Dr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S. A. D. / Ufr-shs université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan Syllabus








télécharger 160.35 Kb.
titreDr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S. A. D. / Ufr-shs université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan Syllabus
page1/7
date de publication06.01.2017
taille160.35 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7




Dr KOUASSI Kouakou Siméon

Archéologue enseignant-chercheur

I.S.A.D. / UFR-SHS

Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan

kksimeon@yahoo.fr

Syllabus



Nom et Prénoms: KOUASSI Kouakou Siméon

Grade : Maître-Assistant

Titre du cours : Le néolithique en Afrique

Année universitaire: 2013-2014
I- Objectifs du cours

1- Objectif général
Présenter le tableau des premières sociétés sédentaires

2- Objectifs spécifiques
A l’issue de la formation, les étudiants seront capables de :
- Identifier les causes de la mutation économique, sociale, mentale intervenue au Néolithique vers – 10 000 ans ;
- maîtriser les innovations majeures de la période néolithique avec les savoir-faire mis en œuvre.
II- Le contenu du cours
Le Néolithique naguère défini, en opposition au Paléolithique (âge de la pierre taillée), comme l’âge de la pierre polie a évolué dans le contenu et dans ses orientations. Elle englobe toutes les techniques à savoir céramique, habitat, agriculture, art …. qui ont permis à l’homme d’achever son hominisation à l’échelle planétaire.

Ce cours d’initiation au Néolithique analyse la néolithisation, processus qui permet de reconstituer les reflexes néolithiques en opposition ou en complément à la période précédente, à travers le Proche-Orient, la Chine et l’Amérique. Ces espaces en effet offrent dans l’état actuel des connaissances des schémas explicatifs cohérents.

III- Programmation
Les cours seront programmés en fonction de la disponibilité des salles.
IV- Méthodologie

Le cours est dispensé sous forme de Cours Magistraux (17 heures) suivi de Travaux Dirigés (20 heures par groupe). Les étudiants sont appelés à prendre note.

Dans le cas des groupes de Travaux Dirigés, le travail se déroulera en deux phases :


  1. exercices pratiques en groupe portant sur des questions de méthodologie (Commentaire d’un ou plusieurs objets et de coupes stratigraphiques) ;

  2. exposés par petits groupes de 5 étudiants maximum par thème.


Les exposés seront notés «coefficient 1». Un devoir de synthèse «coefficient 1» portant sur l’ensemble du cours et un examen «coefficient 3» clôturant l’évaluation de la première session organisée à la fin des enseignements, d’une durée de 03 heures. La deuxième session porte sur un sujet d’une durée également de 03 heures.





THEMES D’EXPOSES



  1. Les outils abrifaces du paléolithique inferieur



  1. Le mégalithisme au néolithique




  1. Les divinités au néolithique




  1. Les outils moustériens




  1. Les arts du feu au néolithique




  1. Le paléolithique supérieur : les vestiges utilitaires osseux








INTRODUCTION



Le terme Néolithique apparu en 1865 par les soins de John LUBBOCK, désigne un mode de vie désormais basé sur la mise en place des premières sociétés agricoles en rupture avec la vie nomade des chasseur-cueilleurs du Paléolithique.

La conception du Néolithique n’est dès lors plus tournée vers le polissage de la pierre par opposition à la pierre taillée à l’époque précédente, qui donne une vision partielle et partiale des activités pour ne les restreindre qu’à des techniques.

Incluse presque partout entre le IXe et VIe millénaires avant notre ère, il prendra fin vers -3000 ans, fixant ainsi l’humanité entière dans un long et vaste processus au terme duquel l’homme deviendra éleveur et paysan, mieux producteur de nourriture. L’agriculture ainsi initiée va selon la formule de George WILLCOX permettre : «…l’instauration d’une économie végétale où l’offre est contrôlée par la demande, favorisant ainsi une augmentation démographique continue et une évolution vers des sociétés de plus en plus complexes

La Néolithisation ou la Révolution néolithique dont il est question est donc née de la préoccupation des botanistes et des archéologues de cerner les aires de la domestication animale, végétale et des pratiques agricoles.

La Néolithisation, du fait des conditions écologiques particulières selon les régions, la culture, l’identité, les traditions techniques, les product ions matérielles et la symbolique des acteurs humains de la domestication, s’est opérée sur l’ensemble de la planète en suivant des modèles différents. Il apparaît dès lors une pluralité du processus de néolithisation, dont le Proche Orient et dans une certaine mesure l’Amérique centrale autorisent des schémas explicatifs cohérent s par rapport aux autres foyers (Chine du nord et du sud, l’Océanie, les Andes et leurs marges, le Bassin Amazonien pour le manioc, la Méso-Amérique, l’Afrique Saharienne et ses bordures) qui donnent cependant des informations intéressantes.

