Les laboratoires et grandes thématiques de recherche








télécharger 0.63 Mb.
titreLes laboratoires et grandes thématiques de recherche
page5/10
date de publication14.05.2017
taille0.63 Mb.
typeRecherche
b.21-bal.com > économie > Recherche
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

DOMINANte



8B8BGestion Forestière



53B53Bmots cles

Gestion multifonctionnelle des forêts, analyse multicritère, milieux forestiers méditerranéens et montagnards, techniques innovantes de planification forestière et monitoring, acteurs des territoires boisés
54B54BLiens aux domaines

D1-D3
55B55BLiens aux mentions

Responsables de la formation (Département)

Max BRUCIAMACCHIE (SESG), Eric LACOMBE( SIAFEE)
Equipes AgroParisTech impliquées et intervenants exterieurs

Interne :

LERFOB, UFR FAM (sylviculture, écologie, SIG)

LEF

Externe:

IRSTEA Grenoble et Bordeaux, INRA Avignon, ONF (Office national des forêts) Rhônes-Alpes et Méditerranée, etc, services RTM (restauration des terrains en montagne) ,CRPF (Centre Régional de la propriété forestière) Provence Alpes Côtes d’Azur et Languedoc Roussillon, réseau MAB des réserves de biosphère, CERPAM (centre d’études et de réalisations pastorales Alpes-Méditerranée), experts forestiers, coopératives forestières (Provence Forêt, …), Parcs naturels Régionaux (Luberon, …), bureaux d’études (Alcina,…), CFT (Chartes Forestières de territoire), ASL thématiques , …

Localisation :

Nancy, Grenoble, région PACA (Luberon)



contexte et objectifs

Il s’agit, en troisième année, de placer la gestion des propriétés forestières en perspective par rapport aux demandes multiples qui leur sont adressées, et de donner des outils et méthodes pour rechercher les meilleurs équilibres et synergies, tenant compte des possibilités offertes par le milieu naturel et les peuplements présents.

Il s’agit aussi de compléter les connaissances scientifiques et techniques des élèves concernant les milieux forestiers méditerranéens et montagnards, peu ou pas abordés en 2e année.

Ces deux objectifs se rejoignent, la gestion des forêts méditerranéennes et alpines devant être parfaitement multifonctionnelle pour répondre à des enjeux de production (de bois d’œuvre, de bois-énergie, d’eau de qualité captée, de truffes, …), de protection (risques d’incendie, d’érosion,d’avalanches, …), de biodiversité (ces milieux concentrent une bonne partie des périmètres Natura 2000), d’accueil (paysages, fréquentation du public,…), dans un contexte démographique où ces enjeux deviennent de plus en plus importants.

Un point particulier est consacré aux méthodes et outils de suivi de ces actions planifiées, les forestiers devant évaluer de plus en plus solidement leurs actions pour éventuellement les réorienter et mieux communiquer avec les autres acteurs impliqués.

Ce DA propose donc de traiter des solutions innovantes pour :

- Favoriser la participation des acteurs des territoires boisés à la définition des demandes existantes ou émergentes ;

- Organiser le regroupement ou la récolte des données nécessaires aux analyses mais souvent disponibles à des échelles et à des précisions variables, en veillant à tirer parti des moyens limités eu égard aux milieux difficiles concernés (pente, accessibilité, …)

- Analyser sous une forme multicritère l’ensemble de ces données, en en tirant des priorités pour pouvoir élaborer des plans d’actions réalistes, à l’échelle d’une propriété ou d’un territoire forestier cohérent

- Savoir faire partager ces propositions en développant des outils de formation et de communication spécifiques.

