La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces








titreLa réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces
page9/19
date de publication20.01.2018
taille0.5 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   19

Heteroceridae


* Heterocerus holosericeus Rosenhauer, 1856
Coccinellidae (Coccinelles)

* Platynaspis luteorubra (Goeze, 1777)


* Chilocorus bipustulatus (Linné, 1758)

* Exochomus quadripustulatus (Linné, 1758)

* Exochomus nigromaculatus (Goeze, 1777)

* Scymnus interruptus (Goeze, 1777)

* Scymnus rufipes (Fabricius, 1798)

* Rhizobius litura (Fabricius, 1787)

* Adalia bipunctata (Linné, 1758)

* Adalia decempunctata (Linné, 1758)

* Coccinella septempunctata (Linné, 1758) (la Coccinelle à 7 points)

* Oenopia lyncea (Olivier, 1808)

* Thea vigintiduopunctata (Linné, 1758)
Chrysomelidae Criocerinae (Criocères)

* Oulema hoffmannseggi (Lacordaire, 1845)
Chrysomelidae Clytrinae (Clytres)

* Clytra laeviuscula Ratzeburg, 1837

* Lachnaia tristigma Lacordaire, 1846

* Lachnaia pubescens (Dufour, 1820)

* Labidostomis pallidipennis Gebler, 1830

* Smaragdina aurita (Linné, 1767)

* Coptocephala scopolina (Linné, 1767)

* Antipus biguttatus (Olivier, 1791)
Chrysomelidae Cryptocephalinae (Cryptocéphales)

* Pachybrachis pallidulus Suffrian, 1851

* Pachybrachis hippophaes Suffrian, 1848

* Cryptocephalus primarius Harold, 1872

* Cryptocephalus aureolus Suffrian, 1847

* Cryptocephalus schaefferi Schrank, 1789

* Cryptocephalus loreyi Solier, 1836

* Cryptocephalus bipunctatus (Linné, 1758)

* Cryptocephalus sexmaculatus Olivier, 1791

* Cryptocephalus parvulus Müller, 1776

* Cryptocephalus pusillus Fabricius, 1777
Chrysomelidae Chrysomelinae (Chrysomèles)

* Timarcha tenebricosa (Fabricius, 1775)

* Timarcha goettingensis (Linné, 1758)

* Leptinotarsa decemlineata (Say, 1824)

* Chrysolina fastuosa (Scopoli, 1763)

* Chrysolina femoralis (Olivier, 1790)

* Chrysolina femoralis aveyronensis Bechyné, 1950

* Chrysolina gypsophilae (Küster, 1845)

* Minckia oricalcia (O.F. Müller, 1776)

* Hypericia quadrigemina (Suffrian, 1851) (et non cuprina)

* Colaspidema atrum (Olivier, 1790)

* Gonioctena variabilis (Olivier, 1790)
Chrysomelidae Galerucinae (Galéruques)

* Xanthogaleruca luteola (Müller, 1766)

* Exosoma lusitanicum (Linné, 1767)

* Leptomona erythrocephala (Olivier, 1801)
Chrysomelidae Alticinae (Altises)

* Aphthona illigeri Bedel, 1898

* Aphthona cyanella (Redtenbacher, 1849)

* Longitarsus quadriguttatus (Pontoppidan, 1765)

* Longitarsus niger (Koch, 1803)

* Longitarsus pellucidus (Foudras, 1860)

* Mantura rustica (Linné, 1767)

* Chaetocnema depressa (Boieldieu, 1859)

* Psylliodes toelgi Heikertinger, 1914
Chrysomelidae Cassidinae (Cassides)

* Cassida subferruginea Schrank, 1776

* Cassida pannonica Suffrian, 1844

* Cassida deflorata Suffrian, 1844
Chrysomelidae Hispinae (Hispines)

* Hispa atra LINNÉ, 1767

Vallée du Granzon, au fauchage des Graminées, juin 2005 et 2006. D 252, au fauchage, juin 2010.
Chrysomelidae Bruchinae (Bruches)

* Bruchus tristiculus Fahraeus, 1839

* Bruchus rufimanus Boheman, 1833

* Spermophagus sericeus (Geoffroy, 1795)

