Rapport final








télécharger 1.01 Mb.
titreRapport final
page12/43
date de publication02.02.2018
taille1.01 Mb.
typeRapport
b.21-bal.com > économie > Rapport
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   ...   43



  1. CONSULTATION ET PARTICIPATION DU PUBLIC



La consultation et participation du public permet la prise en compte des perceptions, attentes et préoccupations des parties prenantes du projet dans le processus d’élaboration de l’étude d’impact environnementale et sociale et de prise de décision. Elle s’inscrit dans une logique d’implication des principaux bénéficiaires et acteurs locaux dans la conception du projet afin de mettre en exergue les enjeux sociaux et contribuer efficacement à la durabilité du projet.
    1. Les objectifs de la consultation


L’objectif global des consultations et participation publiques dans le cadre des évaluations environnementales et sociales, est d’associer les différents acteurs ainsi que les populations à la prise de décision finale concernant un programme ou un projet.

Quant aux objectifs spécifiques poursuivis par une telle démarche, ils permettent :

  • de fournir premièrement aux acteurs intéressés, une information juste et pertinente sur le programme, notamment, sa description assortie des effets négatifs ;

  • d’inviter les acteurs à donner leurs avis sur les propositions du projet et instaurer un dialogue.

  • de valoriser le savoir faire local par sa prise en compte dans les choix technologiques à opérer,

  • d’asseoir les bases d’une mise en œuvre concertée des actions prévues dans le cadre du programme.



Démarche adoptée

La démarche qui a été adoptée dans le cadre de la préparation de la présente étude d’impact environnementale et social de l’extension de la centrale de Praia, est fondée sur une approche participative qui a privilégié les entretiens individuels et collectifs avec les acteurs concernés par le projet. L’avantage de l’enquête par entretien réside dans le fait qu’il est l’instrument privilégié de l’exploration des faits dont la parole est le vecteur principal. Ces faits concernent les systèmes de représentations (pensées construites) et les pratiques sociales.
Ces entretiens qui ont été réalisés sur la base d’un guide d’entretien préétabli ont donc permis de recueillir les différents questionnements, préoccupations, recommandations et attentes des principaux acteurs impliqués dans la préparation de la présente étude.
    1. Synthèse des consultations et participations publiques à Praia


Synthèse des préoccupations et recommandations des acteurs sur les projets d’extension de la centrale et de construction de la citerne de stockage d’eau de Palmarejo


Acteurs rencontrées

Points abordés

Préoccupations et recommandations

Directeur général de l’Energie

  • Organisation de la direction de l’énergie;

  • Capacités de gestion environnementales et sociales de la direction ;

  • Appréciation de la situation environnementale et sociale des centrales d’Electra ;

  • Les contraintes dans le secteur de l’énergie.




  • La Direction générale de l’énergie a été créé en 2010 dans l’optique de consolider les acquis et renforcer les capacités techniques et humaines de la direction ;

  • Le recrutement du personnel pour la direction des services et énergie et efficience énergétique, l’Unité de gestion des projet sera renforcé en moyens humains ;

  • La mise en œuvre du plan stratégique pour l’énergie met l’accent sur les énergies renouvelables (éolienne, solaire, géothermie).

  • La direction générale de l’environnement appui la direction dans la prise en compte des aspects environnementaux ;

  • La gestion des huiles constitue un véritable problème ;

  • Les pertes techniques sont très importantes et il faut les réduire ;

  • La vétusté du réseau de transport électrique favorise beaucoup de perte.

Administrateur Institut Metéo

  • Direction des vents ;

  • Implication de la météo de la conduite des projets énergétiques ;

  • Les normes en matière de pollution atmosphérique ;

  • Le cadre légal ;

  • Recommandation pour la localisation des centrales

  • Il n ya pas de quantification sur la contribution des centrale dans les émissions de gaz à effet de serre ;

  • Le cap vert ne dispose pas encore de normes nationale sur les émissions atmosphériques ;

  • Les normes internationales (OMS) sont appliquées

  • L’Institut météo n’est pas associé au suivi des projets environnementaux ;

  • Le manque d’équipements de mesure fait que l’Institut ne peut pas travailler correctement ;

  • La pollution par la poussière constitue la source la plus fréquente.




