Rapport de Mission








télécharger 222.99 Kb.
titreRapport de Mission
page3/20
date de publication22.01.2018
taille222.99 Kb.
typeRapport
b.21-bal.com > comptabilité > Rapport
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20

2Propositions de la délégation


L'implantation des grandes entreprises sur le territoire chinois est inéluctable et le risque est fort que leurs sous-traitants français disparaissent au profit de fournisseurs chinois dans quelques années. C'est par exemple le cas dans le domaine des transports (aéronautique, automobile, ferroviaire, …) compte tenu du formidable potentiel que représente le marché chinois.

Toutefois des solutions peuvent être imaginées pour mobiliser les entreprises françaises à travers les réseaux DGTPE-DRCE et DGE-DRIRE et faire que les PMI françaises jouent gagnant pour fournir le marché chinois ou servir leurs donneurs d'ordres implantés en Chine.

Nous avons pu constater que les donneurs d'ordres français installés en Chine seraient très intéressés à ce que leurs fournisseurs actuels sur le continent européen, s'installent à leurs côtés afin de pouvoir s'approvisionner auprès de partenaires déjà connus et homologués, mais à des prix chinois. Ils seraient prêts à faciliter cette implantation en apportant une assurance sur le volume de commande et en faisant profiter leurs fournisseurs de leur réseau de relations privilégiées en Chine. L'implantation d'un fournisseur auprès de son donneur d'ordre en Chine doit s'inscrire dans une réflexion stratégique mûrement réfléchie par le chef d'entreprise. Un tel redéploiement de l'activité sur plusieurs continents implique que cette entreprise soit très réactive tant sur la conception que sur la production. Cette réactivité suppose une intégration numérique poussée des processus de l'entreprise. Une sensibilisation des donneurs d'ordres, notamment dans le secteur aéronautique et de leurs fournisseurs pourrait être conduite au premier semestre 2005. Elle pourrait être suivie de l'organisation d'une mission de sensibilisation d'un groupe de chefs d'entreprises français avec l'appui des réseaux DGE-DRIRE et DGTPE-DRCE à l'automne 2005 sur les sites chinois identifiés.

Une autre piste de travail pourrait être la création d'un parc industriel thématique sino-européen dans le domaine de l'aéronautique pour concentrer sur un pôle à la fois les compétences des industriels, de centres techniques, des centres de formation, des universités bénéficiant d'aménagement et d'avantages (simplifications administratives, aides financières, aménagement de la zone, présence d'une université spécialisée, installations mutualisées,...). Sa "visibilité" permettrait de faire de sa création un acte politique fort et donc d'y focaliser des moyens. Sur le plan géographique sans doute faudrait-il examiner la possibilité de la situer près d'une grande métropole déjà dédiée à l'aéronautique militaire où il serait plus facile de trouver les compétences requises. Chengdu, à l’ouest de la Chine, est prête à accueillir ce genre d'industries. La main d'œuvre locale qualifiée reste bien meilleur marché qu’à l'Est de la Chine.

Plusieurs industriels français ont souligné le manque d'organisation des autorités françaises pour accompagner la création d'entreprises françaises en Chine. La création par les autorités françaises d'un incubateur pour start-up françaises et la mise en place d'un service d'accompagnement à la création d'entreprise serait de nature à augmenter sensiblement le nombre d'entreprises françaises en Chine.

Les autorités gestionnaires des différents parcs industriels chinois ont souligné leur souhait d'accueillir davantage d'entreprises françaises, mais elles ont également souligné des difficultés à identifier les relais institutionnels français les plus pertinents pour informer les entreprises. Une mobilisation du réseau DGTPE-DRCE et des chambres de commerce et d'industrie semble pertinente sur ce point.

Une autre piste d'actions serait de développer les coopérations avec des centres de recherche. A Taiwan, les responsables de l'ITRI (Industrial Technology Research Institute), centre de recherche implanté dans le parc technologique de Hsinshu, sont en permanence à la recherche d'idées neuves ou de nouveaux partenaires avec la volonté de déboucher très rapidement sur des réalisations industrielles. Dans cette optique, ils souhaiteraient développer des coopérations avec d'autres structures de recherche partageant leur volonté de passer sans délai de la technologie au marché. Les sociétés de recherche sous contrat, Armines par exemple, semblent parfaitement répondre à cette condition, et ce type de coopération peut être une opération intéressante pour elles. Un échange au niveau des chercheurs postdoc semble pertinent ici. Maintenant un contact étroit avec leur Centre d'origine ils pourraient ainsi, en tant que de besoin, proposer à un industriel français de s'associer à un développement technologique et industriel (et vice versa pour le coté taiwanais). Bien entendu cela implique que les règles en matière de confidentialité soient parfaitement claires.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20

similaire:

Rapport de Mission iconRapport sur la mission humanitaire exploratoire au Burkina Faso organise...

Rapport de Mission iconRapport de la Mission conduite par
«mini Krach» du printemps; en fait, avec le recul celui-ci apparaît comme un simple ajustement et la croissance de la valeur des...

Rapport de Mission iconRapport de mission
«push pull»; (III) Caractérisation des variétés locales de céréales et légumineuses en vue de l’enregistrement pour le Sud; (IV)...

Rapport de Mission iconRapport de la Mission conduite par
«jeunes pousses» et l’émergence des «Business Angels». Comme tout phénomène brutal une telle croissance ne pouvait se produire "à-coups"...

Rapport de Mission iconNous recherchons des profils «Médecin ou Pharmacien titulaire du...
«Médecin ou Pharmacien titulaire du des de Biologie Médicale (H/F)» dont la mission sera d’assurer la fonction de «Directeur(trice)...

Rapport de Mission iconLettre de mission groupe 3

Rapport de Mission iconIntitulé du poste : Chargé(e) de mission

Rapport de Mission iconRogi mission : négocier et gérer tout en étant un fin stratège

Rapport de Mission iconRapport de l'Observatoire national de la sécurité des établissements (ons)
«près de la moitié des élèves avoue avoir eu mal au ventre parce qu’ils n’avaient pas pu aller aux toilettes», selon ce rapport

Rapport de Mission iconMission : L’assistant Ménager effectue l’ensemble des tâches nécessaires...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com