* Bruchidius unicolor (Olivier, 1795)
Anthribidae

* Anthribus fasciatus Förster, 1771
Cerambycidae (Longicornes)

* Ergates faber (Linné, 1767)

* Rhagium sycophanta (Schrank, 1781)

* Dinoptera collaris (Linné, 1758)

* Grammoptera abdominalis (Stephens, 1831) (= G. variegata)

* Grammoptera ruficornis (Fabricius, 1781)

* Anoplodera rufipes (Schaller, 1783)

* Stictoleptura scutellata (Fabricius, 1781)

* Corymbia fontenayi (Mulsant, 1839)

* Brachyleptura cordigera (Fuesslins, 1775)

* Brachyleptura trisignata (Fairmaire, 1852)

* Brachyleptura fulva (De Geer, 1775)

* Leptura aurulenta (Fabricius, 1792)

* Ruptela maculata Poda, 1761

* Stenurella melanura (Linné, 1758)

* Stenurella bifasciata (Müller, 1776)

* Stenurella nigra (Linné, 1758)

* Pedostrangalia revestita (Linné, 1767)

* Stangalia attenuata (Linné, 1758)

* Hesperophanes pallidus (Olivier, 1790)

* Hesperophanes sericeus (Fabricius, 1787)

Saint-André-de-Cruzières, au piège à vin du 15 au 20 juillet 2005, un exemplaire (HPA). Berrias-et-Casteljau : Coudon, le 31 août 2010 (J. Férole).

* Hesperophanes fasciculatus (Faldermann, 1837)

* Stenopterus rufus (Linné, 1767)

* Stenopterus ater (Linné, 1767)

* Callimelum angulatum (Schrank, 1789)

* Necydalis ulmi Chevrolat, 1838

Ermitage Saint-Eugène, Labeaume.

* Obrium cantharinum (Linné, 1767)

* Cerambyx cerdo Linné, 1758 (Grand Capricorne)

C’est une des plus grandes espèces de coléoptères européens (les plus grands individus dépassent cinq centimètres de long). Le grand Capricorne est allongé, les antennes du mâle sont démesurées, nettement plus longues que le corps ; il est superbement sculpté, d’un noir brillant, avec les élytres plus étroits et nuancés de roux vers l’extrémité. Ce magnifique animal est vraiment un seigneur de la forêt ! Quelle joie de le voir voler ou marcher avec majesté sur le tronc d’un chêne. Comment ne pas éprouver alors une émotion sacrée devant la beauté et l’ordre génial de la nature ? La larve, gros ver blanc ivoire de la taille d’un doigt, se développe dans les troncs de diverses espèces de chênes où elles creusent de larges galeries de section ovale. Des générations de larves peuvent transformer le puissant tronc d’un chêne en une éponge ! Le développement dure de trois à cinq ans. La nymphose se déroule dans une cavité creusée par la larve près de la surface de l’écorce. À Païolive, le grand Capricorne se développe dans le Chêne pubescent et le Chêne vert. Mais Cerambyx cerdo peut aussi se développer dans divers autres feuillus (Châtaignier, Saule, etc.). L’adulte est actif en juin et en juillet pendant le jour, le crépuscule et la nuit. Cette espèce est protégée par la loi (Arrêté du 22 juillet 1993), citée dans les Annexe II & IV de la Directive Habitats et dans les Listes rouges européennes, etc. Parmi les espèces protégées que nous citons ici, c’est certainement un cas contestable ! Ce coléoptère, abondant au point d’être un ravageur des Chênes affaiblis par le stress hydrique de l’été (les arbres manquent d’eau !), n’est ni vulnérable ni menacé en France méditerranéenne. Il est possible, bien que cela reste à démontrer, que le cerdo se soit relativement raréfiée au cours de 20 à 30 dernières années du XXe siècle au profit de l’espèce voisine Cerambyx velutinus, qui est devenu extraordinairement abondant, mais les effectifs des populations de cerdo sont encore très élevés.

* Cerambyx welensii Küster, 1846 (= velutinus)

* Cerambyx miles Bonelli, 1812

Il a toujours été relativement rare dans le Midi de la France, et s’y est sensiblement raréfié pendant le dernier quart du XXe siècle. Nous avons fait récemment des constatations convergentes en Toscane et dans le Latium (juin 1999 et juillet 2000). Voici un organisme peut-être moins spectaculaire mais bien plus intéressant : il aurait dû attirer davantage l’attention du législateur et des protecteurs de l’environnement que le banal cerdo !

