Rapport de l'oepp sur les notifications de non-conformité








télécharger 0.79 Mb.
titreRapport de l'oepp sur les notifications de non-conformité
page3/15
date de publication17.11.2016
taille0.79 Mb.
typeRapport
b.21-bal.com > documents > Rapport
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

Dégâts : S. tsugae cause une brûlure de l’extrémité des pousses, caractérisée par une coloration brun clair des aiguilles, suivie du dépérissement des pousses affectées et de la chute partielle des aiguilles. La maladie touche les extrémités des branches, et tue rarement plus de 4 cm (1,5 pouces) de l’extrémité en croissance des pousses. Dans certains cas, de nombreuses extrémités de pousses sont affectées sur un même arbre. S. tsugae peut attaquer les jeunes plants, les arbres jeunes ou les arbres plus âgés, ornementaux et forestiers. La maladie peut rendre les jeunes plants non commercialisables ou causer leur mortalité. L'infection primaire se produit vraisemblablement au printemps, sans doute peu de temps après le début de l’apparition des nouvelles pousses.

Des photos sont disponibles sur l’Internet : http://www.invasive.org/browse/subthumb.cfm?sub=69861
Dissémination : les conidies sont dispersées par les éclaboussures de pluie et il est probable que les vents forts puissent aussi les disperser à plus longue distance. La transmission par les semences est connue pour S. conigerus, mais il n'existe pas d’informations pour S. tsugae.
Filières : Végétaux destinés à la plantation, feuillage coupé?, semences? de Cedrus et Tsuga spp. provenant de pays où S. tsugae est présent.
Risques éventuels : les Cedrus et les Tsuga sont des arbres ornementaux de valeur dans la région OEPP, et ils sont aussi utilisés en sylviculture dans certains pays. Il n'existe actuellement aucune mesure de lutte efficace connue en Amérique du Nord contre S. tsugae en forêt. Les informations sur les méthodes de lutte dans les pépinières, les parcs et les jardins sont limitées (il s’agit principalement de méthodes prophylactiques). Malgré les nombreuses incertitudes sur la répartition géographique de S. tsugae, sa biologie et son impact potentiel dans la région OEPP, il n’est pas exclu qu’il puisse causer des dégâts sur des arbres ornementaux de valeur dans les jardins publics et privés, ainsi que des pertes économiques, en particulier pour le secteur des pépinières.
Sources:

ONPV d’Allemagne (2014-10).
INTERNET

- Site Internet de JKI. ARP express sur Sirococcus tsugae (en allemand). http://pflanzengesundheit.jki.bund.de/dokumente/upload/4d8f8_sirococcus-tsugae_pra.pdf

- State of Vermont. Agency of Natural Resources. Forest Insect and Disease conditions in Vermont 2012. http://fpr.vermont.gov/sites/fpr/files/Forest_and_Forestry/Forest_Health/Library/2012conditionsFINAL.pdf

- USDA. Forest Service (2010) Pest Alert. Siroccocus tsugae. Tip blight on Eastern hemlocks. http://na.fs.fed.us/pubs/palerts/tip_blight/tip_blight_lo_res.pdf

Rossmann AY, Castlebury LA, Farr DF, Stanosz GR (2008) Sirococcus conigenus, Sirococcus piceicola sp. nov. and Sirococcus tsugae sp. nov. on conifers: anamorphic fungi in the Gnomoniaceae, Diaporthales. Forest Pathology 38(1), 47-60.

Smith DR, Stanosz GR (2008) PCR primers for identification of Sirococcus conigenus and S. tsugae, and detection of S. conigenus from symptomatic and asymptomatic red pine shoots. Forest Pathology 38(3), 156-168.

Stanosz GR (2012) Sirococcus Shoot Blight. In: USDA Forest Nursery Pests Agricultural Handbook No. 680, 68-70. (available online http://www.rngr.net/publications/forest-nursery-pests/conifer-diseases/sirococcus-shoot-blight/at_download/file)

Stanosz GR, Smith DR, Sullivan JP, Mech AM, Gandhi KJK, Dalusky MJ, Mayfield AE, Fraedrich SW (2013) Expansion in the known geographic distribution and host range of the shoot blight pathogen Sirococcus tsugae. Poster presented at the 24th USDA Interagency Research Forum on Invasive Species (Annapolis, US, 2013-01-08/11), p 95.

