I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes








télécharger 1.69 Mb.
titreI. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes
page6/19
date de publication03.02.2018
taille1.69 Mb.
typeSolution
b.21-bal.com > histoire > Solution
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   19

Documents à prévoir par le directeur : le projet d’école avec les fiches d’actions, les projets individuels (PPRE, PAI, PPS).


Avantages : anticipation, informations partagées.
2ème étape : Conseil des maîtres, 2ème semaine de septembre (1 h)

  • Repérer les difficultés importantes recensées à partir des évaluations diagnostiques de début d’année.

  • Identifier les actions du projet d’école permettant d’en pallier certaines.

  • Anticiper les actions à venir et la préparation précise des deux réunions suivantes.

Document à prévoir

- par chaque enseignant : une fiche synthétisant les observations sur le profil général de sa classe ;

- par le directeur : la liste des personnes ressources (RASED, médecin et assistant social, etc.) et des dispositifs (Coup de pouce, accompagnement éducatif, etc.)


Avantages :

- repérage immédiat des difficultés des élèves (et parfois des enseignants) ;

- recherche ensemble de solutions immédiates pour les situations les plus cruciales ;

- informations des enseignants sur les ressources et sur les possibilités qui nécessitent des choix personnels (comme par exemple proposer d’intervenir dans l’accompagnement éducatif) ;

- préparation de la réunion suivante qui est déterminante.

Le directeur a d’emblée une vision et une connaissance des problèmes rencontrés et va pouvoir apporter son attention et poursuivre ou initier certaines démarches avant la réunion suivante.
3ème étape : Conseil de cycle ou réunion par niveau de classe (selon la taille de l’école), 3ème semaine de septembre (1h à 1h30)

  • Recenser les élèves en difficulté et :

- identifier pour ces élèves et dans le but de les coordonner :

  • les différents niveaux d’aide déjà mise en place ou qui peut l’être : classe, aide personnalisée, spécialisée, aides et soins extérieurs ;

  • les modalités de travail actuel (différenciation dans la classe, ateliers, décloisonnements, co-intervention, échange de services, collaboration avec les PVP) et à venir (accompagnement éducatif, Coup de pouce, ALEM, autres activités péri-éducatives, associations…) ;

- envisager la mise en place des PPRE pour coordonner les actions autour des élèves en difficulté (obligatoire pour les redoublants).

  • Organiser l’aide personnalisée sur l’école : enseignants, horaires, salles, circulation des élèves, date de début, etc.

Documents à prévoir

- par chaque enseignant : une fiche faisant état des élèves en difficulté (avec analyse des difficultés, des actions engagées et envisagées) ;

- par le directeur : un planning pour l’aide personnalisée, les documents de demande d’aide au RASED afin que chacun en ait connaissance.


A la fin de la réunion, chaque enseignant s’est constitué une fiche synthèse de l’aide personnalisée le concernant : organisation, élèves prioritaires, types de difficultés et par conséquent d’actions à envisager...

Avantages : réactivité par rapport aux difficultés partagées, recherche de coordination, anticipation pour la suite.

L’importance de ce type de réunion montre la nécessité d’une gestion de réunion très efficace.
4ème étape : Réunion de concertation par niveau ou par classe, en présence du RASED, parfois de l’assistant social, dernière semaine de septembre au plus tard (1h)

  • Organiser des aides supplémentaires, spécifiques, spécialisées, concernant les élèves pour lesquels les dispositifs prévus restent insuffisants et/ou inopérants.

Documents à prévoir : fiche-mémoire des élèves en difficulté voir p.49, fiche de demande d’aide au RASED voir p.47, PPRE voir p.68.

Avantages : Mise en place rapide des aides.

Cette réunion permet au directeur de relayer des demandes spécifiques au médecin scolaire (par exemple demande pour vérifier la vue, clarifier des questions de santé annoncés par la famille ou constatés par l’enseignant : grosse fatigue, arrivée en retard) ou assistante sociale : enfant manifestement seul (arrivé devant l’école à 8h, reste devant l’école à 18h, cahier non signé de façon récurrente, paroles de l’enfant qui laissent penser qu’il n’est pas bien à la maison).