Le Directeur Général de l’Environnement

  • Problèmes environnementaux posés par les centrales ;

  • Rôle de la direction de l’environnement dans la mise en œuvre des de centrales ;

  • Les normes de rejets atmosphériques et hydriques ;

  • Le processus de validation et le contenu du rapport d’EIE ;

  • Recommandation pour le monitoring et les bonnes pratiques

  • Compte tenu de leur éloignement des établissements humains les centrales ne posent pas un problème de nuisance sonore ;

  • Aucune plainte n’a été enregistrée par la direction de l’environnement concernant les centrales ;

  • La gestion des huiles usagés constitue le principal problème des centrales ;

  • Une loi réglementant les rejets atmosphériques et hydriques est en cours de préparation ;

  • La DGE appui Electra dans la mise en œuvre et le suivi du PGES ;

  • Le suivi de la qualité des eaux est assuré par l’INGRH ;

  • Améliorer le système de gestion des huiles.

Le chargé de projet de la direction des infrastructures

  • Les normes de construction dans le secteur des infrastructures ;

  • Les différents types d’ouvrages dans le stockage des eaux ;

  • Les problèmes environnementaux des citernes de stockage ;

  • Le système de contrôle et de suivi des travaux ;

  • Les mesures de sécurité en phase construction et exploitation.




  • Deux types de réservoirs sont réalisés : des réservoirs en pierres et des réservoirs en béton armée ;

  • Les normes sont relatives aux études d’impact environnemental avant la réalisation ;

  • Les zones d’emprunts sont également assujetties à l’évaluation environnementale ;

  • Le suivi et la prise en compte des aspects environnementaux est assuré par la direction des infrastructures avec l’appui d’un agent du DGE ou par un bureau d’étude si la complexité du travail le requiert ;

  • L’envahissement des servitudes des réservoirs par les habitations constitue le plus grand problème ;

  • Le non respect des plans de développement urbains constitue une réelle difficulté ;

  • Renforcer les murs de protection des réservoirs.

La Municipalité de Praia

  • La politique environnementale de la mairie ;

  • Le lien entre les installations existantes et la municipalité ;

  • La perception des projets d’extension de la centrale de Palmaréjo;

  • Le rôle de la mairie dans le suivi et la mise en œuvre des projets.

  • La municipalité a mis en place un programme de gestion des déchets  en collaboration avec les autres municipalités et les pouvoirs publics;

  • Un programme de création et de gestion des espaces verts est en cours avec des partenaires extérieurs ;

  • Les centrales sont localisées dans la principale zone d’extension de la ville de Praia ;

  • Plusieurs projets immobiliers et d’infrastructures urbaines sont déjà approuvés ou en cours d’approbation ;

  • Trois municipalités (Praia,Sao Domingos, Ribiera Grandé) sont engagés dans cette zone à travers un vaste programme de développement urbain intégré ;

  • Les activités prévus ne sont pas compatibles avec la présence des centrales ;

  • Les centrales doivent être délocalisées pour ne pas qu’elles compromettent les projets en cours.

L’ONG ADA

  • L’apport d’une l’ONG dans l’accompagnement des projets énergétiques ;




  • L’expérience en matière de mobilisation, d’information et de sensibilisation des communautés ;



  • Recommandation pour un futur partenariat avec Electra.

  • L’énergie et l’environnement sont deux dimensions très importante dans le développement ;

  • L’ONG fait beaucoup d’activités dans le plaidoyer sur les questions d’énergie renouvelable, d’environnement, d’agriculture, d’élevage et de pêche durable ;

  • L’ONG travail dans le renforcement du dialogue entre les différents acteurs ;

  • ADA dispose de capacité de mobilisation sociale et une grande expérience dans l’information et la sensibilisation des populations à la base ;

  • ADA est disposé à appuyer Electra et la Direction Générale de l’énergie dans les campagnes de sensibilisation autour du projet et tous les autres aspects qui touchent à l’environnement ;

  • Mettre en place un cadre de concertation entre ADA et Electra qui va jeter les bases d’un partenariat durable entre les deux organisations ;

  • Impliquer étroitement les municipalités dans l’exécution de toutes les activités liées au projet.
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   ...   43

similaire:

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport final

Rapport final iconRapport final d’évaluation

Rapport final iconRapport final d’execution

Rapport final iconRapport final du projet a 4 (1996-1999)

Rapport final iconRapport final sur l’expérience acquise au niveau national

Rapport final iconRapport final oecd org/pdf/M00025000/M00025632. pdf Juillet 2001...
«Synthèse des questions liées à la façon dont les adultes apprennent pédagogie et motivations»

Rapport final iconFinal exam vocab 2








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com