Stanosz GR, Smith DR, Sullivan JP, Mech AM, Gandhi KJK, Dalusky MJ, Mayfield AE, Fraedrich SW (2011) Shoot blight caused by Sirococcus tsugae on Eastern hemlock (Tsuga canadensis) in Georgia. Plant Disease 95(5), 612-612.
SI OEPP RS 2015/076

Panel en - Date d’ajout 2015-04

Mots clés supplémentaires : nouveau signalement, Liste d’Alerte

Codes informatiques : SIROTS, DE


2015/077 Premier signalement d'Acidovorax citrulli en Serbie
En août 2014, des taches ont été observées sur des pastèques mûres (Citrullus lanatus) dans un champ de 3 ha de la région de Bačka (province de Vojvodina) en Serbie. Les symptômes de la maladie se présentaient comme des lésions aqueuses aux contours irréguliers, qui s’élargissaient rapidement, avec une coloration brune et des craquelures brunes à la surface du fruit. Des taches aqueuses apparaissaient dans le mésocarpe du fruit sous les lésions, suivies par une pourriture aqueuse de la chair du fruit. Des échantillons ont été prélevés sur des fruits malades et testés au laboratoire (tests physiologiques, biochimiques et de pouvoir pathogène, PCR). Les résultats ont confirmé la présence d'Acidovorax citrulli (Liste A1 de l’OEPP). Il s’agit du premier signalement d’A. citrulli causant la tache bactérienne des pastèques en Serbie.

La situation d'Acidovorax citrulli en Serbie peut être décrite ainsi : Présent, trouvé pour la première fois en 2014 dans 1 site de production (région de Bačka).


Source:

Popović T, Ivanović Ž (2015) Occurrence of Acidovorax citrulli causing Bacterial fruit blotch of watermelon in Serbia. Plant Disease (in press). http://apsjournals.apsnet.org/doi/abs/10.1094/PDIS-12-14-1276-PDN

Mots clés supplémentaires : nouveau signalement

Codes informatiques : PSDMAC, RS


2015/078 Premier signalement de Kabatiella microsticta sur hémérocalle en Norvège
Depuis 2009, des taches foliaires sont observées sur Hemerocallis spp. dans des plantations de l'Université Norvégienne des Sciences de la Vie, à Ås (comté d'Akershus), Norvège. Au printemps, les taches foliaires sont d’abord de petite taille, circulaires avec une apparence aqueuse, puis elles brunissent en s’agrandissant (devenant grisâtres en leur centre). Les taches foliaires se développent plus rapidement longitudinalement que transversalement et fusionnent souvent. En milieu d’été, l’apparence des plantes malades est souvent fortement dégradée. L'incubation de feuilles symptomatiques en chambre à forte humidité a entraîné la croissance d’un champignon, qui a été identifié sur la base de ses caractères morphologiques comme étant Kabatiella microsticta (=Aureobasidium microstictum). Il existe peu d'informations sur ce champignon, mais selon la littérature il est présent dans les pays suivants :

Asie : Chine (trouvé pour la première fois en 2011 dans une pépinière de la province de Jilin), Japon (Honshu).

Amérique du Nord : États-Unis (Florida, Georgia, Illinois, Kentucky, Louisiana, Maryland, Mississippi, North Carolina, Pennsylvania, Virginia).

Il s’agit du premier signalement de K. microsticta en Norvège et, d’après les données disponibles, également en Europe.


Source:

Bai QR, Han S, Xie YY, Dong R, Gao J, Li Y (2012) First report of daylily leaf streak caused by Kabatiella microsticta in China. Plant Disease 96(10), 1579-1579.

Leahy RM, Schubert TS (1996) Daylily leaf streak. Plant Pathology Circular no. 376. Florida Department of Agriculture and Consumer Services. Division of Plant Industry, 3 pp. https://www.freshfromflorida.com/content/download/9808/135116/pp376.pdf

Yoshikawa M, Yokoyama T (1987) Leaf blight of day lily caused by Aureobasidium microstictum (Bubák) W.B. Cooke. Annals of the Phytopathological Society of Japan 53, 606-615.

