I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes








télécharger 1.69 Mb.
titreI. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes
page8/19
date de publication03.02.2018
taille1.69 Mb.
typeSolution
b.21-bal.com > histoire > Solution
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   19







Aide personnalisée

Aide spécialisée

Objectifs visés







Démarche envisagée







Modalité d'évaluation







Durée de l'action







Emploi du temps








FICHE-MEMOIRE ET SON MODE D’EMPLOI
Concernant les élèves en grande difficulté, elle permet de disposer du « PARCOURS SCOLAIRE ET AIDES APPORTÉES AU LONG DE LA SCOLARITÉ ». Elle est tenue à jour par le directeur, consultable par les enseignants, par le RASED, en cas de besoin. Elle est à disposition lors d’une réunion de concertation concernant un enfant.
Fiche-mémoire tenue par le directeur pour les élèves qui nécessitent un suivi


Année scolaire

École

Classe et enseignant

Actions de l’école

Actions

extérieures à l’école

Observations particulières























































































Mode d’emploi de la fiche-mémoire concernant les aides apportées aux élèves
La fiche précédente est un document permettant de visualiser rapidement le suivi des élèves, non pas tous les élèves qui rencontrent des difficultés à un moment donné de leur scolarité, mais ceux qui connaissent des difficultés importantes et pour lesquels les dispositifs ordinaires restent insuffisants ou inopérants.

Son objectif est de garder la mémoire des aides organisées au cours de leur scolarité.

Leur situation, examinée en en conseil de cycle, en réunion de concertation du RASED, ou encore en équipe éducative, nécessite souvent un partage d’informations entre partenaires pour coordonner les actions d’aide et répondre au mieux aux besoins des élèves.

En complément, figurent les actions d’aide extérieures à l’école dont celle-ci est informée.

Des événements ou observations particulières peuvent être ajoutés.

Le directeur complète cette fiche en fonction des informations qu’il réunit.

Ces fiches restent strictement internes à l’éducation nationale. Elles peuvent être réunies par ordre alphabétique dans un classeur que détient le directeur, et qu’il met à la disposition de ses collègues. Un enseignant nouveau dans l’école peut ainsi très rapidement consulter l’histoire des aides concernant l’un de ses élèves.

Le directeur pourra s’appuyer sur ces fiches lors de la liaison maternelle/CP ou CM2/collège, en fonction des situations.
Exemples d’actions dans l’école :

  • soutien organisé par l’enseignant de grande section en petit groupe lors d’un décloisonnement des CP en lecture pendant tout le deuxième trimestre 

  • aide personnalisée deux fois par semaine en rédaction 

  • observation par le maître G lors d’une séance d’EPS le 23 novembre 

  • bilan par le psychologue scolaire le 12 décembre 

  • aide par le maître E en résolution de problèmes de janvier à mars (12 séances dans un groupe de 5) 

  • SRAN pendant les vacances de printemps 20….

  • aide par le maître G dans un groupe de trois de janvier à juin (20 séances destinées à développer l’expression et la communication avec différents supports) 

  • signalement effectué par le médecin scolaire suite à une visite médicale le 28 mars 

  • équipe éducative le 15 octobre en vue d’une démarche de la famille vers la MDPH

  • réunion de concertation pour préparer le dossier d’orientation en SEGPA

  • présentation de la situation de l’enfant à l’équipe pluridisciplinaire du dispositif « réussite éducative »

  • etc.


Exemples d’actions extérieures à l’école :

  • accompagnement à la scolarité par l’association « AAA » reconduite depuis octobre 20… 

  • séances au CMPP (enfant et parents) reconduites à la rentrée 20… 

  • séances d’orthophonie (orthophoniste privée) depuis janvier 20…

  • séances de psychomotricité au CAPP depuis la Toussaint 20…

  • etc.

FICHE DE SUIVI ÉCOLE - COLLÈGE : aide à la constitution des classes de 6e pour l’année scolaire suivante


École :

Nom de l’élève :

Prénom :

Garçon  Fille 

Date de naissance :

Classe au collège :

Ces informations resteront strictement confidentielles, internes au conseil des maîtres et à l’équipe du collège.