Compétences cœur de métier de la specialite

Maitriser les connaissances scientifiques et techniques dans les domaines suivants :

- fonctionnement des écosystèmes forestiers alpins et méditerranéens ;

- risques naturels (érosion, chutes de blocs, incendies, avalanches, …) ; restauration des terrains en montagne

- sylviculture liée ;

- exploitation forestière en milieu difficile (combinaison de modes d’exploitation, analyses de schéma de desserte, …)

- activités spécifiques : sylvo-pastoralisme, subériculture, trufficulture, …
Savoir utiliser les outils suivants :

- approfondissement en SIG

- modélisations

- techniques innovantes pour le regroupement, l’acquisition et le traitement de données en milieu forestier
Disposer d’une maîtrise des méthodes suivantes :

- approche multicritère de la planification de la gestion forestière

- monitoring de la gestion des forêts (aménagements «glissants» et ajustements successifs)

- jeu d’acteurs, regroupement de la gestion des petites propriétés
56B56Bdebouches et emplois

Depuis que ce DA existe, les anciens élèves ont pu trouver des postes en relation directe ou assez directe avec la formation et les stages qu’ils ont suivis. Les enquêtes disponibles sur le site de l’Ecole montrent un taux d’employabilité élevé, dans les secteurs présentés ci-après.

La liste d’emplois et d’employeurs concernés qui suit n’est pas exhaustive.
- gestion : experts forestiers agréés, salariés de coopératives forestières, personnels de l’ONF (gestionnaire, aménagiste, exploitation)

- conseil : CRPF, FNCOFOR (Fédération National des Communes Forestières)

- animation : PNR (Parcs Naturels Régionaux) , CFT (Chartes Forestières de Territoire), ASL (Associations Syndicales Libres)

- bureaux d’études : salariés ou créateurs d’entreprises (études d’impact, risques, plans de gestion multifonctionnels), ONF (activités de bureau d’études)

- filière forêt-bois : chargés de mission pour l’interprofession, mise au point d’approvisionnement (notamment bois-énergie ces dernières années)

- recherche et développement : IRSTEA, ONF

- Chargés de mission dans les collectivités territoriales.
Recrutement

Effectifs et mode de candidature

DA accessible après les parcours D1-forêt et D3-Gestion des Milieux naturels et Boisés (en prenant dans ce dernier parcours des UE forestières en UE à choix et un projet à caractère forestier au 2e semestre). Les élèves ayant suivi ces parcours sont prioritaires.

Accès possible au cas par cas et en fonction des places disponibles aux élèves ayant eu dans leur parcours antérieur une formation ou une expérience forestière significative (ex : BTS « gestion forestière » ou CEI en université et/ou entreprise forestière).

Accès également possible pour des étudiants venant d’autres Ecoles ou formations sous les mêmes réserves (formation ou expérience forestière examinées au cas par cas).

Prérequis éventuels

Formation ou expérience forestière significative.
Contenu académique, structure Et modalités pédagogiques (crédits ECTS)

Organisation mixte
Tronc commun

Cette DA se déroule essentiellement de façon linéaire, sauf en périodes de projets où plusieurs projets sont proposés en parallèle sur des thèmes similaires pour des raisons d’effectifs pour le travail en groupe (6 à 10).

  • Séquence 1 (2 sem. env. à Nancy), cours et TD :

-approfondissement sur SIG,

-régression multiple, régression logistique, régression par arbres,

-modélisations

  • Séquence 2 (3 sem. env. à Nancy, , cours et TD) :

Prise en compte des risques dans la gestion forestière (petites perturbations -dépérissement diffus- et grandes perturbations –chablis-, altération de la qualité des bois,volatilité des cours du bois).

- Economie : rappel sur les méthodes de prise en compte des risques

- Statistiques (modèles de probabilité de dépérissement à partir par exemple des bases de données, probabilité d'apparition de phénomènes extrêmes)

- Méthode de Monte Carlo

- Aménagement : implication sur le terme d'exploitabilité

Technologies innovantes : l'objectif poursuivi est de diminuer les coûts liés à la connaissance du milieu au sens large et à leur valorisation.

- Organisation et gestion des données : connexions Postgres + Talend Open Sudio + QGIS + LibreOffice

- Terminaux de saisie

- Acquisition et traitement de données numériques à l'aide d'hélicoptères (300 à 500 €) ou de drones du type Gatewing X100 (10000 €).

Mise en place d'un suivi de gestion. - Aménagement en continu

- Dendrométrie : rappels et approfondissement sur les différentes techniques d'inventaires.