Mots clés supplémentaires : nouveau signalement

Codes informatiques : KABAMI, NO


2015/079 Nouvelles données sur les organismes de quarantaine et les organismes nuisibles de la Liste d’Alerte de l'OEPP
En parcourant la littérature, le Secrétariat de l’OEPP a extrait les nouvelles informations suivantes sur des organismes de quarantaine et des organismes nuisibles de la Liste d'Alerte de l'OEPP. La situation de l'organisme concerné est indiquée en gras, dans les termes de la NIMP no. 8.


  • Nouveaux signalements


Bactericera cockerelli (Hemiptera : Triozidae - Liste A1 de l’OEPP) a été trouvé pour la première fois (capture dans un piège) en 2015 sur l'Île Norfolk (Promed, 2015). Présent, pas de détails.
Le Cherry rasp leaf virus (Cheravirus, CRLV - Liste A1 de l’OEPP) est présent en Chine. Il a été signalé pour la première fois en 2002 dans la province de Liaoning. Lors d’une prospection en mai et juin 2013, il a également été détecté dans des échantillons de feuilles asymptomatiques collectés dans une ceriseraie (Prunus avium) près de la ville de Zoucheng, province de Shandong (Ma et al., 2014). Présent, présent localement dans les provinces de Liaoning et Shandong.
A l’été 2013, Curtobacterium flaccumfaciens pv. flaccumfaciens (Liste A2 de l’OEPP) a été trouvé dans le nord-ouest de l'Iran. La bactérie a été détectée sur des Phaseolus lunatus cv. ‘Christmas Pole’ présentant des lésions nécrotiques internervaires et une chlorose des bords des feuilles (Osdaghi, 2014). Présent, trouvé pour la première fois en 2013.
Le Cowpea mild mottle virus (Carlavirus, CPMMV –Annexes de l’UE) est présent au Venezuela. Il a été trouvé pour la première fois en 2012 dans des parcelles expérimentales et commerciales de Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis dans l'état d'Aragua (Brito et al., 2012). Présent, trouvé pour la première fois en 2012 dans l'état d'Aragua.
Glycaspis brimblecombei (Hemiptera : Aphalaridae – précédemment sur la Liste d’Alerte de l’OEPP) est signalé pour la première fois en Turquie. Le ravageur a été trouvé en 2014 sur Eucalyptus camaldulensis près d'Izmir (Karaca et al., 2015). Présent, pas de détails.
Hymenoscyphus fraxineus (synonyme d’Hymenoscyphus pseudoalbidus, associé au dépérissement du frêne en Europe – précédemment sur la Liste d’Alerte de l’OEPP) est présent en République de Corée. Le champignon a été détecté sur des feuilles tombées, rachis et pétioles de Fraxinus rhynchophylla au cours d’une prospection sur la diversité biologique des champignons (Han et al., 2014). Présent, pas de détails.
Hymenoscyphus fraxineus (synonyme d’Hymenoscyphus pseudoalbidus, associé au dépérissement du frêne en Europe – précédemment sur la Liste d’Alerte de l’OEPP) est également signalé en Chine. Le champignon a été isolé sur des feuilles de Fraxinus mandschurica dans la province de Jilin (Zheng & Zhuang, 2014). Présent, pas de détails.
En Grèce, Phenacoccus madeirensis (Hemiptera : Pseudococcidae – ‘bougainvillea mealybug’) a été trouvé pour la première fois en avril 2010 à Chania (Crète) sur Hibiscus rosa-sinensis (Jansen et al., 2010). En juin 2010, il a été trouvé dans la région de Thessaloniki (nord de la Grèce), où il causait des dégâts sur les feuilles et les tiges d'Ocimum basilicum. En 2010 et 2011, il a été signalé dans les régions de Kavala (Grèce occidentale) et Xanthi (Thrace) (Papadopoulou et al., 2012). En mai 2014, il a été observé à Kalamata (Péloponnèse) sur Aloysia citriodora et Osteospermum jucundum (Stathas et al., 2015). Présent, seulement dans certaines zones.
En Grèce, Phenacoccus peruvianus (Hemiptera : Pseudococcidae) a été trouvé pour la première fois dans la baie de Voutakos sur l'île de Paros sur Bougainvillea sp. (Gkounti & Milonas). En septembre 2013, il a également été observé dans la banlieue d'Athènes sur Cestrum nocturnum (Stathas et al., 2015). Présent, seulement dans certaines zones.