EXEMPLE D’ORGANISATION ANNUELLE POUR UNE ECOLE
Un calendrier annuel, préparée par le directeur d’école, permet de visualiser les différentes périodes de l’année et les réunions prévues ainsi que les événements importants qui ponctuent l’année scolaire : il facilite la communication et permet d’anticiper et de préparer les réunions.

Lors du conseil de pré-rentrée et durant les différentes réunions, on peut :

- compléter le calendrier qui sera affiché en salle des maîtres et transmis à chaque enseignant ;

- identifier les différentes réunions : conseils des maîtres, conseils de cycles, conseils d’école ainsi que, dès que possible les réunions de bilan pour l’aide personnalisée ;

- délimiter les trimestres et indiquer les dates de remise des livrets.

Exemple :

du 2 septembre au 3 décembre : 11 semaines 

  • livrets transmis le 9 et le 10 décembre au directeur

du 6 décembre au 18 mars : 11 semaines 

  • livrets transmis le 24 et le 25 mars au directeur

du 21 mars au 17 juin : 11 semaines

  • livrets transmis le 20 et le 21 juin au directeur


- indiquer les animations pédagogiques des collègues pour éviter de prévoir les réunions d’enseignants sur les plages d’animations ;

- placer les dates importantes dès qu’elles sont disponibles : évaluations nationales CM2, SRAN (Pâques et vacances d’été), évaluations CE1, passage de classes, CDOEA17, etc. ;

- colorer les périodes retenues pour l’aide personnalisée : en fonction du choix de l’équipe, 3 ou 5 périodes ; chaque période se termine par un temps de concertation en équipe réduite, qui peut se tenir par niveau de classe ou cycle, avec un membre du RASED et le directeur.

Voici deux exemples ; mais d’autres organisations sont possibles :

3 périodes

Remarques

- du 27 septembre au 10 décembre : 9 semaines ½ (19h)

  • Arrêt de l’aide personnalisée pour concertation : du 13 au 17 décembre

- du 3 janvier au 1er avril : 11 semaines (22h)

  • Arrêt de l’aide personnalisée pour concertation : du 4 au 8 avril

- du 26 avril au 7 juin : 6 semaines ½ (13h)

  • Arrêt de l’aide personnalisée pour concertation : du 9 juin ou 16 juin

- Le début des aides personnalisées se fait plus tard que dans le cas ci-dessous, misant sur une observation plus longue et une différenciation forte dans la classe.

- Les périodes sont plus longues ; il est toujours possible de modifier l’organisation des aides en fonction des progrès et des besoins des élèves.

- Le bilan entre enseignants est nécessairement fixé la dernière semaine du trimestre, sauf pour le dernier trimestre où la dernière semaine n’est pas à recommander.

- Ces bilans sont plus longs.

5 périodes




- du 13 septembre au 15 octobre : 5 semaines (10h)

  • Arrêt de l’aide personnalisée pour concertation : du 18 au 22 octobre

- du 4 novembre au 10 décembre : 5 semaines ½ (11h)

  • Arrêt de l’aide personnalisée pour concertation : du 13 ou 17 décembre

- du 3 janvier au 4 février : 5 semaines (10h)

  • Arrêt de l’aide personnalisée pour concertation : du 7 au 11 février

- du 28 février au 1er avril : 5 semaines (10h)

  • Arrêt de l’aide personnalisée pour concertation du 4 au 8 avril

- du 26 avril au 7 juin : 6 semaines ½ (13h)

  • Arrêt de l’aide personnalisée pour concertation du 9 au 16 juin


- L’aide débute tôt dans l’année, exigeant une observation et une analyse rapides dans les classes.
- La rotation des aides est plus importante mais le nombre de semaines limite les objectifs et les activités.
- Les bilans entre enseignants, plus réguliers, alternent avec des périodes plus courtes.
- Ces bilans sont plus brefs, car plus nombreux.



Un tableau peut être associé à ce calendrier qui rassemble les coordonnées des personnes suivantes, à disposition des enseignants :

- médecin scolaire

- psychologue scolaire

- assistante sociale

- enseignant référent

- professeurs ressources spécialisés (itinérants)

- CAPP, différents centres de soins proches de l’école, etc.



