on pouvait en tenir compte en haut lieu ! Malheureusement... c'est bien moche la politique, sûrement des intérêts supérieurs ! Bonne journée

Michelle
II y a une autre version de la mariée de Chambretaud composée âr mes prga,osateirs de ma lerùesse de Cjaùbretai ^pir ma f$ete di 13 aout 1939 :

 

Ol aet pas pr dire, mae Chanbriaud                       Cen'est pas pour dire, mais Chambretaud

Aet in paes queme t-o fàut :                                   Est un pays comme il faut :

Totes lés felles s'y mariant poet,                            Toutes les filles ne sy marient pas,

Ol en rechte trjhou sus le carea                              Il en reste toujours sur le carreau.

Enfin, vela ce qu'at arivai :                                     Enfin, voici ce qui est arrivé :

 

O m'at étai racuntai                                                 Cela m'a été raconté

Tél qu'o s'at passa                                                   Tel que cela s'est passé

Vela    ce qu'i m'at dit :                                            Voici ce qu'il m'a dit :

"Li Jhan Loesea,                                                       Lui Jena Loiseau,

Pas pasque l'étét sot,                                                 Non pas qu'il fût sot,

Etét casiment vieu ga,                                               Etait pratiquement vieux garçon

E pis o lli souriét pas                                                 Et cela ne lui souriait pas

De se nalè a la ghaère.                                               De partir à la guerre

Napoléon avét den sen idàie                                      Napoléon ayant dans l'idée

Que tots lés vieux gas deviant y alàe,                        D'y envoyer tous les garçons

Ol avét qu'in moeyén d'o z-évitàe,                             Il n'y avait qu'un moyen de l'éviter,

Ol étét ine béle felle                                                   C'était une belle fille

Qu'avét daus beas eùlls, pis daus sourceùlls              Qui avait de beaux yeux et des sourcils

 

Encore pus beas...                                                       Encore plus beaux...

Ce qu'ol at de vrai :                                                     Ce qui est certain

Queme o fàulét se praessàe                                         Comme il fallait se hater

Chénze jhors enpraes, l'aliant se mariàe                     Quinze jours plus tard, ils se mariaient

 

A la màererie,                                                           A la mairie

L'avant dit oui;                                                          Ils ont dit oui ;

En venant chés le çhurai,                                          En revenant de chez le curé

S'avant mi a se disputàé                                            Ont commencé à se disputer

Dame, al avét la répllique !                                       Dame, elle avait la réplique !

Queme l'étét mariai devant la République,              Comme il était marié devant la République

Le ga s'adisit qu'o lli sufisét :                                    Le gars se dit que cela lui suffisait :

Le pllantit làe sa mariàe                                            Il plantat là sa mariée

Tote abellàie !                                                           Toute appêtée !

 Annie

 Ça tombe bien nous sommes le 1er mai, les cloches sont à la fête…
Coucou papa,

Comment vas tu ? Moi suis hyperbookee... rdv notaire mercredi 16h00.

Vivement les vacances !

As-tu eu le cv de clem, il cherche du travail pour juillet ? Peut être dans les vignes pour palissage mais tout dépend aussi de la vigne !

Et puis tout le monde ne veut pas embaucher un jeune de 16 ans bientôt 17.

Je ne reçois plus tes écrits depuis Arsène, est ce normal ? J aime bien les lire de temps en temps, quand j ai le temps !

Gros bisous.

Isabelle
Elisa, ma petite fille (la seule à ce jour)

Elle est fleur de beauté, de tendresse et d’amour,

La libre demoiselle, notre bonheur du jour

Iseult, belle insouciance, la secrète assurance

Source de nos désirs, la fidèle espérance

Avec je ne sais quoi d’une vraie ressemblance…

01 mars 2011 ©Copyright René DUBOIS
Amitiés

René

01 mai 2014
2 mai 2014
Hier, c’était un autre jour. Hier, encore une autre journée riche d’émotions, de plaisirs partagés. Une journée du travail où je me suis retrouvé invité à participer à des réunions pour les quelles je n’étais pas invité initialement. Ça fait tout drôle d’y apprendre les querelles impossibles entre des associations d’anciens combattants, entre un vrai châtelain qui vit simplment en simple citoyen dans son château et un petit chef élu qui se verrait bien en châtelain ! Quel monde de paradoxe !!!
Un p'tit brin de bonheur dans ce monde de fou 

La mariée de Chambretaud

Hier je me suis un peu mélangé les pédales , voici la traduction :

Les organisateurs de la kermesse de Chambretaud composèrent la chanson suivante pour la fête du 13 août 1939

Annie

J’avais imaginé une autre forme de parlhange mélangé avec un zest de ch’timi
Joyeux 1er mai à tous. Que ce petit brin de muguet qui me vient du fond du cœur vous apporte joie et bonheur. Amitiés
Annick 

Au pays des clochettes, le muguet est roi
Merci René pour la version de la mariée de Chambretaud. Avec nos échanges, nous pourrons faire une documentation sur les chansons concernant l'histoire et petite histoire de la Vendée et peut-être aussi d'autres écrits qui nous permettront de mieux connaître notre département.

Jean-Claude

Il faut remercier tous ceux qui comme toi écrivent ou lisent nos nouvelles…
René, plus d’ordinateur depuis un mois. Je reprends la lecture de tes nouvelles. Continue, et bon premier mai…

Alban

Aurais-tu simplement pensé à écrire cette phrase il y a 10 ans ?
MICHELLE

Magie des souvenirs, notre jeunesse pense ;

Imagine une enfant, le Bon Accueil te danse,

Comme pour faire oublier nos parents en souffrance…

Humanité tu vis, l’illusion d’apparence,

Eternelle oppression, volonté de silence,

Le silence des jours, de ces longues absences,

Le temps nous a rejoints, tu es ma préférence,

Espère aux lendemains qui chantent notre chance…
Etymologie : Qui est comme Dieu (hébreu).