  • Signalements détaillés


Au Brésil, le Cowpea mild mottle virus (Carlavirus, CPMMV –Annexes de l’UE) est également présent dans les états de Bahia, Goiás, Maranhão, Mato Grosso et Paraná (Zanardo et al., 2014).
En février 2015, 1 mâle de Ceratitis capitata (Diptera : Tephritidae – Liste A2 de l’OEPP) a été trouvé dans la zone urbaine de Villa Regina, province de Rio Negro, Argentine. En mars, 1 femelle a été capturée dans un piège à proximité du premier site de détection. Des mesures phytosanitaires sont mises en œuvre pour éradiquer le ravageur (SENASA, 2015).
Lors d’une prospection en juillet 2013, le Watermelon silver mottle virus (Tospovirus, WSMoV – Liste A1 de l’OEPP) a été trouvé dans la province du Yunnan (comté de Menghai), Chine. Le WSMoV a été trouvé sur des plantes de pastèque (Citrullus lanatus) présentant des symptômes de marbrure argentée sur les fruits et de nécrose des bourgeons (Yin et al., 2014).



  • Nouveaux organismes nuisibles


Dans une étude récente, l’utilisation de techniques moléculaires de séquençage à très haut débit (‘deep sequencing’) a mis en évidence la présence d’un nouveau Tepovirus, provisoirement nommé Prunus virus T (PrVT) sur Prunus spp. Ce virus a été trouvé sur un Prunus avium (cerisier) collecté en Italie et des P. domestica (prunier) et P. cerasifera (myrobolan) collectés en Azerbaïdjan. Aucun symptôme spécifique n’a pu être associé au PrVT en raison de la présence d'infections mixtes sur les arbres étudiés (Marais et al., 2015).
Des rouilles ont été collectées sur des saules pleureurs (Salix spp.) dans différentes zones du centre des États-Unis, ainsi qu’à Taiwan, et ont été analysées par des méthodes morphologiques et moléculaires. En outre, des spécimens de collection de rouilles du saule pleureur d’Amérique du Nord et d'Amérique du Sud ont aussi été inclus dans cette étude. Une nouvelle espèce de rouille, Melampsora ferrinii sp. nov. a été détectée sur saule pleureur (Salix babylonica et S. matsudana cv. ‘Tortuosa’) aux États-Unis (Florida, Indiana, Louisiana) et en Argentine. L'analyse de spécimens de collection a montré que cette espèce est présente aux Amériques au moins depuis les années 1990, mais avait été identifiée comme étant M. epitea (Toome & Aime, 2015).

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

Rapport de l\Rapport de l'oepp sur les notifications de non-conformité

Rapport de l\Rapport de prospective sur les

Rapport de l\Rapport scientifique concis et utilisation des crédits sur les quatre dernières années

Rapport de l\Résumé : j’explore le lien entre la manière dont on modélise en tant...
«limiter le champ d'une situation et en extraire un ensemble cohérent» (Legay, 1997). On fait, chemin faisant, plusieurs hypothèses,...

Rapport de l\Résumé Ce guide présente les évolutions significatives de Microsoft...
«Word 2010» correspondant à un document au format iso 29500: 2008/ecma-376 Office Open xml 2ième édition pour la classe de conformité...

Rapport de l\Résumé Synthèse de la recommandation
«Ebola» et une mise en conformité cohérente des structures de soins et des laboratoires de ces esr est en cours

Rapport de l\Rapport final sur l’expérience acquise au niveau national

Rapport de l\Formation de sensibilisation à la radicalisation
«Entr’autres», spécialiste de l’Islam, présente d’abord un tableau sémantique, étymologique et historique du rapport de la laïcité...

Rapport de l\Manuel Durand-Barthez
«collectif», adopté par la Faculty of 1000 dans les domaines biomédicaux. Son originalité par rapport aux précédents réside dans...

Rapport de l\Une histoire dont le succès ne se dément pas
«freinage sur route mouillée», le Ventus Prime² a clairement démontré ses atouts et a réduit la distance de freinage sur route mouillée...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com