Recherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société»








télécharger 1.15 Mb.
titreRecherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société»
page7/21
date de publication17.05.2017
taille1.15 Mb.
typeRecherche
b.21-bal.com > économie > Recherche
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   21


Graphique 8bis : Poids des groupes dans la population totale

3.4 Les résultats sur la consommation de yaourts



L'étude du yaourt a été séparée en deux parties, la première porte sur l’ensemble de l’effectif qui consomme ce produit et la seconde se concentre sur l’analyse des individus qui déclarent avoir modifié tout ou partie leur consommation de yaourt pour des raisons écologiques (ce qui réduit l’effectif à 763 individus). La procédure reste identique (ACM, classification et caractérisation) à celle précédemment présentée.

Les critères d’achat


Un certain nombre de modifications ont été apportées aux variables initiales afin de mieux rendre compte de l’importance des motivations déterminantes entrant dans le processus d’achat. Face aux difficultés rencontrées lors des pré-tests la variable Q54 a été scindée en 8 questions (Q54S1à Q54S8) proposant une échelle pour chaque critère d’achat. Le traitement de cette variable n’a pas permis de faire émerger les motivations déterminantes de leurs achats de yaourts (pour certains l'ensemble des critères étaient très importants) et les analyses statistiques ne donnaient pas de résultats intéressants. Nous avons donc été conduits à définir les nouvelles variables suivantes :

  • Q54= la ou les raisons déterminantes pour l’achat du yaourt cette variable est construite à partir de la ou des questions Q54 S1 à S8 ayant les modalités les plus élevées. (Très important)

  • NBQ54= Nombre de raisons déterminantes: dénombre les modalités les plus élevées pour Q54S1 à S8

  • TQ54= Type de détermination (Très important, assez…): Modalité la plus élevée.

  • Qbis54 S1 à S8: Pour les huit raisons du choix, la variable est binaire : élément déterminant ou non déterminant.

Graphique 9 : Variables utilisées et tris à plat

Qbis54S1 Le prix

Qbis54S2 Habitudes ou fidélité à un produit







Qbis54S3 Label Bio

Qbis54S4 Origine géographique







Qbis54S5 Recyclabilité de l’emballage

Qbis54S6 Qualités nutritionnelles







Qbis54S7 Nouveauté

Qbis54S8 Goût








Les résultats montrent que pour 82% de l’échantillon le goût est un critère d’achat déterminant, ce qui est lié au caractère prédominant de ce que l’on peut appeler l’effet qualité. Pour presque 50% de l’échantillon les qualités nutritionnelles sont un critère déterminant ce qui souligne encore une fois l’importance des préoccupations liées à la santé. Enfin il est intéressant de noter que 41% de l’échantillon déclarent que la recyclabilité de l’emballage est un critère d’achat déterminant. Ce résultat tend à suggérer que la problématique déchets est relativement bien intégrée dans les actes d’achat, non plus seulement ex post dans le tri des déchets, mais également ex ante dans les critères et les procédures de choix.

La partition génère quatre types de profils :

  • Les individus pour qui seul le goût est déterminant pour le choix de leurs yaourts, les autres caractéristiques n’entrant pas explicitement en compte dans le choix. Il s’agit d’individus plutôt masculins qui déclarent ne pas avoir modifié leurs comportements pour des raisons écologiques. Notons que ce profil regroupe près de la moitié (46%) des 18-24 ans. Il contient également relativement plus de PCS, de diplômes et de revenus élevés.

  • Pour le deuxième groupe, l’environnement (présence de label bio, emballage recyclable et origine géographique) n’entre pas en compte dans le comportement d’achat, les caractéristiques privilégiées sont les suivantes : le prix, l’habitude, la nouveauté et le goût. Les individus déclarent majoritairement ne pas avoir modifié leur consommation pour des raisons écologiques. Les ouvriers et les niveaux brevet sont sur représentés dans ce groupe par rapport à l'échantillon.

  • Le prix pourrait être le seul critère déterminant pour les individus du troisième groupe, la recyclabilité de l’emballage n’apparait pas comme critère significatif tandis que les 6 autres critères ne sont pas déterminants. Ce groupe n'a pas de composition marquée (aucune contribution supérieure à 50%). En revanche, les individus peu diplômés, les plus de 65 ans et les retraités sont sur représentés.

  • Enfin pour le dernier groupe la majorité des critères sont importants même si l’habitude et la nouveauté semblent peser moins dans la définition du profil, notons que le prix n’est pas significatif pour cette catégorie, on retrouve ici des individus de 55 ans et plus, majoritairement féminins, qui pratiquent le tri et ont modifié leur consommation de yaourt pour des raisons écologiques, ce changement se traduit essentiellement par l’achat de produits bio.



A partir de ces catégories, il n’est donc pas possible d’identifier un groupe au comportement durable ou environnemental. Il semble que pour ce type de biens de consommation courante, les critères de choix prioritaires sont liés à la qualité des produits, aux prix et aux habitudes. Les individus semblent surtout avoir un processus de choix multicritères qu’il est difficile de qualifier et de différencier.

Les résultats sur les changements de comportement



Sont étudiés ici les individus déclarant avoir modifié leur consommation de yaourt pour des raisons écologiques. Seuls 763 individus sur 3005 (soit 25,4%) déclarent avoir modifié pour des raisons écologiques leur consommation de yaourt. Se concentrer sur les changements de comportement réduit donc considérablement la taille de l’échantillon. Toutefois il est intéressant de se concentrer sur ce sous-échantillon afin d’observer et de caractériser les changements de pratique mis en œuvre. Cela nous nous donnera une indication importante quant à la façon dont les individus mettent en pratique leurs intentions et leur perception de la problématique environnementale.