- Aménagement : Méthode du contrôle, choix d'indicateurs

- Aménagement : adaptative management

  • Séquence 3 (3 sem. env. à Grenoble, cours , TD, conférences et visites de terrain) :

-apports théoriques sur les chutes de blocs, nivologie, érosion torrentielle ; illustrations de terrain

-sylviculture et aménagements luttant contre les risques générés par ces aléas

-exploitation en milieu montagnard : desserte, câbles longs et câbles mâts, franchissement des cours d’eau, gestion des impacts paysagers ; illustrations sur le terrain

-calcul sous SIG d’indicateurs d’exploitabilité selon les modes de débardage possibles

-restauration des terrains en montagne

-aménagements multifonctionnels prenant en compte les risques et l’exploitabilité

Cette séquence se prolonge par 3 semaines de mini-projets par petits groupes sur les thématiques développées dans cette séquence. Ces projets sont le plus souvent réalisés dans la région de Grenoble.

  • Séquence 4 (1 semaine 1/2 env. à Nancy) : méthodes multicritères et outils d'animation du territoire

- Recherche opérationnelle

- Méthode Electre

- Systèmes multi-agents

- Outils d'animation du territoire

  • Séquence 5 : (2 semaines env. ) projet autour de Nancy :

Méthodes quantitatives de gestion des forêts de plaine et moyenne montagne, application en particulier de la séquence 2 sur les technologies innovantes et moyens de suivi des aménagements

  • Séquence 6 (3 semaines env. en région PACA, cours, TD, conférences et visites de terrain) :

- fonctionnement des écosystèmes méditerranéens, botanique, pédologie, phytosociologie, comportement des essences

- sylviculture appliquée à la région et aux essences méditerranéennes (marteloscope)

- sylvo-pastoralisme (systèmes d’élevage, parcours ou parcs, valeurs fourragères selon les saisons, TD d’organisation d’un système sylvo-pastoral), liens avec les regroupements de propriétaires forestiers

- biodiversité spécifique

- trufficulture, subériculture, rénovation de la châtaigneraie, …

- acteurs du territoire, liens avec les SMA vus en séquence 4, application à la forêt (LFI)

- apports théoriques sur les feux, inflammabilité, combustibilité ; méthodes de lutte passive et active

Cette séquence se prolonge par 3 semaines de projets par groupes de 6 à 10 sur les thématiques développées dans cette séquence. Ces projets sont le plus souvent réalisés dans la région PACA.

Parcours possibles

Pas de Parcours

Enseignement optionnel

Non

Stage

Stage de 6 mois.

Projet

Projets prévus dans ou autour des séquences 3 , 5 et 6 (pour 8 semaines au total).

Les projets répondent à des commandes des organismes en place dans les régions ; les frais d’hébergement des élèves pendant ces phases de projet sont en général à la charge du commanditaire.
Modalités d’évaluation

Pour la partie académique et projets : les projets des différentes séquences sont notés. Ils aboutissent à un rapport écrit et une présentation orale devant le commanditaire et un enseignant-chercheur.




DOMINANte



9B9BGestion, Innovation et Performances des Entreprises GIPE



57B57Bmots cles

Performances des entreprises, Stratégie industrielle, Méthodes de conception innovante (produits et systèmes de production), Décisions d'investissement et de financement, Bio ingénierie de la valeur Eau/Energie/Environnement, Santé et Biotechnologies, Innovation, Agroalimentaire, Entrepreneuriat.
58B58BLiens aux domaines
59B59BLiens aux mentions

Responsables de la formation (Département)

Equipe pédagogique : Pr Michel NAKHLA, Elodie ROUVIERE, Pr Philippe SCHMIDELY, Alline de PAULA REIS, Sophie LANDAUD, Claude DENISSE, Sarah ROGER, Caroline ORSET, Louis de REDON, Gilbert GIACOMONI, Marine COLON, Marie-Christine CARLA-COISSAC (assistante).
Equipes AgroParisTech impliquées et intervenants exterieurs

Interne :

SESG-UFR EMI (Economie industrielle, management,

Innovation)- Paris.

SVS, MMIP, SPAB

Externe:

Ecole des Mines, ParisTech (équipes : conception et

innovation, systèmes de production, gestion scientifique), des professionnels, des responsables d'entreprises, des cabinets de conseil en organisation et d'audit. Ces partenaires assurent certains enseignements et proposent des projets d’ingénieurs.