* Cerambyx scopolii Fuesslins, 1775

* Purpuricenus kaehleri (Linné, 1758)

* Purpuricenus globulicollis Mulsant, 1839

* Purpuricenus budensis (Götz, 1783)

* Aromia moschata (Linné, 1758)

* Rosalia alpina (Linné, 1758) (Rosalie des Alpes)

La longueur varie de 15 à 38 mm. C’est une très belle et très élégante espèce, allongée, aux longues antennes ornées de touffes de poils, couverte d’un duvet bleu pastel, avec des taches noires. Répartition : Europe centrale, orientale et méridionale. L’habitat classique de ce longicorne est la hêtraie de montagne : en haute Ardèche, on peut l’observer en été sur les troncs de hêtre. Sa découverte à Païolive, à basse altitude, dans un milieu dépourvu de hêtres, confirme de nombreuses autres observations faites en plaine à faible altitude. De telles stations sont à notre avis périphériques : l'espèce est exceptionnelle à Païolive. Hôte classique du Hêtre, cette espèce a été citée du Saule, du Noyer, du Marronnier et même du Chêne, etc. Ce Coléoptère est protégé par la loi (Annexe II de la Convention de Berne du 19 septembre 1979 ; Arrêté du 22 juillet 1993), cité comme vulnérable en France et en Europe, dans les Listes rouges européennes et dans l’Annexe IV de la Directive Habitats.

* Ropalopus clavipes (Fabricius, 1775)

* Ropalopus spinicornis (Abeille, 1869)

* Phymatodes testaceus (Linné, 1758)

* Poecilium alni (Linné, 1767)

* Plagionotus arcuatus (Linné, 1758)

* Plagionotus detritus (Linné, 1758)

* Xylotrechus antilope (Schönherr, 1817)

* Xylotrechus rusticus (LINNÉ, 1758)

Saint-Paul-le-Jeune, le 21 mai 1991, B. Lemesle leg. in Sautière (2002).

* Chlorophorus figuratus (Scopoli, 1763)

Banne, Pigère, sur fleurs, juillet 1990, C. & N. Auvray leg. in Sautière (2002).

* Chlorophorus ruficornis (Olivier, 1790)

* Chlorophorus pilosus (Förster, 1771)

* Chlorophorus varius (Müller, 1766)

* Clytus arietis (Linné, 1758)

* Clytus rhamni Gautier, 1862

* Clytus tropicus (Panzer, 1795)

* Chlorophorus ruficornis (Olivier, 1790)

* Echinocerus floralis (Pallas, 1773)

* Dorcadion fuliginator (Linné, 1758)

* Deroplia genei (Aragona, 1830)

* Exocentrus punctipennis Mulsant & Guillebeau, 1856

* Exocentrus adspersus Mulsant, 1846

* Aegomorphus clavipes (Schrank, 1781)

* Anaerea similis (Laicharting, 1784)

* Saperda punctata (Linné, 1767)

* Oberea oculata (Linné, 1758)

* Oberea pupillata (Gyllenhal, 1817)

* Oberea erythrocephala (Schrank, 1776)

* Phytoecia cylindrica (Linné, 1758)

* Phytoecia icterica (Schaller, 1783)

* Opsilia coerulescens (Scopoli, 1763)

* Calamobius filum (Rossi, 1790)

* Agapanthia kirbyi (Gyllenhal, 1817)

* Agapanthia cardui (Linné, 1767)

* Agapanthia dahli (Richter, 1821)

* Pogonocherus hispidus (Linné, 1758)

Banne, Pigère, ex larva sur Figuier, du 9 au 15 septembre 2000, O. Grégory leg. in Sautière (2002).
Curculionidae (Charançons)

* Otiorhynchus meridionalis Gylenhal, 1834

* Otiorhynchus lugdunensis Boheman, 1843

* Peritelus flavipennis Jacquelin Duval, 1852

* Cathormiocerus avenionensis Hustache, 1924

* Polydrusus impressifrons Gyllenhal, 1834

* Brachyderes pubescens Boheman, 1833

* Geonemus flabellipes (Olivier, 1807)

