I avant-propos








télécharger 0.87 Mb.
titreI avant-propos
page1/38
date de publication14.05.2017
taille0.87 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   38
GASTON LUCE

LEON DENIS
L’Apôtre du Spiritisme
SA VIE – SON OEUVRE

I - AVANT-PROPOS



La mort de Léon Denis, si proche encore de nous, a laissé un grand vide dans les rangs des spirites d'Occident et partout dans le monde où son oeuvre a pénétré. Ce vide ne sera pas de sitôt comblé, non que le talent soit rare chez nous, mais parce que le prestige artistique s'entoure ici de mérites vraiment exceptionnels.

Si le temps n'est pas venu d'enregistrer l'écho de la grande voix de « l'apôtre » a poursuivant sa mis­sion dans « l'autre vie, » nous avons dès maintenant le devoir de nous pencher sur l'oeuvre, où sa doc­trine demeure dans sa plénitude et dans sa force, pour en dégager les enseignements les plus subs­tantiels.

Il n'est point de tâche plus pressante ; il n'en est point de plus réconfortante.

Alors que nombre d'essais philosophiques témoi­gnent d'un souci louable de nous arracher à notre néantisme absurde et avilissant, sans y parvenir, les livres de Léon Denis sont des libérateurs. La foi qui s'en dégage est contagieuse, génératrice d'espoir et de courage viril. C'est pourquoi tant de lecteurs de toutes classes et de tous pays ont trouvé en eux des vertus particulièrement efficaces.

Sans aucun doute, nous devons faire crédit à la Science, augurer le plus grand bien des recherches actuelles de la métapsychie, mais à condition d'évi­ter le piétinement sur place. Car il faut considérer, avec l'auteur de la « Grande Enigme », que tout ce qui constitue l'objet de nos enquêtes a été enregis­tré, formulé de façon parfaite par les Instructeurs de la plus haute antiquité, que nous perdons, en définitive, un temps précieux à recommencer tou­jours le même travail alors que l'humanité s'en va à la dérive et s'enlise plus profondément dans l'erreur.

Il suffit de relire les livres du Maître pour com­prendre le sens de ses avertissements répétés, le motif de ses appréhensions des catastrophes encou­rues par nos fautes et notre aveuglement insensé.

Hommes de peu de foi, répète-t-il, avec le Juste, quand donc ouvrirez-vous les yeux à la lumière, quand donc reconnaîtrez-vous la parole de vérité !

La nouvelle révélation que nous apporte le Spiritisme, basée sur la preuve expérimentale, est avant tout, d'ordre moral. C'est ce qu'il ne faut pas perdre de vue. « Le Spiritisme sera scientifique ou il ne sera pas » : certes, la formule est excellente, à con­dition qu'on ne le subordonne pas à une science tâtonnante et timorée, à condition qu'on ne s'écarte pas de la voie royale de l'âme.

Léon Denis est de ceux qui se refusent à asservir la philosophie, la vieille sagesse humaine, aux seules règles de l'expérimentation, car en pareil domai­ne, il ne s'agit plus de matière tangible, la con­ception purement mécanique du monde est in­suffisante, et l'unique témoignage des sens devient d'une indigence flagrante. C'est pourquoi, refusant de s'en tenir uniquement aux faits, il se tourne vers la réalité la plus évidente, celle de l'esprit (rai­son, conscience, sentiment) qui seule mène à la Cause première première et rattache valablement l'homme à l'uni­vers. Conception religieuse ? Si l'on veut. Mais la caractéristique de l'homme, n'est-ce-pas d'être un animal religieux ?

Conscient de sa petitesse au milieu de la création, Léon Denis garde une foi invincible en l'immanente Justice, en la perfection des lois éternelles, en la bouté de Dieu, d'où sa constante sérénité. Ce qui caractérise sa philosophie, c'est le coup d'ailes, c'est le don de l'essor. Son dernier mot est : sanctifie-­toi ! Monte ! - la vie est une ascension - toujours plus haut !

Une telle existence uniquement consacrée à la re­cherche de la vérité, à l'étude et à la méditation, ne saurait présenter les heurts et les désordres habi­tuels. Tout unie en apparence, laissant à peine devi­ner le drame intérieur, elle fait songer plutôt à un fleuve qui s'écoule qu'à un lac tumultueux. C'est que la phase des orages et des errements est pour «l'apôtre» close et largement dépassée. Il a pris de l'avance, il marche résolument devant nous pour nous frayer le chemin.

En retraçant sa vie vouée au service d'une haute idée, nous avons délibérément négligé tout ce qui n'était pas document de première main ou témoi­gnage direct. La méthode peut paraître insuffisante, mais à coup sûr, c'est la moins susceptible de dé­formation. Au surplus, ce travail ne tend qu'à four­nir les matériaux de base, il ne vise point à épuiser en une fois, le sujet.

Poussant notre enquête aux sources mêmes, par­mi les papiers que le Maître nous a légués, dans ses notes de voyage, et aussi dans ses oeuvres où il a dé­posé - trop rarement - de ça, de là, de précieux fragments d'autobiographie, nous avons pu retrou­ver l'enchaînement des faits les plus marquants de cette longue et belle existence de bénédictin laïque. Nous nous en sommes tenus volontairement aux grandes lignes, aux événements essentiels de sa jeunesse, de ses débuts, de son fructueux apostolat, de sa laborieuse vieillesse. Nous avons produit, toutes les fois qu'il était nécessaire, les impressions des contemporains ; nous avons puisé dans sa cor­respondance les passages typiques en observant la discrétion la plus grande ; enfin, nous avons laissé la parole à l'orateur et à l'écrivain dans toutes les cir­constances où il joua un rôle capital, afin que notre narration fût étayée suffisamment et bien vivante. Nous y avons ensuite ajouté notre témoignage per­sonnel.

Puissions-nous, dans notre souci d'honorer une mémoire chère en servant, du même coup, une cause belle entre toutes, avoir convenablement mis en lumière la noble figure du bon Maître de Tours, « l'apôtre du Spiritisme » comme on l'a appelé, le hardi messager de la bonne nouvelle, dont le nom éveille partout dans le monde, chez tous ceux qui ont lu ses ouvrages, un sentiment profond de recon­naissance et de pieuse vénération.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   38

similaire:

I avant-propos iconAvant propos

I avant-propos iconBibliographie Avant-propos

I avant-propos iconAvant-propos : présentation du livre

I avant-propos iconSurvivre Une biographie de Jean Rocan par Nicole Boudreau Avant-propos

I avant-propos iconAvant-propos
«prendre au pied de la lettre» certaines interprétations partisanes et parfois dogmatiques

I avant-propos iconRecherche Médicale Avant propos
«Propositions», Journal du Mouvement des Etudiants pour la Paix. Mai-juin 1952, n° 7, p. 1 et 4

I avant-propos iconTable des Matieres Avant Propos
...

I avant-propos icon1973-07-00 déclaration à france-culture à propos du 28

I avant-propos iconA propos des concepts et connaissances scientifiques

I avant-propos iconI quelques grandes convictions 1° a propos du commencement de la vie humaine








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com