La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces








titreLa réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces
page1/19
date de publication20.01.2018
taille0.5 Mb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   19
version du 22 décembre 2010 :

la réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces

état provisoire, à compléter
LISTE COMMENTÉE DES INSECTES

DU BOIS DE PAÏOLIVE

(GARD & ARDÈCHE)
par Henri-Pierre Aberlenc
Définition de l’aire géographique
Païolive au sens biologique et écologique (et non au sens étroitement toponymique), correspond à la partie sud du plateau des Gras (calcaires du Jurassique Supérieur et du Berriasien) où vit une population stable de la Cétoine Eupotosia mirifica (Coleoptera Cetoniidae), qui est le meilleur bioindicateur pour caractériser cet ensemble écologique.
Païolive ainsi défini s’étend, du sud vers le nord, sur les communes de (pas toujours sur toute leur surface) :

Gard :

Saint-Brès & Courry.

Ardèche :

Saint-Paul-le-Jeune, Beaulieu, Banne, Berrias-et-Casteljau, Les Vans, Chandolas, Grospierres (en rive gauche du Chassezac : Ranc d’Aven ; en rive droite du Chassezac : Voidon), Les Assions, Lablachère, Saint-Alban-Auriolles, Joyeuse et Labeaume.
Introduction : Combien d’espèces d’Insectes à Païolive ?
- Le premier inventaire des Insectes, paru dans le livre Païolive (Aberlenc & Lentenois, 2003), recensait 1383 espèces.

- Le premier supplément, paru dans les Cahiers de Païolive (Aberlenc, 2008), avec 153 taxa supplémentaires, amenait l’inventaire à 1536 espèces.

- il reste à intégrer nos plus récentes déterminations, les derniers rapports de Didier Morin et de Benjamin Calmont, les données non encore prises en compte de Balazuc et de nos deux suppléments (en particulier pour la commune de Labeaume), les inventaires publiés de Rhône-Alpes, etc...

- on devrait ainsi dépasser un recencement provisoire d’environ 1700 espèces.

- le tri des pièges Malaise posés de 2004 à 2010, encore loin d’être terminé, a déjà révélé, comme on pouvait s’y attendre, une abondance absolument prodigieuse en espèces de Diptères et d’Hyménoptères (Peut-être 500 espèces ? Plus ?), mais leur identification sera encore longue et parfois impossible, faute de temps et faute d’experts.

- le cap des 2000 espèces est potentiellement déjà largement dépassé.
Combien pourrait-il y en avoir au total ?
L’entomofaune de la basse Ardèche est au carrefour de la faune méditerranéenne et des faunes atlantique et centre européenne. Le bois de Païolive est à lui seul un résumé de la basse Ardèche. On peut raisonnablement estimer qu’environ un peu moins d’1/5e de l’entomofaune française vit à Païolive. D’après Martinez et Gauvrit (1997), le site www.faunaeur.org et nos propres claculs, environ 41 000 espèces d’Insectes ont été recensées en France et nous estimons qu’il  en existe 46 000 !
Ce n’est qu’une estimation, mais on peut s’attendre à trouver plus de 7000 espèces d’Insectes à Païolive, peut-être près de 8000 : nous en connaissons à peine un quart !
Les Chalcidoidea ou Chalcidiens sont une superfamille de micro Hyménoptères (des Guêpes de très petite taille) dont la plupart des espèces sont parasites d’autres Insectes, quelques-unes étant même hyperparasites (parasites de parasites), parfois même phytophages. C’est l’une de superfamilles les plus riches en espèces parmi les Métazoaires (les animaux) : on en estime leur nombre total dans le monde à environ 400 000 (légèrement plus que de plantes à fleurs, ce qui confirme dans les grandes lignes ce que pensait Bouček, spécialiste de ce groupe). Nous citons pour la première fois une cinquantaine d’espèces de Chalcidiens à Païolive, dont une n’était précédemment connue que par seulement deux exemplaires et deux autres sont nouvelles pour la Science et seront décrites ultérieurement. Graham (1992) a analysé les recherches entomologiques que Boyer de Fonscolombe (1772-1853) avait jadis entreprises en son domaine, au nord d’Aix-en-Provence : il y avait trouvé environ 550 espèces de Chalcidiens ! Le domaine de Fonscolombe s’étend sur guère plus d’un kilomètre et couvre un peu moins d’une centaine d’hectares, il comprend des vignes et des bois avec de vieux Chênes pubescents, divers feuillus, des Pins… On peut donc s’attendre à trouver une plus grande richesse spécifique en Chalcidiens à Païolive, zone bien plus étendue, plus variée en biotopes et carrefour biogéographique.
Si l’on s’appuie sur l’hypothèse de Bouček qu’il y en a du même ordre de grandeur que le nombre d’espèces de plantes à fleurs, il pourrait y avoir entre 1500 et 2000 espèces de Chalcidiens à Païolive, soit entre trois et presque quatre fois plus qu’à Fonscolombe, ce qui semble vraisemblable. Avec la cinquantaine d’espèces connues à Païolive, nous sommes encore très loin du compte, il doit y en avoir au moins 30 fois plus – sans compter les très nombreux Symphytes, Ichneumonides et Braconides, les Fourmis, les Abeilles et les diverses familles de guêpes, dont l’inventaire reste à faire !
Sans parler des autres ordres, ni de groupes proches des Insectes comme les Collemboles, l’inventaire des Hémiptères, des Névroptères, Diptères et des micro Lépidoptères permettra également d’accroître considérablement le nombre d’espèces connues à Païolive. On peut estimer le nombre de Diptères à Païolive à 3000 espèces !
Du côté de la faune cavernicole, les Diaprysius (Coleoptera Leiodidae Cholevinae) actuellement connus de Païolive sont :