* Sitona humeralis Stephens, 1831

* Sitona discoideus Gyllenhal, 1834

* Brachycerus undatus Fabricius, 1798

* Leucosomus pedestris (Poda, 1761)

* Larinus ursus (Fabricius, 1792)

* Larinus sturnus (Schaller, 1788)

* Larinus longirostris Gyllenhal, 1836

* Hypera viciae (Gyllenhal, 1813)

* Hypera meles (Fabricius, 1792)

* Hypera maculipennis Fairmaire, 1859

* Lepyrus palustris (Scopoli, 1763)

* Coeliodes ruber (Marsham, 1802)

* Curculio villosus (Fabricius, 1781)

* Curculio venosus (Gravenhorst, 1807)

* Curculio pellitus (Boheman, 1843)

* Curculio glandium Marsham, 1802

* Balanobius pyrrhoceras (Marsham, 1802)

* Furcipus rectirostris (Linné, 1758)

* Tychius funicularis (Charles Brisout, 1862)

* Tychius haematopus (Gyllenhal, 1836)

* Lignyodes enucleator (Panzer, 1798)

* Cionus thapsus (Fabricius, 1792)

* Stereonychus fraxini (De Geer, 1775)

* Gymnetron veronicae (Germar, 1821)

* Gymnetron tetrum (Fabricius, 1792)

* Acalles humerosus Fairmaire, 1862

* Pachytychius sparsutus (Olivier, 1807)

* Dorytomus filirostris (Gyllenhal, 1836)

Curculionidae Scolytinae (Scolytes)

* Phloeotribus scarabaeoides (Bernard, 1788)

* Hylurgus ligniperda (Fabricius, 1792)
Apionidae (Apions)

* Pseudapion (Rhopalapion) longirostre Olivier, 1807

* Exapion (s. str.) fasciolatum (Wagner, 1912) (= heikertingeri)

* Exapion (s. str.) fuscirostre (Fabricius, 1775)

* Protapion (s. str.) apricans Herbst, 1797

* Protapion (s. str.) nigritarse Kirby, 1808

* Oxystoma (Cyanapion) columbinum Germar, 1817
Rhynchitidae

* Attelabus nitens (Scopoli, 1763)

* Byctiscus betulae (Linné, 1758)

* Caenorrhinus germanicus (Herbst, 1797)

* Caenorrhinus aequatus (Linné, 1767)
Ordre des NEUROPTERA (Névroptères)
Chrysopidae (Chrysopes)

* Italochrysa italica (Rossi, 1790)

Saint -Paul-le-Jeune, juillet 2007 (HPA leg, B. Michel det.).
Myrmeleontidae (Fourmilions)

* Palpares libelluloides (Linné, 1758) (Grand Palpares) (HPA leg, B. Michel det.).

* Distoleon tetragrammicus (Fabricius, 1798)

Saint-André-de-Cruzières, sur le site prévu pour une implantation d’éoliennes, le 20 juillet 2005. Saint-Paul-le-Jeune, juillet 2007 (HPA leg, B. Michel det.).
Ascalaphidae (Ascalaphes)

* Puer maculatus

Labeaume, Bois Saint Martin, 7 juin 2009, 1 ex. (photo Paul Chalivet, B. Michel det.)
RAPHIDIOPTERA


HYMENOPTERA ACULEATA (Guêpes)

Pompilidae (Pompiles)

Les Pompiles sont des Guêpes prédatrices d’Araignées. Ces données proviennent de l’excellent travail de Wahis et Smissen (2005).

* Cryptocheilus notatus (Rossius, 1792)

Lablachère, le 2 octobre 1938. Espèce ubiquiste ou sububiquiste en Europe occidentale et centrale.

* Caliadurgus fasciatellus (Spinola, 1808)

Au piège à bière, du 26 juillet au 10 août 1989 (L. Leseigneur leg.). Espèce ubiquiste ou sububiquiste en Europe occidentale et centrale.

* Diplogon variegatus (Linné, 1758)

Au piège à bière, du 9 juillet au 10 août 1989 (L. Leseigneur leg.). Espèce ubiquiste ou sububiquiste en Europe occidentale et centrale.