Localisation :

Paris



60B60Bcontexte et objectifs

Face à une concurrence devenue mondiale, les leviers de la performance et de création de valeur évoluent. Cette évolution génère un réel besoin d’ingénieurs dotés d’une forte compétence en gestion avec une vision stratégique sur les enjeux de l’alimentation, l’environnement et la santé pour les entreprises du vivant.

La dominante d’approfondissement GIPE s’intéresse à la maîtrise des nouvelles bases de la performance sur l’ensemble de la chaine de valeur de l’entreprise (l’ensemble des activités). Elle a pour ambition de permettre aux élèves d’acquérir et de maîtriser les méthodes de gestion, d’économie industrielle et de management les plus avancées dépassant ainsi une vision classique par fonction des entreprises. Cette formation est complétée par trois options permettant aux élèves de renforcer leurs connaissances scientifiques 1- Alimentation, Santé, Biotechnologie, 2- Eau, Energie, Environnement, 3- Innovation Agroalimentaire, ainsi que d’appréhender les compétences managériales propres aux entreprises du vivant (agro-industrie, industrie alimentaire, biotechnologie, industries de l’environnement)
Compétences cœur de métier de la specialite

- Savoir concevoir des stratégies d’innovation, développement de produits et des innovations à valeur « santé et environnement ».

- Savoir conduire des projets de gestion de l’eau, évaluation de projets liés à l’environnement, à l’énergie, à l’innovation et au développement durable.

- Savoir mobiliser des compétences en management industriel et logistique, Value Based Supply Chain management, Lean Manufacturing, achat, Sourcing, et MAT.

- Savoir intégrer les risques sanitaires et environnementaux.

- Savoir mobiliser les outils de la finance d'entreprise (évaluation de projet, Fusion Acquisition et création d’entreprise), Activity Based Costing.


61B61Bdebouches et emplois

Les débouchés concernent les secteurs économiques primaire, secondaire et tertiaire et visent plusieurs métiers. A titre d’exemples : Gestion de l’innovation et des projets innovants (chef de produit en marketing stratégique, marketing opérationnel, management de projets), Conception et gestion de la Supply Chain globale, Evaluation et financement de projets, Analyse financière et Corporate Finance, Acheteur et gestionnaire des approvisionnements des entreprises de transformation et de commercialisation des produits, Chargé(e) de mission environnement et développement durable dans de grands groupes industriels (eau, énergie, environnement), Négoce international, Pilote de flux, Prévisionnistes des ventes, Conseil en organisation et finance d’entreprise.
Recrutement

Effectifs et mode de candidature

La Dominante accueille 36 élèves chaque année.

Prérequis éventuels

Pas de pré-requis.

Contenu académique, structure Et modalités pédagogiques (30 ECTS)

Tronc commun (20ECTS)

Le tronc commun se déroule de septembre à fin février. Il correspond à une période d’approfondissement et de maîtrise des outils et méthodes de gestion et d'économie industrielle. Il comprend trois blocs constitués de plusieurs unités d'enseignements :

Bloc 1 - Conception, innovation et lancement de nouveaux produits :

Marketing stratégique, Conception innovante, Gestion de l’innovation alimentaire, Innovation et procédés alimentaires, Stratégie et développement durable.

Bloc 2 - Stratégie et Global Supply Chain Management :

Achats et sourcing, Conception et optimisation de la Supply Chain globale, stratégie industrielle et logistique, Statistiques et performances industrielles, Gestion des risques industriels (Top Crisis).

Bloc 3 - Organisation, finances et décisions au sein de l’entreprise :

Finances d’entreprise, Contrôle de gestion, Managerial Economics, Aide à la décision et optimisation, Droit de l’environnement, Business Social.

Trois parcours proposés au choix (5 ECTS)

Trois options de consolidation technique

1) Option 3E - Eau/Energie/Environnement - Bio ingénierie de la valeur environnement : développement des innovations en rapport avec les questions de valorisation bioénergétique, biomasse et agriculture positive, stockage du carbone, biocarburants, gestion de l’eau et de la ressource.