  • Dans l’école, des structures de concertation :

conseil de cycle, de maîtres, conseil d’école, équipe pédagogique, équipe éducative, équipe de suivi de scolarisation, réunion de synthèse, réunion de concertation
LES TROIS CONSEILS
Les textes réglementaires définissant les missions de ces trois importantes structures de concertation indiquent clairement leur composition et leur rôle, bien sûr plus consultatif pour le conseil d’école : élaboration de projets, résolution de problèmes, organisation, coordination, suivi, décisions, échanges et information. Voici quelques éléments choisis pour faire ressortir le rôle de ces instances dans le domaine de l’aide18.

Le conseil des maîtres de cycle

  • Il fait le point sur la progression des élèves à partir des travaux de l'équipe pédagogique de cycle.

  • Il formule des propositions concernant la poursuite de la scolarité, au terme de chaque année scolaire. 

  • Le projet d'école précise pour chaque cycle les actions pédagogiques qui y concourent : l’équipe pédagogique de chaque cycle élabore le projet pédagogique de cycle, veille à sa mise en œuvre et assure son évaluation, en cohérence avec le projet d'école.

  • L’équipe pédagogique de chaque cycle peut consulter les personnes qualifiées intervenant durant le temps scolaire.

  • Le livret personnel de compétences (concernant les paliers du socle commun) est renseigné, au CE1 et au CM2, par le conseil des maîtres de cycles.19

Le conseil des maîtres

  • Il propose l’organisation générale de l’aide personnalisée qui est arrêtée par l’inspecteur de l’éducation nationale de la circonscription.

  • Au terme de chaque année scolaire, il se prononce sur les conditions dans lesquelles se poursuit la scolarité de chaque élève, en recherchant les conditions optimales de continuité des apprentissages, en particulier au sein de chaque cycle. 

Le conseil d'école

  • Outre deux représentants de la mairie, ceux des parents d'élèves en nombre égal à celui des classes de l'école, le délégué départemental de l'Éducation nationale chargé de visiter l'école et l’'inspecteur de l'Éducation nationale de la circonscription membre de droit, il est composé des maîtres exerçant dans l'école au moment des réunions du conseil, d’« un des maîtres du réseau d'aides spécialisées intervenant dans l'école choisi par le conseil des maîtres de l'école ». Assistent avec voix consultative aux séances du conseil d'école pour les affaires les intéressant : les autres personnels du réseau d'aides spécialisées, ainsi que le médecin, l’infirmière, l’assistant social.

  • Le conseil d’école peut transmettre à l’inspecteur d’académie après avis de l’IEN et du maire un projet d’organisation de la semaine scolaire qui déroge aux règles en vigueur (par exemple avec un fonctionnement de l’école le mercredi pour rééquilibrer les journées scolaires).

  • Il est informé des conditions dans lesquelles les maîtres organisent les rencontres avec les parents de leurs élèves.

  • Le conseil d'école donne avis et suggestions sur toutes les questions intéressant la vie de l'école, sur les actions pédagogiques qui sont entreprises pour réaliser les objectifs nationaux, sur l’organisation des aides spécialisées, sur les activités périscolaires.


EQUIPE PEDAGOGIQUE/EQUIPE EDUCATIVE/ EQUIPE DE SUIVI DE SCOLARISATION


L’équipe pédagogique

« Le directeur, l'ensemble des maîtres affectés à l'école et les maîtres remplaçants exerçant dans l'école au moment des réunions du conseil ainsi que les membres du réseau d'aides spécialisées intervenant dans l'école constituent l'équipe pédagogique de l'école. »20

L’équipe éducative 

« L'équipe éducative est composée des personnes auxquelles incombe la responsabilité éducative d'un élève ou d'un groupe d'élèves. Elle comprend le directeur d'école, le ou les maîtres et les parents concernés, le psychologue scolaire et les enseignants spécialisés intervenant dans l'école, éventuellement le médecin de l’Éducation nationale, l'infirmière scolaire, l'assistante sociale et les personnels contribuant à la scolarisation des élèves handicapés dans l'école. Le directeur d'école peut recueillir l'avis des agents spécialisés des écoles maternelles.

Elle est réunie par le directeur chaque fois que l'examen de la situation d'un élève ou d'un groupe d'élèves l'exige, qu'il s'agisse de l'efficience scolaire, de l'assiduité ou du comportement.