* Auplopus albifrons (Dalman, 1823)

Au piège à bière, du 26 juillet au 10 août 1989 (L. Leseigneur leg.). Espèce ubiquiste ou sububiquiste en Europe occidentale et centrale.

* Auplopus carbonarius (Scopoli, 1763)

Au piège à bière, du 26 juillet au 10 août 1989 (L. Leseigneur leg.). Espèce ubiquiste ou sububiquiste en Europe occidentale et centrale.

* Auplopus rectus (Haupt, 1927)

Au piège à bière, du 9 au 27 juillet 1989 (L. Leseigneur leg.). Espèce méditerranéenne-atlantique, qui remonte via le Bassin aquitain jusque sur le littoral atlantique.

* Agenioideus nubecula (Costa, 1874)

Sortie de la Société entomologique de France, le 18 juin 1985 (J.-M. Maldès leg.). Espèce ubiquiste ou sububiquiste en Europe occidentale et centrale.

* Agenioideus sericeus (Vander Linden, 1827)

Lablachère, le 11 août 1994. Espèce ubiquiste ou sububiquiste en Europe occidentale et centrale.

* Anoplius viaticus (Linné, 1758)

Sortie de la Société entomologique de France, le 18 juin 1985 (J.-M. Maldès leg.). Espèce ubiquiste ou sububiquiste en Europe occidentale et centrale. 

* Aporinellus sexmaculatus (Spinola, 1805)

Espèce ubiquiste ou sububiquiste en Europe occidentale et centrale.

* Arachnospila (Alpinopompilus) alpivaga (Kohl, 1888)

Au piège à bière, du 9 au 27 juillet 1989 (L. Leseigneur leg.). Espèce strictement méditerranéenne, dont l’Ardèche méridionale semble marquer la limite septentrionale de répartition (situation qui peut évoluer avec le réchauffement climatique).

* Arachnospila (Acanthopompilus) conjungens (Kohl, 1898)

Au piège à bière, du 9 au 27 juillet 1989 (L. Leseigneur leg.). Espèce strictement méditerranéenne, dont l’Ardèche méridionale semble marquer la limite septemtrionale de répartition (situation qui peut évoluer avec le réchauffement climatique).

* Eoferreola manticata (Pallas, 1771)

Sortie de la Société entomologique de France, le 18 juin 1985 (J.-M. Maldès leg.). Espèce méditerranéenne-atlantique, qui remonte via le Bassin aquitain jusque sur le littoral atlantique.

* Pompilus cinereus (F., 1775)

Lablachère. Espèce ubiquiste ou sububiquiste en Europe occidentale et centrale.

* Ceropales helvetica Tournier, 1889

Au piège à bière, du 9 au 27 juillet 1989 (L. Leseigneur leg.). Espèce méditerranéenne-atlantique, qui remonte via le Bassin aquitain jusque sur le littoral atlantique.
Sphecidae

* Trypoxylon minus De Beaumont, 1945

Les Vans, Vallée du Granzon, trois femelles ex tiges sèches d’Euphorbia characias le 19 mai 2006.



HYMENOPTERA Chalcidoidea (Chalcidiens) [G. Delvare det.]
Torymidae Toryminae

* Idiomacromerus nova species.

Les Vans, Vallée du Granzon, ex tiges sèches d’Euphorbia characias, juin 2006 et juin 2007. Berrias et Casteljau : Montchamp & Hameau des Buis, ex tiges sèches d’Euphorbia characias, juin 2007. Très intéressant : il s’agit d’une espèce nouvelle pour la science, qui sera prochainement décrite.

* Podagrion pachymerum (Walker, 1833)

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, cinq femelles et deux mâles, juin-juillet 2006 [espèce de milieux ouverts, connue comme parasite de Mantis religiosa, la Mante religieuse].

* Torymus flavipes (Walker, 1833)

Chandolas, Combe Louba, et Les Vans, ermitage Saint-Eugène, nombreux mâles et femelles, ex galles de Biorhiza pallida sur Quercus pubescens [connue comme parasite d’Hyménoptères Cynipidae gallicoles]. Espèce classique, commune et largement répandue, longtemps connue sous l’ancien nom de Torymus auratus (Fourcroy, 1785).