COMPETENCES DU SOCLE COMMUN (palier 2)

Validée

Non validée




ATTESTATIONS obtenues


Oui


Non




Compétence 1La maîtrise de la langue française













Compétence 2 La pratique d’une langue vivante étrangère










Niveau A1 Langue vivante : …………………………..










Compétence 3Les principaux éléments de mathématiques










B2i niveau école










Compétence 3 La culture scientifique et technologique










APS : Attestation « apprendre à porter secours »










Compétence 4 La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication










APER : Attestation de première éducation à la route










Compétence 5La culture humaniste










Brevet académique










Compétence 6 Les compétences sociales et civiques










« Savoir nager »










Compétence 7 L’autonomie et l’initiative










« Savoir se sauver »
















1. Avis de l’équipe des maîtres du cycle 3 sur des difficultés repérées :

2. Aides apportées au cours de la scolarité primaire et notamment l’année de CM2 :


3. Pour composer la classe :

- il est préférable de mettre cet élève avec :

- il est préférable de le séparer de :


Points particuliers à signaler (si nécessaire)

4. Relations avec la famille :

5. Suggestions pour les professeurs de 6e :


PROPOSITIONS DE L’ÉCOLE – INITIATIVES DE LA FAMILLE

date

acceptée

refusée

Aide personnalisée (précisez si possible)











PPRE (précisez si possible)











Aide du RASED préciser la nature (E, G) et le niveau :











Bilan réalisé par le psychologue scolaire










Accompagnement périscolaire :










Accompagnement éducatif










Stage de remise à niveau pendant les vacances










Coup de pouce










ALEM










autre










Prolongation(s) de cycle : maintien en maternelle










cycle 2 (préciser)










cycle 3 (préciser)










PAI










Orientation en EGPA










Proposition de démarche vers la MDPH (préciser si possible)










Aides extérieures : PRE (programme de réussite éducative), CMP, CMPP, CAPP, orthophonie, aide sociale à l’enfance… (préciser si possible)










ASSOCIATIONS D’ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE EXTERIEURES A L’ECOLE : UN EXEMPLE D’OUTIL DE COMMUNICATION


DOCUMENT DE LIAISON associations – écoles

L’école fait le maximum pour mener à la réussite les enfants qui leur sont confiés.

L’accompagnement à la scolarité joue le rôle de complément et de partenaire de l’école. Il s’exerce dans le respect des compétences et des responsabilités de chacun et des besoins de chaque enfant.

L’« accompagnement à la scolarité » désigne l’ensemble des actions visant à offrir, aux côtés de l’école, l’appui et les ressources dont les enfants ont besoin pour réussir à l’école, appui qu’ils ne trouvent pas toujours dans leur environnement familial et social. Ce qu’on appelle « soutien scolaire » est dispensé pendant le temps scolaire par les enseignants. L’accompagnement à la scolarité, hors temps scolaire, est centré sur l’aide au travail à la maison et les apports culturels nécessaires à la réussite scolaire.

L’efficacité des actions d’accompagnement à la scolarité dépend dans une large mesure des liens que les associations entretiennent avec l’école. Réciproquement celle-ci gagne à les prendre en compte.

École (adresse) :

Tél. :

Mél. :

Enseignant(e)s de l’enfant

Nom(s) et prénom(s) : 

Enfant 

Nom et prénom :


Classe :

Accord des parents pour cette transmission d’informations entre l’école et l’association (signature) :

Informations pour l’enseignant

Voici les informations que nous vous proposons.

Si d’autres types de précisions vous étaient utiles, merci de nous l’indiquer.

Votre interlocuteur à l’association : ……………………………………

Ses coordonnées : …………………………………………………………………
1- Le rythme et les horaires des activités de l’enfant à l’association :

2- Le type d’aide proposée :

 individuelle 

 en groupe

3- Les points sur lesquels nous essayons de l’aider :


4- Les autres activités que nous lui proposons :

5- Son attitude dans les activités que nous organisons :


6- Nos autres observations :



Association
Nom :

Adresse :

Tél. :

Mél. :
Présentation de l’association

(objectifs, offre, etc.)