Graphique 10 : Les variables utilisées  et tris à plat 

Q57M1 Choisissez-vous des produits moins emballés (et/ou de plus grande contenance)

Q57M2 Choisissez-vous des pots en verre au détriment des pots en plastique







Q57M3 Choisissez-vous des produits bio

Q57M4 Choisissez-vous des produits locaux







Q57M5 Autres pratiques



















Ces données montrent que les changements mis en œuvre concernent majoritairement l’achat de produits moins emballés et de produits locaux. Il semble donc qu’au niveau de la consommation de yaourts, les individus associent majoritairement la protection de l’environnement, et donc la consommation durable, à la thématique des déchets et de l’origine géographique des produits. Il ressort également que 42% des individus ayant modifié leur comportement se sont tournés vers des produits bios ce qui est sans doute relié, non seulement à des considérations purement environnementales (et altruistes), mais également à des considérations liées à la santé. Enfin 34,4% déclarent se tourner vers des emballages en verre, ce qui d’un point de vue environnemental et en particulier en termes de recyclage, n’est pas forcément positif. Cela signifie en tout cas que pour ces individus choisir des emballages en verre plutôt qu’en plastique contribuent à la protection de l’environnement.

4 classes ont été définies :

  • La première classe comprend les individus dont le principal changement motivé par des raisons écologiques se traduit par l’achat de produits locaux (au détriment des produits moins emballés et autres pratiques). Les individus de ce groupe sont plutôt âgés (plus de 55 ans), sans enfants. Par rapport à l'échantillon, il y a une surreprésentation de gens seuls et d'individus pour lesquels le critère déterminant lors de l'achat de yaourts est le label bio.

  • Pour le second groupe toutes les propositions de modifications sont importantes à l’exception la proposition indéterminée «  Autres » qui recense d’autres modifications. Les critères d’achat déterminants pour les individus de ce groupe sont la présence d’un label bio, d’un emballage recyclable, la production locale et les qualités nutritionnelles du produit. La seule caractéristique personnelle surreprésentée par rapport à l'échantillon est la maison individuelle.

  • Le troisième groupe a adopté des pratiques écologiques différentes de celles proposées par les rédacteurs de l’enquête, ce profil est difficilement caractérisable (individus vivant à Paris ou en région parisienne, disposant de revenus faibles). Pour illustrer ce que recouvre la catégorie autre, une analyse des verbatim montre que les pratiques alternatives écologiques en termes de consommation de yaourt relèvent essentiellement de l’autoproduction (yaourtière).

  • Le dernier groupe a privilégié une pratique orientée réduction de déchets en choisissant des produits moins emballés au détriment des autres propositions, les individus qui le composent sont relativement jeunes ou peu âgés (25 à 44 ans) , disposent pour la majorité de revenus moyens (2000 à 4000€), pour qui la présence d’un label bio ou une production locale ne sont pas, pour les yaourts, des critères déterminants de choix. Le faible niveau de diplôme (brevet) et les ouvriers caractérisent également cette classe en termes de V-tests.

Figure  : Typologie des modifications de comportement pour des raisons écologiques.

présentationbrisbvf.jpg

Notons que cette classification met également en lumière une opposition entre les tenants d’une modification totale de comportement (réduction des déchets, achats de produits bios, locaux et pots en verre ) en confirmant toutes nos propositions mais en rejetant toute proposition qu’ils auraient à formuler eux même (modalités autres), ce qui peut laisser entrevoir un éventuel biais quant au caractère sincère des réponses, et les trois autres groupes qui ne modifient que partiellement leur comportement.

Les différentes modalités de changement mis en œuvre sont certainement reliées à différentes perceptions de la protection de l’environnement et de la consommation durable. Cet aspect sera analysé dans la suite du travail.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   21

similaire:

Recherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société» iconF iche pédagogique réalisée dans le cadre de l’Université d’été de...

Recherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société» iconTravail de recherche effectué dans le cadre de

Recherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société» iconU n I v e r s I t é d e c o r s e p a s c a L p a o L i Fiche de...

Recherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société» iconCurriculum Vitae
«Sensibilisation au travail de groupe» dans le cadre du programme Carrefour canadien international

Recherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société» iconPublications réalisées par les chercheurs maliens dans le cadre de...

Recherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société» iconRecherche contrat d’apprentissage d’une durée de 12 mois dans le cadre d’une 2

Recherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société» icon1975-10-04 Conférence à Genève sur le symptôme
«Le symptôme» fut prononcée au Centre R. de Saussure à Genève, le 4 Octobre 75, dans le cadre d’un week-end de travail organisé par...

Recherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société» iconSommaire general
«Science, recherche et société» au Collège de France. On y apprend également que 93 d’entre eux estiment important de connaître ces...

Recherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société» iconRecherche-du-programme-genetique10. pdf >a-la-recherche-du-programme-genetique10
«Roslin Institute» à Edinburg annonçaient la naissance du premier mammifère cloné à partir de cellules adultes

Recherche réalisée dans le cadre du programme «Déchets et Société» iconKelly scientifique, société de conseil en recrutement de profils...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com