* Exopristus trigonoderus (Masi, 1916)

Banne, vallée du Granzon, une femelle le 19 mai 2006 [Les avis des auteurs divergent, espèce soit parasite d’Hyménoptères Cynipidae sur Centaurea, soit hyperparasite d’Hyménoptères Braconidae parasites de Lépidoptères Gelechiidae]. Assez commune et largement répandue dans le Bassin Méditerranéen.
Eulophidae Eulophinae

* Microlycus biroi Erdös, 1951

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, nombreux exemplaires, juin-juillet 2006.

* Euplectrus bicolor (Swederus, 1795)

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, cinq femelles, juin-juillet 2006 [connue comme ectoparasite grégaire de divers Lépidoptères, notamment Noctuidae].
Eulophidae Tetrastichinae

* Aprostocetus (Aprostocetus) crassiceps Graham, 1987.

Vallée du Granzon, ex tiges sèches d’Euphorbia characias, huit femelles et deux mâles le 4 juin 2006. Très intéressant : espèce connue jusqu'à présent de seulement deux spécimens, l'un collecté en Moldavie, l'autre en France. Première donnée biologique connue.

* Melittobia acasta (Walker, 1839)

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, nombreuses femelles, juin-juillet 2006 [connue comme parasite d’Hyménoptères nidificateurs : Sphecidae, Apoidea (Abeilles au sens large)].
Encyrtidae Encyrtinae

* Encyrtus infidus (Rossi, 1790)

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, une femelle, juin-juillet 2006 [connue comme parasite d’Eulecanium spp. (Coccidae)].

* Cerapterocerus mirabilis (Westwood, 1833)

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, deux femelles, juin-juillet 2006 [connue comme hyperparasite d’autres Encyrtidae eux-mêmes parasites de Coccidae = Cochenilles].

* Cerchysius subplanus (Dalman, 1820)

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, une femelle, juin-juillet 2006 [connue comme parasite de Diptère Chaemaemyiidae].
Encyrtidae Tetracneminae

* Charitopus sp.

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, une femelle, juin-juillet 2006.

* Ericydnus sp.

Chandolas, ruisseau de Fontgraze, un mâle le 20 mai 2006 [espèce de milieux ouverts, connue comme parasite de Pseudoccidae = Cochenilles].
Eurytomidae Eurytominae

* Eurytoma aspila (Walker, 1836) (= E. phanacidis Mayr)

* Eurytoma aciculata Ratzeburg, 1848

Chandolas, ruisseau de Fontgraze, ex galle de Pontania sur Salix, le 20 mai 2006.

* Eurytoma sp.

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, nombreux mâles et femelles, juin-juillet 2006.

* Eurytoma (groupe salicis) sp.

Banne, vallée du Granzon, une femelle le 20 mai 2006 [espèces connues comme parasites de Pontania spp. (Hyménoptères Tenthredinidae) sur Salix].

* Eurytoma setigera Mayr, 1878

Chandolas, Combe Louba, une femelle, ex galles de Biorhiza pallida sur Quercus pubescens. Espèce mis en synonymie avec E. pistaciae (Rondani), or cette dernière espèce étant un parasitoïde de Megastigmus pistaciae sur Pistacia spp., il est fort probable que la synonymie soit incorrecte.

* Sycophila biguttata (Swederus, 1795)

Banne, vallée du Granzon, une femelle le 20 mai 2006 [connus comme parasite de Cynipidae gallicoles].

* Bruchophagus squamea (Walker, 1834)

Les Vans, ermitage Saint-Eugène, une femelle le 20 mai 2006.

* Bruchophagus (groupe phlei) sp.

Les Vans, ermitage Saint-Eugène, deux femelles le 20 mai 2006 [Espèce probablement liée aux pelouses de graminées ; peut-être parasite des Tetramesa - voir ci-dessous - qui se développent dans les tiges].

* Tetramesa (groupe cornuta) sp.

Banne, vallée du Granzon, une femelle le 20 mai 2006 [d'après sa position taxonomique, devrait être phytophage dans les tiges de Graminées].
Pteromalidae Pteromalinae

* Cecidostiba fungosa (Geoffroy, 1785)

Les Vans, ermitage Saint-Eugène, nombreux mâles et femelles, ex galles de Biorhiza pallida sur Quercus pubescens le 20 mai 2006 [connue comme parasite d’Hyménoptères Cynipidae gallicoles]. Espèce classique, commune et largement répandue, longtemps désignée sous l’ancien nom de Cecidostiba hilaris (Walker 1836).