Dix questions pour favoriser la complémentarité école-association

Merci à vous, enseignants, de bien vouloir répondre aux questions qui suivent avec des mots simples.

Il s'agit de donner des suggestions de travail en termes simples (et non pas d'expliquer avec ceux votre profession) les méthodes pédagogiques : les encadrants n'ont pas nécessairement la formation pour les utiliser et l'accompagnement à la scolarité n'a pas pour objectif de faire la classe après la classe.

6- Quels sont les centres d’intérêt de l’enfant sur lesquels nous pourrions nous appuyer ?

7- Points forts de l’enfant :


Points faibles de l’enfant :


8- Dans quels domaines pensez-vous que notre action soit préférable ? Toute précision de votre part sera pour nous utile.

 Expression orale

 Expression écrite

 Lecture

 Mathématiques

 Autres domaines (merci de préciser) :
9- Afin d’éviter les redondances : y a t il une aide particulière organisée dans l’école pour cet enfant ? Sur quels points et effectuée par qui ?
10- Pour nous aider : quel type de travail à la maison donnez-vous ? A quelle fréquence ? Y a-t-il une évolution en cours d’année ?



1- Pensez-vous que l’accompagnement à la scolarité que nous pouvons proposer soit indiqué pour cet enfant ? 

2- D’après vous, sur quels points pouvons-nous aider cet enfant après l’école ?
3- A votre avis, quel type d’aide serait plus appropriée pour cet enfant ?

 individuelle 

 en groupe
4- Comment participe-t-il en classe ?


5- Quelle est son attitude à l’école par rapport aux apprentissages ?



  • L’aide personnalisée 




  • Typologie des organisations possibles

  • Aide personnalisée autorisation des parents : exemples

  • Aide personnalisée : fiche classe

  • Aide personnalisée : fiche élève


TYPOLOGIE DES ORGANISATIONS POSSIBLES
Une diversité est possible selon les écoles.

Diversité concernant les plages horaires :

  • le matin avant 8h30

  • le midi : soit avant le déjeuner, soit entre le déjeuner et 13h20 (si la classe reprend à 13h30)

  • après la classe

  • le mercredi


Diversité concernant la répartition des 2 h hebdomadaires :

  • 4 x 30 min

  • 3 x 40 min

  • 2 x 40 min sur davantage de semaines

  • 2 x 1h (pour des élèves de cycle 3)


Au contraire, la diversité est déconseillée au sein d’une école pour favoriser l’harmonisation entre les différentes classes :

  • Toutes les classes de l’école ont l’aide personnalisée en même temps à la même heure chaque jour où l’aide personnalisée est organisée.

  • Toutes les classes de l’école ont l’aide personnalisée en même temps, à des heures différentes selon les jours pour raisons pédagogiques.

  • Les plages horaires sont différentes entre les classes de l’école pour raison pédagogique (par exemple, les CM2 ont une heure, les autres classes ont 30 min par jour, pour développer la concentration dans la durée dans la perspective du collège).

  • Les plages horaires sont différentes dans la semaine pour une même classe pour raison pédagogique.


Une diversité concernant la date de début :

  • dès validation de l’organisation en septembre

  • à partir d’octobre

  • pour les petites sections, un peu plus tard, par exemple à partir de la Toussaint


Une diversité concernant les adultes :

  • l’aide personnalisée est assurée par l’enseignant des élèves

  • l’aide personnalisée est assurée par un autre enseignant

  • l’aide personnalisée est assurée par deux enseignants 


Une diversité concernant la composition des groupes en fonction du contexte de la classe ou du cycle :

  • fixe pour une période

  • changeante en fonction des besoins

  • mixte : par exemple, un jour ou deux toujours le même groupe, les autres jours en fonction des besoins


Une diversité concernant les jours de pause :

  • entreprise tard, l’aide personnalisée sera régulière

  • entreprise tôt, on peut ménager des pauses, par exemple la semaine avant les vacances et/ou au retour des vacances voir p.40

Dans la partie qui suit, sont proposés toute une série de documents, fiches, tableaux, pour faciliter l’organisation d’école ou de classe. Ce sont des propositions que chacun peut adapter. D’autres outils existent ou sont à inventer ; c’est intéressant d’avoir les mêmes dans une école pour travailler plus aisément ensemble.
AIDE PERSONNALISEE AUTORISATION DES PARENTS : EXEMPLES
Deux exemples sont donnés l’un dès le début de l’année, l’autre juste avant l’aide proposée.