Le thème de la transition du monde des chasseurs à celui des agriculteurs constitue en Archéologie mais aussi bien en Biologie, en zoologie, en Philosophie un centre d’intérêt qui ne cesse d’alimenter les débats. Où, Quand, Comment et Pourquoi les premiers paysans du monde se sont ou ont été forgés ? Il s’agit en claire :


  • d’élucider les berceaux de la Néolithisation ;

  • de fixer dans le temps les étapes d’apparition des espèces domestiques et des «comportements néolithiques» ;

  • de mesurer les paramètres de la domestication entre autre des plantes et des animaux en insistant sur les degrés de cette transformation ;

  • de chercher à savoir si le milieu (environnement, climat) a imposé à l’homme les réflexes de Néolithisation.


En effet il ressort dans l’état actuel des connaissances sur la question de la Néolithisation, d’une part qu’à l’échelle mondiale les manipulations des plantes ont débuté en toute indépendance vers les mêmes époques ; dans le sens d’une convergence, et d’autre part une différence notable dans l’auto-transformation des populations en présence de même que dans les modèles proposés de domptage de l’environnement et de la matière. Ainsi observe t-on pour :


  • l’Asie : Village / Agriculture / Elevage / Céramique ;

  • l’Afrique saharienne et sahélienne : Céramique / Elevage (bœuf) / Agriculture ;

  • l’extrême orient : Céramique / Elevage / Agriculture ou Céramique / Elevage et

Agriculture;

  • l’Océanie : Irrigation pour cultiver ou développer certaines espèces.

  • l’Amérique : Domestication des plantes / Domestication des Camélidés / Céramique.



Ceci dit, trois de ces grands centres originels, probablement indépendants, autorisent des schémas explicatifs importants pour la compréhension du processus. Le premier est le Proche-Orient, le second, l’Amérique et le troisième la Chine. C’est autour de ces trois grands foyers que s’organisera notre présentation qui consiste à présenter le tableau des premières sociétés sédentaires ainsi que les causes de la mutation qui s’est produite dans les structures économiques, sociales, mentales, et dans l’environnement de l’homme vers -10 000 ans.

Chapitre I- LES PRINCIPALES INNOVATIONS DE LA NEOLITHISATION AU

PROCHE-ORIENT
Le Proche-Orient (cf. Carte 1) est connue pour être le foyer primitif d’expérimentation de la l’agriculture telle qu’on la connaît aujourd’hui. Les principales composantes de la production agricole à savoir: domestication des plantes et des animaux y sont expérimentées.

Ces grandes innovations qui vont influencer l’Asie occidentale et l’Europe tirent leur origine de conditions naturelles favorables.
12.jpg
Source : GUILAINE (J.), Premiers paysans du monde, Paris, Editions Errance, 2000, p.149

  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Dr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S. A. D. / Ufr-shs université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan Syllabus iconRésumé Étude établie par M. Guillermo Anlló, enseignant et chercheur...

Dr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S. A. D. / Ufr-shs université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan Syllabus iconCompte rendu de l’entretien entre Catherine Bréchignac et Arnold...
«hommes et milieux, patrimoines culturels, etc.», comportent évidemment une part importante de shs et IL n’y a qu’un pas pour penser...

Dr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S. A. D. / Ufr-shs université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan Syllabus icon2- recherche : Chercheur à l’Institut de Pédiatrie Sociale de l’Université de dakar depuis 1981

Dr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S. A. D. / Ufr-shs université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan Syllabus iconBiographie Christian Pihet
«Christian Pihet, professeur de géographie à l’université d’Angers est chercheur à l’umr du cnrs «Espaces et sociétés». IL est également...

Dr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S. A. D. / Ufr-shs université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan Syllabus iconUniversite pierre mendes france ufr economie, Stratégies, Entreprise Enseignement à distance
«Réserve» pour le peuple indien. La réponse du Chef Seattle, publiée ici intégralement, a été décrite comme la plus belle et la plus...

Dr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S. A. D. / Ufr-shs université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan Syllabus iconUniversite pierre mendes france ufr economie, Stratégies, Entreprise Enseignement à distance
«Réserve» pour le peuple indien. La réponse du Chef Seattle, publiée ici intégralement, a été décrite comme la plus belle et la plus...

Dr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S. A. D. / Ufr-shs université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan Syllabus iconLa recherche : Ingénieur agronome, Chercheur éthologue, Ingénieur...

Dr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S. A. D. / Ufr-shs université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan Syllabus iconProgramme shs 10

Dr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S. A. D. / Ufr-shs université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan Syllabus iconSyllabus – Biologie 30S

Dr kouassi kouakou Siméon Archéologue enseignant-chercheur I. S. A. D. / Ufr-shs université Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan Syllabus iconSyllabus: i-term Exam (2013-14)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com