* Cecidostiba semifascia (Walker, 1835)

Les Vans, ermitage Saint-Eugène, nombreux mâles et femelles, ex galles de Biorhiza pallida sur Quercus pubescens le 20 mai 2006 pubescens [connue comme parasite d’Hyménoptères Cynipidae gallicoles]. Espèce classique, commune et largement répandue.

* Toxeuma fuscicorne Walker, 1833

Banne, vallée du Granzon, une femelle le 20 mai 2006 [espèce associée aux Graminées du genre Arrhenatherum ; probablement parasite de Tetramesa], commune et largement répandue en Europe.

* Homoporus ? febriculosus (Girault, 1917)

Banne, vallée du Granzon, une femelle le 20 mai 2006 [connue comme parasite de Tetramesa spp. dans les tiges de Poaceae]. commun et largement répandu en Europe.

* Homoporus pulchripes Erdös, 1953

Banne, vallée du Granzon, deux femelles le 20 mai 2006 [connue comme parasite de Tetramesa aciculata dans les tiges de Stipa]. Europe centrale et région méditerranéenne.

* Cyclogastrella clypealis Bouček, 1965

Banne, vallée du Granzon et Berrias-et-Casteljau, Montchamp, deux femelles le 19 mai 2006. Commune en région méditerranéenne et sur les Causses ; caractéristique de la garrigue ou d'un milieu steppique [biologie inconnue mais les hôtes sont probablement des Lépidoptères].

* Mesopolobus aequus Walker, 1834

Banne, vallée du Granzon, une femelle le 19 mai 2006 [connue comme parasite de Javesella pellucida (Hémiptère Delphacidae) sur Graminées]. Commun dans toute l'Europe.

* Meraporus graminicola Walker, 1834

Banne, vallée du Granzon, une femelle le 19 mai 2006 [connue comme parasite de Mayetiolla avenae et M. destructor sur Graminées]. Très commun et largement répandu dans toute l'Europe.

* Conomorium amplum (Walker, 1835)

Il existe un complexe d’espèces très voisines, mais il s’agit du véritable amplum. Un exemplaire à l’ermitage Saint-Eugène le 15 janvier 2006.

* Conomorium eremita (Förster, 1841)

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, juin-juillet 2006, deux femelles. Espèce actuellement confondue avec C. amplum [hôtes inconnus, mais probablement Lépidoptères], espèce assez commune et largement répandue en Europe.

* Conomorium scopas (Walker, 1849)

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, juin-juillet 2006, une femelle. Espèce actuellement confondue avec C. amplum [hôtes inconnus, mais probablement Lépidoptères], espèce assez commune et largement répandue en Europe.

* Conomorium pityocampae Graham, 1993

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, juin-juillet 2006, douze femelles [Espèce de milieu forestier, connue comme parasite du Lépidoptère Thaumetopoea pityocampa, la Chenille processionnaire du Pin, mais cette essence étant absente du secteur de Montchamp, soit les exemplaires prélevés venaient de loin, soit il existe un autre hôte]. Espèce abondante par places et apparemment largement répandue.

* Conomorium nova species.

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, juin-juillet 2006, une femelle. Très intéressant : il s’agit d’une espèce nouvelle pour la science, qui sera prochainement décrite.

* Coelopisthia sp.

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, juin-juillet 2006, une femelle [les hôtes sont probablement des Lépidoptères].
Pteromalidae Cleonyminae

* Notanisus versicolor Walker, 1837

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, juin-juillet 2006, une femelle [espèce de milieux ouverts, connue comme parasite d'Insectes vivant dans les tiges de Graminées].

* Cleonymus brevis Bouček, 1972

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, juin-juillet 2006, deux femelles [Espèce de milieux forestiers, connue comme parasite de jeunes larves de Coléoptères xylophages, notamment Cerambycidae].
Pteromalidae Pireninae

* Gastrancistrus (groupe compressus) sp.

Banne, vallée du Granzon, une femelle le 20 mai 2006 [probablement parasite de Cecidomyiidae cécidogènes].