MINISTÈRE DE

L’ÉDUCATION NATIONALE


Aide personnalisée :

accord des parents




Madame, Monsieur,

Dans leur classe, pendant le temps scolaire, les professeurs s’efforcent de faire réussir tous les élèves et de les aider quand ils rencontrent des difficultés.

Comme les années précédentes, les enseignants de chaque classe, maternelle et élémentaire, organiseront pendant deux heures chaque semaine, hors temps scolaire, une aide personnalisée en petits groupes, auprès des élèves ayant des difficultés qui peuvent être passagères dans leurs apprentissages.

Votre enfant, comme tous les enfants de sa classe, pourra être concerné par cette proposition à un moment donné de l’année.

Cette aide apportée par l’école permettra à votre enfant de mieux progresser en fonction de ses besoins.

Votre accord est nécessaire, c’est pourquoi votre signature, comme celle de tous les autres parents, est demandée ci-dessous.

L’enseignant de votre enfant vous donnera des précisions, en particulier à la réunion de parents.

L’aide personnalisée aura lieu pour les élèves de la classe de votre enfant :

le………………………………………………………………………………………………………………

La directrice

Nom de l’adulte concerné (parent, tuteur) : ………………………………………………………………

Nom de l’enfant : …………………………………………………………………………………………………………

Niveau de classe : ……………………….

Je donne mon accord pour que mon enfant bénéficie de l’aide personnalisée organisée, si cela est nécessaire, au cours de l’année scolaire 20…-20…..

Je ne donne pas mon accord.

Date et signature des parents ou de la personne responsable de l’enfant :

le ……………………………………………………………………

Signature :






MINISTÈRE DE

L’ÉDUCATION NATIONALE






Accord parental pour l’aide personnalisée



L’aide personnalisée est un temps d’enseignement. Elle a pour objet de répondre aux besoins des élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages. Elle est principalement orientée vers les apprentissages instrumentaux (français, mathématiques). La fréquentation régulière de l’enfant est nécessaire.
Je soussigné(e) …………………………………………………, parent de l’enfant ……………………………………………

élève de la classe de…………, accepte l’aide personnalisée proposée par l’équipe pédagogique, organisée selon les modalités suivantes :

Organisation

Jours





Horaires




Période




Lieu




Enseignant






Signature des parents Signature du directeur :

ou du représentant légal :



AIDE PERSONNALISEE : FICHES CLASSE
Voici deux exemples de préparation sur une période en maternelle et en élémentaire.
Organisation d’une semaine au cycle 1 (de 12h30 à 13h)

Compétences : comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire concernant les activités scolaires et les actes du quotidien, connaître quelques termes génériques (meuble, vaisselle, vêtement)

Compétences : être capable de

- nommer des objets « scolaires », de la vie quotidienne

- prononcer correctement les mots

- trier, classer des images selon des catégories

Matériel : cartes avec des images représentant les objets

Séance 1 :

- nommer les cartes données. Deux familles sont choisies :

  • les objets scolaires de la classe

  • la vaisselle

- faire répéter le nom de l’objet, insister sur la prononciation ;

- retrouver parmi les cartes posées sur la table, celles nommées par la maîtresse.

Séance 3 :

- donner les noms correspondant aux cartes données ; deux familles sont choisies : les meubles, les vêtements ;

- faire répéter le nom correspondant à la carte, insister sur la prononciation ;

- retrouver parmi les cartes posées sur la table, celles nommées par la maîtresse ;

- reprendre les deux familles de cartes des séances 1 et 2 et les mélanger aux autres. Je montre une carte et les élèves doivent donner le nom correspondant à l’image.