2) Option ABS – Alimentation, biotechnologie, santé - Bio ingénierie de la valeur santé, biotechnologie et innovations agroalimentaires : développement des innovations de produits pour l’homme, l’animal ou le végétal, économie de la santé, alimentation.

3) Option IAA – Innovations Agroalimentaires : maîtrise du processus d’innovation de la conception à la production du prototype, Business Model, études de marché pour de nouveaux produits agroalimentaires.
Une option de consolidation recherche

3) Sous certaines conditions, les élèves GIPE peuvent être admis dans le parcours Organisation du M2 Modélisation Décision Optimisation Organisation MODO cohabilité par l’Université Paris Dauphine et les Mines-ParisTech.

Progipe (5 ECTS)

Un projet d’ingénieur en partenariat avec des entreprises est proposé aux élèves. L’objectif de ce projet est de permettre un apprentissage du travail en groupe, de gestion de projet et de mise en situation professionnelle sur une problématique liée à la dominante GIPE. Le projet peut également être un projet de création d’entreprise.
Stage (30 ECTS)

Le stage s’effectue au sein d’une entreprise et fait l’objet d’un rapport écrit et d’une soutenance publique en présence de représentants de l’entreprise.

Exemple de stages : Conseil en stratégie R&D dans une Business Unit agroalimentaire, Analyse du marché et élaboration d’un modèle de prévision des ventes, Assistant consultant en marketing stratégique « produits santé », Développement d’une nouvelle gamme de produits frais en GMS, Achats matières premières, négociation et gestion d’un portefeuille, Planification et organisation de la production SAP , Méthodologie d’investissement et valorisation de la production du biogaz, Réorganisation des flux internationaux pour des produits de négoce et de spécialités (trader), Financement de projets d’installation d’assainissement à l’International, Missions de conseil et audit financier, analyse financière de projets, Gestion des opérations de financement et de fusion, notation et développement durable, Analyse de Cycle de Vie appliquée à un projet industriel, Approche du business model sous l'angle de la soutenabilité et biodiversité ...
Modalités d’évaluation

Chaque enseignement est évalué : devoirs sur table, travaux individuels ou par groupes avec ou sans présentation orale. L’évaluation des projets d’ingénieurs fait l’objet d’une soutenance devant un jury constitué d’enseignants et de responsables d’entreprises (fin février). Le stage fait l’objet d’une soutenance sur la base d’un mémoire de fin d’études.

conditions et modalités d’admission

Compte tenu des compétences visées par cette dominante, le recrutement concerne les élèves de 2ème année D1, D2, D3, D4.

effectif maximum

La dominante accueille 36 élèves chaque année.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Les laboratoires et grandes thématiques de recherche icon3-Objet de recherche : 2 grandes orientations 4-1er axe : concerne...

Les laboratoires et grandes thématiques de recherche iconLes laboratoires de recherche en Santé (2010)

Les laboratoires et grandes thématiques de recherche iconLes laboratoires de recherche en Santé (2010)

Les laboratoires et grandes thématiques de recherche icon1. Agréments, autorisations, interdictions
«medilabo» exploite les laboratoires de biologie médicale inscrits sur la liste des laboratoires en exercice dans le département...

Les laboratoires et grandes thématiques de recherche iconDécouvrir, comment dans divers champs et sur des thématiques d'actualité,...

Les laboratoires et grandes thématiques de recherche iconThématiques et terrains de recherche post-doctoral 2015-2016
«Évolution, patrimoine naturel et sociétés», spécialité emts «Environnement : Milieux, Techniques et Sociétés» parcours «Ethnoécologie,...

Les laboratoires et grandes thématiques de recherche iconGeste’Stations – Les saisons du Geste en scène
«une liaison indispensable entre le chercheur et le praticien». Attaché à la recherche de l'homme vivant, Marcel Jousse appelait...

Les laboratoires et grandes thématiques de recherche iconIntro : les grandes mutations

Les laboratoires et grandes thématiques de recherche iconThématiques étudiées & références bibliographiques

Les laboratoires et grandes thématiques de recherche iconChapitre 1 : Les grandes entreprises et la globalisation








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com