* Macroglenes graminea (Haliday, 1832)

Banne, vallée du Granzon, une femelle le 20 mai 2006 [connue comme parasite de Contarinia pisi (Diptère Cecidomyiidae) sur Pisum sativum].
Chalcididae Chalcidinae

* Brachymeria tibialis (Walker)

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, ex chrysalides de la Tordeuse Tortrix viridana sur Quercus pubescens [espèce de milieux ombragés et forestiers, connue comme parasite de divers Lépidoptères], quatre femelles et quatre mâles le 19 mai 2006.
Chalcididae Haltichellinae

* Lasiochalcidia dargelasii (Latreille, 1805)

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, juin-juillet 2006, une femelle [espèce de milieux ouverts, connue comme parasite de Névroptères Myrmeleontidae, les Fourmilions].

* Hockeria bifasciata Walker, 1834

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, juin-juillet 2006, une femelle [connu comme parasite de Lépidoptères notamment Tortricidae, les Tordeuses].

* Psilochalcis sp.

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, un mâle le 19 mai 2006 [espèces de milieux ouverts, à herbes rases voire à sol dénudé].

* Haltichella rufipes (Olivier)

Banne, mas du Granzon, une femelle le 20 mai 2006. Espèce de milieux ombragés et forestiers.
Ormyridae

* Ormyrus sp.

Berrias-et-Casteljau, Montchamp, piège Malaise, lapiaz profond, clairière en bois de Quercus pubescens, juin-juillet 2006, une femelle.
Eupelmidae Eupelminae

* Eupelmus (Macroneura) sp.

Banne, vallée du Granzon, une femelle le 20 mai 2006.
HYMENOPTERA Cynipoidea (Cynipides) [G. Delvare det.]
Cynipidae

* Andricus kollari (Hartig, 1849)

Beaulieu, les Divols, plateau de Ranc Levé, deux galles sur Chêne pubescent le 19 août 2007, émergence fin septembre 2007 de deux imagos (génération agame, qui ne compte que des femelles). Espèce banale en France, mais remarquable pour Païolive. C’est en effet la première observation de galles d’Hyménoptères sur Chêne à Païolive, où elles sont extrêmement rares (alors qu’elles sont communes par exemple à Salavas au Bois des Bruyères). Il semble que quand les Chênes poussent sur un lapiaz calcaire, le stress hydrique auquel ils sont périodiquement soumis s’opposerait au développement normal des galles, tandis qu’au contraire sur un terrain acide argilo-sablonneux (comme au Bois des Bruyères), l’humidité (et la chimie ?) du sol favoriserait le développement des zoocécidies.

* Phanacis phoenixopodes (Mayr)

Fait des galles fusiformes caractéristiques sur Lactuca viminea.

LEPIDOPTERA INCURVARIINA (Papillons)
Adelidae

* Adela aldrovandella (Villers, 1789)

* Nemophora pfeifferella (Hübner, 1813)
LEPIDOPTERA ETIMONOTRYSIA (Papillons)

1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   19

similaire:

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconI/ La diversité actuelle et passée des primates
«grands singes» (gibbons, orangs-outans, gorilles et chimpanzés) se limitent aujourd’hui à quelques espèces. Qui plus est, les effectifs...

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconQuestionnaire plan
«la bande d’adolescents» qui est aujourd’hui un phénomène actuel mais différent, d’où aujourd’hui IL est étudié différemment qu’auparavant,...

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconEvaluez vos connaissances
«rembobine le film» de l'évolution jusqu'aux toutes premières cellules, et que l'on relance le processus sur la même durée : aboutirait-on...

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconL’agriculture aujourd’hui

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconÇa c’est aujourd’hui, tant pis !

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconLa Médecine Morphologique et Anti Age a dix ans aujourd hui

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconPréparons-nous Activité 1 : regardez ces images, que va-t-on faire aujourd’hui ?

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconAcces : En transports en commun
«Juristes d’entreprise aujourd’hui : un métier conjugué au féminin, un pouvoir au masculin, et demain ?»

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconIi existe plusieurs millions d'espèces vivantes sur notre planète,...

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconRÉsumé IL y a aujourd'hui un consensus pour reconnaître que les années...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com