Séance 2 :

- réinvestissement : montrer en premier les cartes dont les élèves ne connaissaient pas le nom à la séance 1 puis nommer les cartes données en général, avec toujours les deux mêmes familles :

  • les objets de la classe ;

  • la vaisselle ;

- demander aux élèves d’aller chercher au coin-jeux : un verre, une assiette... ;

- demander aux élèves d’aller chercher dans la classe : une paire de ciseaux, de la colle, la peinture…

Séance 4 :

- réinvestissement : nommer les cartes des quatre familles des séances précédentes ;

- mélanger toutes les cartes : les élèves doivent les rassembler en formant quatre familles ;

- justifier son classement.


Organisation d’une semaine au cycle 3 (de 11h30 à 12h10).




LUNDI

MARDI

JEUDI

Objectifs : développer les stratégies pour résoudre des problèmes relavant des 4 opérations.
Activités :

- lecture, compréhension des énoncés et leur organisation ;

- recherche des opérations à utiliser.
Résolutions de problèmes à étapes avec réinvestissement des compétences travaillées

Objectifs :

- entraîner l’automatisation de la reconnaissance de mots et l’augmentation de la rapidité de déchiffrage ;

- améliorer la compréhension de textes scolaires, informatifs, documentaires
Activités :

- utilisation de supports de lecture très faciles pour l’entraînement ;

- reformulation, repérage des mises en lien à faire

Objectifs :

Permettre à tout enfant, à un moment précis de mander une aide, un éclaircissement, un nouvel entraînement, à partir d’un bilan effectué le mardi.



Noms des élèves :

Noms des élèves :

Tout enfant volontaire ou sollicité, sinon enfants suivants :

AIDE PERSONNALISEE : FICHE ELEVE
Un exemple de fiche de suivi (projet et bilan)

Début de l’aide :

Jours et horaires :

Période n° :

NOM :

Prénom :

Classe :

PPRE*:

Aide RASED*:

SRAN* :

(stage de remise à niveau)

DIAGNOSTIC

Difficultés identifiées

Domaine, nature des difficultés




PROGRAMME D’AIDE

Prévention-Remédiation

Compétences visées



Contenu des séances




BILAN

Dates

Résultats







*Préciser si l’enfant bénéficie oui (O) ou non (N) d’une de ces modalités d’aide.

Un exemple de bilan pour deux groupes de 3


BILAN du groupe 1

BILAN du groupe 2

Compétences :

- reconnaître son prénom

-nommer les lettres de son prénom

- écrire son prénom en avec son modèle

Compétences :

- nommer des objets

- prononcer correctement les mots

- trier, classer des images selon des catégories


A.










C.










M.










Ve.










N.










Vi.










Commentaires

Commentaires

A.


C.

M.


Ve.

N.


Vi.

Ecole maternelle 18 rue Richomme, 18e
Un exemple de bilan individuel

BILAN pour

Domaines qui ont été travaillés

Constats et bilan après la période du … au…





POURSUITE de l’aide ?

Si oui, sous quelle forme ?

Suite : domaines travaillés – objectifs - actions

Dans la classe



Hors de

la classe





Après l’école



En dehors de l’école



École élémentaire 162 boulevard Murat, 16e
IV. L’élève, l’enfant : au cœur de l’action professionnelle

  • L’observation centrée sur l’élève

  • Définir l’attitude de l’élève

  • Guide de questionnement concernant le constat suivant : « il ne sait pas lire ».

  • L’entretien avec l’élève 

  • Le projet de l’élève : projet d’aide, projet personnalisé, PPRE

  • Le projet pour l’élève : le PPRE

  • Le rapport à la tâche proposée à l’élève 

Pour mieux aider l’élève, il faut connaître :

- ses possibilités, ses savoirs, ses compétences d’une part ;

- ses difficultés et ses besoins d’autre part.

Pour cela, il est nécessaire d’observer, de comprendre, notamment grâce à un dialogue à amorcer et à développer avec l’élève lui-même.