Fête : 29 septembre

Les Michelle  sont des femmes réservées, bien que sociables lorsqu'elles se trouvent en terrain connu. La prudence et la méfiance les animent même si elles n'en donnent pas toujours l'impression, car elles sont souvent rieuses. En fait, elles sont introverties et tendent à garder leurs problèmes pour elles. Elles aiment montrer le meilleur d'elles-mêmes et détestent déranger les autres avec leurs problèmes ou leurs difficultés. Ainsi leur aspect extérieur peut-il contraster avec leur personnalité profonde. Elles apparaissent plus faciles, plus souples qu'elles ne le sont en réalité. Si elles s'expriment souvent avec aisance et sont douées pour la communication ou l'expression, orale ou écrite, elles ne se livrent jamais pleinement, gardant jalousement l'accès de leur jardin secret. Leur émotivité est forte mais refoulée ou maîtrisée au point qu'on leur reproche parfois leur froideur ou leur insensibilité. Elles sont déconcertantes lorsqu'elles se replient paradoxalement sur elles-mêmes ou fuient le monde, alors que peu de temps auparavant elles semblaient se plaire et s'amuser en société. Elles oscillent entre des phases de gaieté et d'optimisme, et des périodes de défaitisme ou de pessimisme.

Elles sont régulièrement partagées entre leur désir de stabilité et de sécurité, et un certain papillonnement inhérent à leur curiosité, entre un intérêt pour la difficulté et le travail bien fait, et une tendance à rechercher la facilité... Assez susceptibles, les  Michelle se vexent facilement, d'autant qu'elles manquent passablement de confiance en elles. Elles sont rancunières et ont beaucoup de mal à oublier un affront ou une blessure, qu'elles garderont longtemps en mémoire. Enfants, il faut stimuler leur sociabilité, leur apprendre le partage, et les entourer affectivement tout en ménageant leur pudeur. Il faut les encourager afin de les sécuriser. Elles se révèlent, en général, très possessives. Elles adorent les collections et ne sont pas toujours prêteuses.

1er mai 2014 ©Copyright René DUBOIS

Bon 1er mai à vous tous,

 

Ici c'est à la maison car le jeune n'est pas encore habillé, levé à 12 h 30, le repas a été pris sans trop de problème, et il regarde la TV sports mais au moins il n'y a pas de conflits, d'ailleurs son tél portable est désabonné, Maman n'a pas renouvelé l'abonnement, je dis que c'est bien, il est moins agressif depuis qu'il est sans nouvelles de la copine et du reste !  Mais c'est sûr je ne rêve pas ça ne peut pas durer éternellement.

René m'a offert un petit bouquet de muguet acheté à la sauvette, pour la ballade dans le bois ce sera pour une autre année. J'espère juste que ça pourra se faire une fois tout de même. Bisous à vous tous.

Cath.
Nous sommes une quarantaine aujourd’hui. Si vous voulez le livre depuis le début de cette nouvelle aventure « Ça c’était avant… Ça c’est aujourd’hui, tant pis ! », demandez-le moi. Actuellement il n’a que 141 pages ! Et si d’autres veulent nous rejoindre…
Amitiés

René

02 mai 2014
03 mai 2014
Hier, c’était un autre jour. Hier, encore une autre journée riche d’émotions, de plaisirs partagés. J’ai eu des contacts avec deux représentants de deux familles « De » ! L’un est à l’aune de sa retraite de créateur de paysage, l’autre la fille d’un commandant pilote d’avion abattu à Sedan le 14 mai 1940 pour défendre la France ! Nous reparlerons prochainement du Commandant De Laubier….
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

similaire:

Ça c’est aujourd’hui, tant pis ! iconQuestionnaire plan
«la bande d’adolescents» qui est aujourd’hui un phénomène actuel mais différent, d’où aujourd’hui IL est étudié différemment qu’auparavant,...

Ça c’est aujourd’hui, tant pis ! iconI/ La diversité actuelle et passée des primates
«grands singes» (gibbons, orangs-outans, gorilles et chimpanzés) se limitent aujourd’hui à quelques espèces. Qui plus est, les effectifs...

Ça c’est aujourd’hui, tant pis ! iconL’exposition que vous visitez aujourd’hui concerne l’évolution de...

Ça c’est aujourd’hui, tant pis ! icon2 La protection de l’enfance aujourd’hui et la loi de réforme du 5 mars 2007
«l’enfance» n’est pas reconnue et dès que l’enfant n’a plus besoin de sa mère ou de sa nourrice (soit, vers l’âge de 7 ans), IL est...

Ça c’est aujourd’hui, tant pis ! iconL’agriculture aujourd’hui

Ça c’est aujourd’hui, tant pis ! iconNanobiotechnologies 87 Les nanotechnologies, qu’est-ce que c’est ? 82
«progrès de l’humanité» dans le domaine des biotechnologies au sens large et les problèmes éthiques posés déjà aujourd’hui et probablement...

Ça c’est aujourd’hui, tant pis ! iconLa réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces

Ça c’est aujourd’hui, tant pis ! iconLa Médecine Morphologique et Anti Age a dix ans aujourd hui

Ça c’est aujourd’hui, tant pis ! iconBonjour Danielle. Quel est l’animal que nous évoquons aujourd’hui ?
«d’ingénieur» doublé d’un industriel. IL est maître des forges de Montbard. IL s’intéresse de près à la gestion de son domaine, de...

Ça c’est aujourd’hui, tant pis ! iconPréparons-nous Activité 1 : regardez ces images, que va-t-on faire aujourd’hui ?








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com