- d’une part D. fagei Jeannel, 1914 (cavités de Saint-Paul-le-Jeune, de Saint-André-de-Cruzières, de Beaulieu (Ardèche) et de Courry (Gard), dans le massif calcaire le plus méridional de Païolive) ;

- d’autre part D. serullazi Peyerimhoff, 1904 (présent partout ailleurs à Païolive, de Banne à Labeaume). Très largement répandu sur la rive droite de l’Ardèche, c’est le Diaprysius qui a étrangement la plus vaste répartition géographique : il se pourrait que ce soit en réalité un complexe d’espèces. Le découpage de Jeannel en sous-espèces étant illusoire, le réexamen de la question en comparant les séquences de certains gènes pourrait apporter un éclairage nouveau. Plusieurs spéléologues ajoutent leurs collectes d’échantillons de Diaprysius aux nôtres dans ce but et nous les en remercions.
Les données recensées ici illustrent par quelques exemples frappants l’incroyable variété des formes, des modes de vie et des adaptations des Insectes. Ils constituent assurément le phylum de tous les records en matière de biodiversité, témoignant de la géniale créativité du Vivant ! Et Païolive est l’un de leurs sanctuaires….
Pour le même territoire ont été dénombrées :

- 126 espèces d’Oiseaux

- 41 espèces de Mammifères

- 14 espèces de Reptiles

- 8 espèces de Batraciens

- espèces de Poissons Téléostéens ?

- 1 espèce de « poisson » Agnathe (Lamproie)

- entre 1500 et 2000 espèces de plantes à fleurs ?

- taxa de Bryophytes (mousses) ?

- espèces de Lichens ?
Ce n’est pas le même ordre de grandeur !
L’inventaire exhaustif des Insectes d’un milieu ne peut pas être établi, c’est impossible, on ne peut au mieux que s’en approcher. Mais une telle liste, que l’on pourrait qualifier de quasi-exhaustive, ne peut pas être dressée pour Païolive dans l’état actuel des connaissances.
Le présent recensement reflète davantage les centres d’intérêt préférentiels des entomologistes qui ont œuvré à Païolive que la réalité du monde des Insectes !
Certains petits ordres (petits par le nombre limité d’espèces) ne sont pas cités ou ne le sont que de manière squelettique (Collemboles, Archéognathes, Zygentomes, Ephémères, Plécoptères, Trichoptères, Psoques, Hémiptères, Thysanoptères, Strepsiptères, Névroptères, Mécoptères, etc.), faute de données disponibles.
La liste des Lépidoptères est la plus longue parce que, outre le fait qu’il s’agit effectivement de l’un des quatre ordres les plus riches en espèces, c’est le groupe qui a été étudié à Païolive de la manière la plus approfondie.
Les Coléoptères, ordre favori des entomologistes, sont certainement encore bien plus nombreux que la présente liste ne le laisse croire, parce que de nombreuses espèces classiques connues ailleurs en basse Ardèche doivent être présentes à Païolive et parce que bien d’autres raretés seront certainement encore découvertes dans l’avenir.  
Les Diptères sont, avec les Coléoptères, les Hyménoptères, les Lépidoptères et les Hémiptères, les plus riches en espèces parmi les Insectes, et même parmi tout le règne animal ! Les Diptères et les Hyménoptères sont encore trop peu étudiés.
Présentation
[ ] La présence à Païolive des espèces entre crochets est probable mais non certaine : à confirmer.

(? †) Espèce probablement éteinte à Païolive.

() Espèce éteinte à Païolive.

astérisque Espèce présente à Païolive
Inventaire commenté
EPHEMEROPTERA (Éphémères)

Heptageniidae

* Ecdyonurus insignis (Eaton, 1870)

* Ecdyonurus dispar (Curtis, 1834) (= fluminum)

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   19

similaire:

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconI/ La diversité actuelle et passée des primates
«grands singes» (gibbons, orangs-outans, gorilles et chimpanzés) se limitent aujourd’hui à quelques espèces. Qui plus est, les effectifs...

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconQuestionnaire plan
«la bande d’adolescents» qui est aujourd’hui un phénomène actuel mais différent, d’où aujourd’hui IL est étudié différemment qu’auparavant,...

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconEvaluez vos connaissances
«rembobine le film» de l'évolution jusqu'aux toutes premières cellules, et que l'on relance le processus sur la même durée : aboutirait-on...

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconL’agriculture aujourd’hui

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconÇa c’est aujourd’hui, tant pis !

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconLa Médecine Morphologique et Anti Age a dix ans aujourd hui

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconPréparons-nous Activité 1 : regardez ces images, que va-t-on faire aujourd’hui ?

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconAcces : En transports en commun
«Juristes d’entreprise aujourd’hui : un métier conjugué au féminin, un pouvoir au masculin, et demain ?»

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconIi existe plusieurs millions d'espèces vivantes sur notre planète,...

La réactualisation d’aujourd’hui amène l’inventaire à 1620 espèces iconRÉsumé IL y a aujourd'hui un consensus pour reconnaître que les années...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com