Il est également important, quand des échanges existent autour de cet enfant dans l’équipe, d’utiliser des termes professionnels où l’on distingue bien l’élève et l’enfant, l’écolier et la personne, les aspects scolaires et les aspects psychologiques ou nettement privés, que la déontologie impose de respecter avec la plus grande discrétion.


  • L’observation centrée sur l’élève


Qu’est-ce qu’observer ?

Observer consiste à recueillir des données pour les analyser et pouvoir ensuite prendre des décisions pour agir. L’observation s’inscrit dans la démarche d’évaluation.

L’observation répond la plupart du temps à un questionnement. Elle est animée par la recherche de sens, la recherche de signification.

Ce sont l’analyse et l’interprétation qui permettent d’adapter des réactions et des propositions pédagogiques.
Il existe divers niveaux de structuration de l’observation :

- l’observation de l’enseignant dans sa pratique ordinaire dont les traces sont la prise de notes ;

- l’observation d’un observateur extérieur ou par l’enregistrement audio ou vidéo ; elle permet une double observation : de l’élève, mais aussi de l’enseignant et de sa pratique ; elle permet d’observer ce que l’enseignant ne voit pas, n’entend pas ;

- l’observation structurée, préparée par l’utilisation de grilles, de tests. Elle peut concerner également l’analyse des traces écrites, des erreurs.
Quand et où observer ?

- Dans la classe ou dans les autres lieux d’activité scolaire (bibliothèque, salle informatique) lors d’une tâche en autonomie, lors d’un travail de groupe… ;

- pendant les interventions d’un autre adulte : par exemple les PVP, notamment en EPS ;

- lors des déplacements, dans la cour de récréation, à la cantine, à la sortie…
Qu’observer ?

- Le comportement individuel, par rapport au groupe, par rapport aux adultes ;

- les prises de parole de l’élève ;

- des attitudes face à la tâche donnée, face à l’apprentissage ;

- les actions de l’élève ;

- les procédures, les stratégies de l’élève dans l’activité ;

- les productions écrites ou graphiques ;

- les réussites, les erreurs.
Les limites de l’observation

L’observation n’est pas neutre car elle induit des comportements chez l’observé.

La propre subjectivité de l’observateur, ses représentations, ses attentes, incitent à continuel-lement aller au-delà de l’information qui est prise ou donnée pour éviter de ne voir que ce que l’on a envie de voir… Cette subjectivité oblige à une discipline personnelle…


  • Définir l’attitude de l’élève


Centrons-nous sur l’élève pour définir son attitude.

Il est plus aisé de définir l’attitude d’un élève, si l’on organise l’observation selon trois rapports qu’entretient l’élève :

- son rapport aux tâches scolaires ;

- son rapport aux adultes ;
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   19

similaire:

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconI. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconI. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconThèmes émergeant des résultats d’apprentissage spécifiques et des...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconMasse, volume et concentration : des grandeurs physiques liées aux...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconQue demander comme examens complémentaires pour confirmer un syndrome inflammatoire ?
«standardisation interne» = le «gbea» : Guide des Bonne Exécution des Analyses. IL impose notamment les critères: de réception et...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconLe scénario pédagogique
«Matière à réflexion» sur la page 118 du manuel de cours, concernant l’hérédité. Après 5 minutes, demander aux groupes de partager...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconLe scénario pédagogique
«Matière à réflexion» sur la page 118 du manuel de cours, concernant l’hérédité. Après 5 minutes, demander aux groupes de partager...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconRéunion questions juridiques
«Nous ne voulons pas voir que les enfants peuvent avoir des problèmes psychiatriques» 34

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconLeçon 1 physique 2
«j’aime comprendre le monde où je vis») pouvoir ultérieurement oser poser des questions sur tout phénomène physique avec des repères...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconEssai sur quelques problèmes concernant le normal et le pathologique
«Le Cerveau et la Pensée» (1980), in G. Canguilhem, philosophe, historien des sciences, 1992, p. 11 à 33 isbn 2226062017








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com