Les parents peuvent se faire accompagner ou remplacer par un représentant d'une association de parents d'élèves de l'école ou par un autre parent d'élève de l'école. » 21

L’équipe de suivi de scolarisation

Tant qu’un élève porteur de handicap n’a pas de PPS, l’équipe garde le nom d’équipe éducative ; lorsque l’élève bénéficie d’un PPS, l’équipe éducative prend le nom d’« équipe de suivi de scolarisation »22.


REUNION DE SYNTHESE/REUNION DE CONCERTATION
La réunion de concertation n’a pas, au contraire des différentes structures citées, une existence réglementaire très précise parce que le terme de concertation peut être appliqué à toute réunion pédagogique. Ainsi, les réunions des conseils de maîtres et de cycle sont-elles des réunions de concertation.

Cependant, le terme de concertation est utilisé précisément pour les aides, notamment, mais seulement, concernant le RASED.


La réunion de synthèse

La réunion de synthèse concerne des élèves relevant d’établissements spécialisés, établissements ou services médico-sociaux ou de santé. Par exemple peuvent participer aux réunions de synthèse : les psychologues scolaires, les enseignants de CLIS23, les enseignants ayant un élève bénéficiant d’un PPS ou de soins extérieurs à l’école.

D’ailleurs des enseignants spécialisés de l’éducation nationale exercent dans les établissements spécialisées et participent donc à « des réunions de coordination et de synthèse qui permettent aux maîtres et personnels concernés de confronter leurs observations et de décider en commun de l’orientation des mesures éducatives. Ces réunions assurent, par la pratique d’un travail multidisciplinaire, la pleine efficacité des actions pédagogiques, médicales, psychologiques et de rééducation menées au sein des classes et établissements d’éducation spéciale. »24 

La réunion d’équipe éducative peut équivaloir à une réunion de synthèse : c’est le cas des réunions que le directeur organise à l’école et qui incluent des personnels spécialisés ; ces réunions ont une fonction explicite de « réunions de synthèse des équipes éducatives »25.

La réunion de concertation

Le terme de synthèse existant dans la circulaire relative aux RASED de 200226 a disparu dans la dernière circulaire en vigueur27 au profit du terme de concertation.

C’est également l’expression réunion de concertation qui figure dans le référentiel des compétences caractéristiques d’un enseignant spécialisé du premier degré (l’enseignant spécialisé « sait analyser une demande d’aide et participe au choix du type d’aide en réunion de concertation. »)28.

Les réunions de concertation concernent par conséquent les élèves en difficulté pris en charge par les maîtres des classes et du RASED. Les réunions régulières internes du RASED sont donc des réunions de concertation et non de synthèse.

Les réunions concernant l’aide personnalisée prises sur les 60h font également partie des réunions de concertation29.



  • Les partenaires de la DASES (médecin scolaire, assistant social scolaire)
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   19

similaire:

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconI. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconI. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconThèmes émergeant des résultats d’apprentissage spécifiques et des...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconMasse, volume et concentration : des grandeurs physiques liées aux...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconQue demander comme examens complémentaires pour confirmer un syndrome inflammatoire ?
«standardisation interne» = le «gbea» : Guide des Bonne Exécution des Analyses. IL impose notamment les critères: de réception et...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconLe scénario pédagogique
«Matière à réflexion» sur la page 118 du manuel de cours, concernant l’hérédité. Après 5 minutes, demander aux groupes de partager...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconLe scénario pédagogique
«Matière à réflexion» sur la page 118 du manuel de cours, concernant l’hérédité. Après 5 minutes, demander aux groupes de partager...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconRéunion questions juridiques
«Nous ne voulons pas voir que les enfants peuvent avoir des problèmes psychiatriques» 34

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconLeçon 1 physique 2
«j’aime comprendre le monde où je vis») pouvoir ultérieurement oser poser des questions sur tout phénomène physique avec des repères...

I. Des problèmes, des questions légitimes, notamment concernant l’aide personnalisée ? Des réponses, des solutions, des pistes iconEssai sur quelques problèmes concernant le normal et le pathologique
«Le Cerveau et la Pensée» (1980), in G. Canguilhem, philosophe, historien des sciences, 1992, p. 11 à 33 isbn 2226062017








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com